Guy Thibaudeau

Archive du 15 janvier 2013

Mardi 15 janvier 2013 | Mise en ligne à 18h52 | Commenter Commentaires (8)

Un redoux qui a laissé des marques

Le redoux des derniers jours aura été plus dommageable que prévu, la majorité des stations ayant encaissé des pertes de neige importantes. Rien d’insurmontable quand même mais il y a du travail à accomplir avant la prochaine fin de semaine.

Après un week-end de ski de printemps occasionné par du temps doux, de la pluie et des vents chauds le retour au froid a fait durcir et glacer la neige ce qui a rendu le ski aujourd’hui (mardi) plutôt désagréable dans la majorité des centres. Les petits centres qui offrent des pistes relativement faciles telles que Mont Habitant et Belle Neige auront récupéré plus rapidement. Tous les deux offraient des conditions très acceptables ce mardi grâce à un bon entretien mécanique mais surtout au grade modéré des pistes.

Les grands centres de l’Estrie et de Nouvelle Angleterre sont ceux qui ont perdu le plus de pistes dans l’ensemble. Au Mont Orford par exemple les 61 pistes ouvertes samedi ont été réduites à 25 ce matin. Au Mont Sutton on est passé de 58 pistes samedi à 35 mardi matin. Même situation en Nouvelle Angleterre où Jay Peak a du réduire de 30 pistes tandis que Smuggler’s Notch en fermait 41 après le redoux.

Les Laurentides ont mieux résisté
La région des Laurentides s’en tire mieux à cause de la neige plus abondante qu’ailleurs cet hiver et aussi au fait qu’il y a plus d’enneigement artificiel dans l’ensemble de cette région. Sauf sur quelques rares pistes le redoux n’a pas exposé de plaques de terre. C’est le retour du froid et la neige durcie voire même glacée qui a occasionné la fermeture temporaire de plusieurs pistes. A Tremblant par contre on a du fermer 39 pistes, la station passant de 95 pistes samedi a 56 mardi.

Avantage petites stations
Tel que mentionné plus haut les conditions à Belle Neige ainsi qu’au Mont Habitant étaient passablement bonnes comparativement a d’autres stations des Laurentides. Le fond demeurait très dur par contre et les conditions d’aujourd’hui n’auraient pu supporter l’assaut d’un achalandage de week-end.

Reprise de l’enneigement artificiel
Le retour du froid permettra la reprise de l’enneigement artificiel dans les centres qui ont « saupoudré » afin d’ouvrir plus de pistes pour la période des Fêtes. Il reste aussi plusieurs jours avant le week-end pour travailler et retravailler les pistes et les rendre moins dures et glacées. Pour le moment il est important de s’en tenir aux pistes bien concassées et d’avoir des carres bien affutées. Évitez les sous bois et autres pistes qui ne sont pas entretenus.

Le ski de fond mal en point
Le ski de fond est aussi grandement affecté par la tournure des événements. Dans les Laurentides les surfaces glacées ne font qu’exacerber les problèmes de plusieurs centres qui n’ont pas encore complété le nettoyage des branches et arbres cassés qui bloquent le passage sur certains sentiers. La plupart des centres sont en mode reprise et en ouverture graduelle.

Les centres qui entretiennent leurs sentiers au moyen d’équipement lourd muni de « reconditionneur » de neige pourront récupérer plus rapidement. Notons ici les Parcs de la SEPAQ, le Parc de la Gatineau en Outaouais, le Parc Linéaire P’tit train du Nord dans les Laurentides, la Montagne Coupée à St-Jean-de-Matha et le centre de ski de fond du Mont Sainte-Anne près de Québec entre-autres. Les conditions aujourd’hui (mardi) variaient généralement de difficiles à dangereuses. Certains centres étaient même temporairement fermés pour le ski de fond mais ouverts pour la raquette. A suivre.

Au Parc de la Gatineau cependant des marcheurs sur les sentiers de raquette ramollis ont laissé de gros trous qui ne disparaîtront pas avant la prochaine tempête laissant plusieurs sentiers en piètre état.

L’optimisme sans borne de certaines stations
Malgré tout, l’optimisme sans borne et parfois irresponsable de plusieurs stations se lit encore dans certains communiqués envoyés par courriel tel que celui-ci envoyé dimanche matin par un centre des Laurentides, jour où on annonçait de la pluie et où il pleuvait abondamment déjà à 10h30.

« Vous aurez aujourd’hui sur nos pistes la définition même de ce qu’un dimanche devrait être. Relaxant et revigorant. Offrez-vous une grâce matinée avec café et croissants, laissez les enfants devant leur dessins animés quelques instants, puis, sautez dans la voiture, direction la montagne, afin de profiter pleinement de nos paysages hivernaux et de cet air frais vivifiant. »

Certainement un exercice de prose digne de l’école de relations publiques mais qui fait perdre toute crédibilité à l’expéditeur. Franchement!

Un centre de ski de fond pour sa part annonçait aujourd’hui « 66/66 kilomètres ouverts » et « sentiers non-tracés » autrement dit…. Cassez-vous la gueule si vous voulez, nos sentiers glacés sont tous ouverts!

Je termine sur une note plus positive en reconnaissant le travail honnête et clair du Mont Sutton en matière de communications des conditions de ski grâce en grande partie a Jocelyne Trudeau qui signe depuis des années les bulletins et en prends la responsabilité. Un vent de fraîcheur dans un monde d’excès et d’exagérations.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité