Guy Thibaudeau

Guy Thibaudeau - Auteur
  • Conditions de ski>

  • Guy Thibaudeau, collaboration spéciale

    Son père lui inculque la passion du ski à l'âge de six ans. Plus tard il en fait son travail en fondant MRG - le Réseau du Ski en 1968, les premiers à présenter aux skieurs des bulletins objectifs sur les conditions de ski via les médias.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 26 mars 2012 | Mise en ligne à 20h31 | Commenter Commentaires (3)

    Ski – fin de saison à l’arrachée

    La semaine dernière, tout le monde le répète, aura été néfaste pour le ski. En temps normal la majorité des stations se seraient rendues à Pâques sans difficulté. Cependant aucune station n’a pu résister raisonnablement aux températures record qui se sont maintenues sans relâche, jour et nuit, pour plus d’une semaine.

    Grace à l’enneigement artificiel les stations peuvent facilement surmonter une ou deux journées à 15 ou 20C mais, comme nous l’avons vu, pas une semaine entière. « La fonte jour et nuit combinée au soleil et aux vents chauds nous ont assommés » nous raconte Daniel Lafontaine, dg du Massif du Sud dans Chaudière-Appalaches. Jamais dans ses 23 ans d’existence cette station a-t-elle fermé avant la deuxième ou troisième semaine d’avril. « Même là, ajoute Lafontaine, nous fermions par manque de skieurs non par manque de neige ». Ce week-end le Massif du Sud n’offrait que deux petites pistes desservies par un Poma au bas de la montagne. Impensable pour cette station qui s’est taillée une réputation pour l’excellence et la durée de son ski de printemps. Avec seulement deux petites pistes, Massif du Sud était simplement ouvert pour la forme.

    Ailleurs les conséquences d’une fin de saison précipitée sont tout aussi dramatiques. Pour Mont Tremblant et Jay Peak qui ont sans doute de nombreuses réservations en hébergement jusqu’à Pâques, le 8 avril, pas question de fermer. Le Festival Sikwam de Tremblant qui se déroule sur quatre week-ends, du 17 mars au 8 avril, est la plus ambitieuse des activités printanières au Québec. Le festival comporte d’imposantes installations, des concerts au pied des pentes et des compétitions avec bourses significatives sans compter les revenus importants provenant de commandites qui devraient être remboursés si on devait annuler. Il faut donc faire l’impossible pour ne pas tout perdre.

    A Jay Peak, l’ajout d’un méga parc aquatique et d’un aréna pour patiner au bas des pentes assure une meilleure viabilité en fin de saison. Mais pas questions d’abandonner le ski au profit du seul parc aquatique, aussi imposant soit-il. Jay Peak a la réputation d’être un des meilleurs endroits pour le ski de printemps; c’est ce qui attire aussi pour l’hébergement.

    Reprise de l’enneigement artificiel
    Ceci dit on comprend mieux pourquoi ces deux stations ont repris l’enneigement artificiel ce matin, une activité qui se termine toujours au début de février bon an mal an. A compter de cette date les centres ont habituellement accumulé toute la neige nécessaire pour terminer la saison à la date prévue à leur calendrier. Reprendre l’enneigement artificiel en ce moment est une mesure inédite qui reflète bien le sérieux du dégel de la semaine passée. Ou, devrait-on dire, de la « dégelée » qu’ont subie les stations.

    Accommodements même au Mont St-Sauveur
    Le Mont St-Sauveur, roi du ski de printemps au Québec, a dû aussi prendre des mesures inhabituelle cette semaine. La station est fermée jusqu’à vendredi à cause des préparatifs pour le plus important événement de snowboard au pays, le Shake Down, qui se déroule sur trois jours de vendredi à dimanche. Cet événement qui utilise tout le bas du secteur central et de la Piste 70 nécessite un réaménagement majeur de la neige; on y créait ce matin d’énormes monticules à l’aide de deux ou trois dameuses qui monopolisaient tout le secteur. Et puisque les pistes secondaires étaient passablement amochées on a donc référé tous les skieurs au Mont Avila qui offrait encore six pistes bien enneigées.

    La situation se stabilise
    Le retour de températures plus saisonnières au cours de la nuit dernière aura stoppé l’hémorragie mais… le mal est fait. Plusieurs centres ont déjà fermé pour la saison entre-autres, le Massif de Charlevoix et le Mont Sutton.

    En ce moment rien ne bouge; il n’y a plus de détérioration. Si nous n’avions connu qu’un ou deux jours de températures extrêmes la semaine dernière, les centres s’en seraient bien tirés comme toujours. Mais les sept ou huit jours de chaleur record sans gel de nuit se sont avérés trop intense même pour les pistes enneigées artificiellement. Les pistes qui demeurent ouvertes en ce moment sont celles où les centres ont fait « énormément » de neige.

    Catastrophe en Nouvelle Angleterre
    Les grands centres de Nouvelle Angleterre sont mieux équipés que ceux du Québec en termes de fabrication de neige. Malgré tout c’est la catastrophe là aussi. Killington qui a longtemps connu la plus longue saison dans l’est de l’Amérique du nord se voit réduite à quatre (4) pistes. Oui, quatre (4) pistes sur 141. Non, ce n’est pas une erreur typographique. Sugarbush, pour sa part, une autre station du printemps affichait deux pistes ce matin. A Killington on dit même qu’il faut déchausser ses skis à certains endroits.

    La météo exceptionnelle aura été couteuse pour l’industrie du ski. Pour bon nombre de stations il n’y aura pas eu de ski de printemps. Pour d’autres, les plus endurantes, la récupération de certaines pistes ajoutera aux frais d’exploitation et les skieurs seront moins nombreux que d’habitude après un tel flirt avec l’été. Les boutiques de ski pour leur part auront probablement de la difficulté à liquider les inventaires même à prix réduits. Enfin les skieurs n’auront pas pu profiter suffisamment d’une des plus belles périodes de la saison, celle du printemps qui commence normalement à la mi-mars pour se terminer habituellement le deuxième week-end d’avril.

    Choix pour les prochains jours au Québec
    Malgré tout quelques centres demeurent en service cette semaine au Québec. Il s’agit de Tremblant (28 pistes), Mont Avila (6), Mont Sainte-Anne (27) surtout sur le versant nord, Stoneham (18), Le Relais (21), Le Valinouët (10) et, Bromont où la neige du « snopark » a été transportée ailleurs sur la montagne pour sauver entre-autre l’embarcadère et le débarcadère de la remontée principale sur le versant du Village.

    En ce qui concerne le Mont St-Sauveur, il n’est fermé que pour la préparation du Shake-Down. La station prévoit reprendre ses activités vendredi et demeurer en service jusqu’en mai.

    Quelques autres centres espèrent rouvrir le week-end prochain : Mont Blanc, La Réserve Ski Montcalm, Massif du Sud, Mont Édouard et Owl’s Head… s’il reste suffisamment de neige évidemment.

    Etes-vous encore partant?


    • Sans doute que plusieurs vont mettre leur X sur le ski ou la planche jusqu’à la saison prochaine, mais si la neige revient pour la peine j’aurai probablement le plaisir de rechausser mes skis pour une journée au moins avant l’été, ensuite ce sera la voile. Bonne chance à nos centres de ski pour une meilleure fin de saison. Ciao! Xski

    • Bonjour,

      Voici mon décompte du mercredi soir, 17 stations devraient être ouvertes au Québec cette fin de semaine (détaillé sur le lien ci-dessous- en anglais).

      Petite mise à jour sur ce que Guy a mentionné. Le Massif ont annoncé hier de réouvrir pour cette fds et essayer de réouvrir pour la fds de Pâques. Edouard et le Massif du sud sont par contre fermés pour la saison.

      11 en Nouvelle- Angleterre.

      À propos de Killington, ça fait au moins 10 ans qui ont abandonné leur effort de fin de saison. Ils ne sont généralement pas dans les 3-4 derniers à fermer dans l’est. Le slogan de Sugarloaf (sous la propriété de Boyne avec Sunday River) est le ‘King of Spring’.

      En terme du nombre de stations ouvertes, c’est une situation que l’on voit généralement qu’à la mi-avril (et c’est plus à cause du manque de clients que de neige = pas cette année).

      http://madpatski.wordpress.com/2012/03/28/around-the-corner-surviving-the-heatwave-or-the-end-of-the-2012-eastern-ski-season/

    • Je vous cite: Quelques autres centres espèrent rouvrir le week-end prochain : Mont Blanc, La Réserve Ski Montcalm, Massif du Sud, Mont Édouard et Owl’s Head… s’il reste suffisamment de neige évidemment

      Misère, un peu de professionnalisme. Owl’s Head a reparti ses canons lundi le 26 pour permettre au HOOT d’avoir lieu samedi et au dire de l’administration il y aura du ski à partir du sommet.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2009
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • publicité