Guy Thibaudeau

Guy Thibaudeau - Auteur
  • Conditions de ski>

  • Guy Thibaudeau, collaboration spéciale

    Son père lui inculque la passion du ski à l'âge de six ans. Plus tard il en fait son travail en fondant MRG - le Réseau du Ski en 1968, les premiers à présenter aux skieurs des bulletins objectifs sur les conditions de ski via les médias.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 30 janvier 2012 | Mise en ligne à 23h52 | Commenter Commentaires (11)

    Le Massif – wow!

    Quelle chance d’arriver au Massif de Charlevoix aujourd’hui, deux jours après une tempête d’une trentaine de centimètres, une journée de soleil, vent négligeable et -10C au mercure!  Surtout qu’hier, dimanche, c’était l’enfer au Massif. Des pointes de vents excédant 100 kilomètres/heure avaient forcé la fermeture de plusieurs remontées tôt en journée. Mais ce matin tout était rentré dans l’ordre et nous avons eu droit au Massif à son meilleur. 

    Le Massif de Charlevoix lundi le 30 janvier 2012

    Le Massif de Charlevoix lundi le 30 janvier 2012

    Ici comme ailleurs la saison a mal débuté.  Mais selon les habitués de la région c’est depuis environ deux semaines que l’hiver s’est bien installé au Massif et que les conditions d’enneigement sont dignes de ce à quoi on s’attend de la grande station charlevoisienne. 

    Aujourd’hui c’était absolument impeccable.  A quelques exceptions près les pistes étaient toutes ouvertes, une belle neige poudreuse sèche bien damée sur les pistes que nous avons skiées;  même le dur n’était pas dur.  Pas garanti que tous les jours seront aussi parfaits qu’aujourd’hui mais ce que nous avons vu semble indiquer que Le Massif et Charlevoix ont atteint leur vitesse de croisière hivernale et qu’on retrouvera dorénavant des conditions normales d’hiver.  

    Des remontées ultra modernes
    La nouvelle télécabine à huit passagers (par cabine) installée l’an passé est un véritable succès à plusieurs points de vue.  Confortable, rapide elle transporte jusqu’à 3000 skieurs/heure à l’ abri des éléments de la base jusqu’au chalet du sommet. Elle permet aussi de désengorger les pistes qui menaient au télésiège Grande Pointe et qui devenaient glacées très rapidement.  Maintenant les skieurs bénéficient de plus d’options pour accéder aux trois remontées de la base, le Grande Pointe Express, le Maillard Express et la télécabine Massif Express.  Une quatrième remontée express (quadruple débrayable) remonte les skieurs au sommet du secteur Camp Boule, le Camp Boule Express.  

    Billetterie innovatrice
    Le Massif de Charlevoix a été la première station Québécoise à installer le système de billetterie RFI (pour Radio Frequency Identification) l’an passé. Ce système est aussi en service à Jay Peak Vt. et depuis cet hiver au Mont Saint Sauveur dans les Laurentides.  Une carte à puce semblable à une carte de crédit fait office de billet. Vous n’avez qu’à la placer dans votre poche. A chaque remontée des portillons lecteurs captent le code magnétique sur votre carte et la barrière s’ouvre pour vous permettre l’accès à la remontée.  Plus intéressant encore, vous pouvez avec certaines cartes permanentes acheter votre billet en ligne à un prix réduit et ainsi éviter la billetterie souvent achalandée. 
       
    Le train de ski du Massif
    Le Massif n’arrête pas non plus d’innover et de nous émerveiller.  C’est vendredi le 3 février prochain que Le Train du Massif inaugurera son service d’hiver proposant aux skieurs une expérience ferroviaire unique au Canada qui les amènera de Québec au Massif.  Le parcours emprunte une voie qui longe le fleuve et qui traverse certains des plus beaux panoramas de Charlevoix. J’ai eu l’occasion de faire le voyage inaugural en septembre dernier. Vous retrouverez le récit de cette expérience et plus de détails sur le train au  http://blogues.cyberpresse.ca/ski/2011/09/.

    Le train de ski offrira 13 départs différents « formule ski »  du 3 février au 7 avril, principalement les vendredis et samedis.  L’expérience coutera 229$/personne et inclura en plus du transport et du billet de ski, un petit déjeuner copieux servi à bord ainsi qu’un après-ski gourmand au retour.  Le départ du Parc de la Chute Montmorency se fera à 8h; le retour à 17h10 reviendra à la gare de la Chute Montmorency à 19h. 

    Deux autres expériences ferroviaires sont aussi offertes. La « formule séjour » de Québec à La Malbaie avec une nuitée au Manoir Richelieu ou à l’Auberge des Trois Canards et la « formule évasion d’un jour » comportant un aller-retour Québec-Malbaie, un diner trois services à l’aller, une escale de 2h30m à la Malbaie et un souper gastronomique quatre services au retour.

    Piste de luge de 7,5 kilomètres
    Une nouvelle activité est maintenant offerte au Massif de Charlevoix; une aventure de luge sur une piste de 7,5 kilomètres sur le Mont Ligori, le sommet à l’est du Camp Boule. L’expérience qui dure environ 2h comporte le transport en véhicule à chenille du Chalet du Sommet au point de départ de la piste, la luge et le casque protecteur, une pause breuvage et le retour au sommet via la télécabine.   Il y a quatre départs par jours principalement les week-ends. On peut aussi opter pour la « formule authentique » où la montée du Chalet du sommet au point de départ de la piste se fait en raquettes.

    Le Massif de Daniel Gauthier co-fondateur du Cirque du Soleil n’a pas fini de nous émerveiller.  A terme en 2014 le projet du Massif se chiffrera à plus de 258 millions $ et inclura entre-autres l’hôtel de la Ferme de Baie St-Paul et d’autres éléments à la montagne.


    • Wow! C’est le premier commentaire que j’ai fait au début des années ‘70 quand je me suis rendu pour la première fois au Cap Maillard, en ski de fond, après avoir laissé l’auto sur le bord de la 138, avec notre propre JackRabbit de Giffard, en banlieu de Québec, M. Georges Girard. On voyait très clairement le fleuve et ses glaces qui dérivent au gré des marées, l’Îsle aux Coudres et son traversier au fond à gauche et bien évidemment, le village de Petite-Rivière St-François, en bas. Et ce qu’il y avait de la neige! 40 ans plus tard, la magie semble toujours opérer!

    • C’est agréable et encourageant de voir des centres de ski investir dans leurs facilités et offrir des services de pointe à leurs clientèles. Il reste cependant que, malgré tous les investissements et les inovations, la”mère nature” garde le dernier mot. Si elle ne coopère pas, c’est peine perdue: les skieurs et planchistes restent absents. Carpe diem et bon ski! Xski

    • Le Massif a toujours été une montagne incroyable… auparavant, elle avait un charme dû au fait que c’était minimaliste et traditionnelle. Maintenant, la station est devenu plus moderne et développée mais elle demeure toujours aussi spéciale. J’aime la façon qu’ils développent la montagne graduellement. Ça me fait penser à Bromont qui est aussi innovateur et on voit qu’ils ont du succès bien mérité. J’espère que Le Massif aura le même succès, toujours en gardant son charme et son identité unique. J’ai hâte d’essayer la luge de 7.5 km!!! Wow!

    • Ça serait la meilleure station au Québec (hauteur, panorama, bouffe, infrastructure) s’ils corrigeaient le design de leur piste.
      Les goulots d’étranglement sont nombreux et dangereux. Par ex. sur le cap Maillard, plusieurs pistes aboutissent dans un couleur où les carveux tentent de flasher hors contrôle entre les nombreux skieurs. Idem au bas des pistes intermédiaires.

    • Tout ça est bien chouette pour attirer des touristes friqués, mais ça vient avec un coût. Pour la classe moyenne de Québec, aller skier au Massif avec blonde et enfants n’est tout simplement plus une option. Trop cher. C’était déjà un luxe qu’on se permettait une fois par an jusqu’à il y a 2-3 ans, mais là c’est juste plus possible. La demi-journée est à un tarif presque obscène.

      En fait, je vais au Massif en avril, quand il y a plus personne et que les tarifs sont coupés.

      Pourtant, dans les Alpes, des montagnes autrement plus impressionnantes, avec infrastructures à l’avenant, restent abordables.

    • Il y a du pour et du contre dans tout endroit sans rien énumérer précisément, mais pour notre part le Massif reste notre préféré.

    • Bien sur pour Québec

    • Mes souvenirs du Massif ne remontent pas aussi loin que celles de Michel mais je me rappelle d’avoir entendu parler de la proposition de la plus haute dénivelé du Québec dans les années 70. On y croyait plus ou moins même quand ils ont coupé les pistes et organisé le système d’autobus.
      Impressionnant le développement et les visionnaires qui l’ont soutenue.

    • Oui Le Massif reste toujours et restera un centre incroyable pour le ski ses activités et bien sur son panorama..Malgré un départ lent à cause du manque de neige, la nature semble redonner tout son charme à cette montagne. Encore cette semaine la neige est au rendez-vous pour la région de Québec et cette région d’activités actuellement pour tous comme le Carnaval et autres. etc…
      C’est vrai qu’il peut sembler dispendieux de s’y rendre mais cela en vaut la peine et en début de saison il y a toujours certains forfaits qui peuvent être achetés pour en réduire le coût…
      Mais tous les centres de ski ont augmenté leurs coûts….Entre choisir de prendre l’air et faire de l’exercice et aller voir un match de hockey…..Je crois que le choix est facile…

    • Ma blonde qui faisait de la competition avant, me disait que dans les annees 90, ils remontaient en autobus scolaire apres une descente au Massif.

      Je suis presentement au Lac Tahoe, et hier apres une journee a squaw valley, je vivais une peine d’amour. Rien ne se compare a ca au Qc. Ca couter 92$, et je trouvais ca pas chere tellement la montagne est grandiose. Et la neige est differente. Plus legere. Des plaques de glace ici ca existe pas.

      Aussi, en plein mois de janvier, il fait 4-5 degre au pied de la montagne.Imaginez-vous les meilleurs conditions de neige au Quebec jumeler a la temperature du ski de printemps. Tout ca en janvier…

      MAIS, a cause de nos conditions tres glaces, les skieurs de l’est du canada sont de meilleurs skieurs. La glace c chiant, mais une fois tu la maitrises, tu peux skier n’importe ou et arracher la moitie de la piste a chaque descente. On a parler avec un local dans un remonte-pente et il etait impressionner de voir le controle qu’on avait (car pour eux presentement, les conditions sont shitty). Mais moi j’etais au paradis…

    • Je ne suis pas un skieur alpin mais il me semble qu’il y a trois super-stations au Québec: Tremblant, Ste-Anne et le Massif. Au delà des statistiques et infrastructures, est-ce que le Massif est l’endroit le plus agréable pour skier?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité