Guy Thibaudeau

Guy Thibaudeau - Auteur
  • Conditions de ski>

  • Guy Thibaudeau, collaboration spéciale

    Son père lui inculque la passion du ski à l'âge de six ans. Plus tard il en fait son travail en fondant MRG - le Réseau du Ski en 1968, les premiers à présenter aux skieurs des bulletins objectifs sur les conditions de ski via les médias.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 25 janvier 2012 | Mise en ligne à 23h03 | Commenter Commentaires (5)

    Le ski récupère bien

    Les épisodes de pluie et de temps doux sèment toujours une certaine inquiétude chez les amateurs de sports d’hiver et c’est un peu normal. Nous aimerions tous que nos hivers soient impeccables sans anicroches du 1er décembre au 31 mars mais ce n’est jamais le cas et nous sommes soumis chaque hiver à trois ou quatre contretemps.

    Les stations de ski qui dépendent de la neige pour leur survie en savent quelque chose. C’est pourquoi ils ont beaucoup investi depuis les années soixante dans l’enneigement artificiel qui leur permet de compenser  l’absence de neige en saison et surtout en début de saison lorsque l’hiver tarde à arriver.

    A Bromont mercredi les pistes enneigées artificiellement demeuraient très bien recouvertes tandis que le gazon dominait la neige naturelle sur le golf près de la station

    A Bromont mercredi les pistes enneigées artificiellement demeuraient très bien recouvertes tandis que le gazon dominait la neige naturelle sur le golf près de la station

    L’enneigement artificiel est devenu, j’oserais dire, plus important que la neige naturelle pour les centres alpins.  Sans lui il n’y aurait eu de ski nulle part dans le sud-ouest Québécois durant la période des Fêtes. Sans lui les stations des Cantons de l’Est seraient encore en attente. Mais elles fonctionnent toutes, même si le couvert de neige naturelle est plutôt mince, presqu’inexistant dans plusieurs coins.  

    Les contretemps météorologiques comme celui que nous avons connu lundi ne sont pas sans solutions non plus. Grace à l’entretien mécanique avec des dameuses valant de     400 000 $ et 500 000 $ (selon l’équipement optionnel installé) les stations réussissent à transformer des surfaces glacées en neige granuleuse plus ou moins fine.  A ce prix là, on doit obtenir des résultats.

    Des conditions surprenantes
    Même si hier (mardi) plusieurs stations étaient fermées ou en service plutôt partiel les skieurs qui ont bravé la situation ont été agréablement surpris de l’état général des pistes ce mercredi.
    « Je suis très surprise des conditions », nous disait France Dagenais de Ste-Adèle à propos du Chantecler. « Les pistes étaient bien damées et il n’y avait pas de glace » ajoutait-elle. 

    Au Mont Habitant Louis Turcotte de St-Sauveur nous parlait de « ski rapide mais sans glace, sans billes ».  Pour sa part Chris Schlachter de Morin Heights nous annonçait du « ski très acceptable même dans les pistes à bosse et les sous-bois » qu’il avait apparemment skiés au Mont Blanc puisqu’ils étaient recouverts d’environ 3 centimètres de neige fraiche (après la pluie). 

    J’ai personnellement fait une tournée des Cantons de l’Est aujourd’hui, région moins choyée par la neige cet hiver. Quoiqu’il en soit les centres alpins demeuraient bien recouverts de neige, de neige fabriquée il va sans dire puisqu’on voyait encore le gazon dans les champs près de Bromont et du Lac Brome. Plus de neige au sol par contre dans la région de Magog et du Mont Orford.

    Le ski de fond récupère aussi
    Si hier une majorité de centres de ski de font était fermée, la vie reprenait aujourd’hui. Le réseau Morin Heights dans les Laurentides était déjà en condition acceptable ce matin non seulement sur le Corridor Aérobique mais aussi sur quelques autres pistes. « J’ai descendu quelques pistes abruptes » nous dit Sylvia Fendle « j’ai du être prudente mais c’était très skiable » nous assurait-elle. A la Montagne Coupée dans Lanaudière tous les sentiers étaient rouverts en fin de journée.  Plusieurs autres centres tels que Val David, Mont Tremblant et l’Estérel étaient en mode « ouverture progressive ».  Même situation lors de mon passage au Parc du Mont Orford en Estrie où les sentiers reconditionnés avec la machinerie lourde étaient durs et rapides mais ‘skiables’ tout de même selon quelques skieurs rencontrées au centre d’accueil.   D’autre part le centre Sutton-en-Haut au pied du Mont Sutton se voyait contraint à une fermeture temporaire pour le ski de fond.

    En Outaouais le Parc de la Gatineau rouvrait plus de 80% de son réseau ce matin sur neige rapide mais non glacée dans les secteurs où la machinerie était passée.

    La situation n’est certes pas idéale mais les centres des Laurentides, Lanaudière, de Québec et Charlevoix la récupération sera rapide.  En Estrie, surfaces plus dures mais il ne manque pas de neige sur les pistes enneigées artificiellement. Pour ce qui est de la neige naturelle, il en faudrait un peu.  

    La patinoire de 3km du Lac Beauport était ouverte mercredi après-midi

    La patinoire de 3km du Lac Beauport était ouverte mercredi après-midi. Photo Pierre Raymond

    Après l’arrosage le patin reprend
    Le patin semblait aussi reprendre mercredi. Les sentiers de glace de la Pointe Merry à Magog tout comme ceux de St-Sauveur étaient en excellente condition cet après-midi et l’anneau de glace de trois kilomètres du Lac Beauport était lui aussi ouvert. Le Canal Rideau à Ottawa est par contre fermé temporairement depuis deux jours mais une source bien informée dans la région nous dit que la pluie ne constituait qu’un bon arrosage et que les conditions de glace ne s’en trouveront qu’améliorées  avec le retour du froid. 

    Comment se portent les sports d’hiver dans votre coin après la pluie de cette semaine?  


    • Les centres de ski ne l’ont pas facile cette année (spécialement en Estrie) puisque la météo fait régulièrement des montagnes russes. Encore demain et vendredi, les précipitations sont difficiles à prévoir mais pourrait nous tomber dans une mixture dont les résultats sont imprévisibles. Alors, PRIONS ENSEMBLE MES FRÈRES (MES SOEURS AUSSI) et espérons ensemble la manne blanche du désert. Amen. Xski

    • 2 bonnes nouvelles ce matin en Outaouais: la patinoire du canal Rideau sera ouverte d’un bout à l’autre ce matin, c’est une première cette année. C’est donc dire que le redoux que l’on a connu aura été bénéfique, en ce sens qu’il aura prmis “d’arroser” naturellement toute la patinoire et le froid graduel a fait le reste. En ski de fond, les équipes d’entretien ont été patientes et ont “sorti” la machinerie juste au bon moment. Les conditions sont ainsi devenues meilleures qu’avant le redoux.

    • C’est malheureux de voir que les conditions de ski de la semaine dernière ont été détériorées par cette pluie des derniers jours…La neige n’a pas tellement disparue dans certains centres mais devra être travaillée davantage…La prochaine bordée se fait grandement attendre….

    • La fin de semaine dernière, à Pin Rouge en Gaspésie, les conditions étaient exceptionnelles. Nous avons pu skier dans la poudreuse toute la fin de semaine. Malheureusement, nous avons aussi reçu de la pluie en début de semaine. Mais pour notre plus grand bonheur, on nous annonce 20 à 30cm de neige pour demain. Nous devrions donc retrouver la belle poudreuse ce week-end. Bon ski à tous…

    • Hier, le 26, ski de fond un peu marginal dans le sud des Laurentides, surface dur. Ce matin li tombe de la neige (5cm), de la bruine verglaçante, des granules de neige et de glace. En Anglais on dit « a dog’s breakfast ». J’irai faire du ski.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2011
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité