Guy Thibaudeau

Guy Thibaudeau - Auteur
  • Conditions de ski>

  • Guy Thibaudeau, collaboration spéciale

    Son père lui inculque la passion du ski à l'âge de six ans. Plus tard il en fait son travail en fondant MRG - le Réseau du Ski en 1968, les premiers à présenter aux skieurs des bulletins objectifs sur les conditions de ski via les médias.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 25 février 2011 | Mise en ligne à 10h55 | Commenter Commentaires (4)

    Pas de neige fraîche pour la Loppet Viking

    C’est ce dimanche le 28 février que se tiendra l’une des dernières épreuves populaires de ski de fond de l’hiver, la Loppet Viking de Morin Heights. Cette compétition populaire de ski de fond en sera à sa 39e reprise, sans aucun doute l’une des plus vieilles épreuves du genre au Québec.

    C’est en 1972 que cette compétition connut ses débuts; elle se nommait à l’époque la Loppet Smith-Johannsen en honneur du célèbre Herman Smith-Johannsen ce centenaire Norvegien/Canadien qui fut l’un des premiers à développer le réseau de sentiers de ski de fond des Laurentides. Johannsen qui était membre du club Viking de Morin Heights est décédé en 1987 à l’âge de 111 ans. Il a aussi servi d’inspiration au Marathon Canadien de Ski qui s’est déroulé dernièrement pour la 45e année consécutive.

    Guy en ski au Mont St-Hilaire en 1979 avec Jackrabbit Johannsen lorsqu'il avait 103 ans.  Jackrabbit... pas Guy! Un petit trésor que je conserve précieusement. GT

    Guy en ski au Mont St-Hilaire en 1979 avec Jackrabbit Johannsen lorsqu'il avait 103 ans. Jackrabbit... pas Guy! Un petit trésor que je conserve précieusement. GT

    La Loppet Viking offre des courses de ski de fond ouvertes à tous; les distances sont de 10/20/33 km. Elle offre aussi une des rares courses de raquette au Québec; distance 10 kilomètres. 

    Pas de neige nouvelle pour dimanche
    Il est improbable que les Laurentides reçoivent de la neige fraîche d’ici dimanche.  La faible accumulation anticipée ne semble pas vouloir se produire.  Malgré tout les organisateurs, qui font souvent des petits miracles pour cet événement,  sont confiants de pouvoir offrir une épreuve sécuritaire puisque les pistes utilisées ont reçu une attention particulière cette semaine. « Même sans neige fraîche les conditions seront parmi les meilleures des dernières années » nous confirmait James Jackson responsable de l’épreuve pour la municipalité de Morin Heights. Rick Nesbitt, responsable de l’entretien des pistes a toujours réussi à bien préparer les sentiers pour cette épreuve malgré des conditions météorologiques parfois beaucoup plus difficiles que cette année.   

    Pour plus de renseignements sur la Loppet Viking-Morin Heights rendez vous au www.skiloppet.com

    De la neige fraîche en Estrie
    C’est encore l’Estrie qui récoltera les centimètres de neige aujourd’hui.  On parle d’une possibilité de 10 centimètres ce qui serait plus que suffisant pour recouvrir le fond dur et croutée que l’on retrouve un peu partout depuis le retour du froid après la pluie de vendredi dernier. Il en faut peu pour améliorer les sentiers de ski de fond; parfois une trace ou un centimètre changent les choses et améliorent la glisse. Ce sera donc encore une fois l’Estrie qui aura la meilleure chance d’offrir de belles conditions pour le ski de fond ce week-end.


    • Bon succès aux fondeurs et aux organisateurs. M. Thibaudeau, gardez cette photo précieusement.

    • la neige espérée est pour lundi. Pour ce qui ezst de la photo, qui est qui……….

    • Je me souviens d’avoir croisé Jack Rabbit quand il avait au dessus de 80 ans. Je skiais avec mes parents et JRJ est sortie du bois. Il nous a salué et il a jazzé avec mon père pendant 5 à 10 minutes quand finalement un homme dans la quarantaine est sortie du bois suivant les traces de JRJ. Quand ce compagnon est arrivé Jack Rabbit est repartie. L’autre avec la langue à terre.

    • Nous avons skié dans des conditions impeccables, samedi, au parc du mont Orford, avec la meilleure glisse de la saison. Espérons que les sombres prédictions pour demain ne se réaliseront pas.
      J’ai rencontré, l’an dernier, un émule de Jackrabbit, un autre norvégien Mikarl Loken, ( pourquoi toujours des norvégiens) plusieurs fois doyens des Coureurs des bois du Marathon Canadien, sur la piste Loken qui porte son nom. Une piste qu’a tracé et débroussaillé depuis le début des années 60 entre Ste-Anne-des-lacs et St-Sauveur, ce jeune homme qui doit bien avoir 85 ans, aujourd’hui. C’est à un détour du sentier que nous l’avons aperçu descendre le vallon, prendre le virage en épingle, puis grimper le coteau. En conversant avec lui, il nous a montré sa dernière trouvaille qu’il portait aux pieds, une paire de ski de bois qu’il avait déniché dans une vente de garage deux semaines auparavant, qu’il avait retapé et astiqué comme un sou neuf,,, de quoi faire honte à nos équipements hi-tech et à nos pépères-formances…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    L Ma Me J V S D
    « mar   sept »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité