Guy Thibaudeau

Archive, janvier 2011

Lundi 31 janvier 2011 | Mise en ligne à 10h46 | Commenter Commentaires (7)

Le point de bascule de l’hiver – déjà!

Croyez-vous ca? Nous sommes déjà à la mi-saison. Après le 1er février il nous restera moins de jours pour nos sports d’hiver qu’il y en aura de fait.  Il faudra donc profiter des belles journées qui passeront prochainement pour faire ce que l’on avait prévu.

Je dis  toujours en début de saison que si l’on planifie beaucoup de choses et que l’on diversifie ses activités, l’hiver passera très rapidement.  L’hiver sera trop court!  Et bien, si vous n’avez pas complété 50% de vos projets, vous risquez de manquer de temps. 

Parc Mont Tremblant le 30 janvier 2011

Parc Mont Tremblant le 30 janvier 2011

Le mois de février est cependant LE mois de l’hiver. C’est pourquoi on y présente tant d’activités et de célébrations.  Il reste encore un week-end à la Fête des Neiges à Montréal; le Carnaval de Québec vient de débuter et Bal des Neiges commencera dans la région de la capitale nationale du Canada le week-end prochain. 

Le 45e Marathon Canadien de Ski
C’est aussi le mois du Marathon Canadien de Ski qui se déroulera cette année les 12-13 février de Lachute à Gatineau via Montebello – direction est-ouest.  Le Marathon est la plus importante épreuve de ski de fond au Canada réunissant plus de 2000 skieurs qui auront comme objectif de skier le plus grand nombre de kilomètres possibles au cours des deux jours. Plus de 700 skieurs et skieuses essaieront de skier les 160 kilomètres  qui séparent Lachute de Gatineau.

Il manque de neige présentement sur la piste du Marathon dans les montagnes qui longent la rivière des Outaouais. A ce jour il est impossible que l’épreuve se tienne sur le trajet habituel. Un « plan B » est envisagé;  il s’agirait d’un circuit de 82 kilomètres dans la Réserve Kenauk du Château Montebello, sur des chemins de terre où il y aurait suffisamment de neige pour tenir l’épreuve. Une décision sera prise le 1er février à savoir quel parcours sera utilisé.  Selon Denis Marcotte chargé de l’entretien de la piste  « avec un peu de neige fraîche nous pourrions offrir d’excellentes conditions sur la piste Kenauk. La piste régulière nécessiterait beaucoup plus de neige pour être skiable ».  

Le déclin de l’hiver
 Si le meilleur de l’hiver est à nos portes nous pourrons aussi bientôt sentir le début du déclin de l’hiver.  En effet vers la mi-février la neige aura tendance à vieillir plus rapidement.  J’aime bien dire que la neige de décembre et janvier est une neige « jeune », une neige qui maintien ses propriétés longtemps.  Mais avec les journées qui rallongent et le soleil plus ardent la neige se transforme plus rapidement et reste poudreuse moins longtemps. On voit aussi les bancs de neige exposés au soleil s’effriter. Les traverses de rues des pistes de ski de fond deviennent plus longues. Bref, l’hiver commence son déclin.  

Ce déclin de l’hiver a aussi son bon coté.  Ces mêmes journées plus longues et le soleil plus ardent font le bonheur de tous et nous encouragent à « sortir ». Les mois de février et mars sont aussi traditionnellement de bons mois pour la neige et les tempêtes. Si l’hiver a été avare de neige dans les régions au nord du St-Laurent entre-autres, il n’est pas impossible que le rattrapage se fasse dans les prochaines semaines.

Souhaitez-vous beaucoup de neige pour la 2e partie de l’hiver?

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Vendredi 28 janvier 2011 | Mise en ligne à 19h12 | Commenter Commentaires (9)

Un bon week-end pour toutes les activités

Sur le lac Masson à Ste-Marguerite - vendredi 28 janvier 2011

Sur le lac Masson à Ste-Marguerite - vendredi 28 janvier 2011

Nous sommes au cœur de l’hiver et heureusement les conditions de pratique pour toutes les activités hivernales sont bonnes.  Si vous hiverniez jusqu’à présent il est temps de sortir de votre caverne pour profiter des plaisirs de l’hiver. 

Belles glaces pour le patin
Le patin sur nos lacs et rivières est vraiment l’essence de l’hiver au Québec. Les grandes patinoires fourmillent de monde durant les fins de semaines; patineurs, marcheurs, gens qui tirent un traineau, d’autres avec la poussette, on marche ou on patine avec le chien, d’autres jouent au hockey, bref, tout le monde y trouve son compte.

Les conditions sont belles partout cette semaine. J’ai eu la chance de recevoir de bons rapports de toutes les principales patinoires.

Canal Rideau (7,8km) à Ottawa.  Condition excellente, drapeau vert.
Rivière L’Assomption (4,5km) à Joliette. Condition excellente même sous les ponts où la glace est souvent mauvaise.
Lac Beauport (3km) près de Québec. On nettoyait la glace ce matin (vendredi) et les conditions devenaient excellentes.
Lac Masson (4,1km) à Ste-Marguerite, J’y étais cet après-midi (vendredi); on passait la Zamboni et la glace était excellente. Peu de craques et un beau parcours.
Domaine de la Forêt Perdue (12km de sentiers glacés) à Notre-Dame-du-Mont-Carmel en Mauricie.  Très occupé vendredi et glace passable mais avec trois zambonis la glace devrait être bonne samedi. 

Les conditions seront sans doute semblables au Lac Rond à Ste-Adèle (3km), au Lac Moore à Mont Tremblant, au Lac des Castors et eu Parc Lafontaine à Montréal, au Parc John Molson (2km de sentiers glacés)  à St-Sauveur, à la Pointe Merry (2km) à Magog ainsi qu’à la Pointe aux Lièvres à Québec. 

Ski alpin
Même si la neige naturelle est plus abondante au sud du St-Laurent, en Estrie et en Nouvelle Angleterre par exemple, les conditions sont généralement bonnes partout.  Au nord du St-Laurent on a pu compenser le manque de neige naturelle par l’enneigement artificiel.  Les seules pistes non encore ouvertes sont les sous-bois et pistes naturelles. Dans toutes les régions la qualité du ski dans les prochains jours dépendra plus de l’achalandage et de l’entretien des pistes que de la quantité de neige naturelle reçue jusqu’à  présent. 

Ski de fond et raquette
Les conditions se sont bien améliorées cette semaine dans les Laurentides et Lanaudière grâce à quelques centimètres de neige. Je dis souvent qu’on va parfois loin avec peu en ski de fond et, ce fut le cas cette semaine. Comme m’écrivait Sidonie Pécheux du centre l’Estérel en m’annonçant que tous les sentiers étaient maintenant ouverts, « vous pouvez continuer à faire la danse de la neige mais ce n’est plus aussi nécessaire qu’en début de mois ».

Pour la raquette les conditions sont meilleures là où est la neige naturelle, soit en Estrie et aussi dans Charlevoix au Sentier des Caps au sommet du Massif ainsi qu’au Mont Grand Fonds, un des centres les plus enneigés au Québec ces jours-ci.

Célébrations de l’hiver
Le mois de février est vraiment le mois de l’hiver au Québec. C’est le mois des grandes célébrations de l’hiver partout en province. 

A Montréal c’est le 2e week-end de la Fête des Neiges au Parc Jean Drapeau, à Québec l’ouverture du Carnaval et, en fin de semaine prochaine, le début de Bal des Neiges dans la région de la capitale Canadienne Ottawa-Gatineau. 

C’est aussi le mois d’un des grands événements de l’hiver canadien, le Marathon Canadien de Ski, qui se déroulera les 12-13 févriers prochains entre Lachute, Montebello et Gatineau.

Vivement… profitez de ce week-end pour tout ce que l’hiver nous offre de bon. Dans quelques semaines seulement nous sentirons déjà le déclin de la saison blanche au plaisir de certains mais aussi à regret pour bon nombre d’autres. 

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






Jeudi 27 janvier 2011 | Mise en ligne à 16h05 | Commenter Commentaires (2)

A deux semaines du Marathon Canadien de Ski

 

Sur la piste du Marathon Canadien de Ski - Archives

Sur la piste du Marathon Canadien de Ski - Archives

 

Les 12-13 février 2011
Nous sommes déjà à deux semaines du 45e Marathon Canadien de ski qui se déroule annuellement sur 180 kilomètres entre Lachute, Montebello et Gatineau.  Ce grand événement hivernal de ski de fond qui aura lieu cette année les 12 et 13 février fut créé en 1967 pour célébrer le 100e anniversaire du Canada. A cette époque le parcours faisait 100 miles et partait du Centre Fairview à Pointe Claire pour se terminer au centre-ville d’Ottawa.

Il s’est tenu tous les ans depuis, beau temps mauvais temps, neige ou pas, chaud ou froid.  Au fil des ans les participants ont aussi eu droit à tout, incluant le grand verglas de 1998. 

Elles sont en fait plutôt rares les années où la question d’enneigement n’a pas causé d’inquiétude aux organisateurs. Mais la réponse aux participants a toujours été, « il y a deux défis au Marathon : 1) la distance et 2) les conditions de neige et de météo » dans lesquelles il se déroule.

Le plan « B » du Marathon
Le Marathon de 2011 n’y échappera pas non plus. Pour une deuxième année consécutive l’événement risque de se dérouler selon un « plan B ». Si l’enneigement demeure inadéquat comme il l’est présentement entre Lachute et Gatineau, l’événement se tiendra sur une boucle dans la Réserve Kenauk du Château Montebello. On y ferait 80 kilomètres dans une direction le samedi, puis 80 kilomètres dans l’autre dimanche.

Il s’agirait en fait du même parcours que l’an passé, parcours qui s’était avéré excellent malgré le mince couvert de neige puisqu’il était installé en grande majorité sur des chemins de bois facilement recouverts avec peu de neige.

« Il faudrait un minimum de 20 centimètres de neige additionnelle pour pouvoir utiliser le circuit habituel » nous disait récemment Greg Koegl, président du Marathon. Une décision sera prise lundi le 30 janvier prochain.

Encore possible de s’inscrire
L’absence de neige depuis le début de la saison a quelque peu affecté le rythme des inscriptions cette année. Dans le cas des « Coureurs de Bois », ceux et celles qui s’engagent à skier la totalité des 180 kilomètres, le nombre d’inscriptions est plus grand que jamais; plus de 760 jusqu’à présent.  Bon an, mal an environ 2000 skieurs participent au Marathon. En plus des CdeB environ 1200 autres skieurs s’inscrivent dans les différentes catégories de randonneurs où l’objectif est de skier le plus de kilomètres possibles au cours du week-end. Jusqu’à présent près de 800 randonneurs sont inscrits.  Il manquerait donc quelque 450 skieurs pour atteindre la participation habituelle de 2000 fondeurs.

Pour une rare fois des chambres sont encore disponibles au Château Montebello pour les vendredi et samedi soirs 11 et 12 février. La plus grande majorité des participants doivent s’héberger dans la région au cours du week-end. Ils viennent de partout au Québec, de l’Ontario, du reste du Canada ainsi que de plusieurs états américains où se pratique le ski de fond.  Le Château Montebello est le site d’hébergement qui est évidemment le plus convoité au cours de ce week-end. 

Pour plus d’informations à propos du Marathon Canadien de Ski rendez-vous au www.marathoncanadiendeski.com .

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2008
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité