Guy Thibaudeau

Archive, avril 2010

Mercredi 14 avril 2010 | Mise en ligne à 22h40 | Commenter Commentaires (3)

Un hiver acceptable pour les stations de ski

On aurait pu croire au pire. Un hiver lent à démarrer, du temps trop doux en début de décembre pour fabriquer de la neige, un enneigement modeste et une fin de saison écourtée par l’arrivée de « l’été » fin mars, début avril. 

Massif du Sud - Photo d'archives

Massif du Sud - Photo d'archives

Mais parlez aux gestionnaires des stations et ils se disent généralement « contents »  de la saison qui se termine.  Parlez aussi aux skieurs qui ont pratiqué leur sport régulièrement cet hiver et eux aussi vous parleront d’un bel hiver, doux, facile pour la conduite avec juste assez de neige pour maintenir de bonnes conditions semaine après semaine.  Ceux qui n’ont pas skié par contre ont vu un mauvais hiver.

Les stations bien établies notent généralement une modeste augmentation de l’achalandage sur l’an passé mais il faut savoir que l’hiver 2009 fut un des pires de la décennie. Une augmentation est quand même encourageante puisque l’effet d’une mauvaise saison l’an passé combiné au ralentissement économique faisait anticiper pire.

A Bromont on note une augmentation de 6% sur la saison précédente et 10% au Mont Sutton.  Guy Desrosiers du Mont Sainte-Anne ne se fait pas d’illusion avec des chiffres en hausse. « Nous aurons connu une saison très moyenne, nous disait-il. Meilleure que l’an passé mais cette dernière (2009) fut une des pires. » La saison se poursuit encore au Mont Sainte-Anne, jusqu’au 25 avril pour peut-être améliorer le rendement. 

Les hausses d’achalandage sont plus faciles à atteindre au Massif de Charlevoix où l’on note +13% sur l’an passé et +8% comparativement à l’hiver record de 2008. Plus jeune que sa compétitrice de la Côte de Beaupré, Le Massif n’a pas encore atteint les niveaux d’achalandage habituels dans les grandes stations destination comparables. Le Massif est une station en pleine expansion contrairement à Tremblant et Mont Sainte-Anne. Grace à quelques tempêtes massives la station de Charlevoix aura aussi enregistré un enneigement statistiquement normal. Les nouvelles sont tout de même très bonnes pour la station de Daniel Gauthier où 16$ millions seront investis dans la montagne cet été, un rareté au Québec depuis quelques années.

En conclusion, pas de pleurs ni de grincements de dents pour la majorité des stations ce printemps.  Les responsables à qui nous avons parlé se sont tous dits soit « heureux » soit « satisfaits » de la saison qui se termine. C’est ce qui compte. 

Ski de fond – bonne saison aussi
Il est encore plus surprenant de voir que plusieurs centres de ski de fond/raquette ont connu un bon hiver. On sait évidemment que ce secteur ne profite pas d’enneigement artificiel. On a donc du composer avec le mince couvert de neige.

La neige a été particulièrement rare dans les Laurentides, à peine 160 centimètres pour la saison entière. Malgré tout, les revenus ont été bons et les gestionnaires des réseaux  Morin Heights et Mont Tremblant (Domaine St-Bernard) à qui nous avons parlé  se sont dits satisfaits de la saison. Même son de cloche au ski de fond Mont Sainte-Anne où l’on qualifie même la saison « d’excellente ». 

En Estrie ce fut la « meilleure saison en dix ans » à Sutton-en-Haut qui, comme son voisin le Mont Sutton, a connu un excellent enneigement tout au long de l’hiver. Moins de neige au Parc du Mont Orford mais « une saison normale » nous dit-on. 

Au Parc de la Gatineau en Outaouais, le plus grand centre de ski de fond et de raquette au Canada avec ses 200 kilomètres linéaires des sentiers de ski et 50 kilomètres de raquette, « une autre saison en hausse » selon Michel Dallaire porte-parole du Parc. Le Parc aurait comptabilisé plus de 300 000 skieurs et presque 55 000 raquetteurs cette année.  « Pour la raquette c’est le double de l’an passé » ajoutait-il. 

On m’a parfois reproché de trop parler de raquette cet hiver mais selon Dallaire et certains représentants d’équipement de sports d’hiver les ventes de raquettes augmentent de 20 pourcent chaque année et les prévisions visent le même progrès annuel pour les prochaines années.   

L’épée de Damoclès en Estrie
L’épée de Damoclès pèse par contre sur deux stations d’Estrie soient Montjoye à North Hatley qui doit être démantelée sous peu et Mont Orford qui doit trouver acheteur avant le début de l’été puisque le Gouvernement du Québec via la SEPAQ retire le canot de sauvetage.  Même si l’optimisme n’est pas très évident dans la région pour ce qui est  de l’avenir de cette station importante, il est improbable que la station ne fonctionne pas l’hiver prochain. Je me base uniquement sur l’importance économique de la station dans l’offre touristique régionale. La fermeture d’Orford serait un véritable désastre pour le tourisme hivernal de la région Magog-Orford surtout avec la fermeture de Montjoye, l’autre centre de la région immédiate. Sans mentionner qu’Orford est aussi la station de ski alpin des Sherbrookois.   

Le Musée du Ski des Laurentides
Si le ski vous manque cet été visitez le Musée du Ski des Laurentides lors de votre prochain passage à St-Sauveur. Situé au 30 rue Filion (derrière l’église) le musée vous propose une exposition qui documente les premières années du ski dans la région via l’enseignement.

Le musée est ouvert de 11h à 18h du mercredi au dimanche. L’entrée est libre; vous pouvez cependant faire un don volontaire à la sortie. Vous y verrez des photos d’époque ainsi que des artefacts qui vous émerveilleront. 

Fin de la saison
Et si vous n’avez pas encore lâché la patate sachez que Mont Sainte-Anne restera ouvert jusqu’au 25 avril et que Mont St-Sauveur espère se rendre au 2 mai.  En ce qui concerne Val d’Irène  en Gaspésie, la saison se terminera ce week-end avec la 34e édition de l’Aqua-neige. 

Bon été et à plus tard. Seulement sept mois avant le début de la prochaine saison!

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 9 avril 2010 | Mise en ligne à 11h33 | Commenter Commentaires (3)

L’après-saison – déjà!

Ski de printemps extreme - photo d'archives

Ski de printemps extrême - photo d'archives

Les vélos roulent depuis plus d’un mois.  Les terrains de golf ouvrent et le Masters bat son plein à Augusta.  C’est vraiment l’après-saison pour le ski.

Habituellement les centres de ski manquent de clientèle avant de manquer de neige mais cette année le contraire semble s’imposer.  Aucune neige dans nos régions en mars à l’exception de Charlevoix,  Québec et Chaudière-Appalaches.  Beaucoup de soleil et du temps doux les trois premières semaines puis carrément l’été le week-end dernier; presque trop chaud pour jouer au golf.

La neige sur les pentes à fondu a vue d’œil encore cette semaine dans les stations de ski qui espèrent ouvrir ce week-end.  Habituellement mon travail à ce temps-ci de l’année consiste à faire voir qu’il y a encore de la neige sur les pentes mais cette année… ce qui reste ouvert relève de l’exploit. Imaginez, le Mont Sutton a été forcé de fermer mercredi le 7 avril malgré une saison exceptionnelle pour la neige (400cm versus 170cm pour Mont St-Sauveur). Mont Orford (369cm/saison) n’a pas réussi à passer le week-end Pascal et St-Sauveur réussira peut-être à ouvrir trois pistes pour le weekend.  A Tremblant il ne reste que 13 pistes pour débuter le week-end.

L’enneigement sera un peu meilleur dans les quelques stations ouvertes aux alentours de Québec. Au Massif de Charlevoix 24/48 pistes ouvertes,  à Sainte-Anne 27/66 et au Massif du Sud dans Chaudière-Appalaches ?/30. 

Même en Nouvelle Angleterre le nombre de pistes encore skiables est en chute libre. Si la majorité des pistes étaient encore ouvertes il y a une semaine la région n’offre plus que 26% des pistes à l’approche du week-end.   Jay Peak 18 pistes (23%), Stowe 16 (14%), Sugarbush 5 (5%), Killington 37 (26%), Sugarloaf 97 (70%) et Whiteface N.Y. 17 (21%).

Les stations compteront plus sur les activités que sur le ski pour vous attirer dans les prochains jours.

Tremblant
Coupe Caribou
samedi : la tradition se poursuit. Tentez de traverser la piscine d’une
longueur de 75 pieds et finissez la course au P’tit Caribou, jusqu’au petit matin!
Réservé aux 18 ans et plus. Déguisement oblige. Célébrez aussi le succès des athlètes de la région aux Olympiques, Jasey Jay, Erik Guay et autres dans la Parade des Athlètes samedi à compter de 13 h 30.

Mont St-Sauveur
Le Challenge des Bosses Pepsi fera tête d’affiche samedi au MSS. Tout comme Tremblant, on y fêtera nos athlètes Olympiques. Le médaillé d’or en bosses Alexandre Bilodeau ainsi que Maxime Gingras et Chloé Dufour Lapointe seront de passage à la station samedi.

Mont Sainte-Anne
Bud Light Fest Olympien samedi. Les Olympiens Vincent Marquis (4e aux Olympiques de Vancouver 2010) et P-A Rousseau (5e position) reviennent au bercail et proposent leur compagnie pour un Défi de bosses amical dans le secteur Expert!

Le Massif de Charlevoix
Samedi, l’affrontement Canadiens-Nordiques se poursuit jusque sur les pentes du Massif alors que les équipes de pro-riders représentant Montréal et Québec s’affronteront, en trois périodes, pour rivaliser d’adresse sur les modules spécialement aménagés pour l’occasion. La première manche débute en avant-midi et la compétition se poursuit en deux périodes additionnelles dans l’après-midi, incluant la grande finale vers 16 h.

Dimanche, « Le Splash ». Un bassin de 60 pieds sera aménagé dans le bas de la piste Grande-Pointe. Le but est de traverser ce bassin avec le plus de style et d’élégance sans tomber dans l’eau! 3 champions se mériteront des prix tels que des laissez-passer pour Le Massif pour la saison à venir, de la bière, des produits Rossignol, etc.  Divers prix de participation seront aussi tirés.

Voila donc pour votre week-end.  Je vous rappelle que Tremblant et Le Massif ferment pour la saison dimanche. Au Massif du Sud on y va selon le temps et la clientele. Mont Sainte-Anne tentera de se rendre au 25 avril au moins les week-ends et Mont St-Sauveur jusqu’au 2 mai… si Dieu et Galarneau le veulent bien évidemment. Cette année ce sera un vrai défi.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Mardi 6 avril 2010 | Mise en ligne à 21h02 | Commenter Commentaires (3)

Plus 20C aussi dans les Chic-Chocs le week-end dernier

La saison hivernale s’est terminée aussi hier (le 5 avril) à l’Auberge de Montagne des Chic-Chocs dans la Réserve Faunique de Matane en Gaspésie. Malgré l’altitude 650 mètres les derniers jours ont été marqués de températures estivales qui dépassaient les +20C à l’ombre.  
Un dernier week-end dans les Chic Chocs

Un dernier week-end dans les Chic Chocs

J’y ai passé les trois deniers jours soit de vendredi à lundi, histoire de célébrer la fin de la saison avec des collaborateurs et amis. Il a fait comme ailleurs au Québec un temps ensoleillé et beaucoup trop chaud pour un début d’avril. Mais, encore une fois (c’était ma deuxième visite), l’Auberge de Montagne n’a pas déçu.

Un « écolodge » de grande réputation B-12 Chic Chocs (400 x 300)

Si vous ne connaissez pas cet établissement de la SEPAQ, il s’agit d’un « écolodge » classé quatrième au monde par le journal Britannique The Guardian. Plus précisément il s’agit d’un gite de haute montagne axé sur la découverte de l’environnement alpin etde la nordicité du Québec. L’accès à l’AMCC (Auberge de Montagne des Chic-Chocs) n’est possible en hiver qu’en autoneige ou camion à chenille.  De Cap Chat, la ville la plus proche, il faut compter plus de deux heures pour accéder à cette merveilleuse et luxueuse auberge de 16 chambres dont l’architecture se fond dans la nature des montagnes qui l’entourent.  

En hiver on peut y pratiquer le ski de haute-route (avec peaux de phoques), la raquette et le ski-méta.   On décrit le ski-méta comme étant « une raquette qui glisse », un ski d’environ 60 centimètres de long  muni d’une peau de phoque intégrée à la base. La fixation articulée, comme pour le télémark, permet de monter avec facilité et de glisser en descente. 

Denise Hebert Chic Chocs (400 x 300)

A l’AMCC les activités quotidiennes sont choisies en fonction du temps et des conditions de neige.  Ce week-end les trois activités furent offertes quoique que le ski fût passablement difficile à cause de la neige molle et lourde. On nous suggère donc l’activité la mieux adaptée aux circonstances de la journée.

Le premier jour nous nous sommes rendus à la Chute Hélène en raquette. Le lendemain une longue journée de plus de 5 heures en skis-métas dans le secteur dit « l’Épaule » avec lunch dans une clairière offrant une vue époustouflante sur la Rivière Cap Chat et les monts Albert Nicol et Frère d’Albert Nicol.

L’Auberge offre une vacance unique au Québec. Un autre écolodge canadien que vous connaissez peut-être est Skoki Lodge à Lake Louise en Alberta. 

Un projet complexe et dispendieux
Le projet complet aura couté 62M$ il y a cinq ans.  Le choix de l’emplacement a nécessité la construction d’une route de 10 kilomètres qui grimpe à flanc de montagne pour atteindre un site idyllique.  Par souci de préservation du paysage la route n’est ni visible de l’auberge, ni des principaux secteurs de pratique des activités et l’inverse est également vrai; l’Auberge n’est pas visible de la route.

« Rien n’a été négligé » dans cette auberge disait une montréalaise qui faisait parti du dernier groupe de la saison. Chambres confortables, construction de qualité, décor montagnard, repas exceptionnels servis dans un contexte convivial sur de longues tables qui favorisent les échanges entre tous les convives et des guides qui ont une grande connaissance du milieu.

Une expérience à vivre à tout prix
L’AMCC   est un « must » pour tout amateur de sport de haute montagne et d’activités hivernales.  Le summum au Québec.  Même si ce n’est pas donné à environ $250/jour tout compris incluant les guides et l’équipement mais, si plus de 60% des visiteurs y reviennent (selon la SEPAQ), l’expérience en vaut certainement la peine. 

Avez-vous déjà visité l’Auberge de Montagne?

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2011
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité