Guy Thibaudeau

Guy Thibaudeau - Auteur
  • Conditions de ski>

  • Guy Thibaudeau, collaboration spéciale

    Son père lui inculque la passion du ski à l'âge de six ans. Plus tard il en fait son travail en fondant MRG - le Réseau du Ski en 1968, les premiers à présenter aux skieurs des bulletins objectifs sur les conditions de ski via les médias.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 29 décembre 2007 | Mise en ligne à 20h26 | Commenter Commentaires (10)

    Rendre l’hiver “trop court”

    La polyvalence pour mieur passer l’hiver 

    Nos hivers depuis plusieurs années nous semblent moins fiables qu’avant.  Fait ou imagination, nous sommes néanmoins toujours à la remorque du temps pour nos activités hivernales et il est de plus en plus difficile de dédier son hiver entier à une seule activité.  

    De là l’importance d’être polyvalent, d’avoir plusieurs flèches à son arc.

    Le ski alpin/sno, le ski de fond, la raquette et le patin (de rivière) sont pour moi le portefeuille idéal pour bien passer l’hiver à l’extérieur en santé. Je préconise évidemment des activités non-motorisées qui sont meilleures pour la santé et pour l’environnement.  Si vous faites toutes ces activités il ne se passera pas un jour où vous ne pourrez sortir pour une activité santé et agréable. Sauf évidemment s’il pleut!    marathon-de-ski-2006.JPG

    Prenons l’exemple d’une journée de neige fraîche mouillée durant les Fêtes. Samedi par exemple. La neige lourde nécessitait de bonnes jambes en ski alpin. En ski de fond, le fartage n’était pas simple. Les grandes patinoires (Canal Rideau, Rivière L’Assomption, etc…) ne sont pas encore ouvertes.  La seule activité non-affectée par la météo et la neige mouillée, la raquette. Plus d’excuse.

    Autre scenario: une journée très froide avec vent. Le ski alpin peut être un défi météorologique mais le ski de fond et la raquette passent très bien. Les pistes étroites dans les boisés vous protègent du vent en plus du fait qu’il s’agit d’activités plus exigeantes pour le cardio; on se réchauffe simplement en pratiquant l’activité.

    Il fait soleil, le mercure est au point de congélation. Une superbe journée.  Peut-être un peu chaud (!) pour le ski de fond ou la raquette mais le ski alpin est à son meilleur. 

    En janvier ou février s’ajouteront les belles patinoires sur rivières, le Canal Rideau, la Rivière l’Assomption, l’anneau du Lac Beauport,  celui du Lac Rond à Sainte-Adèle et de Sainte-Marguerite-Esterel pour en nommer quelques uns.  Aussi le fabuleux Domaine de la Forêt Perdue en Maurice un labyrinthe de10 kilomètres de sentiers de glace, unique au Québec. Un « must » au moins une fois durant l’hiver.

    En planifiant quelques sorties dans chacune de ces activités durant les mois de neige vous vous vous retrouverez en mars vous demandant « qu’est-il arrivé de l’hiver? »

    Vous constaterez ainsi que l’hiver est maintenant TROP COURT.


    • Pour Stoneham..Un commentaire dont j’ai déja mentionné,le centre a laissé 3 pistes au naturelle depuis le début de l’année,le haut de la 4 la 9c et 9d,les commentaires recueilli sont partagés,pour ma part c’est ok mais il devrait les travaillées avant.,s’ils ont déjà été faites, ils en ont besoins encore.Pour ce qui est de la journée,brumeux faible neige -6C avec 17 pistes damées sur 30 accessibles.Pour demain le centre ouverture 10h00am.

    • Le sujet est trop beau. Il est sur mesure pour le “Baby Boomer” skieur alpin. Quant aux autres adeptes des sports d’hiver, ils ou elles les pratiquent en majorité dans le but d’être actif dans leur activité préféré. Cela comporte un portefeuille égal au niveau du plaisir que l’on en retire si nous voulons en retirer le maximum de plaisir, à moins d’être blasé et de vouloir changer pour diversifier. Et à ce compte, mieux vaut faire “son” activité à plein pour en retirer le maximum d’habilité dans toutes les conditions. De nos jours, l’activité et le terrain pour le pratiquer, n’a plus sa gratuité, à moins d’inventer la “Passe saison pour activités multiples”. C’est déjà presque en place dans nos Parcs Nationaux. Soit dit en passant, vous me voyez venir, certaines pistes du Parc de St-Bruno, sont assaillis par des usagers qui pratiquent le ski de fond , la marche et la raquette. Les skieurs à ce parc, ceux qui paient pour le traçage mécanique (quand il y en a), sont les principaux commanditaires d’un service inexistant et de la famille recomposé de ceux qui paient et des autres. Comme quoi, la direction de ce parc a perdu le contrôle en utilisant la politique “faisons moins pour en avoir plus”. En terme de qualité prix, en tout respect pour l’intégrité des gens qui assument la responsabilité de ce parc, je leur accorde une note antiréforme de 3 sur 10.

    • Très juste comme article. Mais, à -20° comme aujourd’hui, c’est difficile le ski de fond(pour les pieds et les doigts) Bonne année

    • à -20 par contre, pas de maringouins!!!
      Ce matin, fallait pas se fier a Météo Média et leur refroidissement éolien…
      mais fallait sortir!!!
      Ouste, on s’habille plus chaudement, et on va dehors.
      Les braves qui se sont rendus comme moi dans les Laurentides ont constaté la qualité de la neige et du travail mécanique: un beau tapis blanc sous un beau soleil d’hiver, …, et malheureusement, peu de skieurs pour le consater avec moi.
      Faut se dépêcher avant que le redoux ne revienne; et c’est prévu pour la semaine prochaine. Alors dehors…à l’air frais !!!
      Doob

    • Comme certain l’on écrit, le ski alpin est vraiment beau sou un froid de canard. Mais pour un passionné, peu importe la température, froid, pluie, soleil ou autre, il est toujours bon de pratiquer et de voir comment on peut maximiser le plaisir dans des conditions plus difficiles et ainsi permettre de profiter encore plus des moments plus faciles.

      J’espère juste que l’hiver pourra être durable et le plus long possible ;-)

      Bonne année

    • je vous félicite de mentionner le fabuleux Domaine de la Forêt Perdue en Maurice. Noius habitons près et nous y allons régulièrement. toujours très bien entretenu compte tenu des conditions pas toujours facile. Avec le gps j’ai noté une distance de 1.4km d’un bout à l’autre. Donc un bon exercice d’y faire le tour du 10km. L’hiver, si on vit avec ca passe assez vite. merci

    • Pour Québec à Stoneham le temps doux na rien affecté le centre car il y avait un bon achalandage sans trop d’attente aux remontées avec ces moins 4C brumeux et 9CM de nouvelle neige.damées.

    • Mont-St-Anne
      Les pistes débutante et intermediere étaient tres agréable,a éviter les expertes du coté sud .Par contre celles du coté ouest etaient absolument magnifique .Brumeux et tres tres humide ,les gens quittent deja vers 2.hrs

    • Je suis en plein accord avec l’idée de diversifier. On peu aussi faire de la randonnez nordique (back-country skiing) quand il fait -20. Généralement les pistes sont plus a l’abri et les bottes plus robustes et ainsi plus chaudes. Rien de mieux que d’ammener une thermos de jus de pomme chaude à ces températures.
      Une autre suggestion pour plaire à toute la famille: il y a des villages comme St Sauveur qui ont 1) La patinoire de hockey avec joute impromptue pour les jeunes et moins jeunes 2) La patinoire libre pour les bambino 3) La patinoire de 700 metres en forêt et 3) quelques sentiers de raquette pour un peu tout le monde. Tout ça ne coute rien et on a de quoi pour que presque tout le monde puisse aprécier l’hiver.

    • Mont Orignal pour hier,trouvé des conditions qu’on ne retrouve pas ailleur présentement une surface souple à 98%,la bruine n’avait pas encore affectée les conditions.Rencontrer du personnel aimable et plaisant.Si vous rencontrer Linda demander lui combien de pistes damées il a dans son centre.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité