Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 14 avril 2017 | Mise en ligne à 11h26 | Commenter Commentaires (23)

    Les pitbulls, suite et fin…

    (Photo : Pascal Ratthé, archives Le Soleil)

    (Photo : Pascal Ratthé, archives Le Soleil)

    Alors récapitulons. Nous aurons une loi sur les chiens dangereux qui donnera plusieurs pouvoirs aux municipalités, et même obligera l’euthanasie d’un chien ayant tué ou blessé gravement quelqu’un (le projet de loi est ici). On peut argumenter tant qu’on veut sur des détails du PL128, cela n’en reste pas moins une bonne chose dans l’ensemble, ne serait-ce que pour éviter ces situations absurdes où un propriétaire irresponsable et têtu conserve un animal ayant déjà attaqué/blessé plusieurs fois sans que ni la police, ni les gouvernements ne puissent agir.

    Et nous aurons aussi un règlement, adopté par décret dans le cadre de cette future loi, qui interdira la possession d’un pitbull. En ce qui me concerne, ce ne sera pas une grosse perte — qui a vraiment besoin de ce genre de chien ? Mais le fait est qu’on peut dire exactement la même chose de toutes les races canines, alors la vraie question est : si ce n’est pas une mauvaise chose, a-t-on des motifs raisonnables de penser que c’en sera une bonne ? Que cela diminuera le nombre de morsures graves survenant chaque année au Québec ?

    C’est une question qui a été étudiée de deux manières, essentiellement. La première consiste à examiner les cas d’attaques graves et à calculer la proportion qui a été causées par des pitbulls. Cela a donné des chiffres spectaculaires qui ont abondamment circulé sur les réseaux sociaux émanant de groupes comme dogbites.org ou Animal 24-7, qui attribuent aux pitbulls environ les deux tiers des décès par morsure aux États-Unis. Cependant, comme je l’ai noté l’été dernier avec d’autres, ces chiffres-là ne valent pas 2¢ : ils ne tiennent compte que d’une petite partie des attaques, l’identification d’une race issue d’un croisement comme les pitbulls est particulièrement problématique (même pour des experts, voir ici et ici, et si vous n’avez toujours pas vu l’excellent épisode que Découverte a consacré à ce dossier, rattrapez-vous tout de suite !), les sources sur lesquelles ces sites-là s’appuient parfois pour l’identification se contredisent assez souvent et, lorsque ces groupes identifient eux-même la race d’un chien agressif, on peut certainement questionner leur neutralité puisqu’ils militent très, très fortement pour l’interdiction des pitbulls.

    Maintenant, il y a des données plus sérieuses qui ont été publiées dans des revues médicales et qui adoptent essentiellement la même approche : parmi les cas de morsures graves nécessitant une hospitalisation et/ou une chirurgie, les pitbulls sont-il anormalement nombreux ? Certaines, souvent citées, avancent que ceux-ci sont derrière plus de la moitié des hospitalisations de gens mordus par des chiens, et elles ont été publiées dans la littérature scientifique, ce qui indique une meilleure qualité que ce qu’on trouve sur dogbites.org. Mais quand on y regarde bien, ces données-là ne sont, en fait, pas tellement moins pires, pour deux raisons.

    Primo, l’identification de la race canine est fait «de mémoire» par les victimes ou leur famille, ce qui pose les mêmes problèmes de fiabilité que pour dogbites.org et compagnie.

    Deuxio, et c’est encore plus grave, même si l’on présume que toutes les identifications étaient correctes, il demeure qu’une race n’a été identifiée que dans une minorité de cas — seulement 82 cas sur 228 dans cette étude, soit à peine plus du tiers, et 269 sur 551 (49 % des cas) pour celle-ci. Cela laisse donc entre la moitié et les deux tiers des cas de morsures «dans le noir», pour ainsi dire, ce qui ouvre toute grande la porte à ce que les statisticiens appellent un biais de sélection : comme les races canines ne sont pas toutes également connues du grand public, et comme les pitbulls sont beaucoup plus médiatisés que les autres races, il est pratiquement certain qu’ils sont sur-représentés dans les cas d’attaque où une race a été identifiée. Ce qui gonfle artificiellement leur dangerosité dans ces études-là.

    Est-ce que ce biais de sélection déforme un peu, beaucoup ou «passionnément» la réalité dans les cas qui nous intéresse ? Impossible de le savoir uniquement à partir de ces données-là. Et quand on n’est même pas capable de dire si nos chiffres sont un portrait «à peu près fidèle» ou «complètement tronqué» du sujet, on n’est pas vraiment plus avancé que si on n’avait pas de données du tout… Alors autant dire qu’on ne peut donc rien faire avec ça — à part du marketing politique si l’on tient vraiment à faire mal paraître les pitbulls.

    Ce qui nous amène à l’autre grande manière de savoir si le bannissement de ces chiens, en plus de ne pas faire de tort, donne des résultats positifs. Puisque ces interdictions sont des mesures assez populaires dans l’opinion publique, plusieurs pays ou régions dans le monde en ont adoptées. On peut donc faire des études de type avant-après pour en mesurer les effets.

    Évidemment, comme il n’existe pas de données parfaites, celles-là ne le sont pas non plus. Si on détecte une baisse des attaques et qu’on veut l’attribuer à l’interdiction, il faut présumer qu’il n’y avait pas déjà de tendance à la baisse. Et de la même manière, si on ne détecte rien, on ne peut pas conclure que le bannissement fut sans effet sans présumer qu’il n’y aurait pas eu de hausse des attaques en gardant les pitbulls dans le portrait.

    Mais ces limitations sont somme toute assez banales ; en tout cas, elles ne sont pas un «trou noir» qui discrédite complètement les données, comme le biais de sélection le fait avec les études chirurgicales dont je parle plus haut. Et il demeure que ces études avant-après ont accouché de résultats remarquablement constants. Qu’elles aient compté les morsures en général, ou les visites à l’urgence ou les hospitalisations, qu’elles aient porté sur de courtes périodes ou sur de plus longues, elles ne trouvent jamais (sauf en Catalogne, notons-le) de baisses des morsures/blessures après l’interdiction des pitbulls. Ni au Royaume-Uni, ni en Espagne, ni en Australie, ni en Irlande, ni au Pays-Bas, ni au Canada. Pas même en Ontario, cas pourtant souvent cité par ceux qui demandent un bannissement.

    Certes, il y a aussi cette étude avant-après menée au Manitoba et dont certains passages sont phrasés d’une manière laissant croire que l’interdiction des pitbulls a donné des résultats probants — c’est l’opinion de ses auteurs. Mais quand on regarde leurs chiffres, on n’y trouve franchement pas grand-chose pour appuyer leur position. Ils n’ont pas trouvé de baisse statistiquement significative des hospitalisations pour morsures dans les villes qui ont interdit les pitbulls (sauf en comparant toutes les villes, avec ou sans interdiction, en début de période avec, en fin de période, seulement les villes qui avaient interdit les pitbulls, mais rendu là, on est dans la torture de données). En comparant le ratio de morsures graves de Winnipeg avec celui d’une autre ville qui a continué de tolérer les pitbulls, Brandon — dont la population est 15 fois moindre et le taux de criminalité beaucoup plus faible, ce qui donne un point de comparaison assez bizarre, mais passons —, les auteurs ont trouvé que cela diminuait plus vite à Winnipeg, ce qu’ils considèrent être une «preuve» de ce qu’ils avancent. Mais leurs chiffres montrent par ailleurs que, même après 16 ans d’interdiction des pitbulls, Winnipeg avait toujours un taux de morsures graves supérieur à celui de Brandon (2,81 par 100 000 personnes et par année vs 2,50/100 000).

    Bref, on ne peut pas aller plus loin à partir de cet article-là qu’en disant que l’interdiction des pitbulls a peut-être eu un effet sur la santé publique au Manitoba et que si ce fut le cas, il s’agissait d’un facteur somme toute bien secondaire.

    Alors je vous pose la question : est-ce qu’on peut vraiment s’attendre à ce que l’interdiction des pitbulls ait un effet sur la sécurité des rues du Québec ? On me dira que cela ne peut pas faire grand-mal, ce qui, soit, est tout-à-fait vrai. Mais je répète qu’on peut dire la même chose de toutes les autres races canines. Aux fins de la discussion, je vous soumets que les seules données qu’on a pour espérer un effet positif sont de mauvaise, voire très mauvaise qualité — à l’exception du cas catalan, encore une fois, mais cela ne reste toujours qu’une seule étude. Les meilleurs chiffres que l’on a, sans être parfaits, laissent plutôt entrevoir une totale absence d’effets, et ils sont cohérents avec plusieurs études et revues de littérature montrant que la race canine est un bien piètre prédicteur du comportement et de la dangerosité d’un chien.

    Je n’espère rien de cette mesure. Et j’ai beau approuver le PL128 dans l’ensemble, le futur règlement qui l’accompagnera pour interdire les pitbulls me semble tenir davantage du calcul politicien que de la bonne politique de santé publique.


    • J’aimerais simplement que tout chien qui sort de son logement soit muselé, point à la ligne. Beaucoup de propriétaires de chien le font déjà, alors que d’autres, qui laissent par exemple leur toutou libre dans un champ, remettent sa laisse aussitôt qu’ils voient une personne s’approcher. Les chiens en soi ne sont pas problématiques ici, ce sont plutôt les propriétaires chiens qui le sont…

    • Oui en effet ayant bien lu le texte de loi proposé je vous accorde que ce règlement ne changera strictement rien à court terme, et sans aucun lien avec les chien et les statistiques… Les propriétaires de chiens dangereux peuvent dormir sur leur deux oreilles pour encore un bon bout de temps…

      Primo : il n’y a pas de règlement et comme d’habitude personne ne vas faire le règlement avant qu’un autre mort n’en justifie le besoin ….

      Secondo légalement parlant personne n’est officiellement habilité à appliquer la loi , aucun système d’inspection ou de plainte n’as été mis en place et comme d’habitude tous les département vont se lance la balle pour ne pas être pris avec un chose plate sans budgets…

      Et pour ceux qui pense que une loi veut dire un règlement veut dire que c’est applicable vous rêvez en couleur… exemple vécu pour la loi sur l’efficacité énergétique des appareils par exemple on a voté un loi , mais deux ans après personne n’était mandaté pour l’appliquer et on attendant le règlement . l’agence de l’efficacité énergétique était en démantelement et fut transféré à Québec comme une coquille vide . pendant deux ans les plaintes ont pris le bord de la filière 13… car personne ne pouvait légalement appliquer la dite loi … finalement suite a un plainte du vérificateur on a nommé en vitesse un inspecteur de la direction de l’électricité qui pour tout pouvoir possédait uns carte avec sa photo et le pouvoir légal d’inspection mais pas de budget ni de capacité à vérifier quoi que ce soit sauf la présence des étiquette sur les appareils… aussi bien dire rien zéro pis une barre… Et ce n’est que la pointe de L’iceberg…

      Évidemment la loi sur les méchant chiens a été adopté uniquement pour permettre de refiler la responsabilité aux municipalité et il est clair que le gouvernement ne veut pas assumer cette responsabilité . La loi flotte dans le vide et comme d’habitude personne n’as été assez allumé pour faire le lien . ben sur l’excuse est toute trouvé ben voyons donc c’est pas la même chose ..ben oui … et on se demande pourquoi on vit dans le fouilli administratif…

      Pourtant en 2015 le Mapaq s’est doté d’un système d’inspection pour la sécurité animale avec la loi et le règlement prévoit un système d’officier public légalement nommés pour assumer cette responsabilité. Mais bien sur les chien ne paient pas de cotisation à l’UPA et comme c’est l’UPA qui dirige le MAPAQ en intérim et à la dérive on a scrupuleusement évité le problème ….

      Pense –t-on vraiment que les petites municipalités vont dépenser pour se doter d’un système pour faire appliquer la loi ? Foutaise au cube même si la plupart ont des règlement sur les chiens errants personne n’applique le règlement , la dernière fois qu’un gros chien m’as coupé le chemin au chalet pour aller chercher le courrier le généraliste qui s’occupe de tout els autres sujets incluant les déchets et les nuisance m’as simplement recommandé de me munir d’un bout de 2×4 pour aller au courrier … plus drôle que ça tu meurt….

      On peut toujours voter des lois pour empêcher l’hiver au Québec ….légalement parlant ben OUI on peut…. MAIS…

    • Je regarde votre conclusion : ” le futur règlement qui l’accompagnera pour interdire les pitbulls me semble tenir davantage du calcul politicien que de la bonne politique de santé publique.” Mais oui vous avez raison, il suffit d’avoir suivi un cours d’économie intitulé Problèmes et politiques économiques pour savoir que les programmes politiques sont basés sur l’achat des votes. Il peut y avoir des différences mais ici cela repose plus sur les sentiments de peur que sur la réalité. Ils ne règlent pas souvent les problèmes, ils calment la population en mettant de l’action dans les semaines suivant l’accident. Il y a des milliers d’exemples qu’on pourrait donner du passé et cela ne repose pas juste sur le cours de PPE, ce n’est pas seulement une mesure à bénéfice concentré et à coûts diffus, mesures souvent nullement rentables économiquement mais très rentables politiquement, pouvant même faire gagner les élections à un candidat. En théorie donc c’est le meilleur programme qui devrait gagner si on ne regarde pas PPE pour l’économie mais non cela peut très bien être le plus mauvais.

      Un politicien ?Prenons Denis Coderre bien c’est un expert de cela et Jean Chrétien avant lui aussi et il a appris les trucs de politicien bien jeune. Nullement basé sur la science ? Prenez la rentabilité du BIXI. Il l’a très mal expliquée mais l’IEDM eux nous arrivent avec des Sunk Costs qui ne sont plus pertinents. Bien oui, ta décision passée était peut-être dans l’erreur mais perso je le savais déjà… Des gens nuls en économie et finance mais ton projet est peut-être rentable socialement s’il est bien géré et que tu fais les bonnes choses. Mais non on mesure mal et notamment avec les fameuses retombées économiques qui ne tiennent pas compte de l’analyse marginale. Pour l’IEDM eux ils ont un agenda politique ou sans en avoir un, ils sont tous économistes ou non de la même école de pensée économique. Les externalités ils vont passer à travers cela très rapidement, Coderre les évoque un peu lui….

      Revenons aux Pit-Bulls ces chiens font peur à raison et à tort. Et quand on dit que le problème ce sont les maîtres je suis presqu’à 100% d’accord mais c’est plus le bon maître avec le bon chien.

      J’ai pas mal lu sur les sites d’éducation des Pit-Bull notamment American Pit Bull Foundation. Les propriétaires qui ont un accident font presque tout ce qu’il ne faut pas faire. Si vous avez un Pitbull, il est préférable d’en avoir un seul. Si jamais vous avez deux chiens, il faut absolument être là pour les surveiller, bien oui le Pitbull n’a pas de problèmes génétiquement avec les humains au départ, en moyenne mais il n’aime pas les autres chiens. Là le passé du chien de combat revient.

      Je pourrais citer mon encyclopédie préférée sur le Bull terrier et cette race là si on remonte aux origines bien ce sont les mêmes. Le Bull terrier qui reste aujourd’hui ne ressemble pas à celui de Hinks mais peut être un bon chien.

      Allez une citation : ” Un Bull terrier mal élevé et mal dressé est un danger public.”

      ” Un tel chien exige un maître habile, avisé, ferme mais jamais brutal.”

      Madame Alexander qui était une vieille dame anglaise grande experte en chiens :”Il y a des personnes dignes de posséder un Bull terrier et d’autres qui n’en sont pas capables.”

      Prenez ces conseils là pour le Bull terrier et pour le American Pit Bull il faut ajuster.

      Expérience perso ? Le dernier Pit Bull que j’ai vu je crois bien que c’en était un l’été passé mais oui j’ai eu un peu peur mais à cause du propriétaire. Les Pit Bulls sont interdits dans ma ville cela oui et là n’est pas le point. La personne allait au dépanneur et devant le commerce, il y a un trottoir. Lui il vient s’installer avec la camionnette tout juste proche du trottoir et il y a ce chien quand même relativement gros avec lui, la fenêtre est ouverte en partie. Bon bien quand le chien nous voit non il ne jappe pas mais il s’avance en sortant et moi j’ai reculé. Je me suis tassé et donc je n’ai pas énervé le chien qui m’a fait un peu peur et c’est tout. Le maître est quoi ?Nullement attentif aux autres et pas suffisamment à son chien.

      Vous avez plein de cas comme madame Malboeuf faisait part, un homme voyant un chien qui aboie après lui et il lui tend la main pour que le chien la sente… Quelle mauvaise lecture du chien. Le chien t’a averti… Une autre personne très mal avisée ? Elle va faire ses commissions dans un commerce et attache le chien après la porte du commerce.

      Vous voyez cela le chien de même et disons que c’est un dépanneur et par chance vous auriez votre cellulaire. Idéalement on fait quoi ?

      On recule de plusieurs pieds et on téléphone à l’intérieur du commerce.

      Oups ! Si on perd notre calme : ” C’est qui le tapon de tawouin de client que vous avez qui a laissé son chien là ? Les caves ne sont pas toutes faites en ciment! &%@ ” ” Zouave, esctoplame, moule à gaufre !” Et toutes les injures du capitaine.

      Mais non on appelle avec le calme ” Je vous signale un chien bloquant l’entrée de votre commerce à laporte principale. Ce comportement est irresponsable et dangereux. Que le maître du chien vienne le chercher et rapidement.”

      Il esrt aussi possible que vous ne vous en occupiez pas tout en espérant qu’ils viennent chercher le chien assez vite et donc ils vont s’en occuper. Et vous, vous faîtes un détour et aller dans un autre commerce plus loin faire vos achats. Et les commentaires vous les gardez dans votre tête. ” Maud.. Ép…is ! ”

      L e bon chien pour le bon maître, la bonne famille d’accueil, le bon foyer. Il y a des chiens qui demandent moins d’études ou d’apprentissage avant de les avoir ou alors ce sont des aptitudes naturelles.

      Mes deux grands-père de leur vivant avaient ce don avec les animaux. Le premier était un leader naturel et pour les chiens il a travaillé avec des chiens en traîneaux à chiens. Pour des hommes , des centaines ont travaillé pour lui… Bon.. Pour l’autre ? Un de ses emplois de jeune , peut-être son premier était dans un cirque et il avait soin des animaux et autres amis ? Les hommes forts faisant leurs tours.

      Je veux bien croire que je n’ai pas donné le bon exemple avec ce billet mais, de grâce, tâchez de ramasser vos idées, ce commentaire est interminable.
      JFC

    • Une chance qu’y a pas de pitbulls musulmans !

      Imaginez la controverse…

    • Monsieur Cliche, désolé je vais vous répondre du tac au tac, celui qui le dit celui qu’il l’est. Votre billet à vous est absolument interminable et lui aussi bien plus littéraire que scientifique malgré ce que vous croyez.

      Et ce que vous me reprochez c’est tout simplement ma force. Dans un kaléidoscope, on regarde le monde à travers une infinité de visions.

      ————————-

      Ne vous trompez pas je vous apprécie et je trouve votre travail important. Et oui le format discussion en forum ou blogue et j’adore discuter mais l’interaction n’est pas suffisamment grande ou en directe.
      Comme à une table de discussion ou un café peu importe ou même dans le clavardage. Le commentateur plutôt que d’être seul avec son texte dans un petit rectangle à l’étroit voit les autres commentaires rentrer. Une vraie discussion c’est cela et avec la possibilité de s’interrompre mutuellement.
      Ou sinon ? Bien si chaque personne vient parler en avant, bien il va avoir pris la semaine pour réfléchir à son exposé.Ou alors un expert dans un domaine qui ferait un rapport, tout sera là bien résumé sur la première page et avec ses conclusions et en annexe vous avez tous les détails pertinents.
      Mais attendez pendant le travail d’équipe , les personnes vont discuter ferme et cela peut sortir complètement du sujet ou on est proche du brain storming.
      Ou alors on fait une étude de cas, le cas peut prendre une heure à lire et est rempli d’informations peu pertinentes, d’information essentielles, très pertinentes et mêmes certaines pas du tout pertinentes.
      Bon je vous parle de la vie encore puis oui vous essayez de me modérer et vous rester poli et c’est bien. Vous aussi vous n’êtes pas assez right to the point mais vous n’irez certainement pas dans le kalédioscope. Le café, la table ou même un bon patron. Il trouve votre travail disons presque génial et il en redemande quand vous allez le voir. Quand on est sur la bonne voie… Puis on autre dossier avance, il vient là vous voir, tout ce qu’il a besoin il l’a déjà mais vous êtes en train de continuer , vous êtes rendu à lui expliquer les transactions papillon en fiscalité car vous êtes lancé…Oups…Il se rappelle de cela… mais le client n’aura pas besoin de cela. FIN.

      Bon je parle trop de moi avec mes qualités et défauts. Il me voyait lui comme excellent en recherche fiscale, mais pour quelque chose de plus succint ? Un tableau avec des chiffres présenté au tribunal avec le patron comme témoin expert. D’une grande facilité à comprendre et une grande clarté et permettant de tout comprendre et alors le juge est impressionné et le client obtient sa libération de faillite.

      Je suis comme je suis. C’est comme les chiens aussi cela dépend de l’interaction. OK

    • @ ralbol

      Ca ne risque pas d’arriver car les écritures sont claire à cet effet….

      «Il est interdit d’acquérir un chien en dehors des cas autorisés par la Charia.

      L’impureté canine est la pire impureté animale. Elle ne disparaît qu’au terme de sept lavages dont l’un avec l’usage du sable. Même le porc, déclaré interdit de consommation par le Coran parce qu’impur, n’atteint pas le degré d’impureté du chien. Celui-ci est extrêmement impur.

      Cependant nous constatons avec regret que certaines personnes sont trompées par les mécréants qui s’accommodent d’impureté et se procurent des chiens. Ils les acquièrent, les élèvent, les nettoient, en dépit du fait qu’ils ne seront jamais propres, même si l’on utilisait toute l’eau de la mer à cet effet, son impureté étant intrinsèque.»

      «Le conseil que nous donnons à ceux-là est de se REPENTIR devant Allah le Puissant et Majestueux et de se débarrasser des chiens qu’ils gardent chez eux.»

    • Deux idées :

      -La très grande majorité des humains, citoyens québécois ne savent pas lire le langage canin, ne savent pas bien se comporter avec les chiens notamment pour prévenir les morsures.

      - Parmi les propriétaires de Pitbull, une race plus difficile à élever que d’autres et demandant plus d’aptitudes bien que cela varie et dépend de ce qu’on parle, bien vous avez plein de personnes absolument pas qualifiées et qui ne se sont nullement renseignées comme il faut avant de se procurer cette race de chien. Tout ce qu’il ne faut pas faire, ils l’ont fait et des années durant.

      Conclusion ? Le gouvernement ne travaille pas sur les problèmes réels et son action ne donnera pas grand résultat autre que des votes de gens ayant des peurs. Peur en partie avec raison.

      —————————————————————————————————-

      Que le chien se fasse euthanasié après avoir été évalué ? Bien correct, on ne pleurera pas et on ne fera quand même pas euthanasié le maître mais tout dépend ce qui arrive. Amendes salées ? Peine d’emprisonnement dans les cas les plus extrêmes ? Interdiction de posséder un chien ou autre animal de compagnie pendant 5 ans et pour ravoir la permission un suivi de cours obligatoire ?

      Une autre encore… Même la personne mordue.. la gauche victimaire va nous dire que c’est de culpabiliser la victime, non du tout c’est la responsabiliser. Tu t’es fais mordre par un chien parce que tu ne savais pas lire le comportement canin. Ok on a de la compassion, ensuite des cours et s’il en a la force, va dans les écoles toi aussi. Pas coupable mais c’est comme pour les accidents de travail et faire de la prévention. L’employé de portait pas son casque, le harnais de sécurité n’était pas attaché, etc. etc.

    • Encore noyés dans une mer de chiffres.Vous connaissez le G.B.S.? Si ces monstres avaient été interdits depuis plusieurs années,une multitude d’enfants n’auraient pas été défigurés et surtout madame Vadnais serait encore vivante.

    • Merci de ce billet exhaustif et éclairant!

    • “Calcul politicien” … Le PLQ sort les belles lois pour se faire réélire bientôt !!
      “un effet sur la sécurité des rues du Québec ? ” autant que les lois interdisant les cellulaires et textos au volant !

    • @gallium pro
      Faites vos recherches … les épagneuls ont déjà été le chien qui mordait le plus dans un pays selon une étude.
      Une jeune fille à été tuée par le berger allemand de la famille au Texas en janvier. Donc tous les bergers sont des monstres ?
      Il faut se fier à la science plutôt qu’aux conclusions émotives. Sinon c’est ce qui fait que GBS veut souvent plutôt dire Grosse B…S… .

    • L’être humain a cette faculté de se sentir en danger même lorsque le danger n’est pas réel. On appèle ça: la peur. Certains combattent leurs peurs, on les qualifie de “courageux”. D’autres encouragent la peur, on les nomme “politiciens”. Au Québec, les politiciens aiment la peur. Quand on combat un danger imaginaire, on passe pour un héros sans grand effort. Que ce soit la peur des chiens, la peur des musulmans, la peur de Trump, la peur des canadiens anglais, la peur de tout et la peur de rien, nos politiciens aiment donner l’impression qu’ils nous protègent. Nos gouvernements font même des lois pour rassurer les gens qui ont peur pour rien plutôt que de leur dire de se calmer et de s’informer. Ça donne des lois comme celle-là.

      Les statistiques fiables seront toujours difficiles à obtenir parce que peu de gens ont besoin de soins hospitaliers suite à une morsure de chihuahua. Alors si on cherche plutôt à définir ce qu’est un chien dangereux, il faut se tourner vers la psychologie du chien plutôt que vers sa race (qui est souvent croisée depuis plusieurs générations de toutes façons).

      La plupart des gens s’entendent pour dire que le maître a plus d’impact que la race sur le potentiel de dangerosité. Rien dans cette loi n’empêche Ti-Clin d’adopter Fido, de l’enfermer à journée longue dans son 3 1/2, de le frapper quand Fido pisse sur le tapis, de jouer à lui enlever sa balle et de trouver ça drôle quand Fido exprime sa détresse en gémissant ou en grognant, de lui crier de se taire (!) quand Fido jappe, de le sortir pendant 15 minutes chaque jour pour aller faire sa crotte (que Ti-Clin ne ramassera pas) au parc à chien en le tenant virilement et/ou maladroitement en laisse. Quand un passant va marcher trop proche de la baballe, le chien va mordre et tout le monde va dire “C’est un pitbull!! Tuons-le!!” Et ce, même si c’est un Rothweiler, un Boxer ou un Labrador croisé avec un chien-saucisse.

      Bref, quand on voudras s’attaquer au problème, on étudiera celui qui tient la laisse.

      @ MarcoUBCQ: Avec tout mon respect, votre commentaire démontre votre ignorance de la psychologie des chiens. C’est pas grave, y’a plein de choses que je ne connais pas moi-même et ça ne fait pas de vous une mauvaise personne mais je préfèrerais que vous ne soyez pas celui qui fait les règles concernant les chiens. Je crois qu’on passerait à côté de la solution encore une fois. Un chien a besoin d’exercice. Comme un enfant de 5 ans qui mange trop de chocolat, le chien peut être surexcité et maladroit lorsqu’il est “plein de gaz”. Faut le faire courir. En laisse, c’est peu probable qu’il se dépense complètement. Lorsque mon chien de 130 lbs (un gros toutou amical qui ne ressemble en rien à un pitbull mais qui peut renverser une personne agée par maladresse) sort de la maison, je le tient en laisse jusqu’au boisé où je le fais courir. Après 15 minutes, il se tient près de moi et ne cherche pas à s’éloigner mais il est curieux et veut se faire caresser par tout passant possédant au moins une main. Je le rappèle vers moi si il est trop excité ou si la personne semble insécure. Je le laisse aler si la personne m’adresse la parole et me signale ne pas avoir peur des chiens. Ça s’appèle savoir vivre en société et la loi ne peut pas règlementer ça (autrement, on serait bien peu nombreux en liberté). Bref, empêcher un chien de courir c’est l’empêcher d’être équilibré mentalement et physiquement et je ne crois pas que ce soit un objectif souhaitable. Pour votre bien-être et celui de mon chien, je vais continuer de la faire courir librement et lorsque vous le verrez la queue bien haute et la langue bien pendante, combattez votre peur. Le danger n’est pas réel.

    • Dans un monde ou les études statisques récentes démontrent que 60 % des gens mangent les oreilles du lapin en chocolat en priorité …

      faudrait peut être avoir le Gros Bon Sens d’arrêter d’exiger ou de s’imaginer que les gens se comporte toujours de manière rationnelle. :-)

    • Tout a fait d’ accord avec cette loi mais c est facile pour moi qui n’ est pas proprio/ami d’ un animal domestique. Plusieurs interrogations demeurent toutefois. Va t-on exiger l’ euthanasie d’ un chihuahua qui pose le même geste ? Je ne vois pas pourquoi il en serait exempté.

      Avec toute interdiction d’un truc/produit/bien, un marché noir émerge. Souvent au détriment de l’ animal . Y a t-on pensé vraiment ?

      Pensez vous vraiment que les irresponsables proprios qui laissent leur pit-bull en liberté ou dans des conditions discutables vont agir différemment avec des bergers allemands ou autres chiens potentiellement dangereux ? En ce sens, règle t-on le problème ou on le déplace ? Poser la question c’ est y répondre.

      Alors avec la nouvelle loi y aura t il au moins des séances d’ informations qui visent les présents ou futurs proprios canins ? C’est ben ce que j’pensais…

      @fassaclack

      votre commentaire est important parce que vous soulignez qu’ il faut comprendre le comportement de son animal mais il en revient a vous de le contrôler at non pas aux passants de deviner ce que votre chien a ou n’a pas fait dans sa journée pour être surexcité comme ca.
      Le manque de responsabilisation des proprios de pit-bull cause leur perte. Ca devrait faire sonner une cloche face a votre gros toutou de 130 livres me semble. Ca demeure un ANIMAL avec son propre instinct et il est impossible de prévoir si et quand il va juger bon d’ adopter un comportement parce qu’il se sent en danger…

    • Hahaha! On n’est quand même pas pour commencer par les pieds! On n’est pas des barbares!!

    • @ noirod: Je le contrôle très bien mon chien. :) C’est la raison pour laquelle je ne le laisse pas approcher des gens sans savoir d’abord s’ils en ont envie. Et la très grande majorité des gens souhaitent l’approcher. Malheureusement, certaines personnes phobiques ont peur même lorsque mon chien détaché est paisiblement assis à mes pieds. Certaines personnes ont une peur irrationnelle des chiens et demandent qu’on oblige tout le monde à traiter les chien comme des monstres.

    • @ fassaclack: Je suis d’accord avec vous, et en passant j’adore les animaux. Je ne vois pas très bien où j’ai sous-entendu que j’étais contre la possibilité pour les chiens de courir en liberté, je dis seulement que le droit des gens passe avant celui de schiens, c’est tout. Les chiens qui grognent, jappent, montrent des dents et font généralement preuve d’agressivité ne devraient pas cohabiter avec les gens, sans compter que je ne compte pas le nombre de fois que je me suis fait dire: “Faites-vous en pas, yé ben fin”; un chien bien dressé ne se comporte jamais de la sorte.

    • @MarcoUBCQ “J’aimerais simplement que tout chien qui sort de son logement soit muselé, point à la ligne. ”

      C’est la phrase dans laquelle je me suis enfargé. J’ai peut-être mal compris.

    • @ MarcoUBCQ

      “Faites-vous en pas, yé ben fin» c’est vraiment cette phrase qu’on est pu capable avec yé pas malin MON Chien…

      Parce que la plupart du temps cé pas le cas , et je prend ici pas la part des anti chiens . on a un amie qui dressait des chiens et on sait ce que c’est , elle s’est fait mordre lors d’un balade en essayant de séparer son chien d’avec un autre qui l’avait attaqué .

      La très grande majorité des chiens ne sont pas dressé. Et dresssé ne veut pas dire donne la papate …. la majorité des chiens ne sont pas dressé ils vous grimpe dessus pendant que le maitre leur crie après a tue tête et que rien n’y fait … je dirait que la majorité des chiens ne sont pas dressé , bien que leur maitres pensent le contraire ou trouvent ça juste drôle de pouvoir traiter les gens de peureux … hahaha «y é pas malin MON chien» …

      Le véritable problème avec les chiens ce surtout sont leur propriétaires…

    • Il semble que ce soit votre dernier article dans ces blogues spécialisés, auxquels La Presse met brusquement fin. Je vous remercie pour toutes les informations scientifiques publiées. Bravo d’avoir pris la défense de la vie sur Terre en ces années critiques. J’espère que nous allons réussir !

      Non ! La Presse a coupé plusieurs blogues, c’est vrai, mais celui-ci va continuer ! De toute manière, je travaille pour Le Soleil, pas pour LP…
      JFC

    • Encore une fois on met l’accent sur le chien plutôt que la propriétaire :

      http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/201704/14/01-5088772-un-enfant-de-6-ans-mordu-par-un-pitbull.php

      La personne serait un récidiviste de l’alcool au volant et on se rendrait compte qu’il boit énormément de Bailey’s et de la bière de marque Budweiser. Il conduisait une voiture de telle marque. Ces alcools deviennent interdits, les voitures si c’est une Honda Civic bannies.

      Vous avez une propriétaire inapte à posséder un chien autre qu’un schnauzer nain et encore juste un et elle a deux Pitbull.

      Vous avez des personnes à Québec qui ont vu un de leur chien se faire tuer par le Pitbull et ils ne comprenaient pas pourquoi. Tu te renseignes avant d’avoir des chiens.

      http://americanpitbullfoundation.com/pit-bull-myths-debunked/

      ” If there is a multiple-dog household, it is important to separate the dogs when there is no one home. ” Ils n’ont pas suivi une recommandation essentielle et en plus pendant de nombreuses années.

      http://www.tvanouvelles.ca/2016/06/14/leur-pitbull-a-mange-la-tete-de-leur-chihuahua

      Voilà le cas, ce n’est pas l’impensable, c’est le prévisible qui est arrivé, ils ont deux chiens pendant 9 ans et ne sont jamais allés se renseigner comme il faut sur la race du chien.

      Les propriétaires américains s’ils sont plus responsables et mieux organisés seront se défendre eux et qui en a besoin ? Des vétérans de l’armée qui ont ce type de chien comme chien d’aide toujours aux États-Unis,des policiers aussi qui en ont pour les aider à retrouver de la drogue. Bien il y a des législations qui interdisent mais permettent des exceptions.

      Une interdiction partielle et avec autorisation à des détenteurs de permis spéciaux ? Pourquoi pas ?

    • Ce ne sont pas les chiens le problème mais bien leurs maîtres. Dans cette citation, ”Il y a des personnes dignes de posséder un Bull terrier et d’autres qui n’en sont pas capables.” , je remplacerais ‘Bull terrier” par “chien”. Certaines personnes pensent que posséder un chien est un droit alors que c’est surtout une très grande responsabilité.

    • Que de fourberie pour se faire réélire.
      Été 2017 sera la ”fain” des ‘Hot Dog’… !

      Chaud été 2018, quand reviendra tu..! ;)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2017
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives