Sciences dessus dessous

Archive du 23 mars 2017

La tempête du 14 mars a déclenché une autre tempête, médiatique celle-là, une semaine après... (Photo: Félix O.J. Fournier, archives La Presse)

La tempête du 14 mars a déclenché une autre tempête, médiatique celle-là, une semaine après... (Photo: Félix O.J. Fournier, archives La Presse)

Réglons tout de suite deux ou trois petits trucs…

1. Je sais que, sur un blogue de science, parler de sociologie est vu par certains comme une aberration, et je veux bien concéder qu’une partie des gens qui font des sciences sociales sont malheureusement des idéologues (j’en ai vus quand j’y étais), mais il y a aussi de la science sociale très sérieuse qui se fait et qui produit des données très éclairantes. En ce qui me concerne, cette science sociale là est de la science tout court.

2. Comme signe d’un lien social défaillant et d’une méfiance généralisée dans une société, un bouchon de circulation comme celui de l’autoroute 13, lors de la énième «tempête du siècle» le 14 mars dernier, est une absurdité sans nom. C’est une anecdote qui a été interprétée d’une manière très orientée par Andrew Potter du magazine MacLean’s, à la limite de la malhonnêteté intellectuelle — encore qu’à cet égard, ses excuses senties et sincères sont un signe convaincant de probité, en ce qui me concerne.

3. Oui, il y a un réflexe de Québec bashing dans les médias canadiens-anglais, et MacLean’s n’en était pas à sa première offense. Je suis convaincu que le RoC est une société très ouverte et sincèrement fière de sa diversité culturelle (et il y a de quoi), mais tout se passe trop souvent comme si le Québec, dans la tête des Anglo-Canadiens, ne faisait pas partie de cette diversité. Ce qui explique pourquoi leurs médias publient des textes sur la «corruption» qui ferait partie de la culture québécoise ou sur une «méfiance pathologique» que les Québecois entretiendraient les uns envers les autres. Remplacez «Québecois» par n’importe quel autre groupe ethnique/national, et ces textes deviennent impubliables.

Voilà. Alors maintenant qu’on a «tassé» tout ça du chemin, regardons le fond des choses : le Québec est-il une société qui a moins de «capital social», comme dit M. Potter, que le reste du Canada ? Au point que ce serait «pathologique» ? C’est ce que j’ai tenté de voir dans cet article paru ce matin dans Le Soleil.

Le capital social est grosso modo l’étendue des réseaux sociaux des gens vivant dans une société, la force du «ciment social» qui tient ensemble cette société. Les voisins d’un quartier se parlent-il ou rentrent-ils chez eux sans se regarder ? Se dépannent-ils de temps à autre ? Se font-ils confiance ou se méfient-ils les uns des autres ? Y a-t-il beaucoup de gens qui sont très isolés ? Est-ce qu’on s’implique dans la communauté ou est-ce qu’on est plutôt du genre «chacun pour sa gueule» ?

L’expérience personnelle que j’ai de la chose est que nos réflexes généraux donnent plutôt raison à M. Potter sur ce point. J’ai possédé deux maisons jusqu’à maintenant. Dans les deux cas, il a fallu que ma conjointe et moi allions nous présenter à nos voisins après quelques semaines, parce que personne ne venait nous voir. Et quelqu’un a déménagé dans ma rue il y a peu ; je suis allé les voir parce qu’eux ne venaient pas se présenter. Dans tous les cas, ces voisins étaient plutôt contents que nous fassions connaissance, mais ils semblaient aussi surpris de voir un voisin venir à eux… Voici quelques données qui montrent que ce réflexe de repli, sans être exclusif au Québec, est plus fort ici que dans le RoC :

- 36 % des Québécois donnent du temps à des organismes communautaires ou autres au moins une fois par mois (46 à 55 % dans les autres provinces) ;

- 47 % des Québécois ont au moins 10 «amis ou connaissances» (63-72 % dans le RoC)

- 64 % ont rendu service à un voisin au cours du dernier mois (RoC : 70-78 %)

- 36 % estiment qu’on peut faire confiance à la plupart des gens (RoC : 51-63 %)

- Sur une échelle de 1 à 5, la confiance moyenne des Québecois envers leurs voisins est de 3,5 (RoC : 3,7 à 4,0)

- Les dons moyens à des œuvres de charité sont de 208 $ au Québec (données de 2010), contre 330-560 $ dans le RoC.

Bref, nous avons ici une série de manières différentes de mesurer la force du lien social, et ils pointent pratiquement tous dans la même direction : oui, le lien social semble bel et bien moins solide au Québec que dans les autres provinces. Il y a d’autres indicateurs sur la page de StatCan qui sont moins clairs, disons-le, mais je n’en ai pas vu qui allaient clairement en sens inverse.

Maintenant, est-ce à un point «pathologique» ? Ici, M. Potter me semble pécher par exagération (beaucoup). Le taux de suicide au Québec (l’isolement social est un facteur important de suicide) a fortement diminué ces dernières années, au point où le Québec n’est plus l’aberration statistique qu’il a longtemps été. Et selon des chiffres que m’a envoyés Jack Jedwab, directeur de l’Association d’études canadiennes, le bien-être perçu des Québecois et leur satisfaction générale par rapport à la vie n’est pas plus basse qu’ailleurs au Canada.

À cet égard, la Belle Province fait un peu figure d’exception parce que les mesures de bonheur sont habituellement très corrélées à la confiance qu’ont les citoyens d’un pays les uns envers les autres. Dans les données de l’Enquête sociale européenne, par exemple, quand on regarde le niveau de confiance (proportion de la population qui, sur une échelle de 0 à 10, a évalué sa confiance envers ses concitoyens à 8 ou plus), on voit une très, très forte corrélation avec la proportion de gens qui sont très satisfaits de leur vie (8 et plus sur 10, encore une fois). Pour ceux que ça intéresse, le coefficient de corrélation est de 0,861 (à 0, il n’y a pas de corrélation et ce coefficient ne peut pas dépasser 1,0, qui marque une corrélation absolument parfaite).

Mais la confiance moindre qu’ont les Québécois envers leurs semblables n’affectent pas leur humeur ou leur santé mentale (auto-évaluée). Comme quoi, m’a dit M. Jedwab, le «capital social» ne fait pas foi de tout.

Lire les commentaires (14)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives