Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 22 février 2017 | Mise en ligne à 14h59 | Commenter Commentaires (52)

    Exoplanètes : vivement James-Webb…

    Image : NASA/JPL

    Image : NASA/JPL

    Ça commence à ressembler à un pattern, il me semble. Une grande agence spatiale publie la découverte d’une ou plusieurs exoplanètes de taille comparable à celle de la Terre ; les médias s’emballent en parlant d’une «nouvelle Terre», d’une «planète habitable» ou d’autres variations sur ce thème ; puis, quand on y regarde de plus près, on se rend compte qu’on ne sait pas vraiment si c’est habitable, que la présence d’eau liquide est théoriquement possible mais qu’on ignore totalement s’il y en a et que, finalement, l’endroit est pas mal différent de la Terre, contrairement à ce que laissent entrevoir les «rendus d’artiste» publiés par les agences spatiales.

    C’est l’impression que me fait l’annonce de cet après-midi, au sujet de sept planètes de taille terrestre qui orbitent autour d’une même étoile, Trappist-1. Je ne veux rien enlever au mérite de cette découverte ni à sa portée scientifique : le fait que pas moins de six de ces planètes peuvent théoriquement avoir de l’eau liquide à leur surface et qu’elles soient relativement proches de la Terre (39 années-lumière) en fait de très bonnes cibles pour le futur télescope James-Webb, qui doit être lancé l’an prochain et qui permettra de sonder l’atmosphère des exoplanètes. Pour la recherche de vie, le système Trappist-1 figurera sans doute parmi les premiers endroits qui seront scrutés — ce qui est, en soi, très excitant !

    Mais justement, l’annonce d’aujourd’hui illustre parfaitement en quoi le James-Webb sera utile et en quoi on s’énerve (sans doute) pour pas grand-chose. Trappist-1 est une étoile de type «naine ultra-froide». Elle est 12 fois plus petite que le Soleil, à peine plus grosse que Jupiter en fait, et très, très, très peu brillante : 0,05 % de la puissance solaire, et 0,0004 % de sa lumière visible. Juste pour ça, parler d’une «nouvelle Terre» me semble exagéré.

    L’étoile étant très petite, ses sept planètes orbitent très proche, ayant des périodes de révolution (temps qu’il faut pour faire le tour de l’étoile) allant de 1,5 à 20 jours. Cela explique pourquoi elles peuvent garder de l’eau liquide à leur surface malgré la faiblesse de leur «ampoule cosmique», mais cela signifie aussi que leurs périodes de rotation et de révolution sont toutes «verrouillées» : elles montrent toujours la même face à leur étoile. Pour trois d’entre elles, de l’eau liquide peut en principe subsister sur la face exposée, et pour trois autres (les trois plus proches de l’étoile), sur la face cachée ou pas loin.

    Mais voilà, pour l’évaluer, on ne dispose pas de grand-chose de plus que de la puissance de l’étoile et de la proximité des planètes. Or l’atmosphère peut faire une énorme différence de ce point de vue : sans atmosphère pour retenir momentanément la chaleur du Soleil, la température moyenne de la Terre serait de –18°C au lieu de +15 °C et il n’existerait pas d’eau liquide, ou si peu, sur le «plancher des vaches». En outre, le fait que les planètes de Trappist-1 montrent toujours la même face à leur étoile n’est pas de bon augure : le froid sur la face cachée entraîne fort probablement la condensation des gaz (s’il y en a), ce qui a pour effet d’aspirer vers le «côté obscur» l’atmosphère de la face chaude. Peut-être que cela peut servir de base à une circulation atmosphérique qui réduirait les écarts de températures, mais cela engendrerait vraisemblablement des tempêtes cataclysmiques et quel qu’en soit le résultat, l’endroit est probablement inhospitalier.

    En ce moment, on n’a très peu de moyens pour savoir quel genre d’atmosphère possède une exoplanète. En fait, la première observation «exoatmospérique» remonte à l’année dernière et portait justement sur le système Trappist-1, dont trois planètes étaient déjà connues. Et tout ce qu’on peut en dire, c’est que Trappist-1b et Trappist-1c n’ont pas une atmosphère d’hydrogène typique des géantes gazeuses…

    Bref, vivement James-Webb (le chercheur de l’UdeM René Doyon aura d’ailleurs justement un instrument sur ce télescope), pour qu’on commence enfin à quitter, au moins un peu, l’univers des «théoriquement possible» et des fausses «nouvelles Terres».


    • Exact, ça s’emballe vite, mais au crédit de cette découverte:
      * 39 AL, c’est à côté ! (toute proportion gardée)
      * Une inclinaison permettant des occultations propres devant une étoile pas trop “aveuglante” car justement petite, donc des détections facilitées de leurs atmosphères.
      * Trois planètes dans la zone eau liquide c’est pas mal élevé.

      Mais effectivement orbite synchrone = jours chauds/nuits gelées éternels.
      Donc la question est légitime. Quand doit on s’emballer. quand on trouve la vie ou quand on trouve un candidat à la vie ? en fait je ne sais pas. Mais la machine à rêve est lancée et James Webb est fortement attendu.

      Cependant, je vous rejoins sur le fait que la part de “comm” est non négligeable dans ces annonces. NASA, ESA et autres savent que leurs financements sont totalement dépendants de la capacité des astrophysiciens à nous faire rêver. Tous les autres secteurs de la recherche sont financés car ils parviennent à justifier qu’ils sont utiles, mais le coût de Tchouri, Appolo, VLT, ondes gravitationnelles … me semblent tolérés par le grand public car il “voit – ressent” les résultats de ces recherches. Leur capacité à faire vibrer notre corde émotionnelle est un impératif de survie.
      Ceci étant dit, je vais me faire une petite bière ce soir … une trappiste bien sûr !

    • En effet c’est ordinaire comme annonce, on le sait depuis quelques années qu’il y a des tonnes de planètes extrasolaires.

    • “En outre, le fait que les planètes de Trappist-1 montrent toujours la même face à leur étoile n’est pas de bonne augure”

      Il aurait fallu dire: pas de bon augure.

      Référence:

      http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=augure

      Concernant cet article, j’ajouterais que du fait de la faible luminosité produite par leur étoile, les exoplanètes n’ont pas dû développer beaucoup de vegetation grâce au procédé de photosynthèse, admettant qu’il y en ait quelque part sur une de ces planètes. Donc peu d’oxygène et peut-être inhabitable en fin de compte pour cette raison…

      Corrigé, merci !
      JFC

    • Pas assez de lumière… Pas assez de soleil… Peut-être de la vie dans cinq-cent-millions d’années… mais encore? Les étoiles naines ne sont-elles pas des étoiles en voie de disparition?

    • - «vivement James-Webb…»

      En effet.

      Beaucoup plus rapide que de faire le voyage de 160 000 ans pour aller voir et 160 000 ans pour revenir avec les infos…

    • Oups..!

      C’est pas 160 000 ans, ce serait plutôt 800 000 ans aller et même chose pour le retour donc un aller/retour de 1 million 600 000 ans.

      Difficile de s’y retrouver avec les différentes vitesses réelles et théoriques des moteurs actuels et en développement…

      J’espère avoir le bon chiffre… cette fois.

    • Une question de financement.Étant donné que l’humain ne peut quitter “low earth orbit”,de temps en temps,la nasa sort un lapin de son chapeau pour conserver son financement.
      L’annonce d’aujourd’hui…wow..come on.
      Pq,Never A Straight Answer,(nasa),ne se concentre pas sur le comment passer au travers de la ceinture de Van Hallen,pour aller “réellement” sur la Lune et Mars?
      40 années-lumière!Très utile,on part quand?!

    • Ce qui m’étonne dans cette découverte, c’est que le rapport de taille planète/étoile dans le système Trappist-1 soit si grand si on le compare au système jupitérien. Le rapport de taille satellite/Jupiter est beaucoup plus petit, même pour les satellites galiléens !

      Cela suppose un mécanisme de formation planétaire différent, il me semble.

    • @ lockherup 16h56
      «Étant donné que l’humain ne peut quitter “low earth orbit” (…) (nasa),ne se concentre pas sur le comment passer au travers de la ceinture de Van Hallen,pour aller “réellement” sur la Lune et Mars?»

      Euh… L’être humain est déjà allé se balader à neuf (9) reprises en dehors des limites de la ceinture de Van Allen lors des missions Apollo 8, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16 et 17. Ce n’est donc pas une barrière infranchissable. Il faut juste prendre les précautions nécessaires pour la traverser sans danger. Faque vos théories de conspiration…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ceinture_de_Van_Allen#Exemple_des_missions_Apollo
      https://en.wikipedia.org/wiki/Van_Allen_radiation_belt#Implications_for_space_travel
      http://www.moonhoaxdebunked.com/

    • @ lockherup 16h56 (suite)
      Au fait, la première mission habitée du module Orion au début des années 2020 (Exploration Mission 2) aura justement lieu dans les parages de la Lune…

      https://www.nasaspaceflight.com/2016/03/nasa-examines-options-flight-paths-sls-em-2/

    • @ Tassadar 15h45
      «En effet c’est ordinaire comme annonce, on le sait depuis quelques années qu’il y a des tonnes de planètes extrasolaires.»

      La nouvelle, c’est qu’on vient finalement de découvrir pour la toute première fois des planètes comparables à la Terre dans la «zone habitable» d’une étoile stable près de chez nous. Leur relative proximité ainsi que la faible luminosité de leur étoile mère permettront d’en étudier aisément leur atmosphère respective, si elle existe, dès que l’instrument approprié (le télescope spatial James-Webb) sera disponible. La détection de méthane ou d’oxygène dans l’une de ces atmosphères suggérerait alors fortement la présence d’organismes vivants analogues à ceux qui existent sur Terre (archées, cyanobactéries, végétaux). Et ça serait particulièrement probant dans le second cas puisque la Vie est le seul processus naturel connu en mesure de produire de l’oxygène en grande quantité…

    • Pas de photosynthèse possible sur les 160 milliards de naines rouges de la Voie lactée aux dernières nouvelles… Alors que faire?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Habitabilit%C3%A9_d%27une_plan%C3%A8te#Habitabilit.C3.A9_des_syst.C3.A8mes_autour_des_naines_rouges

    • @A.Talon 18:30
      C’est pas la première fois qu’on découvre des planètes potentiellement habitable près de nous.
      Lien: https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d’exoplan%C3%A8tes_potentiellement_habitables
      De plus les naines rouge sont loin d’être des modèles de stabilité( longévité,oui par contre).
      Lien: https://fr.wikipedia.org/wiki/Habitabilit%C3%A9_d%27une_plan%C3%A8te#Habitabilit.C3.A9_des_syst.C3.A8mes_autour_des_naines_rouges

    • il y a aussi proxima b encore plus près, decouverte l’an passée.
      Lien: https://fr.wikipedia.org/wiki/Proxima_Centauri_b

    • Lisez cet article qui date un peu (2008) mais qui demeure intéressant. Les plantes sur une planète peu illuminée par son étoile pourraient être de couleur foncée, voire noire, pour absorber une plus grande variété de longueurs d’ondes. Quant au procédé chimique permettant d’utiliser cette énergie, on peut spéculer — mais il risque d’être moins efficace que la photosynthèse.
      https://www.ebscohost.com/uploads/imported/thisTopic-dbTopic-1033.pdf

    • La nouvelle est même sorti sur radio canada en mai 2016, même étoile….
      Lien: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/779134/trois-planetes-habitables-exoplanete-vie-galaxie-trappist-1-extraterrestre-solaire-constellation

    • @ Tassadar 19h09
      «C’est pas la première fois qu’on découvre des planètes potentiellement habitable près de nous.»

      La réalité, c’est que, jusqu’ici, on n’avait identifié avec une certaine assurance qu’encore très peu de planètes rocheuses situées à l’intérieur de la zone habitable de leurs étoiles respectives. Moins d’une dizaine, dont seulement quatre (4) seraient nos voisines.

      https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_potentially_habitable_exoplanets#List_of_exoplanets_in_the_conservative_habitable_zone

      Et aujourd’hui, on vient de confirmer l’existence de sept (7) nouvelles planètes de type terrestre tournant simultanément autour d’une même étoile. Le nombre de candidates extrasolaires pour la recherche de la Vie vient donc de tripler d’un seul coup. Voilà la nouvelle.

      «De plus les naines rouge sont loin d’être des modèles de stabilité»

      Vous confondez des pommes et des oranges. La quantité relative de taches solaires n’affecte en rien la stabilité à long terme d’une étoile, seulement ses conditions d’habitabilité pour des organismes vivants complexes. La longévité estimée d’une naine rouge (~100 milliards d’années pour les étoiles de classe M) démontre éloquemment la stabilité de ces corps célestes.

    • Suggestion de lecture à ceux que le sujet intéresse vivement:

      «Under a Crimson Sun: Prospects for Life in a Red Dwarf System»
      par David S. Stevenson, Springer, 2013, 324 p.
      http://link.springer.com/book/10.1007/978-1-4614-8133-1

    • Merci pour cette explication pourquoi les exoplanètes des naines rouges sont probablement sans possibilité de vie à cause de leurs orbites très proches, donc probablement déjà verouillées. Cependant vous n’avez pas mentionné une deuxième raison pourquoi ces exoplanètes sont sans vie : Les étoiles naines sont beaucoup plus “agressives” que notre type de soleil, surtout dans leur jeunesse, avec des explosions d’énergie de dizaines de fois plus grandes que notre soleil. En plus la petite distance planète-naine rouge, la radiation ultraviolette et rayons X detruisent l’atmosphère (s’il y en a déjà) ainsi que chaque début possible de vie. Si on veut trouver la vie ailleurs, il faut mieux chercher alentour des étoiles qui sont plus similaires à notre soleil.

    • Déchiré. Entre une fascination sans borne qui engendre comme vous le faites si bien des théories et des Si a l’ infini que le petit petit humain moindrement intéressé ne peut s’empêcher d’ explorer et aussi et surtout vu la distance hallucinante de ce système le questionnement relatif a tout cet investissement alors que la premiere moumoutte américaine repousse les frontières de la misère humaine sur notre planète.

      Loin de moi l’idée de faire brailler le monde mais ca demeure que plus que jamais me semble qu’il y a urgence d’ explorer les méandres de la vie telle que développée sur terre avant que le big bang généré par l’homme ne change la donne…

      En somme au fin fond de la contradiction qui me triture ca fait quand même du bien de rêver ainsi et de jauger toutes les théories qu’une telle découverte engendre.

    • @a.talon heuuu…tu devrais t’intéresser à ce que disent les astronautes de la nasa quand ils parlent de la ceinture de radiation de Van Hallen avant de commenter,à plusieurs reprises,ils affirment en 2016,qu’il faut trouver un moyen de traverser les ceintures de radiation de Van Hallen;donc croire que l’humain est allé sur la Lune,faut être vraiment naïf.
      Ca fait des années que je recherche,et je te conseil UN reportage qui résume bien le plus grand hoax de l’histoire:”A funny thing happened on the way to the moon”.
      Et si tu veux vraiment tout en détail:”What happened on the moon” 3:30 heures la durée mais minutieusement tout décortiqué.
      Si après avoir regardé ce(s) reportage(s) tu crois encore qu’Apollo est allé sur la Lune et bien le Père Noël et la Fée des dents existent.
      Tout était contrôlé par la nasa:images-photos-dialogues.Aucun “coverage” indépendant…
      Tout était “départementalisé” ou “sous-contracté” donc très peu avaient une vue d’ensemble.
      Chaque voyage pendant Nixon et son administration..
      Par exemple:pas d’étoiles ni de cratère sous le propulseur à 10 000 lbs de puissance.Rien.
      Même pas un grain de poussière de Lune n’est retombé sur les “pattes” du “module lunaire”.
      Alors la nasa peut bien nous impressionner avec leurs téléscopes.Et leurs découvertes d’exoplanètes à 40 années-lumiere.Je crois en ce qu’ils découvrent,mais pas en Apollo 11-17.
      L’humain reste toujours sous 1000 miles d’altitude.Le plus haut,si je ne me trompe pas 345 miles d’altitude.
      40 années-lumiere..on part quand?!

      Ah ben… Un conspirationniste qui croit que les missions sur la Lune ont toutes été tournées à Hollywood. Ça faisait longtemps qu’on en avait eu un de cette espèce sur ce blogue. Et on ne s’en ennuyait pas tellement, pour être franc, mais il faut admettre que c’est un sacré spécimen qu’on a ici, pédant à souhait, qui traite ceux qui ne partagent pas ses erreurs d’interprétation de naïfs et les accuse de croire au Père Noël. Grade A, vraiment.
      Alors bon, puisque la vie est un éternel recommencement…
      L’absence d’étoiles s’explique très facilement : il y a beaucoup de lumière et d’objets/surfaces claires sur les photos, et les caméras (même celles d’aujourd’hui) ne sont pas capables de gérer ces contrastes aussi bien que l’œil humain. Alors pour un appareil photo dans l’espace, «voir» la faible lumière des étoiles dans ces circonstances, c’est comme d’essayer d’observer les étoiles sous un lampadaire ou d’entendre une abeille voler pendant un concert rock : il y a trop de «bruit» pour que le fin détail transparaisse.
      Sur l’absence de cratère, l’atterrisseur s’est posé sur du roc. Il aurait été absurde et dangereux de faire exprès de se poser sur une surface instable. Et peut-être que le propulseur était capable de développer une puissance maximale de 5000 kg, mais il n’a eu besoin que d’une petite fraction de cette puissance pour alunir — la gravité sur la Lune est environ 6 fois moindre que sur Terre. Si bien que les gaz qui sont sortis de l’atterrisseur n’ont appliqué sur le sol lunaire qu’une force de 52 kg/m2, ce qui n’aurait pas pu faire autre chose que de déplacer de la poussière ni creuser un trou de plus de 4cm de profondeur. Explications techniques, calculs et photos (montrant clairement un déplacement de poussière sous l’atterrisseur) disponibles ici.
      Vous serez gentil de donner une bine au Père Noël de ma part.
      JFC

    • @ a talon suite..écoutez le dernier discours de Neil Armstrong:”…ceux qui peuvent retirer la couche couvrant la vérité…” et plus tard “…je ne suis qu’un perroquet et un perroquet vole très mal mais ce qu’un perroquet fait bien,répéter…”.Peu de temps après,il est décédé.
      40 années-lumière,on part quand?!

    • @ A.Talon 21:54
      1.- ok on s’entend maintenant que c’est pas la première fois, surtout que radio canada avait rapporté la découverte de 3 planètes habitable sur cette même étoile en mai 2016.

      2.- Sans être un expert diplomé en astrophysique, ça fait au moins 35 que je lit sur le sujet, donc non je ne confond les pommes et les oranges. Extrait de wiki:
      Les naines rouges sont beaucoup plus variables et violentes que leurs cousines plus grandes et plus stables. Elles sont souvent couvertes de taches solaires qui peuvent diminuer la lumière émise par l’étoile jusqu’à 40 % pendant quelques mois tandis qu’à d’autres périodes de gigantesques éruptions solaires doublent sa brillance en quelques minutes. De telles variations endommageraient fortement la vie, bien qu’il soit possible qu’elles stimuleraient l’évolution des espèces en augmentant le taux de mutation et en modifiant rapidement le climat.
      Loin d’être des modèle de stabilité comme je le disais. D’ailleur, proxima b est présentement bombardé par des rayons X ( 400 X plus que le soleil) car son étoile, une naine rouge est dans une phase instable.

    • @lockherup,

      Avec pareil nick (ROTE!) et un attrait évident pour les conspirations, pas difficiles de deviner à quelle addresse vous crèchez. Sachez cependant que vous vous disqualifier tout de go avec de pareils élucubrations. Grand bien vous fasse si vous avez du temps à perdre avec de telles fabulations, j`espère cependant que vous êtes confortable et au chaud dans votre abri/terrier/trou!

    • @ lockherup 8h13
      «donc croire que l’humain est allé sur la Lune,faut être vraiment naïf.»

      Je parie que vous êtes de ceux qui sont persuadé que la Terre est plate, qu’elle n’a que 6000 ans et que les Humains ont cotoyé les dinosaures durant la préhistoire…

      Les preuves photographiques de la NASA:
      «NASA Spacecraft Images Offer Sharper Views of Apollo Landing Sites»
      https://www.nasa.gov/mission_pages/LRO/news/apollo-sites.html

      Les observations d’observateurs indépendants:
      «Third-party evidence for Apollo Moon landings»
      https://en.wikipedia.org/wiki/Third-party_evidence_for_Apollo_Moon_landings

      Rétroréflecteurs laser installés sur la Lune:
      «Lunar Laser Ranging experiment»
      https://en.wikipedia.org/wiki/Lunar_Laser_Ranging_experiment

      L’impossibilité de maintenir une gigantesque conspiration:
      «Faked Moon landing would have been exposed within four years, scientist concludes»
      http://www.telegraph.co.uk/science/2016/03/12/faked-moon-landing-would-have-been-exposed-within-four-years-sci/

      Livre gratuit mettant en pièces vos idioties conspirationnistes:
      «Moon Hoax: Debunked! Debunking Doubters and Lunatics, Celebrating Courage ans Ingenuity»
      http://www.moonhoaxdebunked.com/

      La contribution de l’équipe de Mythbusters:
      «Mythbusters | Moon Landing Hoax | Full Episode»
      http://www.dailymotion.com/video/x2m7k1z

    • @ DanielStHenri 22h01
      «Merci pour cette explication pourquoi les exoplanètes des naines rouges sont probablement sans possibilité de vie…»

      Je ne serais pas aussi catégorique à votre place. Il semble en fait y avoir autant de facteurs défavorables à l’apparition de la vie que de facteurs la favorisant. Suffit d’avoir la bonne combinaison pour une étoile donnée… et de pas avoir d’attentes démesurées concernant le niveau de compexité d’éventuelles formes de vies pouvant supporter de tels environnements.

      «Habitability of red dwarf systems»
      https://en.wikipedia.org/wiki/Habitability_of_red_dwarf_systems

      «How Life could Evolve in a Red Dwarf Star System»
      https://en.wikiversity.org/wiki/How_Life_could_Evolve_in_a_Red_Dwarf_Star_System

      «Red Dwarf Stars May Be Best Chance for Habitable Alien Planets»
      http://www.space.com/14659-red-dwarf-stars-planets-habitable-zones.html

      «Planets Orbiting Red Dwarfs May Stay Wet Enough for Life»
      http://www.astrobio.net/news-exclusive/planets-orbiting-red-dwarfs-may-stay-wet-enough-life/

    • Dans ce sensationalisme scientifico-médiatique, ce que monsieur et madame tout-le-monde ne saisit que très rarement, c’est le concept ”d’année-lumière”. Ce n’est pas un unité de temps mais de distance. Une distance complètement hallucinante, c’est à dire 9 461 milliards de kilomètres pour *une* année-lumière…

      39 années-lumières, avec la technologie d’aujourd’hui, c’est quoi? Un voyage d’environ 50,000 ans?
      Et je dis ”technologie d’aujourd’hui” mais dans les faits même si la survie de l’humanité en dépendait, nous ne pourrions envoyer rien là bas avec les moyens actuels.

      Déjà, Mars 2035, c’est un très gros contrat. Et la planète rouge, en terme de distance, c’est l’équivalent d’aller à la salle de bain.

    • “Seulement” à 40 années-lumière de la terre !!! On pourrais-tu partir pour un voyage d’environ 40 secondes, un aller-retour de notre fauteuil, prendre le temps de faire le tour de notre terrain et regarder ce qu’on peut faire d’utile pour NOTRE jardin ? Pour notre continent ? Pour notre si petite planète ? C’est moins excitant sans doute que de “perdre” notre temps à fantasmer sur les bien-nommées EXO-planètes appelées injustement “nouvelles terres” ce qui, je soupçonne, tente de suggérer aux gens que lorsque Gaïa ne sera plus habitable, il suffira de déménager sur Trappist-1 a,b,c,d,e,f ou g. Faites le calcul, 40 années pour que des photons qui “voyagent” à près de 300000 km par SECONDE, se rendent jusqu’à nous !?! Misère…

    • Bref, because of la distance, comment même nous découvrions la preuve hors de tout doute qu’il y a de la vie et une planète paradisiaque encore mieux que notre bonne vieille terre… Quossadonne? Scientifiquement, ce serait la joie totale, mais dans le concret, pour le quotidien de l’humain de modèle standard ? Rien pentoute. C’est complètement innaccessible, 39 années-lumière.

      Avoir un vaisseau de Star Trek, ah oui d’accord, on plante la pédale dans le fond à Warp 9 et on prépare le pic-nic, mais nous sommes assez loin (à des années-lumière? hoho) de la technologie des films de science-fiction. SpaceX a toutes les misères du monde à faire réatterir son moteur no.1 sur une plate-forme contrôlée… C’est pratiquement la préhistoire des voyages spatials, technologiquement parlant.

    • Pour remettre les choses en perspective:

      Distance TERRE @ MARS : 79 millions km = 4 minutes 30 sec-lumière.
      Dans les faits, nous pourrions même attendre la fenêtre où Mars est plus près de la terre (moins de 60 millions de km) et réduire ça sous les 4min-lumière.

      Bref, pouvoir voyager à la vitesse de la lumière, ça prendrait moins de temps faire Terre-Mars que de la station Berri à Champ-de-mars en metro. :-)
      Mais en réalité, on parle plutôt d’une belle petite virée de 8 mois…

      Pour l’humain, la planète mars est probablement la seule chose envisageable dans les 100 prochaines années. Le reste ne sera que (lointaines) observations.

    • @ barré en l’air
      « le Père Noël et la Fée des dents existent!»

      Bien sur qu’ils existent du moins dans notre imaginaire collectif qui lui est bien réel si non comment feriez vous pour en parler?

      Tour comme le grand complot qui vous habite et occupe tout votre imaginaire … a moins qu’un petit malin de troll vous ait manipulé pour vous faire croire que cette chronique est réelle…

    • Concernant James Web, il y a un peu de canadien là-dedans. Même du québécois. Par exemple (si je ne m’abuse), l’EPC (le truc-muche qui « gère » la distribution d’électricité) a été fabriqué à Montréal.

      Pour la vie en générale, il y a de la vie dans certaines zones océaniques sans lumière de la Terre (fumoir/fumeur noir), sans photosynthèse… la vie à la couenne dure (on repart le débat sur le mot couenne?).

      Alors exoplanètes dans une zone habitable je suis toujours intéressé par leurs annonces… même si le résultats de la recherche de vie risque d’être négatif 99.99 fois sur 100

    • @jon8, cossé-ca-donne?
      -La connaissance (moi ça me suffit).
      -La preuve que l’on n’est pas seul dans l’univers.
      -Et avec un peu de chance pour l’homo erectus standard, finalement lui faire comprendre qu’il vit dans un village (assez fragile) et qu’il devrait apprendre à mieux vivre avec ses voisins et à mieux entretenir son village.

      Et pour les voyages dans l’espace, si on pouvait commencer par une station habitable, ce serait déjà un grand pas. Pas obliger de visiter subito-presto la première planète avec vie que l’on découvrira.

    • @ lockherup, merci de m’avoir fait rire ce matin.

      Les documentaires anti-mission-sur-la-lune sont tous, mais tous, truffés d’explications bidons facilement, mais très facilement démontables. Les explications conspirationnistes ne résistent pas à une analyse sérieuse (ou même à une explication de salon moindrement scientifique). Je vais me confesser, j’ai eu un conspirationniste comme copain de travail il y a quelques années, on a fait une soirée vidéo chez-lui, et il arrêtait souvent le film avant « l’explication » et me demandait « quel est ton explication ». Et à chaque fois les gens du vidéo évitaient totalement l’explication honnête et scientifiquement à laquelle je m’attendais (comme celle des étoiles que JFC vous explique si aisément).

    • moi j’ai une petite ? pour les ferrés de la cause.

      On parle de 39 années lumière…!
      Es-ce un calcul des années de notre système solaire ou bedon de celle de Trappist-1 ..!
      En d’autre terme la ‘vitesse’ est-elle similaire d’un système à un autre voir d’une galaxie à une autre ?

      @ralbol

      QU’EST CE QUI SE PASSE avec votre commentaire, vous avez fait une chute de pression…!!!!!!

      Vous savez qu’au Sud de notre frontière il y a un nouveau ministre de la défense qui veut faire ces preuves. Et Vent de Folie lui veut du financement pour des projets…!?!&?

      Panem et circenses

    • J’ai un problème avec les présentations faites de la chose.

      A la télévision en expliquant que Trappist-1 est 20 fois plus petite que le Soleil on nous montre une image de deux ronds dont un semble avoir un diamètre 20 fois plus petit que l’autre. Pourtant un diamètre 20 fois plus petit de sphères comparées l’une à l’autre n’indique vraiment pas que la différence de grosseur de ces deux sphères est de 20 fois le volume de l’une de l’autre. La mandarine de 5 cm de diamètre qui est sur ma table n’est pas 4 fois plus petite que le melon miel a ses coté qui lui fait 20 cm. En fait il faut quelques 64 mandarines pour avoir un volume semblable à celui du melon.

      Un diamètre est une mesure à une seule dimension. Une surface est une mesure à deux dimensions. Et un volume, ou une grosseur, est une mesure à trois dimensions. La grosseur d’un objet céleste ne peut être exprimée que par son volume.

      Si l’on parle vraiment des diamètres respectifs, les grosseurs des deux étoiles donnent ceci. Le Soleil qui fait un volume de 1.412 exposant18 km³ alors que Trappist-1, avec un diamètre 20 fois plus petit, aurait un volume, si je ne me trompe, de 8.2 exp.14 km³. Ce qui est 1722 fois plus petit…

      Même chose pour la grosseur de Jupiter comparer celle du Soleil. Jupiter a un volume évalué à 1,43128 exp.15 km3, soit 986 fois plus petit que celui du Soleil. On se retrouve donc avec un problème de communication assez élémentaire pour s’entendre sur de quoi on parle au juste. Dans Le Devoir pour décrire Trappist-1 on y va de :

      « Baptisée TRAPPIST-1, cette étoile à une masse équivalant à environ 8 % de celle du Soleil et une taille légèrement supérieure à celle de la planète Jupiter. »

      Les masses ne peuvent se représentées par simple images. A volume égale, et donc a représentation visuelle semblable, les matières non pas les mêmes masse volumique. A titre d’exemple les valeurs du volume massique (la masse d’un mètre cube moyen) de Jupiter et du Soleil sont environ 4 fois plus petite que celle de la Terre. C’est ce qui fait que le volume de Jupiter est évalué à 1,321 fois celui de Terre, mais que sa masse elle n’est évaluée comme étant 317 fois plus grande. Donc parler de masse ajoute de la confusion à la représentation que le public peut s’en faire.

      A ce problème de communication s’ajoute les non-repères pour le public de ce qu’est une année lumière. Bien sûr une grande part du public peut comprendre la description de la mesure. Mais la mesure est tellement grosse que son utilisation est réservée presque uniquement au domaine de l’astronomie. Tellement grosse comme mesure que si on l’utilisait pour d’écrire la distance la plus proche entre la Terre et Mars (56 millions de km) cela donnerait 0.000006 Année-lumière !
      Ce qui porte cette Trappiste-1 à quelques 6,781,935 fois plus loin que Mars ne peut l’être de la Terre…

      Et comme la présence d’eau sur Mars fait grand débat scientifique, on peut comprendre que la prétention d’une possible possibilité de peut-être présence d’eau sur ces peut-être planètes relève totalement de l’imaginaire. Même si l’on échafaude et empile plusieurs théories scientifiques pour ce faire.

      A la fin, reste-il quelque chose à prendre au sérieux la dedans ?

    • @Codepress, je ne suis pas un spécialiste, mais comme personne ne répond à ta question, je vais tenter quelque chose. Essayons de faire court… sur un sujet où on pourrait faire long.

      Humm…
      Cette distance en année lumière est le temps qu’un photon prendra pour voyager d’ici à Trapist ou encore de Trapist à ici. L’année lumière, est basée sur l’année terrestre, donc 1 année lumière, la distance que parcoure un photon en un an.

      La vitesse du photon est la même d’un système ou d’un autre, même si on la caractérise différemment : l’année lumière d’un trapist peut être différente en « nombre » mais ses photons auront la même vitesse que ceux observés par un terrien.

    • @Codepress, maintenant une réponse un peu plus longue, mais encore assez courte :
      En relativité générale géométrie = matière et l’énergie se conserve (énergie, impulsion et moment angulaire). Le principe de base est de dire, peu importe d’où j’observe un événement, cet événement existe en soi et ce n’est que l’observation que j’en fais qui est relative. La relativité générale utilise des transformations qui permettent de passer d’un point d’observation à un autre, ce sont les transformations de Lorentz. Dans les solutions de ces équations on obtient une constante « C ».

      Cette vitesse « de la lumière » (C) est la limite asymptotique pour le déplacement de l’énergie (sans masse) et agit comme un infini, soit C+C = C. La lumière, le photon, est un cas particulier de corps sans masse, il peut donc et doit donc se propager à cette vitesse C (qui sera identique sur Terre ou sur Trapist).

      Donc cette vitesse représente la vitesse pour un corps sans masse, et ce peu importe le référentiel. La valeur de 300,000km/s est totalement dépendantes des choix de nos unités de mesures (c’est 300,000km/s pour un terrien, mais ça pourrait être 13.13 tictoc/sprout pour un trapist). L’année lumière est basée sur cette vitesse et sur la durée d’une année terrestre, ainsi 1 année lumière est la distance parcourue à cette vitesse pendant un an (les trapist pourraient avoir une définition différente et surement une durée d’année différente).

      Mais dans une course entre leurs photons et les nôtres il n’y aurait aucun gagnant.

    • @ codepresss 14h42
      «Es-ce un calcul des années de notre système solaire ou bedon de celle de Trappist-1 ..!»

      C’est tout d’abord une unité de DISTANCE et non pas une unité de temps. Plus précisément, il s’agit de la distance parcourue par la lumière en une année terrestre. Elle correspond approximativement à 10 billions de kilomètres. Une distance énorme à notre échelle mais très modeste à celle de la galaxie. À titre d’exemple, l’étoile la plus rapprochée de notre système solaire, Proxima Centauri, se trouve à 4,2 années-lumière de distance.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Année-lumière

      «En d’autre terme la ‘vitesse’ est-elle similaire d’un système à un autre voir d’une galaxie à une autre ?»

      La vitesse de la lumière dans le vide demeure exactement la même où que ce soit dans l’univers: près de 300 millions de m/s, soit environ 1 milliard de km/h.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_de_la_lumière

    • @ jean_yves 15h54
      «A la télévision en expliquant que Trappist-1 est 20 fois plus petite que le Soleil on nous montre une image de deux ronds dont un semble avoir un diamètre 20 fois plus petit que l’autre»

      Les infographistes des médias généralistes ont rarement une formation scientifique et ne saisissent pas toujours la nature des données qu’ils doivent interpréter pour le grand public.

      Ceci dit, cette valeur est déjà une erreur puisque TRAPPIST-1 ne fait que 8% de la masse de notre soleil (12,5 fois plus petit) et 11% de son rayon (ou diamètre) (9 fois plus petit).

      https://en.wikipedia.org/wiki/TRAPPIST-1#Stellar_characteristics

      Volume d’une sphère = (4/3)*pi*r^3

      Volume relatif de TRAPPIST-1 par rapport au Soleil
      = (4/3)*pi*(11%)^3
      = (4/3)*3,1415927*(0,11)^3
      = 1,333333*3,1415927*0,001331
      = 0,005575279844933
      = 0,557% du volume du Soleil
      (environ 180 fois plus petit)

      Le volume de TRAPPIST-1 est donc microscopique par rapport à notre étoile et comparable à celui de Jupiter (10% du rayon du Soleil).

    • N’y allons pas. “It’s a trap” disait l’amiral rebelle Ackbar ;-)

      @Codepress
      Intéressante question. Ramenez le tout en secondes-lumière et vous aurez une meilleure base de comparaison. Mais ça fait des gros chiffres.
      Et une seconde, c’est 9 192 631 770 vibrations d’un atome de césium. Si le césium vibre à la même vitesse sur Trappist-1 bien sur ;-)

      @lockherup
      Je vois les chapeaux en aluminium fonctionnent. Et surtout, ne sortez pas lorsqu’il y a des chemtrails dans le ciel. Viva Luna libre !! (ou Cuba Libra c’est comme vous voulez)
      Et vous conviendrez avec moi qu’il ne faut pas aller vers ces planètes. Elles sont contrôlées par les pères trappistes et leur fromage qui pue. JFC l’a confirmé en parlant de vaches. Ca prend des vaches pour faire du fromage. Et … et … et la Lune est faite de fromage. Oui !!
      Tout se confirme quand on regarde de tellement près qu’on ne voit plus la foret ni l’arbre Marie-don-don-dé !!

    • Une question et trois réponses…

      ”La lumière, le photon, est un cas particulier de corps sans masse”

      @m.rustik si l’onde du photon ne peut traversé les masses comme les planètes telluriques de notre système solaire (résistance) alors ce corps n’est pas totalement sans masse…

      La version longue demeure anémique envers mon questionnement..

      @A.Talon

      Serait-il possible que chaque soleil émette leurs propres photons à de différente longueur d’onde ? En somme, il pourrait y avoir un différentiel notable.

      @gl000001

      Le césium a un point de fusion de 28 °C.
      Près de Trappist-1 et dans le vide y doit bien faire plus de 3,000,000° sur la suce… ;)

      P.S. Le son a une longueur d’onde X dans l’atmosphère terrestre, il diffère certainement sous d’autres atmosphères. Peut-il en être autrement pour la vitesse de la lumière dans d’autres galaxies…!? Peut-il y avoir un vide galactiquement plus grand..!?

      P.P.S Seul les neutrinos peuvent traversés des planètes telluriques..

      Information difforme…. après la fin du Monde de l’An 2000, le mots ”téléportation” fut inscrit dans le dictionnaire.

    • @M.Rustik
      “Mais dans une course entre leurs photons et les nôtres il n’y aurait aucun gagnant.”

      Je suis sur que les photons de Lockherup vont plus lentement que les autres. CA expliquerait le faux ton outrageux !

      Les photons vont plus vite que les “faux-taons” (mouche à damier).
      Et attention au “faux-thon” rouge également. L’arnaque du jour dans les sushis !!

    • @gl00001, le faux-thon rouge… comme si on pouvait avoir des sushis “thon rouge” a volonté pour 20$… Il y a l’arnaque mais aussi le désir de rester la tête dans le sable pour l’arnaqué^^. Reste qu’il y a de très bons sushis fait avec du thon albacore.

      @codepress, c’est l’énergie du photon qui est absorbé par la matière. Le neutrino, qui pourtant traverse généralement la matière possède une masse! Ce qui lui permet d’osciller entre différentes “saveurs” de neutrino.

      Comme E=mc2, l’énergie et la masse, ça devient un peu mélangeant, je vous le donne! Personnellement j’ai toujours de grosse interrogation sur le concept de “masse”. Mais peu importe la vitesse maximal reste C pour un corps théorique sans masse (et fait intéressant quand on fait les calculs on remarque que voyager à une vitesse = C devrait vouloir dire que le temps ne s’écoule plus dans le référentiel… la vie éternelle…).

    • @ A. Talon, merci pour le lien sur wiki ou l’on retrouve plus de précision.

      J’ai refait le calcul avec le rayon de Trappist qui y est donné a 0.114 celui du Soleil, et j’en arrive a un volume de 2.09 exposant 15. Comparer a celui du Soleil de 1.412 exposant 18, cela donne un volume 675 fois plus petit. La chose s’arrime difficilement avec le 0.8 de la masse du Soleil, ce qui impliquerait une densité massique par volume 56 fois supérieur !

      Mais ce n’est pas impossible puisque sur wiki français on donne comme une densité à cette étoile de 50,7+1,2−2,2 ρ☉, le ρ représenterait la masse volumique et le ☉est le symbole astronomique du soleil, donc Trappist aurait une densité par volume identique 50,7 supérieur à celle du Soleil.

    • @m.rustik

      Bon…! ..comment fait-on pour capturer ces photons et de se faire une injection avec …!
      J’aurais du moins le temps de replacer les quelques cailloux qui circulent librement entre mes deux oreilles. ;)

      Mais quel était ce rêve de Galileo Galilei ?

      Les transformations de Lorentz…..
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Transformations_de_Lorentz_du_champ_%C3%A9lectromagn%C3%A9tique#Transformations_de_Lorentz

      Merci pour le topo.

    • - Personnellement j’ai toujours de grosse interrogation sur le concept de “masse”

      @m.rustik

      J’ai ouï-dire que toute masse est en principe un lieu d’entreposage d’ ÉNERGIE..

      - De la masse d’un simple cailloux se trouve une multitude de minéraux, métaux, atomes, etc.
      - De la masse de matière organique se trouve une multitude de gaz,engrais, etc…..
      - De cette matière et/ou masse qui cumule depuis le Big Bang de l’énergie pure qui demande à être libérer..

    • @ jean_yves 24 février 13h12
      «J’ai refait le calcul (…) cela donne un volume 675 fois plus petit.»

      675 fois, dites-vous? Oups! Il semble que vous ayez raison et que j’ai fait une petite erreur quelque part. Je reprends donc mon calcul avec les valeurs réelles plutôt qu’avec les proportions:

      1) Caractéristiques du Soleil:

      Masse: 1,9885 x 10^30 kg
      Rayon: 695700 km
      Volume: 1,412 x 10^18 km3
      Densité: 1,408 x 10^3 kg/m3

      http://nssdc.gsfc.nasa.gov/planetary/factsheet/sunfact.html

      2) Caractéristiques de TRAPPIST-1A (par rapport au Soleil):

      Masse: 0,080 ± 0.007 M☉ = 1,591 x 10^29 kg
      Rayon: 0,117 ± 0.004 R☉ = 81396,9 km
      Densité: 50,7 -2.2+1.2 ρ☉

      http://www.trappist.one/#system

      3) Calcul du volume de TRAPPIST-1A:

      Volume d’une sphère
      = (4/3)*pi*r^3
      = (4/3)*3,1415927*(81396,9)^3
      = (4/3)*3,1415927*539291524918732,1
      = 2258979090475409 km3
      = 2,259 x 10^15 km3

      C’est donc un volume 625 fois plus petit que celui du Soleil, ce qui correspond grosso modo à votre estimation.

      4) Calcul de la densité de TRAPPIST-1A:

      Densité = Masse ÷ Volume
      = (1,591 x 10^29 kg) ÷ (2,259 x 10^15 km3)
      = (1,591 x 10^29 kg) ÷ (2,259 x 10^24 m3)
      = 70429,393536963258079
      = 7,043 x 10^4 kg/m3

      Exactement 50 fois plus dense que le Soleil et en conformité avec la densité moyenne (~5 g/cm3) d’une étoile de classe M de la séquence principale, à laquelle appartiennent les naines rouges.

      http://www.astronomy.ohio-state.edu/~pogge/Ast162/Unit2/structure.html

    • @ codepresss 24 février 10h40
      «Serait-il possible que chaque soleil émette leurs propres photons à de différente longueur d’onde ?»

      Les étoiles émettent des radiations électromagnétiques (photons) dans une large gamme de fréquences (càd à différentes longueurs d’ondes simultanément). Notre Soleil, par exemple, produit l’essentiel de ses radiations sous forme d’infrarouges (chaleur), de lumière visible (du rouge au bleu) et d’ultraviolets. À l’occasion d’éruptions solaires, il produit également des rayons X.

      http://www.universetoday.com/60065/radiation-from-the-sun/

      Cette palette de fréquences n’est toutefois pas la même pour toutes les étoiles. Certaines sont plutôt froides et rougeâtres (comme TRAPPIST-1A) alors que d’autres sont beaucoup plus chaudes et bleutées (ex: Bellatrix).

    • Petite note technique, bien avant Hubble il y a aura les données de la mission Kepler qui seront rendues publiques le 4 mars. Elles devraient permettre de réduite énormément l’incertitude sur la taille et la masse de chacune de ces planètes et peut-être en découvrir d’autres au passage. Peut-être auront nous certaines information sur la nature de leur atmosphère aussi par la même occasion.

    • Souhaitons que la conception initiale soit parfaite afin d’éviter un autre Hubble!

    • Bonjour Jean-François! Je me suis dit que ceci pourrait vous intéresser!
      https://www.forbes.com/sites/startswithabang/2017/03/01/how-nasas-james-webb-space-telescope-will-answer-astronomys-biggest-questions/#47ad47611927
      C’est passionnant! Je cite dans le texte:
      “Hubble taught us what our Universe looks like; James Webb will teach us how our Universe came to be this way.”
      :)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2017
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728  
  • Archives