Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 26 janvier 2017 | Mise en ligne à 10h42 | Commenter Commentaires (33)

    Cannabis : pour faire le point

    (Photo : archives Reuters/La Presse)

    (Photo : archives Reuters/La Presse)

    «Depuis quelques années, le dossier de la marijuana a évolué rapidement à mesure que de plus en plus d’États ont légalisé le cannabis pour des traitements médicaux ou l’usage récréationnel. (…Mais) l’absence d’une source qui agrègerait les connaissances scientifiques à propos des effets du cannabis sur la santé a créé un certain flottement sur la question de savoir si cette substance a des effets bénéfiques ou délétères sur la santé, et lesquels.»

    C’est ce «trou» que Marie McCormick, de l’école de santé publique de Harvard, a tenté de boucher dans un rapport d’experts qu’elle a dirigé pour l’Académie nationale des Sciences des États-Unis. Publié à la mi-janvier, le document n’a pas fait grand-bruit dans les médias mais il vaut vraiment le détour. Alors que plusieurs États américains ont légalisé la mari et que le Canada semble vouloir le faire (la mari «thérapeutique» est déjà permise ici, rappelons-le), quiconque veut voir clair dans ce dossier aurait grand intérêt à consulter au moins le résumé du début. La littérature scientifique s’est énormément bonifiée sur le sujet ces dernières années — à tel point que les auteurs du rapport ont dû se concentrer uniquement sur les revues de littérature et les études particulièrement marquantes parues depuis 2011. Bien des parties, plus ou moins intéressées, peuvent y piger ce qui fait leur affaire et ignorer le reste, mais c’est le portrait d’ensemble qui compte, et c’est ce que donne le rapport.

    Essentiellement, dans l’état actuel des connaissances, on ne dispose de preuves «convaincantes» ou «substantielles» (plusieurs essais cliniques et/ou études de bonne qualité allant dans le même sens, avec aucune ou très peu de bonnes études pour les contredire) pour des effets thérapeutiques du cannabis que pour deux usages : diminuer la douleur chronique et réduire certains symptômes de la sclérose en plaques. Ou enfin, trois usages thérapeutiques avérés, si l’on compte un effet anti-vomitif chez les patients qui souffrent de nausées provoquées par la chimiothérapie.

    Le niveau de preuve est «modéré» (plusieurs études assez bonnes ou passables, avec peu de résultats crédibles pour les contredire) pour contrer à court terme les problèmes de sommeil de gens aux prises avec toutes sortes de maladies. Et le niveau de preuve est «limité» (seulement des études passables ou pas mal de résultats contradictoires) ou pire pour tous les autres usages thérapeutiques — sans compter que quelques effets secondaires (problèmes respiratoires, déclenchement de psychoses, etc) ont été assez bien prouvés.

    Rien de tout cela n’est une raison de ne pas légaliser la mari, remarquez. Après tout, s’il fallait vraiment pouvoir se servir d’une substance comme d’un médicament pour en permettre la vente, il faudrait logiquement interdire l’alcool, ce qui aurait le plus mauvais effet sur l’humeur de votre blogueur favori. Comme pour la «boisson», j’imagine que la consommation récréative modérée de cannabis peut se faire sans danger.

    Mais cela indique qu’il est grand-temps d’arrêter de tourner autour du pot (poudoum-tich) et d’encadrer tout cela comme il se doit, afin que des commerçants cessent de s’improviser guérisseurs.


    • Ma conjointe prend de l’huile de cannabis pour soigner son hypertension. Elle prenait deux nédicaments, elle a arrêté d’en prendre une et est en train de diminuer le dosage du 2e. Elle prend sa tension tout les jours et sa tension est plus belle que quand elle prenait ses deux médicaments. C’est pas scientifique, mais je vois un effet bénéfique.

      Elle a essayé d’avoir une prescription de sa docteure. Elle n’a pas voulu, car le cannabis c’est la maaaaaaalllllllllllll…. Merci Big Pharma. On doit se rabattre sur une huile de cannabis produite par nous même, donc moins pure et dont le dosage est aléatoire.

    • Rappelons les objectifs de la décriminalisation ; 1. Protéger les jeunes contre la drogue dangereuse qui contient on ne sait quoi et 2. Enlever ce commerce des mains du crime organisé.

    • Sclérose multiple ou sclérose en plaques?

    • J’ai fumé du pot pendant plus de 40 ans et je n’ai jamais entendu quelqu’un(e) appeler ça de la “mari”. A Montréal, on appelle ça du pot.

    • - «Cannabis : pour faire le point»

      Allez, avouez…

      Votre titre est fait exprès pour celle-là:

      Cannabis : pour faire le joint

    • @JFC
      J’ai lu rapidement et j’ai cru lire: Cannabis, pour faire le joint. My bad lol

      coquilles: 2e ligne onT
      2e para, au milieu : la mari (…) est permisE
      (sans rancune ;) )

      @ M_Tremblay 11h00

      Votre conjointe pourrait possiblement essayer la résine de cannabis, qu’on peut aussi produire à la maison. On obtient un produit avec très peu d’impuretés ou de résidus végétaux (résine quasi pure) et sans utilisation du moindre produit chimique. Google “hash de glace”…

    • Le problème avec la légalisation, c’est la banalisation. Si le pot est légal, quelles drogues prennent l,ancien statut du pot?? Eh oui: les chimiques et les drogues dures. Et là nos jeunes sont dans un tout autre univers qui risque de tenir très occupés les psychiatres de demain…

    • Comme pour la santé dite naturelle quand cela ressemble à une pilule, un comprimé , de l’huile, je n’y crois plus.

      Un joint ? Là oui plus mais pas plus que d’être un amateur de cafés venant de partout dans le monde. Collectionner des timbres serait bon aussi mais attendez… Regardez sa collection si tu n’as plus la santé.

      Les muffins au pot,en mettre sur tes crêpes et faire aussi de la course à pied. Mode de vie !

      C’est un riche, il s’achète une voiture neuve et cela soigne son ego ! Un nouveau complet,une coupe de cheveux. Tu te fais pousser la barbe pour avoir l’air plus viril, tu te la rases si tu aimes mieux un autre look !

      Aussi scientifique que la barbe des séries au hockey sur glace. Des bottes de cowboy si tu veux. Des souliers. Du macramé, du tricot… Non mais cela dépend de votre état, de vos envies, de vos goûts, intérêts et aptitudes.
      Le reste un régime de vie équilibré, des bons repas,du sommeil. Il y a rien de magique.

    • Le cannabis a un effet positif sur le TAG aussi (trouble anxieux généralisé).

      Pas mal moins dommageable que toutes les cochonneries chimiques se terminant en “zépam”.

      «Évidence limitée» (i.e. études positives sont de qualité passable et/ou contredites par d’autres de qualité acceptable) pour le soulagement des symptômes anxieux, selon le document.
      JFC

    • Établir les règles du jeux est une nécessité comme pour l’alcool, car si un individu veut se défonce à l’alcool ou avec d’autres substances chez lui au moment ou les conséquences ne concernent que lui même ce n’est pas notre problème .

      Mais lorsqu’il prend la route ou que les conséquence dépasse sa personne et touche l’environnement et sa famille , il y a lieu d’établir des règles claires.

      Dans un société normale la liberté des uns commence la ou celle des autres finit, et comme dans toute société y en a toujours qui ne se contrôle pas eux mêmes vaut mieux prévoir des «garde fou » efficaces…

    • La légalisation ne fera aucun mal au crime organiser comme le gouvernement le crois. Ils ont déjà de la difficulté à contrôler les cigarette de contrebande. Alors que faire pousser du pot en grande échelle est 1000 fois plus facile que du tabac. Il faudrait que le gouvernement vende a moins de 25$ le 3½ donc environ 8$ le grammes. Et à ce prix-là il le livre a ta porte….

    • En fait la légalisation fera probablement plus d’adepte. Les nouveaux achèterons du gouvernement un pot léger. Les grand consommateurs eux resterons dans le marché noir pour avoir do gros pot couch plus fort.

      On semble oublier aussi oublier les problèmes sociale avec ceux qui réagisse mal au pot… Comme avec l’alcool. Le pots reviens bien moins chère que l’alcool donc une plus grande quantité de personne seront susceptible à devenir accros et développer une dépendance ou une état de vedge ;)

      J’ai moi-même eux plus de difficulté à arrêter le pot que la cigarette.

      P.S : Je comprends les gens qui en prend pour des traitements etc… pour eux il devrait être légal mais ces tout.

      P.S: J’ai moi-même a quelque reprise bien gelé conduit et je peux vous affirmer que c’est aussi dangereux que saouls.. J’ai été moi même surpris de revenir chez moi et me dire “dam j’étais dans le lune tout le long”. J’en suis pas fier mais j’ai la lucidité de l’avouer.

    • non mais t’en qua être dans le sujet lol les gros consommateur peuvent aujourd’hui acheter 1onze (28g) de pot pour entre 100$ et 150$ (150$ il est chère) donc environ 3.5$ à 5.3$ le grammes. Je doutes fortement que le gouvernement donne un prix aussi bas.

    • Si les gens fumaient un peu plus de pot, il y aurait moins de guerres et de violence sur terre (mais le PIB perdrait aussi 20%)

    • Tout le monde ne parle que du THC et de ses effets secondaires. Or, le “pot” contient aussi du Cannabidiol (CBD), une substance qui ne provoque pas d’effet psychoactif, mais qui est efficace pour traiter localement les douleurs. Il serait aussi efficace pour contrôler les crises d’épilepsie. Mais bon… puisqu’il est extrait de la marijuana… il n’est pas légal!

      Je ne veux pas vous contredire plus qu’il ne le faut, puisque vos commentaires antérieurs montrent que vous connaissez la médecine infiniment mieux que moi, mais on lit en page 27/395 du document de la NAS : «no or insufficient evidence to support or refute the conclusion that cannabis or cannabinoids are an effective treatment for (…) Epilepsy (cannabinoids)»…
      JFC

    • “poudoum-tich”

      LOL !!!!!

    • C’est le CBD qui aide à faire diminuer la pression sanguine. J’ai acheté des graines de cannabis grade médial (6% CBC et THC).

      Je peux confirmer que quand j’ai fait mon huile, je me suis lècher les mains pour ne pas gaspiller l’huile et pour y goûter (goût). Erreur fatale. Je me suis ramasser avec une pression genre 100 sur 60. Mal au coeur, étourdissement… Je ne suis pas prêt d’y retoucher.

    • En tout cas c’est efficace pour ce qui est de faire passer le temps entre deux cours au Cégep!

      L’odeur constante dans le sous-sol où se trouvaient les casiers en est la preuve!

    • Les études ne me convainquent pas ce qui peut plus me convaincre c’est le jugement du professionnel qui accepte d’en prescrire et en supervisant bien son patient et le patient qui en prend avec jugement.

      Ce ne sera jamais à mon sens, pleinement un médicament et les effets peuvent varier en svp. Prudence et jugement.

      Anxiété ? Son anxiété vient d’où ? Pas tout le monde qui a le même vécu, la même culture. Cela peut augmenter ton anxiété plutôt que la réduire si tu te sens pas confortable à prendre cela.

      Il y a beaucoup de douleurs et maladies qui sont reliées à votre état psychologique. Tu fais parfois juste changer tes idées ou tu as de l’espoir ou tu aimes quelqu’un, tu vas faire quelque chose que tu aimes et par ta volonté et les personnes que tu aimes tu te sens mieux. Tu avais quoi ?

      De manière récréative ? Cela dépend de la dose. Professsionelle aussi et d’une bonne supervision si le médecin ne veut pas en prescrire cela va contre ses valeurs, tu n’as pas le bon professionnel pour être en charge de ton dossier et tu ne peux pas te soigner seul sans jamais parler à un médecin.

      Ton échantillon dans ton étude clinique ne sera jamais assez gros… Pas pour cela et pour des médicaments qui ont fait leurs preuves eux ? ll faut quand même rester en contact avec le médecin, suivre la posologie mais cela peut demander à être rajusté. Même un médicament efficace n’est pas miraculeux non plus. Le patient doit avoir une certaine confiance aussi sinon son traitement ne fonctionnera pas…

      Un bon médecin compétent et humain c’est le plus important, des bons médicaments aussi mais cela peut varier d’une personne à l’autre. Avec votre étude cela va être encore en moyenne c’est bon et prouvé efficace mais le patient individuel peut fortement s’éloigner de la moyenne. Tu ne veux pas être cobaye non plus et le seul avec tel traitement.

      Le bon médecin avant la bonne pilule.

    • Plus besoin d’herbe en ce qui me concerne…
      à mon âge, je pogne le même genre de buzz
      si je me lève trop rapidement de ma chaise!!

    • L’impopularité compréhensible des cannabinoïdes auprès de l’industrie pharmaceutique pose problème. Car en raison de l’impossibilité de les breveter avec profit, les analogues étant aisément contournables par une très légère modification des molécules brevetées, elle n’y trouve pas son compte, d’autant que les études significatives nécessitent de gros investissements, surtout pour les phases II et III.

      Nous avons affaire à un cas où l’intérêt public et l’économie de marché ne se rencontrent pas. Il incombera au public ou aux entreprises à but non lucratif de ramasser la facture.

      Donc, les conclusions d’une agrégation d’études, forcément très réduites faute de fonds, ne peuvent par définition avoir une haute valeur scientifique.

      Il y a au-delà de 80 cannabinoïdes dans la seule marijuana. L’interaction et le ratio des principaux d’entre eux (THC, CBD et CBG pour cannabigérol) ne sont que trop peu pris en compte pour un produit – des produits en fait – que l’on veut légaliser. En plus, à ceux-ci il faut ajouter les terpènes qui auraient un rôle à jouer. Nous sommes au début de l’aventure du cannabis médical et récréatif.

      D’autre part, je suis profondément déçu que ce rapport ne fasse quelque écho aux puissants effets anti-métastatiques du CBD chez la souris, mis en lumière par le Dr Pierre-Yves Desprez et qui sont de bon augure pour dire le moins. Dans la foulée, le cannabidiol semblerait potentialiser les effets de la chimiothérapie de sorte que l’oncologie pourrait recourir à des doses moins élevées et donc moins toxiques pour les tissus sains.

      Déçu aussi qu’on n’y retrouve pas plus en relief l’efficacité évidente du cannabidiol pour le syndrome Lennox-Gastaut et le syndrome de Dravet, deux très accablantes formes d’épilepsie infantile pour lesquelles il n’y avait rien d’efficace. D’ailleurs l’Epidiolex, disponible au Canada et qui bénéficie d’un fast track de la FDA, a réussi il y a quelques mois son 3ème essai clinique aux États-Unis.

      http://www.cnbc.com/2016/09/26/gw-pharmaceuticals-ceo-pot-based-epilepsy-drug-trial-has-taken-a-huge-step.html

    • @Alexx,

      la première raison de la décriminalisation c’est de créer une nouvelle source de revenus pour le gouvernement via une taxe sur un nouveau produit légal, mais qui peut arbitrairement être taxé comme l’est l’alcool. Le reste, c’est de la bouillie pour les chats qui vise à convaincre les gogos.

      Et comme le mentionne seb_, cette idée de créer une nouvelle source de revenus ne fonctionnera pas. La preuve étant la contrebande de cigarettes et de tabac. L’alcool devrait cessé d’être comparé au pot lorsque vient le temps de vanter les effets économiques bénéfiques de la légalisation. Acheter de l’alcool de contrebande comporte des risques beaucoup plus élevés que d’acheter du pot sur le marché illégal. De plus, il n’est pas possible de reproduire la variété de produits alcoolisés désirés par les consommateurs pour en faire un marché vraiment lucratif. La contrebande d’alcool est donc une criminalité niche, si on peut dire, puisqu’elle n’est viable que dans le cas de commerces (bars, restaurants) qui auraient recours à la contrebande pour écouler certains produits spécifiques via des mélanges ou autres.

      Pour le pot, le produit est facile à produire à grande échelle sans perte de qualité et à très faible coût. Un coût que le gouvernement lui-même ne pourrait même pas arriver à concurrencer même s’il produisait lui-même le pot ou encore faisait affaire avec des cultivateurs pour la production. Ajoutez à ça la taxe, même beaucoup plus faible que celle sur le tabac et l’alcool et les vendeurs illégaux n’ont pas à s’inquiéter pour leur source de revenu et leurs clients actuels.

      La seule différence que produira la légalisation, c’est qu’elle incitera des gens qui aujourd’hui ne sont pas des consommateurs à le devenir en se procurant le produit via les distributeurs autorisés du gouvernement. Ceux qui n’iraient pas voir des poachers aux tam-tams du mont Royal le dimanche pour s’approvisionner. En passant, sachez aussi que les revendeurs de drogues du mont Royal sont bien connus des policiers qui tolèrent leur présence et leur commerce.

    • Au-delà du thérapeutique, c’est évident que la décriminalisation met un frein au crime organisé, en plus de réduire les préjudice criminels causé par un casier judiciaire pour la simple possession de mari.

      C’est toujours cette méfiance envers le gouvernement qui fait que plusieurs y voient une manipulation des gouvernements, alors que l’évidence saute aux yeux pour qui se donne la peine d’y regarder de plus près en enlevant ses verres idéologiques.

    • @kelvinator

      C’est toi qui est dans les lunette rose. Je connais surement plus de vendeur et producteur que toi. Et honnêtement aucun d’entre eux on peur pour leur marché si le pot deviens légale. En fait cela fait leur affaire car il sera plus difficile pour la police de les coincer et savoir si le pot qui on est légale ou non.

      Cela saute au yeux quand tu connais le milieux que la légalisation ne changera en rien au crime organiser.

    • @kelvinator

      Tu penses que le crime organiser vont prendre leur retraire une fois le pot légal? Au contraire la possession de territoire sera encore plus important et il y aura une augmentation des drogues de synthèse sur le marché. Et ceci est déjà commencé.

    • @lecteur_curieux Puis-je avoir l’adresse de votre fournisseur ;-)

    • @Yack
      Ca ressemble à de la basse pression. Venez discuter avec Concombre_Masqué. Essayer de lui faire entendre raison va vous la remonter la pression !!

    • @jus de tomates Pas encore quelqu’un qui fait des sous-entendus ? :) ;) Non pas besoin , juste avec le pouvoir de l’imagination et la simple volonté. Oups ! Un autre effet placebo ?
      Pour le reste ce sont des débats à ne plus finir. Si vous souffrez vraiment de quelque chose et vous en voulez du thérapeutique.
      Sinon ? Perso , je vous l’ai dit alcool occasionnel. Dans des épiceries, dépanneurs ou restaurants ou bar.

      http://www.isledegarde.com/#menu

      Deux verres disons, primo un rhum barbancourt, vous le diluez vous ?
      Deuxièmement un peu de vodka zubrowka bison et mélangé avec du jus de pommes, le goût est excellent.

      Pour la marijuana ? Trop de trouble.Restons dans le légal.
      Fournisseur ? Spotify si vous voulez et vous pouvez trouver de la musique ou de l’humour vous faisant planer ou voyager si tel est votre désir.
      Bill Lee ou plus tard pour nous Pascual Perez ? Ton fournisseur était le journal La Presse elle-même qui te raconte les histoires flyées ou le réseau de télévision.

      Juste à vous rappeler Géo Giguère ce peut être suffisant :

      https://www.youtube.com/watch?v=fd1Y6MLgiKQ

      Tout était là dans votre téléviseur ou à la radio. Même pas besoin de rien prendre.

      Ou encore plus simple avoir été initié à Raoûl Duguay dans les années ‘70.

      https://www.youtube.com/watch?v=O8p728qg96k

      À moins que ce soient les Oraliens à la place ?

      https://www.youtube.com/watch?v=34k4MfRZRCw

      Ou bien les couleurs dans le char ou du divan dans ces années là qui étaient des pâles imitations. Pas besoin de rien, le monde était déjà assez stone.

      Pas nos parents, ceux plus jeunes qu’eux ou sont plus flyés faisant de la radio ou de la télévision. Pas besoin nous mais leurs histoires nous ont bien fait rigoler. Des gens originaux, des excentriques aussi.

      Ton imagination c’est en masse cela fait le placebo. Mais pour ceux qui ont des conditions médicales et douleurs… Consultez votre médecin je ne suis pas un soignant ni un guérisseur. Changez-vous le mal de place de la façon que vous voudrez même en déplaçant les meubles chez vous cela n’a même pas besoin d’être Feng Shui pour faire de l’effet, c’est peut-être aussi parce que l’aspirateur est passé simplement.

    • Vous savez quel genre de personne me tape sur les nerfs? Ce sont les anciens alcooliques qui partent en croisade pour dire que l’alcool est l’invention du diable et qu’il faut la bannir. Ce sont des personnes qui ont sombré dans la dépendance et qui transposent leur propre incapacité chez les autres. Pour un ancien alcoolique en croisade, il est impossible pour quiconque de boire de l’alcool de manière raisonnable.

      Vous êtes identique à cette catégorie de moraleux. Vous n’avez aucun raisonnement, votre argumentaire est teinté de jugement de valeurs et de principes cynique. Vous n’avez rien à ajouter à ce débat. Vos arguments sont tellement juvéniles :

      “Tu penses que le crime organiser vont prendre leur retraire une fois le pot légal? Au contraire la possession de territoire sera encore plus important et il y aura une augmentation des drogues de synthèse sur le marché. Et ceci est déjà commencé.”

      N’importe quoi!!! Vous dites que la légalisation du pot (qui n’est pas amorcée) a déjà des effets. Vous êtes probablement aussi un adepte de la théorie des “gateway drugs”?

    • Zut… j’ai oublié d’ajouter @Seb au début de mon texte!

    • @needle,

      Prend 2 3 valium, ça va te passer. Je suis pas un ancien dépendant au pots et malheureusement pour vous je suis plus lucide sur les effets de la légalisation. Je penses au deux coter de la médaille et ne vit pas dans un mode rose ou la légalisation = plus de crime organiser.

      Si vous pensez que le crime organiser attend officiellement la légalisation du pot pour bouger, c’est que vous avez des lunettes rose et avez aucun idée comme faire de la business. Un vrai business man va planifier des mois en avances ses investissements et prochain move.. Le crime organiser c’est une business et ils savent très bien que la légalisation arrivera prochainement, si cela vous rassure de penser qu’il reste chez eux a rien faire en attendant la lettre officiel du gouvernement qui leur dira que le pot est maintenant légal, bien à vous! Si cela vous permet de bien dormir la nuit parfais. Mais à voir le ton de votre message, vous devriez en fumer un ou 2 cela vous calmera un peu.

      En attendant, les gens dans le domaines de la vente de drogues que je connais, eux continue à bien vivre sans avoir peur de se faire pogner par la police et il sont bien heureux de vous la légalisation arrivé prochainement.

      En passant vous critiquez mon manque d’argument, pourtant j’en vois aucune dans votre commentaire! lâchez pas le bon travail!

    • @Seb
      “J’ai moi-même eux plus de difficulté à arrêter le pot que la cigarette.”
      “Je suis pas un ancien dépendant au pots”

      Ça vous dérangerait d’être cohérent?

    • @needle

      http://www.drogues-dependance.fr/s_informer-dependance.html

      Quelqu’un devient dépendant dès lors qu’il ne peut plus s’empêcher de consommer une substance sans ressentir de souffrances physiques et/ou psychiques. Son quotidien est régi par la quête et la consommation de cette substance. La dépendance peut apparaître brutalement ou progressivement et dépend de la personne et de la substance consommée.

      J’ai aucune souffrance physique ou psychiques a arrêter le pots. Vous me connaissez même pas et avez aucune idée des raison pourquoi je fumais du pots (raison médical). De plus tout ce que je disais c’est que la pots comme la cigarette peut etre difficila a arrêter.

      J’attends encore vos arguments dans vos commentaire vide! Et en passant une personne qui a été dépendant a quelque chose ne veux pas dire que ses information ou commentaires ne valent rien! à moins d’être borné et fermer comme vous!

      Selon vous tous les gens qui sont dans des centre de désintox ne devraient jamais donner leur opinions sur le produit qui les a rendu dépendants!! Bravo!!

      Continuez votre bon travail! lol

      Cet échange est terminé.
      JFC

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2017
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives