Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 février 2014 | Mise en ligne à 13h59 | Commenter Commentaires (15)

    H1N1 : le virus qui refuse de changer

    Bien intéressant papier sur la grippe A(H1N1) qui vient de paraître sur le site du Canadian Medical Association Journal. Cette souche de grippe (enfin, plus précisément une branche de la «famille» A(H1N1), de son nom complet «influenza A(H1N1)pdm09»), on s’en souvient, avait causé une pandémie en 2009 quand elle avait recommencé à infecter l’humain, après une pause de quelques décennies. Elle avait plus ou moins disparu de la circulation ensuite, avant de refaire surface l’automne dernier et de causer environ 90 % des cas grippes au Canada cette année.

    En principe, on s’attendrait à ce que le virus réapparaisse sous une forme mutée qui lui permettrait de contourner les anticorps que nos systèmes immunitaires (aidés ou non des vaccins) ont appris à lui opposer. Mais voilà, a trouvé cette étude canadienne publiée dans la revue d’épidémiologie Eurosurveillance (et à laquelle le CMAJ fait écho), l’influenza A(H1N1) de cette année est presque identique à la grippe de 2009. Il y a bien eu quelques timides mutations, c’est inévitable avec ces petites bêtes, mais dans l’ensemble, les deux virus sont à ce point similaires que le «vieux» vaccin d’il y a 5 ans est encore efficace à 75 % — contre entre 60 et 80 % pour les vaccins antigrippe.

    Cela peut s’expliquer, en partie du moins, par deux facteurs, proposent-ils. De un, la sous-branche H1N1 est connue pour muter moins rapidement que sa cousine saisonnière, la A(H3N2), soit celle qui cause habituellement la grippe. Par exemple, parmi les recommandations de l’OMS sur la composition des vaccins entre 1990 et 2008, sur 5 souches de H1N1 (autres que A(H1N1)pdm09, bien sûr) inoculées, 2 l’on été pendant sept ans de suite sans changement, contre 0 souche sur 11 dans le cas de H3N2.

    De deux, poursuivent les chercheurs, une étude de mai 2013 a montré que deux groupes d’âges sont assez immunisés contre A(H1N1)pdm09, soit les enfants (vaccinés ou infectés en 2009) et les personnes âgées, qui avaient été exposées lors du dernier passage de cette souche, il y a longtemps. Ce la laisse donc une grande partie de la population, les 20 à 69 ans, qui est relativement peu protégée — et d’ailleurs sur-représentée cette année dans les hospitalisations pour symptômes d’allure grippale. Avec un si grand bassin à infecter, il est possible que le virus n’ait pas eu besoin de muter encore, qu’il n’ait pu subi de «pression de sélection» pour s’ajuster à une immunité.

    Mais le degré de ressemblance entre le virus de 2009 et l’actuel reste tout de même «relativement étonnant», écrivent les auteurs. Après tout, se dit-on, ce sont habituellement les enfants allant à l’école ou à la garderie qui servent de vecteurs à la grippe, et non les adultes.


    • Petit truc. Si vous sentez arriver une grippe (ou un rhume), prenez de la tisane d’anis étoilée (badiane chinoise) plusieurs fois par jour au lieu d’aller encombrer les urgences. Le Tamiflu, vaccin contre la grippe, a été élaboré à partir de l’anis étoilée, car elle est utilisée dans la fabrication de l’acide shikimique. C’est excellent pour soulager les symptômes. Testé sur ma conjointe en fin de semaine. 4-5 anis dans 250 ml.

      Note importante. Il faut consommer l’anis chinois ou vietnamien et non l’anis japonais, qui se révèle toxique.

      Sinon, l’anis étoilée à aussi de nombreuses autres propriétés. Asurez-vous d’en avoir toujours à la maison.

      Vraiment, vérifiez ce que vous écrivez avant d’avancer n’importe quoi ici, ça fait déjà quelques fois que je vous le dis. Ou au moins servez-vous du conditionnel, jeez…
      Le tamiflu n’est pas un vaccin, c’est un antiviral — il n’immunise pas contre la grippe, il réduit la durée de la maladie une fois qu’on l’a attrapée.
      Et puis l’acide shikimique n’est pas l’ingrédient actif du tamiflu, c’est un précurseur, soit une molécule de départ que l’on transforme pour, en bout de ligne, obtenir le médicament. Voir ici pour constater à quel point le tamiflu est différent de l’acide shikimique. J’ai fait une petite recherche (rapide, soit) et n’ai rien vu qui permette de croire que l’acide shikimique a les mêmes propriétés antivirales que le Tamiflu. C’est peut-être le cas quand même, remarquez, je ne suis que journaliste et il se peut que quelque chose m’ait échappé, mais ce n’est probablement pas pour rien que Roche le transforme à ce point. Ça pourrait bien être pour les mêmes raisons que, par exemple, on prend la peine de transformer l’acide salicylique en aspirine : parce que si le premier a certaines propriétés médicinales, il est loin d’être aussi efficace que le produit final.
      JFC

    • Bon, j’aurais dû mieux développé la fabrication du Tamiflu. On transforme l’acide shikimique en oséltamivir qui sert à fabriquer le Tamiflu. Il semblerait que ce soit moins cher de fabriquer le Tamiflu à partir de la badiane que de synthétiser chimiquement son ingrédient principal.

      Quand au Tamiflu, j’ai déjà lu quelque part (sur Cyberpresse, je crois) que c’était un vaccin. Mon erreur, j’aurais dû vérifier avant.

      Une chose est sûre, ça soulage très bien les symptômes de la grippe.

      Son activité antivirale n’a jamais été démontrée. Son efficacité contre les symptômes non plus. Voir ici et ici.
      JFC

    • Manque le mot phosphate avant oséltamivir.

    • M_Tremblay

      26 février 2014
      14h50

      Monsieur Tremblay, j’ai eu cette fameuse grippe en 2009 et tout ce que mon médecin m’a prescrit c’est du Symbicort (vous irez lire à son sujet) pour me permettre de mieux respirer et surtout, 2 semaines de repos.
      Je me souviens avoir dormi 18 heures par jour, comme un chat, pendant cette grippe et d’avoir bu des litres de flotte. J’étais vidé et j’avais très soif.

      Vous me faites penser à ma mère qui ne jurait que par les plantes. J’admets volontiers que ces dernières sont indispensables dans l’élaboration de certains médocs mais de là à faire sa petite médecine soi-même ! N’y aurait-il pas un effet “placebo” qui entre en ligne ici ?

    • @q.terreux

      Ma conjointe était sceptique sur la tisane. Elle a été surprise. Elle en boit encore aujourd’hui.

    • M_Tremblay

      26 février 2014
      17h45

      Je vous crois. Comme ma recette donnée par un dépanneur Vietnamien à Montréal contre le mal de gorge. Du gingembre rappé bouilli dans de l’eau chaude. Très efficace pour la douleur ! Mais le virus lui, il est encore là !

    • Mais oui c’est ça! De tous les milliers de remèdes de grand-mère qui existent, c’est celui de M_Tremblay, conspirationniste, climato-négationniste et amateur de pseudo-science farfelue digne de www.onnouscachetout.com* qui fonctionne pour vrai. Le prochain lauréat du prix Nobel de médecine n’est plus un secret pour les lecteurs de ce blogue dorénavant, le témoignage de sa conjointe lui garantissant une preuve absolu de l’efficacité du traitement.

      *Je suis très triste de devoir annoncer que ce fabuleux site a récemment été fermé. Dommage car c’était ma référence préférée à citer pour toutes les stupidités qu’on peut lire sur le net. Pour les nostalgiques ainsi que pour ceux qui ne connaissaient pas ce merveilleux site, voici une rétrospective “des meilleurs moments”:

      http://www.sceptiques.qc.ca/forum/les-perles-de-onnouscachetout-com-t10809.html

    • Dans mon cas, une infusion d’une graine d’arbuste du genre Coffea de la famille des Rubiacées n’arrête pas la grippe mais je me sens temporairement un peu mieux à cause d’un stimulant psychotrope qu’elle contient.
      Si le fruit est passé par le système digestif du Paradoxurus hermaphroditus, il est encore meilleur, mais malheureusement hors de prix.

    • @M_Tremblay, avertissez-nous quand vous aurez publié vos découvertes. D’ici là, je vous souhaite une extinction de clavier…

    • Vive la Science. On maintenant deux alternatives au café Kopi Luwak qui est altéré par l’estomac et l’intestin du civet. Dix fois moins cher.

      http://www.vietnamese-coffee.com/about_tn_legendee.php
      http://coffeeprimero.com/category/56-magic-cat-coffees.aspx

      Et aucun animal n’est maltraité dans sa production, contrairement a ce qui arrive parfois à son original.
      http://www.sowetanlive.co.za/goodlife/2013/10/11/the-cruellest-cup-of-coffee-you-will-ever-drink

    • RE: une extinction de clavier…

      Indépendamment du contexte, elle fait ma journée celle-là, héhéhé…

    • @honorable – Comme pour fruitloops, votre “extinction de clavier” a fait ma journée!

    • @honorable
      Pour atteindre enfin une pareille et exemplaire efficacité dans le propos il eu fallu que vous fussiez circoncis sans vos échanges plus souvent! N’hésitez pas à récidiver pour notre plus grand plaisir!

    • Il y en a qui ne manquent vraiment pas d’air ! Dans un blogue au titre assez clair de “Sciences” (même Dessus Dessous) certains essaient de nous en passer des petites vites sur leurs croyances ou lubies (remèdes de grand-mères)!

    • @mononke: pour bien circonscrire mon idéal, je vise avant tout la concision sans aucune circonlocution mais avec un soupçon de circonspection circonstancielle, sire.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2014
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • publicité