Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 19 février 2014 | Mise en ligne à 15h17 | Commenter Commentaires (57)

    Sandwiches exorcisés

    Azodicarbonamide… Azodicarbonamide… Vite comme ça, ce mot sonne comme l’une des deux choses suivantes : soit un de ces noms à vous fracturer la mâchoire que l’on donnait jadis aux démons (voir notamment, Adramelech, Rumpelstilzchen, Belphegor, etc.) ; soit un produit chimique que l’on devine, comme on le fait a priori pour tous les produits chimiques, hautement toxique. Mais dans tous les cas, à l’oreille, il s’agit certainement d’une chose dont tout bon chrétien devrait se tenir très loin, n’est-ce pas ?

    Or il s’avère que l’azodicarbonamide est un peu des deux. D’une part, c’est un produit chimique (C2H4N4O2), plus précisément un additif alimentaire que l’on ajoute aux farines pour les blanchir et que l’on utilise également pour assouplir les plastiques. D’autre part, c’est aussi le «démon» qui «possédait» les sous-marins de la chaîne Subway, jusqu’à ce qu’une prêtresse blogueuse américaine vienne les exorciser.

    Sérieusement, Vani Hari, alias Food Babe, tient un blogue d’alimentation naturelle très lu aux États-Unis. Elle n’est pas nutritionniste à proprement parler — elle a étudié en informatique —, mais ce n’est apparemment pas un prérequis pour promouvoir les produits bio et mener toutes sortes de campagnes contre le méchante industrie alimentaire. Certaines de ses frondes, disons-le, ont un bon fondement (elle milite notamment contre l’usage/abus d’antibiotiques dans l’élevage), mais d’autres… well

    Mme Hari a lancé une pétition contre Subway il y a quelques semaines afin de forcer la compagnie à retirer l’azodicarbonamide de ses sandwiches, principalement sous prétexte que le composé serait relié à des problèmes respiratoires. Quelques dizaines de milliers de signatures plu tard, elle a eu gain de cause, le géant du sandwich acceptant au début du mois de retirer le produit de ses sandwiches.

    Mais est-ce vraiment une victoire pour la santé, demande le Globe and Mail dans un excellent article de recentrage ? Pas sûr du tout. En fait, d’après ce document de l’Organisation mondiale de la santé, bien que ce composé n’ait pas été énormément testé, il n’a montré des effets toxiques sur des modèles animaux qu’à de très fortes doses (de très loin supérieures à ce qui se trouve dans les farines) et les seuls cas de problèmes respiratoires avérés chez l’humain ont été observés dans des usines où les travailleurs étaient exposés à de grandes quantités de poussière d’azodicarbomide. Autrement, lorsqu’il est avalé plutôt qu’inhalée (donc en tant qu’additif alimentaire), le plus clair n’est pas absorbé par l’intestin et ce qui «passe» est rapidement éliminé.

    Bref, dit le chimiste de McGill Joe Schwarcz dans l’article du Globe, pas de quoi fouetter un chat. «Je ne crois pas qu’il y a le moindre problème avec l’azodicarbonamide, mais c’est à la mode de s’en prendre à tout ce que l’industrie utilise», dit-il. Dans ce cas-ci en particulier, pour reprendre la formule consacrée, cela «plaît à l’esprit» de croire qu’un additif utilisé dans les plastiques soit nécessairement un poison. Alors pourquoi s’embarrasser des nuances, puisque la peur fait vendre ?

    Cette campagne illustre une nouvelle fois ce que j’ai déjà dénoncé — soit à quel point l’Internet peut être une machine à rumeur qui ignore (sinon écrase) les faits.


    • Si on met ça dans la farine uniquement dans le but de la blanchir,
      ça veut dire qu’on peut aussi facilement s’en passer… Non??

      Bien sûr. Mais le fait qu’on puisse s’en passer justifie-t-il de conter des peurs au monde ?
      JFC

    • Franchement, j’avoue que j’y vais manger des sous-marins chez Subway mais juste par dépannage.

      Cet additif là ? Cela ne changera rien à rien, à mon avis, à la qualité nutritionnel de leurs sous-marins.

      J’ai as examiné cela en profondeur ni le choix de pain si un est meilleur ou moins pire que l’autre mais au final, votre sous-marin va toujours contenir trop de gras et trop de sel même si on en ajoute pas.

      Trop de gras, trop de sel et aussi trop de sucres notamment avec la boisson gazeuse. Le chips aussi, trop de sel, trop de gras même si petit.

      C’est juste pas un repas-santé qu’ils utilisent du azodicarbonamide ou pas.

      Ce serait peut-être mieux qu’il y en ait pas au final mais un ingrédient sur une grande quantité… Allez juste un peu moins souvent chez Subway ou reprenez-vous avec d’autres repas plus équilibrés…

    • Mais le fait qu’on puisse s’en passer justifie-t-il de conter des peurs au monde ?

      bien que ce composé n’ait pas été énormément testé

      Donc, on n’es pas sûr à 100% mais faudrait le tolérer pour faire joli?

      Il n’y a pas assez d’additifs chimiques dans notre nourriture?

      L’industrie alimentaire disposerait d’environs 4000 additif chimique. Par exemple, le Parlement européen a passé une loi pour obliger les compagnies à afficher 400 additifs dans leur produits. Alors, nous avalons sans doute beaucoup d’additif sans le savoir.

      Alors désolé, mais je suis pour être très sévère avec l’industrie alimentaire. C’est la base de notre vie, manger.

    • Ça me fait penser. La prochaine fois que vous mangerez du yaourt (genre saveur de pêche ou fraise) et que dans les ingrédients c’est marqué saveur naturelle, dites vous que ce sont des champignons ou des moississures qui sont utilisé. C’est pas dangereux mais on est loin de la fraise ou de la pêche.

      Je vous recommande le documentaire Poudre et potions de l’indutrie agro-alimentaire. C’est très bien expliqué. Et il explique comment le lobby des grands conglomérats fait tout pour bloquer les lois du gouvernement.

    • On voit facilement la différence entre un bon sandwich qui est plutôt santé sans être parfait et un de chez Subway ou encore pour des prêts à manger ceux dans les Couche-Tard, par exemple, on pourrait aussi nommer d’autres chaînes compétitrices.

      Pour le bio , on peut peut-être remettre en doute les peurs faits au monde mais ces gens là vont quand même vous faire en général de meilleurs sandwichs.

      Le bio est un plus ou encore fait partie d’un tout dans une philosophie de qualité du produit. Qualité au niveau nutritif.

      Une nutritionniste peut évaluer mieux toutes les qualités du produit proposé mais un anonyme consommateur n’a pas besoin de connaissances profondes il a juste à regarder la quantité de mayo mise dans des sandwichs de dépanneur ou encore la même chose dans ceux de McDo qui en dégoulinent même et il peut être assuré d’avoir un produit de faible qualité nutritionnelle et de très faible qualité aussi au niveau culinaire.

      Tu attrapes quand même pas un cancer ou d’autres maladies si tu y vas avec modération sur cette alimentation là. Et si le reste du mode de vie est bon. Quoique la maladie peut venir de façon imprévue sauf que l’additif ou encore le Big Mac mangé n’est aucunement en cause. Si la personne s’alimente que de fast food et à tous les jours bien là, bonne chance !!!

    • J’ai déjà vu un reportage où un type fait signer une pétition pour que l’industrie alimentaire élimine l’usage du monoxyde de dihydrogène, un solvant capable de dissoudre du calcaire et pouvant même attaquer l’acier. Les signatures d’écolos scandalisés furent nombreuses. Le terrau est fertile pour les Food Babes de ce monde.

    • La dernière fois que j’ai regardé, il y avait entre 50 et 60 ingrédients dans le pain de Subway.

      Quand je fais du pain à la maison, je mets de la farine, de l’eau, de la levure et du sel. Même chose pour le pain de l’épicerie ou celui de la boulangerie.

      Que les dizaines d’autres ingrédients utilisés par Subway soient nocifs ou non, je préfère m’en passer. De toute façon, avouez que ce pain n’est pas très bon, il dégage la fameuse odeur bizarre caractéristique des restaurants Subway.

      Je nous trouve pas mal épais d’accepter de manger des produits de qualité inférieure bourrés d’additifs.

    • Vous avez écrit:

      «Alors pourquoi s’embarrasser des nuances, puisque la peur fait vendre ?»

      Hé hé! :D En cette période pré-électorale cette phrase a une pertinence qui dépasse le sujet de votre (très bon) article.

      Bonne journée


      C. LaFrenière

    • M_Tremblay

      19 février 2014
      15h57

      “‘Alors désolé, mais je suis pour être très sévère avec l’industrie alimentaire. C’est la base de notre vie, manger.”

      Heu ! Parfois “penser et réfléchir” aide aussi un peu à la base.

      Désolée mais les seules fois ou j’ai vraiment mangé du bon pain, mais quand je dis du bon je parle du “top”, celui qui goûte le pain, qui a une vraie croûte et qui ressemble pas à une vieille savate après la pluie, c’est en France dans de petites boulangeries de quartier qui malheureusement tendent à disparaître.

      Les pains de Subway sont les mêmes maudits que vous avaler tous les jours que vous achetez dans les “IGA” de ce monde… . Qu’ils les nomment : Multigrains, 12 grains, cuits au four (Tiens ! Un pain cuit sur le radiateur c’est assez rare) 18 grains et j’ai même vu 22 grains…. !

      22 grains de quoi ? On le sait pas. On sait que c’est toujours le même “clisse” de pain qui goûte le carton et ressemble à une vieille savate sous la pluie.
      Mais “Toasté” avec du beurre de pinotte le matin, ça fait la job !

      Alors la barbe avec vos peurs !

    • claude_lafreniere

      19 février 2014
      16h46

      :)

    • Tout d’abord, félicitations pour votre excellent blogue, qui est toujours très pertinent et intéressant.
      J’aimerais bien savoir si ces additifs sont aussi présents dans les pains d’épicerie, voire même dans la farine ?

      Et pour le Subway (comme tous les fast-food d’ailleurs), eh bien je crois que comme dans tout, la modération a bien meilleur goût.

    • margarote

      19 février 2014
      16h26

      Vous avez vérifié votre farine ?

      Quand je fais une sauce béchamel au Parmesan le soir pour ma blonde avec les endives au jambon. J’utilise de la farine “tout usage enrichie”. Enrichie de quoi ? On le sait pas.

      Et j’ose même pas parler du jambon….

    • Si ça vous tente de jeter un œil sur la composition des produits Subway, c’est ici :
      http://www.subway.com/Nutrition/Files/canProdIngredients_F.pdf

      J’avais l’habitude de commander du thon quand j’y allais. Je crois que je vais la garder…

      Leur poulet est tellement raide qu’on a l’impression qu’il pourrait servir de tapette à mouche.

      Pour ce qui est du pain, par bonheur, une boulangerie en produit du désespérément bon par ici, de manière artisanale. Retourner au pain commercial après y avoir goûté, c’est comme passer de la bière d’Unibroue à de la Molson Ex…

    • @margarote,

      vous dites de qualité inférieure, c’est basé sur quoi cette affirmation? Objectivement, le fait de contenir de l’azodicarbonamide n’en fait pas un produit de qualité inférieure. Votre concept de qualité repose sur quoi? Votre pain est la référence pour déterminer la qualité d’un produit? Si oui, votre raisonnement est circulaire.

      Peut-être devriez-vous regarder une seconde fois, parce que le pain Subway ne contient pas et n’a jamais contenu de 50 à 60 ingrédients. http://www.subway.com/Nutrition/Files/canProdIngredients_F.pdf

      Soit dit en passant, un pain aux 12 céréales commence à 12 ingrédients en partant, doit-on paniquer à cause du nombre élevé? Je ne sais pas trop qui est le plus épais ici.

    • @margarote,

      petite précision, j’ai pris le pain blanc comme référence. Parce qu’évidemment, si on prend le pain italien aux herbes et fromage et qu’on additionne tous les ingrédients du fromage et le nombre d’herbes et d’épices, etc. Ça fait monter le bilan, mais est-ce que le paprika est toxique?

    • J’avais justement reçu une notice (à laquelle je suis abonnée) de Santé Canada sur cet additif. Une petite recherche a permis de constater que le Canada et les États-Unis semblent n’avoir aucun problème (de toute façon, l’Amérique du Nord a peu de problèmes avec quoi que ce soit: effet Prozac dans l’eau potable?) avec cet additif qui est défendu dans de nombreux pays de l’Union européenne (si ce n’est toute l’UE – j’ai déjà oublié).

      Personnellement, j’utilise de la farine non-blanchie pour mes pâtisseries.

    • @q.terreux

      Mauvais exemple. Je fais mon pain maison. Comme mon yaourt et ma mayonnaise. Mon savon, mon shampoing et savon à linge. Ma crème pour les mains. J’achète de moins en moins de produit transformé, because les additifs chimique.

    • Wikipedia : L’azodicarbonamide ou azobisformamide est une poudre cristalline jaune-orangée qui sert comme additif alimentaire (E927, non autorisé dans l’Union européenne2) et agent gonflant, de formule chimique C2H4O2N4.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Azodicarbonamide

      Et on peut voir une photo de cet agent gonflant utilisé pour insonoriser des chars !!!! On mets ça dans les chars et on en mange ?
      Bon. Je suis sur qu’il y a d’autres produits comme ça mais y-a-t-il d’autres produits plus naturels qu’on pourrait utiliser ? Et combien de dollars ça fait sauver d’utiliser ce produit plutot qu’un autre plus naturel ?

      @q.terreux
      Très juste. J’ai même mangé un hotdog en Touraine, et le pain était une demi-baguette craquante et moelleuse. Une moutarde maison et la saucisse de sanglier “récolté” dans la foret du château de Chambord. Avec un petit chinon pour faire passer tout ça. Le bonheur.

    • @ q. ~

      Je fais mon pain depuis cinq ans…

      Du pain, c’est de la farine (non-blanchie), de l’eau,
      de la levure, du sel et une pincée de sucre.

      C’est tout! Et un enfant de huit ans peut le faire!

    • @M_Tremblay 19 février 2014 18h54

      C’est que vous vivez dans le luxe puisque l’autarcie en est vraiment un de nos jours, profitez-en bien.

    • @gl000001

      On fait du windex avec de l’eau!? et nous on en boit!!??

      la provenance, qu’elle soit naturelle ou synthétique, n’a rien avoir avec la toxicité d’un composé.

    • @M_Tremblay

      “Donc, on n’es pas sûr à 100% mais faudrait le tolérer pour faire joli?”

      Cela va faire quelques mois que vous suivez ce blogue. Et ce blogue vous a expliqué maintes fois que 100% (donc le risque 0 ) n’existe pas en science. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas?

      Vous savez, on est pas sûr à 100% que les aliments bio et naturel sont bon pour la santé. On devrait donc les retiré du marché! (beau raisonnement, vous trouvez pas?)

    • @Bob_Inette 19h11

      Moi je pense que faire du pain c’est plus compliqué que ce que vous vous dites. Quand je commence à faire des pâtisserie, c’est toute une aventure et ça finit avec de la farine partout. J’essaie parfois quand j’ai du temps à perdre, mais je ne réussis pas toujours. Mon dernier gâteau des rois que j’ai partagé avec mes collègues était bon (selon moi) mais je n’ai reçu aucun compliment, ce qui est un peu inquiétant.

      Pour ce qui est de bien s’alimenter, je pense que le secret est de manger un peu de tout, d’éviter le gras, le sucre et le sel, mais de ne pas devenir paranoïaque. Tout est dans la mesure. Je fréquente beaucoup les sœurs qui sont en général en bonne santé et vivent longtemps. Elles s’alimentent très bien, mais je préfère une nourriture plus épicée et j’aime bien le vin. Leur grand secret réside dans la quasi-absence de stress.

    • Bravo à tous ceux qui font leur pain, on est bien contents pour vous.

      Maintenant, peut-on retourner au sujet? Quelle différence entre la liste d’ingrédients du pain Subway et le pain Gadoua ou Weston ou n’importe quel autre foutu pain consommé et acheté en quantité industrielle au Québec ou ailleurs dans le monde?

      L’azodicarbonamide ne figure pas sur la liste fournie au lien du document de Subway. Mais, comme c’est un agent pour blanchir la farine, il y a tout lieu de croire que la majorité des boulangeries industrielles en font usage et possiblement les pâtisseries aussi.

      Et dans la liste des ingrédients, quand tu es rendu au sel, les ingrédients étant énumérés par ordre d’importance dans la composition, c’est que ce qui suit est en quantité infime dans le pain. Il s’agit souvent de colorants, d’agents de conservation ou d’assouplissants pour la texture qui ne sont pas des poisons par le simple fait qu’ils ne portent pas des noms usuels.

      @gl000001,

      quel rapport entre le fait que ce soit utiliser dans des composantes automobiles et le fait qu’on en mange? Il est interdit d’utiliser des produits comestibles dans la fabrication des automobiles? Compte tenu que les enfants mettent tout dans leur bouche, il est plutôt rassurant de savoir que la voiture ne contient pas que des produits toxiques.

      Vous me servez un peu l’argument de ma mère à propos des cerises au marasquin qui disait que le colorant de ces cerises était le même produit utilisé par les croque-morts pour donner des couleurs aux défunts embaumés. Comme si l’association démontrait que manger des cerises au marasquin entraînait la mort.

    • @dcsavard et bobby30
      Vous vous êtes arrêté à ma première phrase. Lisez un peu plus si vous voulez comprendre ce que j’ai dit. Sinon, libre à vous de me servir vos comparaisons ridicules.

    • @dcsavard

      Oui cet ingrédient figure dans certains de leurs pains mais sous un autre nom qui est un synonyme…

      http://www.subway.ca/~/media/Files/Nutrition/Canada/canProdIngredients_F.ashx

      Le diazènedicarboxamide, c’est la même chose…

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Azodicarbonamide

      ”Synonymes : azodicarboxamide,
      azobisformamide,
      diazènedicarboxamide ”

    • @gl000001 (et dcsavard): Pas question du côté comestible, mais dans le Systane (pour yeux secs), il y a des produits qu’on retrouve dans ce qui est utilisé pour dégivrer les avions. L’idée de me mettre tout ça dans les yeux…. Donc, je préfère Refresh Tears qui n’est qu’une solution saline.

      Donc nous avons tous des choix à faire selon la quantité de produits chimiques que nous sommes prêts à tolérer ou pas.

    • @gl000001,

      je ne vois vraiment pas ce qui infirme notre compréhension de ce que vous dites dans le reste de votre phrase. Je ne suis pas doué pour la télépathie.

    • @jolico,

      ce n’est pas pour vous faire de la peine, mais tout, absolument tout ce que vous consommez, incluant les produits naturels sont chimiques. Une molécule est une molécule. Certaines sont toxiques, certaines ne le sont pas. Que l’on qualifie quelque chose de «naturel» n’indique absolument rien sur la toxicité du produit. L’arsenic est naturel, la strychininne, le cyanure et la cigüe aussi. Le curare est naturel. Et comme disait Guy A. Lepage, se faire manger par un ours est naturel.

    • @lecteur_curieux,

      merci de l’info.

      Donc, c’est le dernier ingrédient de la liste, après l’acide ascorbique, après la xylanase utilisée aussi pour blanchir la pâte à papier dans l’industrie du papier. Mais la madame ne s’est pas insurgée contre l’utilisation de la xylanase? Laquelle est omniprésente dans l’industrie alimentaire. La cible était trop diversifiée? Plus facile de s’attaquer à une bannière en particulier?

    • “Moi je pense que faire du pain c’est plus compliqué que ce que vous vous dites. Quand je commence à faire des pâtisserie, c’est toute une aventure et ça finit avec de la farine partout.”

      @ jeune fille ~

      Je parle de faire du pain… pas de la pâtisserie!

      Mélanger de l’eau et de la farine et pétrir la pâte
      ainsi obtenue est à la portée de n’importe qui…

      Et un gâteau (galette?… brioche?) des rois…
      Ça laisse beaucoup de monde indifférent! ((rires))

    • Autre chaîne de fast-food où le fameux ingrédient figure sur certains de leurs produits.

      Burger King : dans leur pain de spécialité et dans leurs cini minis du déjeuner…

      http://bkstaging.openface.ca/RTEContent/PDF/Nutrition.pdf

      Vous savez quoi ? À vue d’oeil ces produits-là ne sont ni pires ni mieux que les autres sur leur liste…

      La présence de l’ingrédient est quand même un indice de la piètre qualité ou bien de vouloir sauver les apparences car le public ne sait pas reconnaître la qualité…

      Le chimiste voit pas de problème avec cet ingrédient ? Le problème n’est justement pas là, c’est sur l’ensemble des ingrédients chimiques utilisés, le cocktail et la pauvre qualité générale du produit final.

      Lisez ce que M. Schwarcz dit sur l’obésité…
      JFC

    • @dcsavard

      Tel que je l’ai mentionné plus tôt, l’industrie agro-alimentaire dispose d’environs 4 000 additifs chimique. Mais selon les pays, il ne sont pas obligé d’en révéler la présence de tous les additifs. En Europe, le Parle(et)ment européen oblige les compagnies à afficher seulement 400 d’entre-eux. Et je crois que l’Europe a des normes plus sévères par rapport au Canada. Alors, imaginer combien d’additifs nous ingérons sans le savoir. Je crois que les compagnies devraient avoir l’obligation de déclarer tous les ingrédients qu’ils mettent dans leur produits. Ensuite, c’est au consommateur de faire un choix. Surtout quand des additifs sont ajouté pur une question d’esthétique.

      J’achète ma farine d’un producteur québécois. J’ai acheté de la farine de blé entier intégral et de la farine blanche. Je vous mettrais un bol de chaque devant vous et vous auriez de la difficulté à les différencier tellement les eux farines se ressemblent.

    • Et puis j’en ai contre l’hypocrisie des compagnies qui vantent leur produits santé alors qu’en fait leurs affirmations reposent sur du vent.

      Les grands conglomérats de l’industrie agro-alimentaire sont en train d’acheter les compagnies bio. Et tranquillement, les compagnies achetées deviennent un peu moins bio. C’est le cas de Silk (qui vend du lait de soya bio), qui suite à son rachat par la compagnie Dean, a modifié certains de ses produits de bio à naturel sans avisé personne (consommateur et magasin). Biologique et naturel n’ont pas la même signification au regard de la loi.

      Vous pouvez tujours visionner le documentaire Les nouveaux géants verts:
      http://www.tou.tv/les-nouveaux-geants-verts

    • Une étude a déjà été faite sur ce produit chimique mais en milieu de travail et où l’exposition peut être pas mal plus forte.

      http://www.who.int/ipcs/publications/cicad/en/cicad16.pdf

    • Toxique ou pas, on s’en fout puisque de toute évidence ce produit n’était pas nécessaire dans la préparation du pain! Peut-être que si l’industrie alimentaire cessait d’utiliser toutes sortes d’additifs inutiles, on s’en méfierait moins. Pas mal sûr que mon arrière-grand-mère faisait son pain sans azodicarbonamide.

    • En partant vouloir blanchir la farine c’est un signe que l’on a affaire à une mauvaise farine…

      http://www.canalvie.com/recettes/savoir-cuisiner/techniques-et-conseils/demystifier-les-farines-1.1248923

      Blanchir la farine ? Cela rappelle un autre forme de blanchiment… L’agent de blanchiment ? Ce n’est qu’un pion dans le système… LOL C’est pas lui qu’il faut arrêter en premier ou bien il va être remplacer par un autre et ils vont continuer de blanchir leur argent… Oups !!!!

      Bien non, la farine… On peut quand même en consommer de cette farine mais on voit bien que la philosophie de base est mauvaise…

      ” Farine blanche : La farine blanche est une farine raffinée qui ne contient que l’endosperme. Puisqu’on y a enlevé le son et le germe, cette farine ne renferme plus de fibres alimentaires ni de vitamines. Par contre, la loi canadienne oblige l’enrichissement de ces farines en vitamines et minéraux tels que la thiamine, la niacine, l’acide folique et le fer. La couleur blanche est obtenue à l’aide d’agents de blanchissement (chlore, peroxyde de benzoyle). Autrement, la farine aurait une teinte tirant sur le beige ou le jaunâtre due aux caroténoïdes naturels de la farine. ”

      On enlève le meilleur, on masque les apparences naturelles aussi…

    • Le meilleur blogue sur La Presse… et de loin!

      Merci M. Cliche!

      Eh ben, merci beaucoup !
      JFC

    • @dcsavard
      Je ne m’attendais pas à mieux de vous. Lisez pour comprendre, pas juste pour répliquer.

      De toute façon, le produit est interdit par l’UE. On sont les pays reconnus pour leur produits alimentaires et leur gastronomies ? En Europe. Ou sont donc les experts auxquels on devrait se fier le plus ? Rien à dire de plus.

    • @Bob_Inette 08h28

      Moi je pense que c’est plus compliqué que ce que vous écrivez (”Mélanger de l’eau et de la farine et pétrir la pâte
      ainsi obtenue est à la portée de n’importe qui…”).

      J’ai déjà fait ça et ça ne lève pas.

      Je ne suis pas tellement bonne en cuisine. J’ai perdu ma mère quand j’étais jeune et je n’ai jamais eu un bon exemple à suivre en cette matière. Vous deviendrez peut-être mon exemple si vous êtes assez patient, qui sait? Pour ce qui est du pain, du vin et de nombreux autres produits, je préfère acheter tout fait, même s’il y a des produits chimiques dedans.

    • M_Tremblay

      19 février 2014
      18h54

      Faites vous aussi votre fromage ?
      Je suis curieux.

      Parce que si au Québec il y a d’excellents fromages (avez-vous déjà essayé le Hercule de Charlevoix ?) ils sont TOUS trop salés. Pourquoi mettent-ils autant de sel ? Pour la conservation disent-il ? Et les foutues dates de péremption ! Meilleur avant .. une vraie folie.

      J’ai retrouvé dans le fond de mon frigo un pot de yaourt nature style balkan sans gélatine et sans agents de conservation 5 mois après l’achat. Je vous assure que les 750 grammes sont vite passés du pot à mon estomac.

      Meilleur avant…. avant quoi ? C’est du yaourt misère ! C’est aussi idiot que cet azodicarbonamide dans le pain.

      Faut juste se servir de sa cervelle un peu.

    • @gl000001 Il faut faire attention avec le normes européennes. En Europe, les politiques plient souvent face aux militants exaltés de tous acabits. Il faut dire que la présence très forte de la philosophie post-moderniste (merci aux intellectuels français) et d’une culture révolutionnaire pousse à toutes sorte d’excès réglementaires. On a vu exactement le même phénomène avec le danger des champs électromagnétiques et l’expérimentation animale. Dans le cas de l’Italie, le pays tombe carrément dans la pseudoscience. Et, que dire du soutien français à homéopathie.

    • @q.terreux

      C’est en gestation. J’ai pris des information pour savoir comment en faire. Mais je suis pas encore décidé.

      Et concernant les date de péremption, je suis comme vous. Tu sens et tu regardes la texture. Ça semble bon, tu le mange. Les compagnies mettent de plus en plus des dates de péremption courte. Histoire d’augmenter les ventes.

    • @yvan_dutil
      Et après ? Ils sont chauvins. Ils sont forts en gueule. Mais ils ne s’exposent pas à des dérapages en utilisant des produits “douteux”. La tradition a ça de bon parfois.

    • Si Subway l’ajoute dans son pain, c’est que cela a surement une utilité. Certains parlent comme si c’était complètement inutile. Peut-être n’est-ce que pour une fonction uniquement esthétique, mais c’est la même esthétique qui fait que les fruits et légumes abîmés ne se vendent pas. On mange autant avec les yeux qu’avec le palais. Peut-on reprocher à Subway d’aller dans le sens de ce que veulent les consommateurs? Si vous n’aimez pas le pain blanc, tant mieux pour vous.

      J’ai l’impression que ceux qui s’oppose ainsi à l’azodicarbonamide sont les mêmes qui s’oppose aux OGM, sans soupeser les avantages que cela peut procurer, mais s’y oppose uniquement parce que c’est un produit “étranger”.

    • @ q terreux
      «J’utilise de la farine “tout usage enrichie”. Enrichie de quoi ? On le sait pas.»

      DE fer pour 9 provinces et de calcium a terre neuve ( un oubli du temps que c’était une enclave britannique mais tous le monde a oublié pourquoi réellement, incluant nos politiciens qui ont voté cette obligation ! L’industrie y est forcé par la loi… Et comme on est en Démon cratie ,,, pas surprenant que le diable soit aux vaches parfois…

      En passant le fer est simplement de la limaille de fer ( du clou rapé ) finne et on le mesure avec un aimant ordinaire et un balance de précision …Si vous mangez trop de pain vous allez rouiller…

    • “On mange autant avec les yeux qu’avec le palais.”

      Ça doit être pour cette raison que les sous-marins qu’on voit dans les pubs
      à la télé ont toujours l’air deux fois plus épais que ceux qu’on sert au restaurant! ((rires))

    • @gl000001 Les motivations des européens sont loin d’être aussi nobles que vous voulez le croire. La moitié du temps, c’est pour trouver des prétextes pour bloquer les importations sur des prétextes fallacieux; l’autre moitié du temps, c’est pour gagner des votes en pliant devant les caprices des électeurs.

    • @Bob_Inette
      Exactement, l’image est importante, comme la prétendue image que les aliments bio ne contiennent pas de pesticide et plus de vitamines. L’image fait vendre, il faut donc une belle image pour vous inciter à payer le gros prix pour un produit qui ne le vaut pas.

      Certain paient plus pour en avoir moins, alors que d’autres paient moins pour en avoir plus.

    • Pour le site à Food Babe, c,est surchargé de pubs et pour vous vendre toutes sortes de cossins bios cela en est effrayant…

      Les gourous sont vraiment populaires et des gens aiment cela se faire dire quoi penser ou manger…

      Je trouve quand même la vidéo suivante amusante… Elle va chez Subway et ne commande que les légumes frais… LOL… On peut aussi prendre des pommes pour le dessert.

      http://www.youtube.com/watch?v=TvBvPfensMY

    • @yvan_dutil
      “la moitié du temps” Bien sur. Ca doit donc être réellement 10% du temps.
      J’aime mieux des arrivistes qui travaillent pour le peuple et leur patrimoine que nos arrivistes nord-américains qui travaillent que pour leur porte-feuille en utilisant des produits douteux pour sauver quelques sous par pains.
      Nous sommes rendus à combien de lombrics par mètres cube ? Comparé à combien il y a juste 50 ans ? On se rend accros à toutes sortes de produits chimiques pour tout. Il serait temps qu’on repense tout ça.

    • @lecteur_curieux
      “des gens aiment cela se faire dire quoi penser ou manger…”
      Et c’est mieux se faire imposer des choses douteuses ? Personne ne se plaignait des gras trans jusqu’à ce que certaines personnes se mettent à en parler négativement. On sait bien ce qui est arrivé.
      Quelqu’un plus haut a dit que c’est nous qui voulions de la farine blanchie. Comme c’est naïf. On en veut pas vraiment. Les marketeux nous l’imposent, nous le vendent, nous convainquent.

    • Il y a pire. J’ai entendu dire que les sandwiches de Subway contenaient du monoxyde de dihydrogène. Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, c’est un produit qui est utilisé, par exemple, comme solvant et réfrigérant industriel. Il y avait même des scientifiques allemands qui en utilisaient durant la deuxième guerre mondiale dans les camps de la mort.

      Pour ceux qui ne me croient pas sur les dangers du monoxyde de dihydrogène, lisez ce lien : http://www.dhmo.org/translations/french/facts.html (je pense en particulier à M_Tremblay qui pourrait trouver cela vraiment intéressant).

    • Votre article dénonce à juste titre ces grandes gueules qui parlent mais ne savent pas.
      Il y a toujours le/a sociologue, psychologue, anthropologue (toujours le même) auxquels les journalistes font écho comme s’ il s’ agissait du seul point de vue valable dans la discipline.
      Le statut d’informaticien (chasseur de bogue ou simple générateur d’html ?) semble donner tous les pouvoirs. On pense à la Jeanne d’Arc libertarienne qui a un avis sur tous les problèmes complexes.

    • @89170

      Tout à fait d’accord. On devrait tout faire pour bannir ce produit chimique!

    • On peut bien faire tout un plat de la petite bête au nom imprononçable et la traquer dans tous les coins et recoins où elle se cache, il demeure que les plus grands tueurs ont un nom simple, familier et bien connu de tous (sucre, gras, sel, sédentarité, etc.).

    • @ 89170

      Merci pour l’information, moi qui pensais que mon problème de surpoids était glandulaire au pire d’une alimentation déséquilibrée contenant trop carbohydrates genre farines, sucres, gras.

      Oh que je me trompais, ce n’est qu’un problème de rétention de monoxyde de dihydrogène. Et selon mais recherches ont en retrouve en quantité phénoménales dans les fruits et légumes, et que dire des jus de fruits ”naturels”. Ce que les industriels de l’alimentation ne feraient pas pour faire avaler leurs substances chimiques. Et surtout, le lobby des diététistes est complice actif ce cas d’espèce. Je ne connais pas un ou une spécialiste en alimentation qui ne ”poussait” pas les fruits et légumes. Et que dire des corpogouvernements avec leurs chartes et dépliant de la ”bonne alimentation tous à la solde des industriels de l’alimentation.

      C’est décidé je recommence a me nourrir de façon équilibré en diminuant au possible le monoxyde de dihydrogène. À partir de maintenant que du pain le plus sec possible, du sucre, du gras solide genre celui retrouvé dans les chips, full carbohydrates. Pour ce qui est des boissons le moins possible de jus de fruits frais et d’eau (monoxyde de dihydrogène)

      G.Duquette

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2014
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives