Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 19 décembre 2013 | Mise en ligne à 10h34 | Commenter Commentaires (60)

    Novembre : pendant qu’on pelletait, la planète battait des records de chaleur

    La preuve qu'on ne peut pas juger du climat terrestre à partir de ce qu'on voit par la fenêtre : pendant qu'on se les gelait dans l'est de l'Amérique du Nord, la planète battait des records de chaleur. (Image : NOAA)

    La preuve qu'on ne peut pas juger du climat terrestre à partir de ce qu'on voit par la fenêtre : pendant qu'on se les gelait dans l'est de l'Amérique du Nord, la planète battait des records de chaleur. (Image : NOAA)

    Dans toute discussion du temps des Fêtes sur le réchauffement climatique, deux confusions classiques reviennent sans cesse. Celle qui mélange climat et météo, d’abord, est absolument incontournable. Puis celle, plus rare et plus subtile, qui confond le réchauffement global (l’élévation de la température moyenne sur Terre) et la répartition de la chaleur sur la planète (qui peut être un brin capricieuse), vient parfois ajouter un peu de diversité à l’argumentaire climatonégationniste.

    Eh bien le mois de novembre 2013 fut un extraordinaire exemple de ces deux confusions à la fois, et préparez-vous mentalement à les entendre au réveillon, parce que le Québec fait ici office de dindon de la farce. Il n’y est rien paru dans la Belle Province, mais alors là, rien du tout, mais le mois dernier fut le novembre le plus chaud jamais vu sur Terre, d’après des données rendues publiques cette semaine par la National Oceanic and Atmospheric Administration.

    Ouaip, z’avez bien lu : pendant que vous déneigiez votre auto avant d’y entrer par le coffre parce que les portes étaient gelées, pour finalement vous rendre compte qu’elle refusait de démarrer, la température globale a grimpé à 0,78 °C au-dessus de la moyenne du XXe siècle, qui est de 12,9°C pour novembre, ce qui constitue un record.

    Comme le montre la carte ci-haut, le Québec avait alors le grand défaut de faire partie de l’est de l’Amérique du Nord, endroit où la météo allait à contre-sens — preuve qu’on ne peut pas se fier au temps qu’il fait en un seul endroit pour juger des tendances globales. Remarquez, c’est surtout la fin du mois qui a été froide, le début ayant même été très clément (du moins à Québec), mais il reste qu’au lieu de se demander si on aurait un Noël blanc, on a commencé à pelleter en novembre, qu’on a fini ce mois-là sous les –20 °C et que la procession des vagues de froid et des tempêtes n’a pas lâché depuis.

    Bref, consolez-vous (ou déprimez-vous, c’est selon) : le début d’hiver à la fois hâtif et agressif que nous vivons ne prouve pas que le réchauffement climatique n’existe pas, ni qu’il s’est arrêté. Simplement, cela fera bientôt deux mois que nous sommes au mauvais endroit, au mauvais moment.

    P.S. Je sais, je sais : le record de novembre ne prouve pas non plus que le réchauffement reprend de plus belle, un mois étant un échantillon très insuffisant pour tirer ce genre de conclusion. C’est tout-à-fait vrai. Sur cette question, je vous réfère plutôt à ceci et à ceci.


    • WOW ! Il a fait chaud en Russie !
      Y aura t’il de la neige pour les Olympiques ?

    • Est-ce un point positif que le gros du réchauffement ait eu lieu à un endroit qui en a besoin comme la Sibérie plutôt que dans les océans

    • je regardais un reportage cette semaine au sujet de la lune qui s’éloigne petit à petit de la terre et qui influence sur l’axe de la terre. Le problème ne viendrait-il pas de la pour le rechauffement?

      La Lune s’éloigne de la Terre depuis des milliards d’années, alors non, ce n’est pas ce qui explique le réchauffement particulièrement abrupt que nous connaissons depuis 1750 environ.
      JFC

    • Bonjour M. Cliche

      Avant-hier j’écoutais le documentaire de Géo 360 Nomades Kirghizistan. Dans le documentaire, l’équipe de tournage a rencontré des scientifiques qui étaient venu étudier la fonte des glacier du Kirghizistan. Un des chercheurs a dit qu’ils y avaient présentement sur la planète des glaciers qui fondaient et d’autres qui gelaient. Donc, des zones se réchauffent et d’autres se refroidissent. Le documentaire est en streaming sur le Web. Regardez le si vous ne me croyez pas. C’est vers la fin du reportage.

      Je crois qu’il serait bon de rayer réchauffement climatique et le remplacer par changements climatiques. La Terre est composé de différent climat qui évoluent différement.

      En pasant, la série Géo 360 est une excellente série de documentaire à voir.

      Excellent exemple de la confusion dont je parle ici : la répartition de la chaleur est une chose, la quantité totale de chaleur sur Terre en est une autre. Ça veut dire que des glaciers peuvent geler en certains endroits sans que cela contredise le fait qu’au total, la planète se réchauffe.
      JFC

    • c’est Nomades du Kirghizistan

    • Le Goddard Institute for Space Physics de la NASA mesure aussi que novembre 2013 a été le plus chaud.

      http://data.giss.nasa.gov/gistemp/tabledata_v3/GLB.Ts+dSST.txt

    • Tom Murphy, professeur associé de physique à l’Université de Californie, s’est amusé à faire les calculs de la consommation d’énergie humaine basés sur une augmentation annuelle de 2,3% de la consommation d’énergie…

      http://physics.ucsd.edu/do-the-math/2011/07/galactic-scale-energy/

      Par exemple, toujours à 2,3% d’augmentation annuelle de notre consommation d’énergie, dans 1350 ans, nous aurons besoin de TOUTE l’énergie produite par le soleil, et dans 2450 ans, de TOUTE L’ÉNERGIE PRODUITE PAR TOUTES LES ÉTOILES DE NOTRE GALAXIE…

      Autre calcul: en utilisant d’autres sources d’énergies que le solaire, dans environ 400 ans, les océans de la planète bouillerons.

      Évidemment, pour que notre économie CROISSE, il faut aussi que notre consommation d’énergie CROISSE. L’une est impossible sans l’autre.

      Oh bien sûr, on peut temporairement augmenter notre efficacité énergétique, mais comme la croissance est essentielle à notre système économique, augmenter l’efficacité ne fera que retarder l’augmentation inévitable de la consommation d’énergie afin de perpétuer notre croissance.

      Bref, il ne semble pas qu’on soit partis pour un abaissement des températures…

    • «préparez-vous mentalement à les entendre au réveillon,… parce que le Québec fait ici office de dindon de la farce.»

      Vous faites dans la prémonition que dis-je dans la provocation prémonitoire !…..

      Mais que serait le Dindon sans la farce et surtout les assaisonnements…. Youppi que le blogue risque encore d’ être intéressant…

      Pas que le sujet me passionne à ce point… mais j’ai hâte de suivre le débat et de pourvoir m’approvisionner d’arguments aussi solides et imaginatifs bien que parfois qu’un tantinet falacieux de Honorable ( nettement plusieurs coche au dessus de certains troll ordinaire sans imagination…. qu’on peut amicalement soupçonner de pratiquer parfois l’art de la contradiction juste pour le plaisir ! ) dont je vais machiavéliquement me servir comme épices pour pimenter et foutre le bordel afin de mettre plus de vie dans mes réunions du temps des fêtes… Merci Hono ( désolé pour vos droits d’auteur !)…

      Car que serait les réunions de famille sans discussion ? Un peu comme en France ou l’art de discuter de tout et de rien est perçu comme un véritable trait de sociabilité ,….Un vrai Français ne dit jamais non … il dit : ah oui d’accord , OUI MAIS… et c’est dans la subtilité du MAIS après maints arguments, détours et démonstrations arrosé de quelques bouteilles que vous découvrez après quelques heures de développement par étapes successives habillements enchainées arrosé d’un torrent de bla bla «pas rap»…. que si il est d’accord c’est seulement pour prouver le fait que vous êtes dans le champs complètement et que comparé à lui vous êtes un triple con….

      Imaginez si on avait pas le changement climatique on serait obligé de parler des Canadiens … ouach !!!!

    • Zut, à cause du réchauffement climatique, on a fini le mois de novembre à – 20 degrés au lieu de – 21 degrés. C’est i-n-t-o-l-é-r-a-b-l-e. On sait tous qu’on est bien mieux à – 21 qu’à – 20 degrés et qu’un hiver plus chaud n’entraine que des inconvénients.

      Non merci. Les hivers plus chauds, c’est bien pour le Québec, Hydro-Québec, etc…

    • @ralbol
      Augmenter l’efficacité énergétique fait croitre l’économie. On dépense pour mieux isoler, avoir des moteurs plus efficaces …
      Le problème fondamental est que la Terre est surpeuplée.

    • @ gl000001

      - «Le problème fondamental est que la Terre est surpeuplée.»

      Je dirais plutôt que le problème fondamental, c’est notre système économique basé sur la croissance infinie.

      Comment voulez-vous avoir un Dow Jones qui grimpe sans cesse sans une augmentation de la population générant une augmentation de la consommation nécessitant une augmentation de la production alimentée par une augmentation des investissements générant une augmentation de la valeur des actions ce qui fera monter le Dow Jones..?

      On peut bien plafonner la population terrestre à 1 milliard d’habitants, mais alors sans croissance notre système économique ne pourra fonctionner…

      Conclusion logique et inévitable: il faut au plus vite changer complètement tout notre système économique avant que celui-ci ne nous mène à l’extinction.

      Vous croyez sincèrement qu’il existe la moindre petite chance que ça se fasse..?

    • Ah misère honorable…Vous en faites une obsession..pourquoi cette mauvaise foi? allez-vous répondre à la question, quel est votre intérêt dans tout ceci?

    • @JFC La lune s’éloigne depuis des milliards d’année mais aujourd’hui (ou hier), elle est a une distance qui donne le climat que nous avons. Plus elle continue de s’éloigner, plus le climat vas changer. C,est ce que je voulais dire.

    • @gl000001

      en cultivant toutes les terres disponibles on pourrais nourrir 16 milliards de personnes (source site de l’ONU) , le gros probleme de la planete c’est une minoritee de la population qui consomme et gaspille comme si les ressources etaient illimites et comme ralebol le dit cette consommation et gaspillage est une directe consequence de nos systeme economique et politique

      T. Bombal

    • mais d’un autre cote , autre que alimentaire , je serais curieux de savoir quel est la consomation d’energie moyenne pour l’etre humain (besoin primaire) pour vivre et ensuite voir un graphique Celsuis/Kw

    • @M_Tremblay En fait ce qui se passe, c’est qu’un glacier c’est un équilibre entre la fonte et les chutes de neige. Hors, les changements climatiques affectent ces deux variables. Dans la plupart des régions du monde, la fonte prend le dessus. Cependant, il y a des régions que recevaient relativement peu de neige qui ont vue les précipitation augmenter parce que soit les vents ont changés, soit le taux d’humidité de l’air a augmenté avec la température. C’est pourquoi, certaines régions de l’Antarctique accumule de la glace alors que d’autres fondent.

    • @jeffmo
      Au début, il ne croyait au réchauffement. Mais les preuves s’accumulant, il a changé son discours pour dire que c’était bénéfique. Depuis, il prend juste les bons cotés et escamote les mauvais.
      Il vit le problème des gens qui ne peuvent admettre avoir tort. Il défend des positions de plus en plus indéfendables.

    • @re3e Produire de la bouffe pour 16 Gpersonnes demande une quantité considérable d’intrant qu’il est difficile d’obtenir sans la pétrochimie.

    • @re3e Bonne Question. La richesse est fortement corrélé avec la latitude. La question cependant est de savoir, si les conditions locales favorisent la richesse ou si les conditions locales obligent à être riche pour seulement survivre.

    • @yvan_dutil

      En effet, les gens croient à tort que l’accumulation de glace va nécessairement de paire avec une baisse de température mais c’est souvent le contraire. Prenez par exemple le réfrigérateur que j’avais quand j’étais à l’université. Comme la porte fermait mal, il s’accumulait de la glace sous le congélateur. L’hiver ça ne causait pas vraiment de problème mais l’été, quand il faisait chaud et humide il s’en accumulait tellement que je devais déglacer à coup de tournevis pour faire de la place.

      Ce qui veut dire que même si la température s’élève en un endroit donné (mais sans monter en haut de 0) un glacier peut prendre du volume si cette élévation s’accompagne d’un taux d’humidité plus élevé.

    • “Chine: la pollution envahit même le Toit du monde.” Ça finira bien par nous envahir, même si dilué.

    • Ces dernières années on a eu beaucoup d’évènements durant lesquels le 1 ou 2 oC de plus a changé la neige en pluie verglaçante ou en pluie. C’est ce qui est important et non qu’il fasse -18 oC et non -20oC.

      Dans ce blogue, on devrait savoir que pour la météo ce sont les tendances de la moyenne globale à long terme et non les variations régionales ou annuelles qui sont importantes.

      Faire une projection de la consommation énergétique sur 1000 ans ou 2000 ans tout en gardant le taux de croissance de cette consommation constante n’a qu’une valeur académique.

      La croissance infinie n’existe qu’en mathématique. Nos sociétés devront changer à moyen terme et à long terme. Nous devrons contrôler la taille de notre population et nos émissions de gaz à effet de serre donc notre consommation d’énergie ainsi que notre utilisation des ressources.

      Mais il ne faut pas oublier qu’une grande partie de l’augmentation de la croissance est causée par le changement de gens dont le niveau de vie passe de la survie à une vie décente. Il est facile et tentant de vouloir garder le statu quo. Nous réduisons légèrement notre consommation et demandons aux autres de rester au même niveau de vie.

      Notre planète est en équilibre, si nous permettons une hausse qui provoquera le dégel du pergélisol et une libération du méthane qu’il contient, notre survie sera plus difficile.

      Nous sommes à la croisée des chemins: Allons nous changer par nous même ou notre planète va-t-elle nous obliger à changer? “That is the question!”

    • @legada Dans les faits, on se rapproche rapidement d’une économie stationnaire. Il suffit de regarder les taux de croissance économique dans les pays industrialisés pour s’en convaincre. Et, il s’agit d’un effet normal de la maturation des économies. Cependant, cette idée n’est pas admise. Pourtant, elle explique une grande partie des problèmes sociaux que nous observons. Cependant, comme il n’y a pas de gros méchants coupables, cette interprétation est invendable socialement.

    • “Ouaip, z’avez bien lu : pendant que vous déneigiez votre auto avant d’y entrer par le coffre parce que les portes étaient gelées, pour finalement vous rendre compte qu’elle refusait de démarrer, ..”

      Ah ! Vous aussi ! Deux fois en un mois pour ma part. Un bon exercice pour tester notre souplesse physique.
      Je me console en me disant : quand elle ne tourne pas elle ne pollue pas.

      Je vous souhaite de bonnes discussions à Noël. Un bon congé, si vous en avez un. Et si oui, pas trop long, car on va s’ennuyer.

    • @lukos,

      c’est déjà fait, je crois que 30% (je cite de mémoire) de la pollution atomosphérique sur la côte Ouest Américaine provient de la Chine.

    • honorable

      19 décembre 2013
      12h4

      Cette attitude de “après moi le déluge” (ce qui risque d’arriver d’ailleurs) me hérisse au plus haut point. Manque de vision à long terme ou égoïsme patenté ?

    • Sur le site du MIT, entrevue très intéressante (en anglais) avec Jay Forrester, père de la Dynamique des systèmes et inventeur de la RAM (Random Access Memory), sur la survie de l’humanité sans croissance:

      http://web.mit.edu/newsoffice/2009/sloan-forrester-0130.html

      Le monsieur a déjà vu et compris la nécessité d’un système économique et d’un modèle social sans croissance…

    • ralbol

      20 décembre 2013
      11h02

      Lien intéressant merci. Certains “pratiquent ” le fameux principe de précaution. Heureusement !

    • @fortress
      “@JFC La lune s’éloigne depuis des milliards d’année mais aujourd’hui (ou hier), elle est a une distance qui donne le climat que nous avons. Plus elle continue de s’éloigner, plus le climat vas changer. C,est ce que je voulais dire.”

      JE crois que ce que JFC veut dire par sa réponse, c’est que comme la Lune s’éloigne de la Terre depuis si longtemps à un rythme que je suppose à peu près constant, l’influence de cet éloignement devrait se faire ressentir progressivement et qu’il n’y a pas de raison que ça cause de changement brusque, de boulversement

      @ralbol
      le calcul sur l’augmetnation de la consommation énergétique est intéressant, mais je pense que c’est plus une façon de dire qu’on doit trouver des technologies moins énergivores

      Je peux pas croire que dans deux mille ans, l’humain n’aura pas encore réussi à fabriquer des autos non seulement électriques, mais qui auront besoin de beaucoup moins d’énergie pour un même travail (en supposant qu’on roule encore en auto).
      Autre exemple, il se vend encore des maudites ampoules à filament 100 watts. Quand tout le monde sera passé aux leds, l’énergie utilisée pour l’éclairage va diminuer. ET d’ici deux mille ans, on aura surement des modes d’éclairages encore plus efficaces

    • @ralbol En fait, les conclusions de Meadows (Une méchante tête de cochon en passant) sont plutôt que la société va s’effondrer. Il va bien falloir que je reparte mon projet de recherche sur le sujet.

    • Si, au lieu de se concentrer sur le seul mois de novembre, on se concentrait sur les 180 mois qui forment les 15 dernières années, dans un effort d’avoir l’esprit 180 fois plus large, on verrait qu’il n’y a eu aucune augmentation discernable de température au cours de ces 180 mois.

      Bien sûr, si on se concentrait sur les 50 dernières années au lieu des 15 dernières années, il y aurait augmentation discernable de température.

      Juste pour dire que c’est lassant et assommant ces articles journalistiques sur des records associés à un lieu donné, une date donnée, un mois donné ou même une année donnée. Lassant parce que totalement futile, sauf exciter des sciences humaines sans maths en mal de discussion ou de science de cuisine.

    • @ macmac

      - «le calcul sur l’augmetnation de la consommation énergétique est intéressant, mais je pense que c’est plus une façon de dire qu’on doit trouver des technologies moins énergivores»

      Ça ne change pas l’inaliénable et l’incontestable FAIT que tout notre système économique est basé sur la CROISSANCE.

      Et que pour qu’il y ait croissance, il FAUT un jour ou l’autre une croissance de la consommation d’énergie.

      On ne peut pas continuer de croître perpétuellement sans augmenter notre croissance en énergie. Et l’efficacité énergétique de nos bidules n’atteindra JAMAIS l’idéal de 100%, c’est physiquement impossible.

      Donc, il est illusoire de bâtir un système économique, comme l’est actuellement le nôtre, sur la croissance infinie.

      On aura beau développer des technologies moins énergivores, si ces technologies servent à produire encore plus de cossins à dépotoirs, ce n’est pas l’énergie qui sera le problème mais la pollution. Tous ces systèmes sont interconnectés.

      En bout de ligne, on s’en sort pas, la croissance ne peut continuer sans fin sur une planète aux dimensions limitées, aux ressources limitées, et à la capacité limitée d’absorber nos déchets.

      Refuser d’admettre ce FAIT, c’est vivre dans le déni, se mettre la tête dans le sable, et fonctionner avec de la pensée magique.

    • @ yvan_dutil

      - «En fait, les conclusions de Meadows (Une méchante tête de cochon en passant) sont plutôt que la société va s’effondrer. Il va bien falloir que je reparte mon projet de recherche sur le sujet.»

      Un point de départ pour repartir vos recherches:
      http://www.smithsonianmag.com/science-nature/Looking-Back-on-the-Limits-of-Growth.html

      On peut voir les résultats obtenus par le physicien Graham Turner, qui a superposé les chiffres de 1970 à 2000 sur les prévisions de Meadows…

      …indice… ils concordent presque parfaitement…

    • honorable

      20 décembre 2013
      17h32

      …”Juste pour dire que c’est lassant et assommant …”

      Au revoir ! :)

    • q.terreux

      20 décembre 2013
      20h41

      Et pour être encore plus poli : Casse tes ruines !
      Comme disait mon père.

      S’cuzez Mr. Cliche… s’était plus fort que moi….

    • @honorable
      Regardez les deux derniers liens de Mr Cliche. Ca monte au cours des 15 dernières années.
      Qui dit n’importe quoi, encore une fois ?

    • Justement honorable, 37e mois de novembre consécutif avec une température supérieure à la moyenne du 20ème siècle…et 345e mois consécutif…

      http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/

    • “Lassant parce que totalement futile, sauf exciter des sciences humaines sans maths en mal de discussion ou de science de cuisine.”

      Ce qui est vraiment vraiment lassant, assommant et totalement futile, c’est le ton de condescendance et l’esprit de caste. Allez, Rosa Parks, t’es pas des nôtres, bouge tes fesses de d’là!

    • M. Cliche

      Que pensez-vous de ça Which companies caused global warming??

    • @gl00001: je parlais de la température de l’air, puisque c’était le sujet de 98 % du billet de M. Cliche. La température de l’air n’a pas augmenté depuis 15 ans. La température de l’océan, par contre, a augmenté.

    • @ralbol Vous ne m’apprenez. Je le projet de étalonner le modèle World3 avec un collaborateur espagnol.

    • @ralbol Même l’univers n’est pas assez grand pour soutenir une croissance infinie.

      http://arxiv.org/pdf/0711.1777.pdf

    • @honorable
      Dans l’avant dernier lien de Mr Cliche, le graphique montre très bien que la température de l’air au-dessus des terres a bel et bien monté. Ca semble avoir ralenti mais ça a définitivement monté (graphe de la page 2)
      Voila le lien :
      http://static.berkeleyearth.org/memos/has-global-warming-stopped.pdf

    • @M_Trembaly
      La production de ciment est très couteuse en énergie. Voila pourquoi, ils font beaucoup de recherche pour séquestrer le carbone dans le béton.
      http://theconversation.com/eco-cement-the-cheapest-carbon-sequestration-on-the-planet-10978

      Le processus de fabrication du ciment demande de très hautes températures et ils en profitent pour bruler proprement des pneus, des solvants, des BPC. Les compagnies de ciment se rachètent un peu avec tout ça au niveau environnemental. Et les bâtiments en béton sont quand même “durables”.

    • Il est regrettable de voir comment le choix arbitraire d’une année de référence permet aux tenants du réchauffement d’origine humaine et leurs opposants d’appuyer artificiellement leur discours 1950 ou 1850 pour les conformistes, 1998 pour les sceptiques. Votre choix de sources (liens) est révélateur. De toute manière, croyez-vous que les tendances récentes de températures, qu’elles excluent ou non les océans, permettent d’inférer de manière robuste que les émissions humaines de CO2 sont en cause? Acceptez-vous de confondre cause et corrélation?

    • @gl00001: la température de l’air au-dessus de la terre n’a pas augmenté depuis 15 ans. C’est le sens usuel du terme température de l’air chaque fois qu’on emploie ce terme sans rien préciser d’autre. Les gens vivent sur la terre et non sur une bouée de sauvetage au milieu du pacifique.

    • @desrochersa Le problème est que pour la population en général, les arguments scientifiques ne peuvent être qu’outrageusement simplifiés, ce qui laisse la place à toutes sortes de dérapage. Dans la littérature scientifiques, les résultats sont beaucoup plus robuste que ce que le laisse croire certains. De plus, la très grande majorité des études ne sont pas basées sur des corrélations, mais sur des modèles physiques.

    • La science apparait parfois comme un buffet où tout le monde peut trouver ce qu’il cherche.

      Ainsi, rassurer vous, il reste encore des endroits où on se les gèlent:

      http://www.meteomedia.com/fetes/canada/nunavut/le-pole-nord/H0H0H0

      http://www.tameteo.com/meteo-Antarctique-3-8.html

      http://europe.lachainemeteo.com/meteo-europe/pays/previsions-meteo-russie-151-0.php

      http://monde.meteoconsult.fr/meteo/afghanistan/asie/prevision_meteo_afghanistan_asie_pays_monde_1_4_0.php

      On vient même d’apprendre qu’on aurait battu une record de froid en 2010, -93,2 C! :

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2013/12/09/004-antarctique-record-temperature.shtml

      Ce qui me fait avancer une nouvelle théorie: l’étirement climatique; je suis donc le premier climato-élastique

    • ………… J’ai cessé de lire cet article ridicule après avoir lu cette phrase:

      “le mois dernier fut le novembre le plus chaud jamais vu sur Terre”

      Quel malhonnêteté!

    • @honorable
      Donc le graphique n’est pas bon. Donnez-nous vos sources qui les contredisent.

    • «Honorable» prend comme référence les 15 dernières années, soit depuis 1998, l’année d’un El Nino particulièrement intense. Amusant, mais au niveau scientifique, ça montre un problème de méthodologie ou d’honnêteté. À choisir.

      Malgré ça la tendance à long terme à un réchauffement est sans équivoque, même si on n’inclus que les 15 dernières années.

    • @mourialais_connaissant Ok, il est probablement le plus chaud depuis 250 ans.

    • Sans dire un mot, j’ai osé envoyer ce lien à des collègues qui ricanaient fièrement en parlant d’une nouvelle ère glacière et de la profonde stupidité et avidité des scientifiques et j’ai failli me faire lyncher sur ma chaise.
      Mais les verts sont des fous-furieux d’une nouvelle religion. Des enverdeurs, pire encore, des environnementeurs.
      Aucun argument ne tient! En fait, aucun argument n’est recevable. La physique les emmerde profondément. On préfère parler de chars, de jeux vidéos, de hockey… Ils ont le cul assis sur la science en permanence, se font soigner par celle-ci et passent 4000h/année devant un ordi ou un smartphone à jouer et travailler, mais la science n’est qu’une lubie d’illuminés pelleteurs de nuages lorsqu’il s’agit de CE sujet. Soudainement, Jo Blow en sait plus sur la physique, la chime l’histoire et le CO2 que toute la communauté scientifique planétaire! À leurs yeux, on peut envoyer l’homme sur Mars mais la climatologie aura toujours tout faux!

      Pourquoi?
      De tout temps l’humain a préféré une un simple & joli mensonge réconfortant à une vérité complexe et angoissante. C’est le principe même qui fait vivre les religions. De plus, cette idée de réchauffement implique aussi une responsabilité individuelle que personne n’a envie d’assumer.
      Alors on crie à la tyrannie, on crie au complot et on se dit persécuté mais on oublie tous ceux qui ont vu leur gouvernement renversé, leur pays envahi, sont mort pour satisfaire les ambitions pétrolières de quelques pays avides d’or noir.

    • En testant ma machine à voyager dans le temps, je suis tombé sur cette émission radiophonique du matin en Abitibi. Voici un extrait:

      “Bienvenue à Des matins en or, édition du 13 novembre 2043. Nous débutons la journée avec les prévisions météo. Environnement-Québec (le Québec est indépendant à ce que j’imagine!!) prévoit un maximum de 21 degrés Celcius, sous un ciel ensoleillé. Pour ceux qui n’ont pas encore fini de récolter leurs raisons, profitez-en bien. 2043 sera encore une grande année pour les viticulteurs abitibiens. les prix atteindront des sommets. Même chose pour les amateurs de plage. L’eau est encore chaude, mais méfiez-vous des requins nordiques qui ont encore fait une victime hier sur la plage de Wemindji, à la Baie James. Demain, il fera plutôt froid avec un max de 16 degrés! Mais, on est encore loin des températures sous zéros qu’on connaîtra peut-être vers la fin Janvier. De quoi nous rappeler les horreurs de l’hiver du début du siècle!”

    • @simon_c, vous vous trompez sur honorable. Il écrivait ceci à 17h32 le 20 décembre: “Bien sûr, si on se concentrait sur les 50 dernières années au lieu des 15 dernières années, il y aurait augmentation discernable de température”. Il est donc clair qu’il a pris comme référence à la fois les 15 dernières années et les 50 dernières années.

    • @gratiengroleau
      Honorable a déjà admis ici, faire des “tests”. Il lance des affirmations tarabiscotés pour prendre en défaut les gens. Et après, il dit que ce sont les autres qui cherchent la chicane !!

    • @gl00001: vous voulez dire des tests de lecture? Comme écrire une phrase claire mais comportant 24 mots et vérifier qui se perd au bout de 12 mots? Il n’y a rien de tarabiscoté dans “bien sûr, si on se concentrait sur les 50 dernières années”. C’est clair pour moi que c’est simon_c qui cherchait la chicane. Et vous aussi, en passant, pour considérer comme “tarabiscoté” les 12 mots qui se terminent par 50 dernières année!

    • @gratiengroleau
      Joyeux Noël. Et bonne lecture. En particulier, les écrits de Honorable des 5 dernières années. Vous verrez bien qui cherche la chicane. Bonne année à Respectable également.

    • @gl00001, c’est déjà fait. Sans intervenir, je lis honorable et yvan dutil depuis au moins une couple d’années. Pour mon plus grand enrichissement, d’ailleurs. Par contre, c’est le vide total quand je pense à vous. Je ne vous ai jamais vu apporter quelque chose qui retienne mon attention ou m’enrichisse; juste du chamaillage (c’est votre seule manière d’attirer l’attention, on dirait).

      Bonne année, et prenez de bonnes résolutions, comme intervenir quand vous avez réellement quelque chose à apporter.

    • @gratiengroleau
      Si vous préférez les arguments d’autorité aux faits. Grand bien vous fasse.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité