Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 26 février 2013 | Mise en ligne à 14h13 | Commenter Commentaires (22)

    Les propriétaires

    J’étais en congé le jour de sa publication, mais je m’en voudrais de ne pas souligner l’éditorial d’un collègue, Pierre Asselin, paru hier au sujet du bâillon qu’impose le gouvernement fédéral à ses chercheurs. Je m’en voudrais parce que le texte ramasse bien les épisodes, et il y en a eu pas mal depuis l’arrivée au pouvoir des conservateurs, qui illustrent à quel point les scientifiques à l’emploi du fédéral sont désormais muselés.

    Ce genre de retour sur le passé reste toujours utile tant qu’un problème n’est pas réglé, et rien n’indique qu’Ottawa ne réglera celui-là de si tôt. Dans une démocratie, le parti au pouvoir ne possède pas l’État, il ne fait qu’occuper temporairement la position de gestionnaire, un peu comme le faisaient les régents au temps des monarques. Cela n’interdit pas de procéder à réformes, même en profondeur, mais cela devrait certainement exclure de se comporter en propriétaire. Or c’est en plein ce que le PCC fait à l’égard de la science produite au fédéral en limitant, voire en interdisant carrément sa diffusion : se comporter comme si le parti élu possédait l’État et ce qui en sort (ou n’en sort pas).

    Je m’en voudrais aussi de passer l’édito de Pierre sous silence parce qu’un rebondissement récent de toute cette histoire montre ce dont on se doutait bien, c’est-à-dire que ce bâillon nuit à la recherche elle-même, et pas uniquement à sa communication. Le ministère fédéral Pêches et Océans Canada (POC) exige en effet maintenant que non seulement ses chercheurs, mais aussi leurs collaborateurs externes s’astreignent au même silence. Ainsi, des chercheurs américains, par exemple, qui voudraient plancher sur un projet avec des chercheurs de POC doivent signer une entente de confidentialité dans laquelle ils s’engagent à ne pas commenter publiquement cette recherche sans avoir préalablement obtenu l’autorisation du service des communications de POC.

    Ce que des chercheurs américains refusent net et ont justement commencé à dénoncer comme un «affront à la liberté académique»

    AJOUT (16h15) : Pendant ce temps, un physicien respecté succède à un autre physicien respecté à la tête du département d’État américain à l’énergie.


    • On va se serrer les dents jusqu’au 19 octobre 2015, mais c’est dur.

    • La censure est un des premiers symptôme de l’obscurantisme. Le prochain, c’est la propagande. Harper va-t-il envoyer au chômage les chercheurs qui ne supportent pas les conclusions prescrites par le PCC? Moi, je dirais qu’on y est presque.

    • @Le_pierre

      Vous allez vous serrer les dents plus longtemps que ça. Harper sera réélu.

    • Sans vouloir faire de politique, bon, quand même un peu puisque le sujet l’est. C’est effectivement déprimant de penser que ce gouvernement puisse être réélu et que cette probabilité est certainement très élevée.

      Quand nous regardons de l’autre côté de la clôture pour voir un Marc Garneau qui, lui non plus, risque de ne pas être élu à la tête du PLC alors que pour une rare fois dans l’histoire de ce pays nous pourrions avoir pour PM quelqu’un qui a une vaste connaissance du milieu scientifique et de la science. C’est doublement déprimant.

    • @pensezy

      Je suis un éternel optimiste – j’essaierai de n’user qu’un plombage à la fois.

    • Je ne connais pas le dossier, mais il n’y a pas de doute que, spécialement du côté climat, il y a des chercheurs qui mélangent recherche et politique. Exactement comme il y a de nombreux journalistes “analystes” qui mélangent activisme et analyse: vocabulaire biaisé, interviews sélectives, tendance à occulter tout effet positif d’un changement climatique tout en paradant ad nauseam les effets négatifs, etc. Que le gouvernement veuille modérer les activistes déguisés en chercheurs ou en journaliste “analyste” est de bonne guerre.

      Comme dirait François Jacob dans une conférence à Yale: “one cannot be molecular all the time”. Le chercheur qui ne fait que dans l’objectivité 24 h sur 24, incluant dans ses interventions publiques, ça n’existe pas. Le gouvernement demande un peu de retenue aux chercheurs de la fonction publique. Que ça plaise ou non, ils n’ont pas la même liberté que les chercheurs 100 % universitaires (1). Que voulez-vous, faut bien que le mot université signifie quelque chose d’autres (note à l’ASSE) que diplômes à rabais et scolarité dérisoire.

      (1) J’entend par là: pas de contrat de recherche obtenu d’une compagnie ou d’un ministère gouvernemental. Par opposition à des contrats de recherche du CIHR, du NSERC, de la NIH, etc.

    • @pensezy,

      C’est le prix à payer pour dépendre de l’aide de l’État. Ce serait bien que les multi-milliardaires de l’internet et de l’informatique investissent dans un mouvement scientifiques mondial… mais, il ne faut pas se faire d’illusion, car l’émulation et la compétition restent encore sources de motivation.

      @dc savard,

      Ce ne sont pas les connaissances scientifiques qui font qu’une personne soit apte à diriger un pays. Ce serait intéressant d”étudier et de comparer l’intelligence d’un grand scientifique comme Garneau avec celle d’un Harper qui sait mener sa machine d’une main de fer.

    • @walt68
      Tout croche, de façon partisane, idéologique et de manière rétrograde, mais d’une main de fer quand même ;-)

    • @walt68
      La recherche subventionnée par l’industrie, c’est bien mais les conclusions qui vont à l’encontre des intérêts de la compagnie on peu de chances de voir le jour (tabac, amiante, contamination, etc.). On s’attend que la recherche subventionnée par de l’argent public ne soit pas biaisée en faveur d’intérêt privés et qu’elle nous dise les vraies affaires. Le problème avec Harper, c’est qu’il considère que l’argent de nos taxes et impôts peut être dépensé pour nous mentir et pour promouvoir ses convictions personnelles.

      Quant à votre réponse à dc savard, je suis parfaitement de votre avis. À la tête d’une organisation, il vaut mieux mettre un généraliste qui ne sait presque rien à propos de tout, qu’un spécialiste qui sait tout à propos de presque rien. Je n’ai aucun doute quant à l’intelligence de Harper; C’est justement son intelligence qui fait de Harper un homme dangereux.

    • @gl000001,

      Ceux qui ne sont pas d’accord avec sa façon de faire… ils n’ont qu’à remplir leur devoir de citoyen aux prochaines Élections.

      @pensezy,

      Dans un monde idéal, nous n’aurions pas besoin de chiens de garde et les compagnies pourraient vendre les produits du tabac comme étant des panacées.

    • @walt68
      C’est ce que j’ai fait mais notre système électoral est pourri et fait que le Canada est dirigé par une personne qui n’en a que pour Ses Prairies. Même les conservateurs de l’Ontario grognent (mais pas trop fort à cause de la main de fer).

      @pensezy
      C’est surtout son incapacité à trouver des situations gagnants-gagnants qui dérange. D’ailleurs, il s’est revirer de bord trois fois par la Cour Suprème. Le Canada, c’est bien plus que les Prairies.

    • @walt68,

      vous semblez oublier que Marc Garneau a quand même dirigé l’ASC et est issu de la Défense nationale, oups, royale que SM Elizabeth II me pardonne ce lapsus.

      Bref, Marc Garneau est un excellent candidat pour ce que j’en connais. Et dites-vous bien que Harper n’avait guère plus de charisme que lui quand il a été élu. Et puis, la question est de savoir entre Trudeau et Garneau, lequel est le mieux. Harper est hors compétition pour ce tour-ci.

    • @gl000001,

      N’est-ce pas causé, en partie, par l’allègement du poids démographique du Québec, que les Conservateurs doivent leur règne ?

      @dcsavard,

      Je sais que M. Garneau est un être exceptionnel, ultra-travaillant et homme d’équipage, mais il devra se montrer fort face aux attaques et aux sollicitations continuelles de tous et chacun.

      Quand au charisme, je ne pense pas que cela joue un rôle si important. Outre le contexte de la Chute de l’Empire Libéral, le facteur ayant contribué au succès des Conservateurs est, selon moi, la machine qu’on pourrait qualifier d’à l’américaine.

    • Quand je parlais de niveau d’intelligence, c’est que je me posais la question : Qu’est-ce que ça prend pour diriger avec succès un parti politique ? De l’intelligence ?… Comment donc des personnes ; qui peuvent paraître insensées, incultes, idiotes, voire folles ; peuvent-elles réussir à se hisser à la tête d’États, d’armées, et ce, depuis la nuit des temps ?

      Est-ce que nous connaissons vraiment ce qu’est l’intelligence ? et pouvons-nous reconnaître toutes ces formes ?

    • @walt68,

      qu’est-ce qui vous laisse croire que Marc Garneau est moins apte à résister aux attaques et sollicitations continuelles qu’un Stephen Harper? Désolé, mais il faudra mettre de la viande autour de l’os.

    • .
      Je ne suis pas un fan de l’approche du PCC en matière de communication et d’accès à l’information mais …..
      Le fédéral paie et il est propriétaire des droits sur les recherches qu’il finance.
      Pourquoi laisser les chercheurs faire peur au monde avec leurs résultats afin de mousser l’importance de leurs recherches et avoir plus de crédits. …. Quand tu veux contrôler tes finances familiales, tu ne fais pas la propagande des derniers gadgets électroniques à tes enfants …. Tu leur dis que ce n’est pas essentiel et qu’ils vont bien vivre sans ces gadgets !

      Avouons cependant qu’il devrait y avoir une forme de présentation des résultats et une mise en contexte sur les priorités futures en matière de recherche …. mais ces priorités, on les connaît et ce n’est pas sur l’environnement et les conséquences de ne rien faire sur les habitats ou l’air ou …

      Pour les américains, ils pensent à leur C.V. et ce n’est pas notre problème !

    • idiocratie

    • On parle d’une organisation politique qui exercele contrôle … ils viennent de créer un bureau de la …Liberté religieuse…

      Si l’opinion publique se dresse contre eux ils vont créer un bureau de la liberté de publier… parce que l’opinion publique et la liberté ça se surveille ( liberté surveillé …un antinomie ) et un pas de plus on atteint la LIBERTÉ controlée … ( le beurre et l’argent du beure ça nous resssemble tellement !….)

      À moins qu’on exige le controle de la liberté mais y me semble que la vrai Liberté ça se consomme tel quel sans artifices et sans qualificatifs !

    • @kakousse Ce que vous dites n’a rien à voir avec la réalité des chercheurs. C’est TOUTE l’information véhiculée par TOUS les chercheurs qui est contrôlée directement par le cabinet. J’ai des copains astrophysiens qui passent exactement par le même filtre.

      Si un articles scientifiques est publié en collaboration, quelque soit le sujet, il n’y a que les chercheurs fédéraux qui doivent passer par le bureau de censure. Dans la pratique, comme les journalistes ne peuvent se permettre d’attendre quelques jours pour une réponse en général, on a jamais l’opinion des scientifiques canadiens. La goutte a débordée le vase, il y a plusieurs mois, alors qu’un chercheur qui a avait publié un article portant sur la dernière glaciation n’a pût donner ses commentaires aux journalistes pour mettre en contexte son propre travail.

      Rien à voir avec le militantisme politique.

    • “Le fédéral paie et il est propriétaire des droits sur les recherches qu’il finance” [kakousse ]

      Wow! Et le fédéral lui, il paie avec quel argent vous pensez? Écrivez plutôt: NOUS payons et NOUS sommes propriétaire des droits sur les recherches que NOUS financeons. Prenez-donc un bon café avant d’écrire vos commentaires.

    • @dcsavard,

      Je ne le sais pas… mais… je suppose qu’un candidat qui réussit au travers du jeu d’élimination de son propre parti, c’est qu’il doit être apte à gouverner.

      Je suppose que le fait qu’il fut astronaute ne l’épargnera pas des coups de couteaux, mais, je ne le sais pas mais, le chemin qui le mena vers l’espace ne due pas toujours être une sinécure.

    • @kakousse

      Donc la population canadienne est constituée d’enfant et le bon papa Harper doit censurer ce qu’on a le droit de savoir.

      Bientôt la seule liberté sera de penser comme notre cher Premier Ministre.

      Quand va-t-il remettre la peine de mort pour le crime de lèse-premier-ministre et le crime de ne pas penser comme le parti conservateur (reform party)?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2012
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité