Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 28 novembre 2012 | Mise en ligne à 14h01 | Commenter Commentaires (7)

    17 milliards de soleils

    La galaxie NGC 1277, au centre de laquelle se trouve l'un des deux trous noirs dont l'existence a été annoncée aujourd'hui. (Image : NASA, ESA, Andrew Fabian)

    La galaxie NGC 1277, au centre de laquelle se trouve l'un des deux trous noirs dont l'existence a été annoncée aujourd'hui. (Image : NASA, ESA, Andrew Fabian)

    Deux trous noirs absolument monstrueux, chacun à sa façon, viennent d’être découverts par une équipe américaine et une européenne. Ceux à qui les ordres de grandeur astronomiques donnent le tournis sont priés de s’asseoir par terre avant de lire ce qui suit.

    Le premier monstre est probablement le trou noir le plus massif jamais découvert, avec une masse équivalente à 17 milliards de fois celle de notre Soleil. Il est situé au centre d’une petite galaxie en forme de lentille nommée NGC 1277, à environ 220 millions d’années-lumière de nous, dans la constellation de Persée.

    Il faut dire que mesurer la masse d’un trou noir est un exercice apparemment très ardu, qui n’a été accompli qu’une centaine de fois jusqu’à présent, mais la «bestiole» n’en semble pas moins très atypique, non seulement par sa masse elle-même, mais surtout par la proportion de la masse totale de la galaxie qu’il représente. En effet, explique ici un de ses découvreurs, l’astronome de l’Université du Texas Karl Gebhardt, les trous noirs représentent habituellement environ 0,1 % de la masse des galaxies au centre desquelles ils se trouvent, alors que le titan au centre de NGC 1277 — aidé par la petit taille de celle-ci — fait pas moins de 14 %. C’est peut-être, d’ailleurs, un type de système trou noir/galaxie inédit qui vient d’être découvert ici. La trouvaille sera publié demain dans Nature.

    Le deuxième trou noir a été observé à l’Observatoire austral européen. Dans son cas, c’est le quasar qui est autour qui atteint des proportions encore jamais vues. Les quasars se forment quand d’énormes trous noirs accélèrent énormément un disque de matière autour d’eux, jusqu’à ce qu’elle émette de la lumière. Cela en fait souvent des objets très brillants, mais l’orgie énergétique qui s’échappe de celui-là, baptisé SDSS J1106+1939, dépasse tout ce qu’on avait vu jusqu’à présent, par un facteur d’au moins 5. En fait, l’énergie qui en sort équivaut à peu près à 100 fois la production de la Voie lactée au complet. Z’avez bien lu : un seul quasar, 100 fois l’émission d’énergie de notre galaxie…

    La découverte est intéressante parce que la théorie prédisait l’existence de ce genre de quasar surdimensionné ; la voilà maintenant confirmée… Elle fait l’objet d’une publication dans dans l’Astrophysical Journal.


    • Ce gigantesque trou noir continuera de grossir pour venir détruire notre planète le 23 décembre prochain (lol).
      Blague à part, outre la masse des trous noir, est-ce qu’on comprend ce qu’est un trou noir ? Y-a-ton déjà envoyé des “drones” pour savoir ce qu’étais un trou noir ?
      Car si une lumière s’échappe d’un trou noir, c’est que la matière absorbée y est chauffée à des tempétratures extrèmes non ? (donc impossible pour le moment à observer.)

      Non, c’est la matière chauffée autour de l’«horizon» du trou noir que l’on voit. Tout ce qui se trouve plus proche du trou noir est invisible, parce que sa gravité courbe l’espace-temps au point d’empêcher la lumière de s’échapper.
      JFC

    • “Il est situé au centre d’une petite galaxie en forme de lentille nommée NGC 1277, à environ 220 années-lumière de nous, dans la constellation de Persée”

      220 années-lumière de nous, alors que notre propre galaxie mesure plus de 100 000 années-lumière??

    • Il s’agit plutôt de 220 millions d’années lumières et la voies lacté fait environ 80 000 années lumières.

      il manque un mot

      Oups, en effet. Corrigé maintenant, merci !
      JFC

    • Bref, si je comprends bien, une étoile qui s’effondre sur elle-même devient soit une étoile à neutron ou un trou noir ? À mesure que le trou noir se fusionne avec d’autres, il finit par avoir assez de force de gravitation que tout se met à tourner autour de lui pour former une nouvelle galaxie.

      Si c’est effectivement le cas, le Big Bang s’est assurément produit il y a beaucoup plus que ~15 milliards d’années…

    • @un-fou, le “drone” prendrait 220 millions d’années lumières pour y parvenir, et seulement s’il voyageait à la vitesse de la lumière. Comme il est difficile d’imaginer, dans les conditions actuelles, un “drone” qui va à plus de 0,01% de la vitesse de la lumière, il faudrait que vous accordiez à ce drone 2 200 milliards d’années, ou 147 fois l’âge actuel de l’univers, pour s’y rendre .

      “Hic” additionnel, une fois rendu, le “drone” enverrait son rapport en vain, la Terre ayant été inciinérée depuis plus de 2 190 milliards d’ années…

    • corrigé@un-fou, le “drone” prendrait 220 millions d’années pour y parvenir, et seulement s’il voyageait à la vitesse de la lumière. Comme il est difficile d’imaginer, dans les conditions actuelles, un “drone” qui va à plus de 0,01% de la vitesse de la lumière, il faudrait que vous accordiez à ce drone 2 200 milliards d’années, ou 147 fois l’âge actuel de l’univers, pour s’y rendre .

      “Hic” additionnel, une fois rendu, le “drone” enverrait son rapport en vain, la Terre ayant été inciinérée depuis plus de 2 190 milliards d’ années…

    • Si je comprend bien, ce que les scientifiques on vu c’est un trou noir tel qu’il existait il y a 220 millions d’années (soit le temps que la lumière a pris pour se rendre ici), n’est-ce pas? Si c’est le cas, qu’en est-il de son état actuel?

      C’est bien cela. Son état actuel nous est inconnu, mais parions qu’il a continué à «engraisser».
      JFC

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « août   nov »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité