Sciences dessus dessous

Archive, juillet 2010

Jeudi 29 juillet 2010 | Mise en ligne à 14h13 | Commenter Commentaires (26)

L’écran de fumée

L’Institut Pembina, ce think tank écolo du Canada anglais, vient de publier une analyse bien intriguante à propos des nouvelles normes fédérales d’émissions de GES pour les voitures.

Celles-ci imposent théoriquement un plafond à la consommation d’essence des nouveaux modèles d’auto, plafond qui ira en diminuant jusqu’en 2016, alors que les voitures neuves vendues au Canada ne pourront émettre plus de 153 g de CO2 par kilomètre, ce qui représente une consommation d’environ 6,5 l/100 km. Or, le chimiste Matthew Bramley, de l’Institut Pembina, a trouvé plusieurs pépins méthodologiques en épeluchant la documentation fédéral. On pourra trouver tous les détails ici.

Le point que j’aimerais souligner est le suivant : M. Bramley, bien qu’il qualifie ses conclusions comme «préliminaires» en raison de ce qu’il décrit comme un manque de transparence d’Environnement Canada, croit avoir trouvé une énorme entourloupe dans la politique fédérale. Un trou suffisamment grand pour faire passer un 10 roues. En effet, bien que les normes deviendront bel et bien plus sévères d’un point de vue légal, il faut aussi compter le fait qu’Ottawa accorde des «early action credits» à l’industrie automobile, un système où un fabricant qui surpasserait certains objectifs d’émissions de GES au cours d’une année donnée obtiendrait une sorte de «congé» partiel utilisable dans les 5 années suivantes. En clair, si vous faites mieux que les normes, vous aurez le droit d’enfreindre (temporairement) les normes à l’avenir. Le programme s’applique aux modèles à partir de l’année 2008, et les crédits peuvent être utilisés à partir de 2011.

C’est un système qui peut certainement avoir ses mérites — notamment celui d’éviter de punir un «bon élève» qui éprouverait des difficultés une certaine année —, mais M. Bramley a relevé un détail à tout le moins inquiétant : d’après les graphiques de son rapport, en effet, le seuil à partir duquel les fabricants automobiles peuvent obtenir ces crédits pour leurs modèles de 2008 est supérieur à la consommation moyenne des voitures en 1990 !! Or, la consommation moyenne des voitures canadiennes a chuté d’environ 8,2 à 7,3 l/100km au cours de cette période, et a poursuivi sa descente jusqu’à environ 6,8 l/100km cette année. Alors avec un seuil aussi facile à atteindre, bonjour les «crédits pour action hâtive» (CAH)…

En fait, estime le Pembina Institute, «la quantité de CAH disponible pour les voitures 2009 et 2010 (…) est plus que suffisante pour permettre aux fabricants de se conformer aux nouvelles normes jusqu’en 2015 — sans avoir à améliorer la consommation d’essence de leurs véhicules».

Bref, si l’on se fie au document, l’expression «écran de fumée» a rarement été aussi appropriée…

Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article






Mardi 27 juillet 2010 | Mise en ligne à 10h17 | Commenter Commentaires (4)

Un rival pour le LHC ?

Le Large Hadron Collider (LHC), l’accélérateur de particules le plus puissant du monde, pourrait avoir un concurrent sérieux (quoique surprenant) dans la course au boson de Higgs. Des physiciens du Fermi National Accelerator Laboratory, en Illinois, disent en tout cas sur le site de Science être «très, très près» d’avoir suffisamment de données pour enfin mettre le doigt sur l’insaisissable bestiole.

Aussi appelé «particule de Dieu», le boson de Higgs est (s’il existe) une particule subatomique que l’on soupçonne d’expliquer la masse de toute matière. Or, tout important qu’il soit, personne n’est encore parvenu à trouver ce «Saint Graal de la physique». La remise en marche du LHC, il y a quelques mois, a ravivé les espoirs d’une découverte, mais il reste que l’énorme accélérateur (27 km de circonférence !) ne fonctionne pas à plein régime depuis longtemps.

Bien qu’il soit beaucoup moins performant, l’accélérateur du Fermilab, lui, fonctionne depuis 1983, et ses données accumulées ont permis de préciser sensiblement le calcul de la masse possible du Higgs. Des expériences passées avaient déterminé que le discret boson devait «peser» entre 114 et 185 gigaélectronvolt — GeV ; la masse des particules est mesurée en énergie à cause de l’équivalence entre les deux découverte par Albert Einstein, dans sa célèbre formule E = mc2 —, mais le Fermilab est parvenu à exclure la fourchette entre 158 et 175 GeV, a annoncé hier le physicien Dmitri Denisov lors de la Conférence internationale de physique de haute énergie, qui se tient à Paris. On approche, donc…

Le vieux Tevatron doit cesser ses activités l’an prochain, mais si l’on prolongeait sa vie utile jusqu’en 2014, le Fermilab aurait une chance de découvrir le boson de Higgs avant le LHC, estime M. Denisov. Ses patrons ont toutefois déclaré au magazine Science qu’il n’était pas question de bouleverser les plans actuels.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Lundi 26 juillet 2010 | Mise en ligne à 10h47 | Commenter Commentaires (3)

Promenade sur Mars

Image : NASA/JPL/Arizona State University

Image : NASA/JPL/Arizona State University

Il en va des vacances payées comme du pétrole : on n’en possède que des quantités finies. Ayant dilapidé (presque) toutes les miennes, me voici donc de retour au travail.

Pas besoin de me consoler. J’aime bien ma job. Et une très belle nouvelle m’attendait patiemment depuis vendredi dernier : l’Arizona State University vient de mettre en ligne, à la disposition de tous, la «meilleure carte globale de Mars jamais assemblée». Il s’agit d’environ 21 000 images de la surface de la Planète rouge qui, mises ensemble, forment une sorte de version martienne de Google Earth.

En zoomant jusqu’au bout, on obtient un coin de sol martien d’environ 100 mètres de côté ! Bonne exploration !

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité