Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 20 décembre 2009 | Mise en ligne à 10h05 | Commenter Commentaires (22)

    Les petites questions qui vendaient des allumettes

    Je dois avouer avoir un peu négligé ce blogue au cours de la dernière semaine, ayant une tonne de textes à finir avant les vacances des Fêtes. Et comme lesdites vacances sont maintenant arrivées, je ne serai pas un blogueur plus assidu pendant les deux ou trois prochaines semaines. Je plaide coupable…

    Ceci dit, à pareille date l’an dernier, j’avais soumis aux lecteurs de ma chronique (la dernière est ici, d’ailleurs) des questions auxquelles je ne parvenais pas à trouver de réponse. L’expérience fut concluante : des experts se sont manifestés pour deux questions sur trois. Alors je retente l’expérience cette année et vous propose trois autres questions qui resistent obstinément à mes efforts de documentation. En prime, je suis retourné à l’orphelinat chercher la question de l’an dernier qui, n’ayant pas trouvé d’expert pour l’adopter, a passé le temps des Fêtes toute seule dans le froid, comme la petite fille qui vendait des allumettes…

    Enfin bon, trève de pathos, voici les questions (ceux qui connaissent la réponse peuvent m’envoyer un courriel à jfcliche@lesoleil.com) :

    – «Pourquoi lorsque je verse une boisson gazeuse dans un verre, il est difficile de l’empêcher de mousser ? Par contre, il y aura peu ou pas de mousse si le verre contient déjà une boisson alcoolisée», constate Rolland Allard.
    J’aurais bien aimé trouver la réponse à temps pour cette époque de l’année où tout le monde lève le coude, mais les moussologues sont soit très rares, soit très discrets.

    – «Pourquoi l’eau fait-elle du bruit juste avant d’atteindre son point d’ébullition, et qu’elle cesse quand elle commence à faire de gros bouillons?» demande R. Veillette.
    Il semble qu’une partie de l’énergie soit d’abord perdue en vibrations (lesquelles causent le bruit) et qu’elle soit ensuite «récupérée» pour produire les bulles vapeur passé le point d’ébullition, mais je ne suis pas physicien et je commence à penser que les bouillonologues et les moussologues sont en fait les mêmes personnes…

    – «Pourquoi est-ce que les vers de terre et les limaces sortent après la pluie (ou pendant…) et restent à mourir sur les trottoirs ou les pistes cyclables?» demandent en choeur Denis Fortier, de Cap-à-l’Aigle, et Sylvie Fournier, de Québec.
    En fouillant un peu, j’ai trouvé deux hypothèses : l’une veut que l’eau les prive d’oxygène; l’autre veut que les micro-organismes présents dans le sol génèrent beaucoup de CO2 (ce qui est vrai), lequel produit de l’acide carbonique en présence d’eau, ce qui brûlerait les lombrics. Mais même en fouillant beaucoup, je n’ai dégoté aucun spécialiste pour départager ces deux théories.

    Et voici la petite question qui vendait des allumettes l’an dernier : «Pourquoi tout ce qui est mouillé devient foncé ?», m’a écrit Denise Pineau, de Québec, il y a longtemps.


    • Boisson gazeuse :
      Je n’ai pas de réponse scientifique à votre question sur la mousse, car je prends mes « drinks » strait. Je ne sais pas non plus pourquoi la boisson forte blanche soule deux fois plus vite que la brune!

    • Amusant la question concernant les bulles dans le verre.

      Étant un grand fanatique de Coca-Cola, j’ai remarqué que si je verse ma boisson gazeuse préférée dans un verre tout droit sortis du lave-vaisselle, elle fait une tonne de broue. Alors que si je rince le verre à l’eau, ou si je me verse une deuxième verre de cola dans le même verre qui en a déjà contenu, il n’y a alors que très peu de broue (col).

      Je n’ai pas la réponse, mais ceci est un élément de réponse : Il semblerait que si les rebords du verre sont plus “alcalins” il y a plus de mousse. Alors que si les rebords du verre sont plutôt “neutre” ou “acide” il y a moins de mousse.

      Cependant le coeur de l’égnime reste entier.

    • Je ne suis pas un Moussologue M. Cliche, mais il y a probablement quelques pistes intéressantes à vérifier :

      - Concentration : Comme un liquide est déjà présent dans le verre, il y a tout simplement moins de gaz carbonique en solution parce qu’il y a moins de boisson gazeuse.
      - Lubrification des imperfections : Le gaz carbonique a besoin des imperfections dans le verre pour passer de solution à gazeux. Peut-être que l’alcool lubrifie les paroies du verre et empèche au gaz carbonique d’accéder à ces imperfections.

    • Je pense que thierry_m tient une bonne piste. Le CO2 sort car il est saturé dans l’eau. S’il tombe dans l’alcool sa concentration diminuera donc in ne restera pas saturé. Il faudrait faire le test avec un verre d’eau pour voir si c’est la cause. L’alcool a pas les même propriété de polarité que l’eau, cela peut jouer aussi.

    • Juste un détail. Il me semble que ce n’est pas “tout” qui devienne plus foncé lorsque mouillé. Par exemple, lorsque je mets ma main dans l’eau, elle ne semble pas changer de couleur. Il serait peut-être plus juste de dire que ce qui absobre l’eau devient plus foncé. Je suppose que ça a quelque chose à voir avec la réfraction de la lumière, mais j’abandonne à partir de là.

      D’un autre côté, je me suis toujours demandé pourquoi la première neige, si elle est légère, dépose une mince couche sur le bitume, mais laisse une couronne sans neige autour d’un caillou se trouvant sur ce même bitume. Une différence de chaleur entre l’asphalte et la pierre? Une question de radioactivité? Ça demeure pour moi un mystère…

    • Pour ce qui est du verre de terre: il respire par sa peau. Quand il pleut, il ne peut avoir de l’oxygène qu’en sortant de la terre!

    • Pour les boissons gazeuses, je crois que ça a rapport à la tension de surface des liquides qui diffèrent entre l’eau et l’alcool. L’alcool à une tension de surface moindre que l’eau, ce qui lui permet de mieux mouiller le verre mais rend la formation de bulles plus difficile, donc un rhum and coke a une tension de surface moindre que du coke tout seul. Il serait intéressant de tester l’hypothèse avec un agent surfactant comme le Photoflo de Kodak ou le Triton X-100…

      Le commentaire sur les verres sortant du lave-vaisselle est intéressant. Ce pourrait être dû à la présence de résidus de savon sur la surface du verre. Il faudrait voir si l’utilisation d’un agent de rinçage amplifie ou réduit le phénomène.

    • “Pourquoi tout ce qui est mouillé devient foncé ?”

      C’est pas facile à expliquer à une personne qui n’au aucun background en physique, mais je vais essayer (dans la question, je suppose que mouillé veut dire par de l’eau, et non une autre substance):

      Premièrement, toute substance, pour chaque longueur d’onde, réfléchit une partie de la lumière (réflexion), en absorbe une partie (absorption), et en laisse passer une partie (la transmission). Si par exemple une substance est rouge, c’est qu’elle réfléchit la lumière qui est autour de 700 nanomètres. Si elle est rouge transparent (mettons une acétate rouge), alors le reste de la lumière est transmise. Si elle est rouge opaque (metton un tissu rouge), c’est que le reste de la lumière est absorbée.

      Bon, alors, mettons que tu mets une acétate bleu (réfléchi le bleu, transmet le reste) devant une acétate rouge (réfléchi le rouge, transmet le reste), qu’est-ce que tu vois? En gros, pas grand chose si tu essaies de voir à travers ça. Ça ne sera pas noir, parce que chacune des acétates, même en dehors de leur couleur de réflexion, transmettent un peu.

      Alors maintenant, imagine-toi l’eau comme étant une acétate qui laisse passer une partie de la lumière, mais pas toute (mettons 85%), en réfléchit très peu(mettons 3%), et en absorbe un peu (mettons 12%). Le résultat, c’est que la partie de la lumière qui est absorbée fait en sorte qu’il y a moins de lumière qui parvient jusqu’à tes yeux, donc ça paraît plus foncé.

      Puisque l’asorbtion de l’eau est pas mal égale pour toute les couleurs visibles à l’oeil (à tout le moins pour une faible épaisseur), ça semble être la même couleur, mais plus foncé. Si par contre tes yeux pouvaient voir en infrarouge (l’eau est très très absorbant en infra-rouge), tu verrais des couleurs complètement déformées.

      Bon, ça semble peut-être boiteux comme explication, mais c’est le mieux que je peux faire dans un petit carré, sans utiliser de lettres grecques ou faire de graphique.

    • Quelques réponses en rafale:
      macraboo: l’alcool blanc ne saoule pas plus vite. C’est l’effet placebo. Ou des conditions différentes lorsque tu bois.

      omni-tag:le facteur de dssolution d’un gaz dans un liquide est plus élevé lorsque le liquide est froid (l’inverse d’un solide). Si tu verse du pepsi (parce que c’est meilleur que du coke) dans un verre chaud qui sort du lave-vaisselle, tu réchauffe ton liquide, donc il peut dissoudre moins de CO2, donc il broutte. Si ton verre est plus froid parce que tu viens de boire un liquide froid, tu le réchauffe moins, donc il broutte moins.

      thierry_m: Un morceau de robot. L’alcool du rhum n’a rien à y voir. Essayez de verser du coke dans de l’eau, et ça ne brouttera pas plus que dans le rhum. La raison est simple, si vous faites un mélange 1 pour 1 entre le coke et le rhum, vous avez dilué la quantité de CO2 par 2 dans votre drink. Vous avez manintenant un drink flat (mais combien plus amusant!), et un drink flat, ça broutte pas (ou presque pas).

      Yvan_Dutil: un demi morceau de robot pour avoir appuyé la bonne solution.

      Mouaip : je suis pas sur de comprendre ta patente avec la neige, mais si je comprends bien, c’est juste à cause que le vente éloigne la neige des objets.

      nathan369: un morceau de robot pour toi aussi. T’auras un autre morceau si tu expliques pourquoi ils restent à crever au soleil plutot que de retourner en terre une fois la pluie finie.

      hibou_profane: -1 morceau de robot. Cherche pas midi à 14 heures, pis oublie pas que le rhum c’est 60% d’eau, et qu’à température de la pièce, la tension de surface des 2 (rhum et eau), est presque pareille.

    • Une meilleure question: Pourquoi une entreprise multimiliardaire comme Power Corp donne un blog sur la science à un gars qui a un rutilant bacch en comm, mais aucune formation scientifique?

    • “Pourquoi une entreprise multimiliardaire comme Power Corp donne un blog sur la science à un gars qui a un rutilant bacch en comm, mais aucune formation scientifique?” (Elvince)

      J’aime beaucoup mieux qu’on donne un blogue sur la science à un gars qui écrit de façon compréhensible et qui vulgarise très bien, qu’à un technocrate qui jargonne.

      Par ailleurs, “aucune formation scientifique” ne signifie que “aucun diplôme dans un domaine scientifique décerné par une université”. Ça ne signifie aucunement “aucune compétence dans le domaine”. Des autodidactes sont souvent plus imaginatifs et moins conformistes que des diplômés qui ne se sont montrés qu’obéissants envers la hiérarchie scientifique et universitaire.

    • A mon point de vue, il fait tout à fait ce pour quoi il est payé pour c’est à dire animer ce blog et non donner un cours. Il doit pour ce faire apporter des informations validés sur un sujet et lancer une dicussion au moyen de questions qui vont succiter la participation. Par la suite gérer la discussion de manière a ce que les gens de bonne volonté, pas nécessairement expert puisse intéragir de manière respectueuse. On est pas ici à la recherche de la vérité absolu mais dans un débat public populaire. L’objectif n’étant pas de produire un article scientifique pour fin de publications et de référence dans le monde scientifique. Il n’est pas parfait, ne fait pas la job de manière parfaite non plus, mais de manière très efficace.

    • Puique l’on parle de mousse et de Coca-Cola/Pepsi, quelqu’un saurait pouquoi, lorsque l’on verse une portion d’espresso dans du soda, ou vice-versa, il s’ensuit une fulgurante moussification qui, après quelques secondes, caillera de façon bien peu apétissante.

      En fait, c’est un peu comme de la crème glacée et du soda, mais en plus intense.

    • @elvince Une meilleure question: Pourquoi une entreprise multimilliardaire comme Power Corp donne un blog sur la science à un gars qui a un rutilant bacc en comm, mais aucune formation scientifique?

      De mémoire, JFC a un bacc en socio, je ne sais pas si c’est mieux ou pire. Mais, au moins, il fait un bon boulot. Avant lui, il y avait un grand total de 0, journaliste scientifique au Soleil. Je vais te dire que de se faire interviewer par le journaliste attitré aux chiens écrasés c’était pathétique.

      Pour la petite histoire,j’avais envoyé mon CV au Soleil six mois avant qu’il engage JFC.

    • @elvince “Pourquoi tout ce qui est mouillé devient foncé ?”

      Ton explication n’est pas physiquement correcte. La présence d’eau agit comme une couche anti-reflet sur la surface du matériel. Cela fait diminuer la réfection à la surface elle devient donc plus sombre.

    • Pourquoi tout ce qui fonce devient mouillé?
      Un corps qui s’assombrit cède de l’énergie, il devient donc plus froid, et alors l’humidité de l’air se condense à sa surface.

    • @perfide “Un corps qui s’assombrit cède de l’énergie, il devient donc plus froid, et alors l’humidité de l’air se condense à sa surface”

      Cela ne marche que dans des conditions particulières. Il faut que tu augmentes l’émissivité, c’est à dire dans l’infrarouge thermique, ce qui n’est pas lié à la couleur dans le visible. D’autre part, il te faut un environnement radiatif plus froid que l’ambiant et que le taux d’humidité relative soit suffisaient élevée.

    • “Pourquoi tout ce qui est mouillé devient foncé ?”

      M. Dutil a raison ,

      Bon l’explication vient de la télédétection mais un oeil ou un capteur, même combat .

      Premièrement l’eau agit comme réflecteur spéculaire(comme un miroir), ce qui diminue la diffusion de la surface. Simplement dit la diffusion c’est la capacité d’une surface à réfléchir dans tous les sens au lieu d’un seul(effet boule disco si vous voulez). Donc en diminuant la diffusion, on diminue la quantité de rayon que l’on envoie dans tous les sens, donc la lumière qui entre dans notre oeil, donc la surface parait plus foncé. De la même manière en séchant la diffusion augmentera et la surface redeviendra plus claire.

      Source:
      http://cct.rncan.gc.ca/resource/tutor/fundam/chapter3/05_f.php#answer

      Et pour ce qui est de la question bonus: on demande à des gens de communication de communiquer. Ils ont l’avantage de souvent réussir à nous faire comprendre un phénomène sans avoir à utiliser de formules et de symboles, capacité qui semble manquer à certains scientifiques.

    • @BabIsche Le fait que la surface soit spéculaire ou lambertienne ne change pas grand chose. Mouillé ou pas c’est la même chose. C’est vraiment la diminution du saut d’index de réfraction qui change la donne.

      Pour ce qui est de la communication, ceci est mon avis personnel de communicateur scientifique et de journaliste, il est plus facile d’expliquer quelque chose à quelqu’un qui ne comprend pas quand on comprend presque pas soi-même.

      Pour ce qui est des math, c’est parce que l’imnumériste est encore plus répandu que l’analphabétisme que ne peux pas les utiliser alors que dans bien des cas, cela serait tellement plus claire et simple avec des maths.

    • @elvince

      Moins trois morceaux de robot pour l’attitude chiante…

    • @BabIsche J’ai rpensé à ton explication hier en promenant le chien.

      L’argument est que l’augmentation de la réflexion spéculaire diminue la quantité d’énergie allant dans la réflexion diffuse. Dans le cas de l’asphalte, le largeur de la diffusion spéculaire et des l’ordre de 20 degrés, ce qui donne un angle solide de 0,1 stéradian. Comme la réflexion diffuse est sur un angle de pi stéradian, le ratio entre les deux est d’à peu près 30 pour 1. Or, la réflectivité spéculaire de l’eau est de ~3%. cela veut dire que cela diminuerait la réflectivité de de la lumière diffuse de 0.1%, ce qui serait indétectable.

      Ton explication marche avec les ondes radar car les indices de réfraction varient en générale peu, ce qui fait que les effets de texture domine.

    • Vu que les rennes du Père Noël menaçaient de tomber en grève en plein temps des fêtes parce que selon elles les négos traînaient en longueur, il m’a appelé d’urgence.

      Je viens d’installer deux turboréacteurs sur les patins de son traîneau et un GPS flambant neuf.

      Ça va faire de tenir la population des petits enfants sages en otage pour exiger des salaires farmineux, le 24 décembre les rennes sont techniquement en lock-out.

      Ne paniquons pas, Jim est là.

      Joyeux Noël à tous.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2009
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité