Sciences dessus dessous

Sciences dessus dessous - Auteur
  • Jean-François Cliche

    Ce blogue suit pour vous l'actualité scientifique, la décortique, et initie des échanges à son sujet.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 16 décembre 2009 | Mise en ligne à 17h33 | Commenter Commentaires (226)

    Bye bye banquise

    Voici une vidéo littéralement hypnotisante qui condense en 34 petites secondes l’évolution du couvert de glace dans l’Arctique de 1979 à 2007. Le biologiste de l’Université Laval Louis Fortier l’a envoyé à mon collègue du Soleil Éric Moreault, et comme les journalistes sont les memères notoires que l’on sait, celui-ci me l’a tout de suite fait suivre. N’étant pas moins mémère que lui, j’ai mis le document sur votre blogue favori aussitôt que j’ai pu.

    On y voit, en blanc, le couvert de glace ancienne ; le bleu le plus foncé représente l’eau libre, et les tons intermédiaires la glace plus ou moisn récente. Les points rouges indiquent quant à eux des «bouées satellites» larguées là-haut pour étudier les courants marins.

    La vidéo est évidemment captivante (au sens morbide) pour la démonstration qu’elle fait que la glace permanente a presque complètement disparu dans l’Océan Arctique, mais je trouve tout aussi fascinant de voir les courants en action et la «vidange d’icebergs», très nette, qu’ils causent à l’est du Groënland…


    • Belle simulation que vous avez obtenue ici M cliche, mais certaine personne refuse de voir la réalité en pleine face perdu dans leurs croyances populaire ou personnelle. Nous vivons dans un monde ou la délusions est choses constante dans la population ;)
      Je dis donc attention, je sens que ce n’est pas assez démonstratif pour convaincre nos amis conspirados, négationniste et créationniste de ce monde.

    • étrangement, les imageries satellites n’ont JAMAIS démontrer de la glace en artique…

    • @lefranc,

      Je me doutais qque vous aviez des troubles de lectures lorsque vous répondiez au gens, ou avez vous vue satellites, une boués satellites n’est pas un satellite et encore moins de l’imagerie satelites mon chère ami.

    • @lefranc, voici la définition de boués satellies selon l’encyclopédie de la météorologie et d’océanographie, même si je suis persuadez que vous avez simplement mal lue (ou bien lue en diagonale ce qui fais que vous avez pas vue le terme boués avant satellites):

      “des bouées équipées de systèmes permettant la mesure de paramètres météorologiques et océanographiques, et la transmission de ces données (Dans les technologies de l’information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d’une chose,…) à terre (La Terre, foyer de l’humanité, est surnommée la planète bleue. C’est la troisième planète du système solaire en partant…) par liaison radio VHF ou par satellite (Satellite peut faire référence à :) (système Argos par exemple). Elles peuvent être soit dérivantes, c’est-à-dire libres de se déplacer au gré des vents et des courants, soit ancrées par des fonds pouvant atteindre 6 000 mètres de profondeur. Les bouées dérivantes sont de petite taille et pèsent entre 25 et 100 kg. Les bouées ancrées peuvent peser jusqu’à plusieurs dizaines de tonnes.”

      Dans notre cas spécifique, se sont des boués dérivante parceque sinon nous ne pourrions pas avoir les déplacement des boués dans le cas ou elle serait encrée (les différentes données acquise par les boués ont dut servir a faire la modélisation selon moi, mais JFC pourrais nous renseigner plus la dessus

    • erratum, il manque en ligne après océanographie

    • ?!?…mais de quoi tu parle avec ta boué…je faisais référence à google earth, flashearth et tout autre service d’imagerie satellite en ligne…WOW!!!

    • dans ce cas la vous n’avez surement pas lue le texte de M cliche, c’est peut-être pour ça que vous êtes toujours hors sujet

    • @lefranc étrangement, les imageries satellites n’ont JAMAIS démontrer de la glace en artique… ?!?…mais de quoi tu parle avec ta boué…je faisais référence à google earth, flashearth et tout autre service d’imagerie satellite en ligne…WOW!!!

      Dans Google Earth, les océans sont colorisés. Si vous regarder prèes des iles vous verrez de la glace. Ceci dit, les photos des régions polaires ne sont prises que pendant l’été alors que l’éclairage est suffisant,

    • Yvan_Dutil

      16 Décembre 2009
      20h26

      Ah, merci du topo!

      @olivierpicard18

      sé toé le ”hors sujet” mec…et l’arrogance…WOW

    • La glace est de moins en moins présente à chaque année. Inquiétant, quand on sait que l’albédo de la glace est de loin plus important que celui de l’eau. Le phénomène ne peut que s’accentuer.

    • @yvan_dutil,

      les programmes comme ça ont souvent des flaws, si vous tappez animal + eeg dans le nouveau logiciel qui trouve des images live, vous obtenez un chat avec un casque de melons d’eau lol

    • @lefranc,

      Mon ami ne vous facher pas je vous taquinais, mais si vous vous seriez fiez au donnez rapporter par les scientifiques vous n’auriez pas commis cette bévue

    • @yvan_dutil,

      J’ai eu une idée, il faut environ 10 000 essais en apprentissage libre pour apprendre quelquechose, nous devrions comptez le nombre de post que l’on va faire au futur conspirados qui vont pollué le post pour voir si il vont faire mieux que les machines, quand pensez vous?

    • olivierpicard18

      coudons, tu en remet encore et encore? es-tu jim77 revenu des morts?

    • @lefranc

      si vous n’avez pas compris, je vous respecte, je vous tacquine parceque vous vous êtes offusqué de notre incompréhension mutuel, c’est amicale ici mon ami. Lorsque je parles des conspirado, n’ayez pas peur il vas en avoir, ce sont les gens qui nie les changements climatique induite par l’activités humaines, il y a ceux encore pire qui n’y les changements climatiques avec ou sans induction par activités humaines. Je suis sûr que vous ne faite pas partie de ses gens la, vous aimez faire l’idiot par bout, mais je crois que c’est pour attiré l’attention, un peu comme un enfant qui souffre de tdah. C’est le principe du renforcement négatif, ça va un peu dans le sens qu’on en parle en bien ou qu’un en parle en mal, pourvue qu’on en parle lol

    • en passant, je ne nierais pas que l’homme inlfuence certainement le climat, mais faudrait vivre sur une terre plate pour ne pas raisonablement soupçonner le Soleil comme principale responsable. Considérer simplement une fraction de seconde les quantités d’énergies impliqué dans l’échange des astres de notre système…

      J’ai trouvé absurde l’idée de Gore que les courants marins pourraient stopper…le commun des matelos, ou même fermiers, possède la notion que la lune est le moteur de nos courants océanique et sont influence est encore plus considérable sur l’atmosphère bien moin dense!

      allez! je vous laisse y dormir un brin!

    • @lefranc,

      La seul hose que j’aime infusé c’est le thé oolong et puer, à défaut de me répété pour la 150e fois, je suis contre la notion de preuve en science, c’est ma position épistémologique, la science est une création, c’est de faire des théories en se basant sur des fais observé par des dizaines de personne donc plus fiable, mais c’est tous de même une création, la science n’est pas parfait. La science nous permet de faire comme les artiste médiéval avec la religion, et de créé des oeuvres d’art, avez-vous vue la chapel sixtine, la statut de l’archange st-michel a st-michel et toutes les autres oeuvre basé basé sur cette histoire fantastique qu’est la religion. La différence c’est que les oeuvres d’arts basé sur la science sont rare en dehors de la créativité de la pensé mais il en existe, certain artiste font des représentations vraiment artistique et jolie des quasars et des trou noirs. Si vous dites que je crois en la science quasi-infuse vous n’avez certainement pas lue ce que j’ai écrit depuis que je participe a ce blogue

    • @lefranc,

      “J’ai trouvé absurde l’idée de Gore que les courants marins pourraient stopper” ce n’est pas absurde c’est basé sur des observations scientifiques, il y a déja eu dans l’histoire de l’évolution du climat des épisodes ou ça c’est passé, mais pas pour tous les courents marins en même temps je vous l ‘accorde. L’hypothèse que les courent marins pourrais s’arrêter bientôt est basé sur l’observation de l’intensité du courent marin dans la manche qui diminue. L’hypothèse est que si le courent marin s’arrête dans cette portion de la planête, l’europe entrera dans une aires glacière. Le commun des scientifiques c’est que les courent marins sont causer par les différentes densité de l’eau en fonction des température ;)

    • @lefranc,

      Pouvez vous m’expliquer comment la lune cause les courents marins? Par définition, la lune cause les marées dut à la loi de la gravité, mais la gravité ne cause pas les schéma marin. Si vous pensez que la différence de masse dût à la variation des fonds marins, c n’est pas le cas, c’est comme les gens qui crois que la lune influe sur la structure de notre cerveau, la masse d’eau dans le cerveau n’est pas suffisante, même chose pour les diffférence des fonds marins, la différence n’est pas suffisante pour qu’il y est des différence importante, donc comment expliquer vous le méchanistem d’intéraction avec la lune

    • olivierpicard18

      16 Décembre 2009
      22h29

      oui olivier, lune est un objet qui descend du ciel verticalement la nuit pour faire monter la maré(sarcasme)

    • @lefranc,

      Pour une fois que vous disiez quelque chose de vrai vous dites que c’est un sarcasme, la gravité fonctionne par attraction entre deux corps en fonction du centre de masse des deux corps, si nous somme “cloué” sur terre c’est que notre masse est tellement infime que le centre de masse des deux corps est tellement proche du centre de masse que c’est tous comme si c’était par apport au centre de masse de la terre, Même chose pour le soleil par apport à la terre, mais nous savons que c’est pas le cas, car si nous utilisons le centre de masse du soleil comme point de rotation de la terre, ça ne fonctionne pas. Il y a plusieurs exemples qui démontre le concept que deux corps sont attiré en fonction de leur centre de masse, plusieurs étoiles jumelles tourne une autour de l’autre, et nous pouvons déduire la différence de taille entre les deux étoiles en fonction de la vitesse de chacune des étoiles, l’étoile la plus rapides étant la plus petite. Donc ou la lune “descend” et la masse d’eau “monte” mais pas de le sens ou les gens utilise normalement le terme monté et descente ;)

    • Olivier, mon point était que la lune ne descend et ne monte pas….elle est en rotation, elle exerce un effet d’entrain par ces révolutions perpertuelles! C’est une connaissance vieille comme le monde. Sans farce…

    • @lefranc,

      La rotation est dut spécifiquement au deux choses, un déplacement latérale, et la gravité, donc lorsqu’elle est plus proche de la terre, c’est dût à la force gravitationnelle, pas une force cynétique, la gravité n’est pas une questions de monté ou de descente, mais les gens peuvent le concevoir comme cela si ça leur fais plaisir, si on considère la gravité comme une monter et une descente, la lune descend et monte belle et bien

    • @lefranc,
      j’oubliais, les forces cinétiques de la lune sont constante, la seul chose qui provoque les changement dans sa révolution se n’est pas dieux, c’est la force gravitationel ;)

    • Le plus drôle dans votre “chicane” c’est que vous avez tous les deux raisons. Cepandant, vous parlez de deux types de courant marins distincts.

      1 – Les courants de marées dont la cause est la variation de la force génératrice de la marée due aux mouvements relatifs de la Terre, de la Lune et du Soleil. (gravité)
      2 – Les courants d’origine climatique dont l’origine est le rayonnement solaire, responsable de phénomènes tels que le régime des vents, le cycle des saisons, les perturbations météorologiques, ou les variations spatiales de densité des océans (température de l’eau) pouvant générer des mouvements au sein des masses d’eau.

      Sur ce, bonne continuation…

    • @lefranc La Lune ne cause pas le courant océanique. Elle crée un courant de maréée dans le fleuve et quelques autre rivières. Dans certain cas, c’est spectaculaire comme le mascaret, mais ce ne sont pas des courants océaniques. Gore faisait référence au convoyeur océanique qui lui est mu par les fluctuations de température des océans. L’arrêt ou la modification de cette circulation est possible, mais c’est pas très probable èa court terme.

    • Yvan_Dutil

      17 Décembre 2009
      08h01

      Imaginez que la lune serait retirée….les courant stagneraient et l’ativité atmosphérique serait au ralentie! ça provoquerait un changement climatique insoupçonnable

    • @Lefranc “Imaginez que la lune serait retirée….les courant stagneraient et l’activité atmosphérique serait au ralentie! ça provoquerait un changement climatique insoupçonnable”

      La Lune a une effet marginal sur le climat. Ce n’est que tout récemment que l’on a peut être détecté un effet sur l’atmosphère. En effet, la marée atmosphérique fait légèrement changer la pression ce qui affecte un tout petit peu la formation de nuage. Pour ce qui est des courants, la marée ne brasse pas la mer. Elle fait juste monter un tout petit peu et descendre un tout petit peu la mer. Ce n’est que parce que la cote amplifie beaucoup l’effet qu’il est perceptible sinon les fluctuations ne dépasserait pas quelques dizaines de centimètres comme on voit dans le Pacifique.

    • @yvan_dutil,

      j’ai déjà expliqué a Mr Lefranc comment la lune peut influence la terre, il fais juste a semblant de pas comprendre, il est en mode comic

    • @demongate,

      c’est ce que vous avez dit que je tente d’expliqué mr lefranc, il ne comprend pas parceque selon lui les marins disent que le courent marin est causé par la lune

    • FYI

      Quand on dit que le grand convoyeur Atlantique (et donc le gulf stream qui réchauffe l’Europe) peut s’arrêter (et donc arrêter d’apporter de la chaleur à l’Europe et causer une glaciation de l’Europe), on se base JUSTEMENT sur la fonte de la calotte glacière. Le danger n’est pas vraiment la hausse de la température de l’eau elle-même (seulement quelques dixièmes de degrées…), le danger vient de la baisse de la salinité de l’océan à proximité de la calotte qui fond. Si la salinité baisse trop, l’eau ne pourra plus se refroidir de plusieurs degrés au niveau du Pôle Nord pour ensuite plonger dans les profondeurs de l’Atlantique. (L’ajout de sel à l’eau augmente grandement sa capacité thermique de même que la variation de densité causé par la température, sans compté qu’une fonte trop rapide crée une masse d’eau douce localisé beaucoup moins dense qui ne peut simplement pas couler au fond de l’Atlantique et alimenter le convoyeur…)

      Donc, la Lune n’a rien à voir avec ça et le réchauffement de l’atmosphère ne fait que causer la cause de la cause de l’arrêt de la boucle Atlantique. (L’air se réchauffe, causant une fonte des glaces, causant une baisse de la salinité localisé et un arrêt du convoyeur)

      Dans tous les cas, la possibilité est très réelle et ne tient pas du tout de l’invention.

    • @tous
      Ce qui est inquietant, c’est que la glace disparait et qu’il n’y a aucun effet sur nos vies, jusqu’a maintenant…..Bizarre, non?

    • Il arrête en 2007, alors que la banquise reprend de l’expansion aujourd’hui.

      Et on oublie la fonte de la banquise de pareille ampleur qui a atteint son pic dans les années 50?

      La totalité de la fonte en Arctique PEUT être attribué à des phénomènes naturels.

    • olivierpicard18, vous savez ce que démontre les bouées Argos?

      Que les océans ne se réchauffement plus depuis 2003 et que les variations de températures des grandes masses d’eau sont principalement causé par des phénomènes d’ordre naturel.

      Je vous conseil la lecture des écrits du Bob Tisdale sur le sujet.

      http://bobtisdale.blogspot.com/2009/10/north-atlantic-ocean-heat-content-0-700.html

    • Olivier Picard, c’est absurde l’idée que la fonte de la glace en Arctique va arrêter les courants marins, c’est contredit par la science, le réchauffement de la température des océans dans les années 90 n’a pas causé de ralentissement des courants thermohalins.

      Votre affirmation n’est pas fondée sur des observations, mais sur les prédictions des modèles climatiques…… On est pas à une fausse prédictions près.

      “Résumé / Abstract
      Analyses of ocean observations and model simulations suggest that there have been considerable changes in the thermohaline circulation (THC) during the last century. These changes are likely to be the result of natural multidecadal climate variability and are driven by low-frequency variations of the North Atlantic Oscillation (NAO) through changes in Labrador Sea convection. Indications of a sustained THC weakening are not seen during the last few decades. Instead, a strengthening since the 1980s is observed. The combined assessment of ocean hydrography data and model results indicates that the expected anthropogenic weakening of the THC will remain within the range of natural variability during the next several decades.”

      http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=18155874

    • @thierry_m,

      Je suis content de voir qu’il y a des gens qui sont au courant de ce qu’il disent, les petites erreurs dans mon explications globale viennent du fais que je ne me suis pas mis a jour sur les recherches concernant le convoyeur. Merci pour les informations manquante :)

    • thierry_m, tout ça n’est que théorique et contredit par les observations.

    • @drek2,

      j’ai fais une recherche sur Bob Tisdale, depuis quand les CEO de compagnie sont des experts en environnement. Je n’ai trouvé aucune information sur un Bob Tisdale qui a une fomation permettant de ne pas dire des inepsie sur les changement climatique

    • @drek2,

      citer un article sans même pouvoir avoir accès à la méthodologie, vous me faite rire lorsque vous dire que ce n’est que théorie, votre connaissance de la sciences est défaillante, en science il n’existe pas de théorie si elle n’est pas supporté par des fais

    • @LeMacho : il y a des effets sur nos vies. Peut-être pas dans le sud du Canada mais dans les territoires du Nord l’érosion s’accélère et les routes et bâtiments sur pergélisol sont de plus en plus fragiles. Les preuves des changements climatiques s’additionnent. Ce sont les territoires du nord et les îles basses du Pacifique qui en souffrent le plus mais tôt ou tard, ça nous rejoindra.

      Déjà la dernière décennie est la plus chaude qui fut enregistrée. Avec moins de glace et de neige, il y aura moins réflection de l’énergie solaire et plus d’absortion de cette énergie dans l’eau, ce qui ne pourra qu’amplifier le phénomène.

    • olivierpicard18, je ne connais même pas son background, il dit avoir publié jadis, qu’il est à la retraite, ce que je sais, c’est qu’il est cité par des climatologues.

      La même analyse, cité par un climatologue, c’est mieux?

      http://pielkeclimatesci.wordpress.com/2009/10/15/repost-of-nodc-ocean-heat-content-0-700-meters-versus-giss-projections-by-bob-tisdale/

      Plutot ridicule votre affirmation.

    • Je vous laisse un lien qui peut en intéresser quelqu’uns (pour les autres ignorez simplement cequi va suivre).
      S’il y a augmentation du niveau des eaux, voici ce que ça pourrait donner.
      http://flood.firetree.net/?ll=48.3416,14.6777&z=13&m=7 A+

    • simon_c, il y 1000 ans, une civilisation vieille de 3000 ans, vivant dans le nord du Québec disparait.

      On retrouve de leurs constructions SOUS la banquise, ce qui porte à croire qu’elles ont déjà reposé SUR la banquise et que celle ci à fondu.

      D’ailleurs, la meilleur explication pour leur disparation c’est leur non adaptation à des changements de températures rapide, ce qui a modifié les comportements des troupeaux dont ils dépendaient pour se nourrir.

      J’imagine que leur moyen de se chauffer et de se déplacer devait causer trop de GES et notre mère la Terre les a fait disparaitre.

    • L’élévation du niveau des mers ne dépassent pas le 3 mm années. À ce rythme on parle de 30 cm en 100 ans.

      Maman, j’ai peur.

      Autre histoire de peur infondée, celle du GIEC qui prédit la fonte des glaciers de l’Himalaya dans 30 ans. Au rythme actuel, des glaciologues disent plutot que ça va être dans 300 ans. L’affirmation du GIEC est basée sur des études non révisées par les pairs.

      http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/8387737.stm

    • Olivier Picard, vous voulez l’étude en entier?

      Un peu de recherche et vous l’auriez trouver, mais vous savez, publier ça sur un blogue…..

      C’est beaucoup plus long que mes références habituelles, mais si vous les voulez, voilà

      http://www.openmarket.org/wp-content/uploads/2009/07/latif-thc-is-getting-stronger.pdf

    • @drek2 Au musée des sciences de la nature à Ottawa j’ai vu un fodile qui viens du nord canadien, qui démontre la présence de plante TROPICALE, pour du changement climatique s,en est tout un. Vous devez sans doute parlé des Viking, même à terre neuve ils ont trouvé des outils leurs ayant appartenu. Quand aux explications sur leur disparition who knows? Les hypothèses affluent.
      Quand aux effets de la lune sur les liquides, il n’y a pas que sur la grossesse que des effets important ont été notés. En criminalité, l,afflu sanguin au cervaux serait plus difficle a gérer pour certain et le niveau de criminalité est plus élevé, j’ai vu ça a un moment donné dans un reportage probablement découverte… je n’ai pas noté concervé la référence…désolée.

      Il ne s’agit assurément pas des Vikings. Les ancêtres des Inuits actuels (la «culture de Thule», dans le jargon archéologique) sont arrivés dans le Grand Nord vers l’an 1000 et ont déplacé des gens qui s’y trouvaient déjà (la «culture de Dorset»). Voir à ce sujet l’Encyclopédie canadienne, http://www.canadianencyclopedia.ca/index.cfm?PgNm=TCE&Params=A1ARTA0002360 et http://www.canadianencyclopedia.ca/index.cfm?PgNm=TCE&Params=A1ARTA0007996.
      JFC

    • Excellente nouvelle.

      Dans 100 ans, y’aura peut-être 2 millions d’habitants au port de Kujjuaq, la plaque tournante du commerce entre le Canada et l’Europe…

    • Pour le réchauffement il est certain qu’il y a des effets observable. En gaspésie dans les chic-chocs il y avait plusieurs monts qui étaient recouvert de neige à l’année longue. Si vous monté la côte de la madeleine sur la route 198 on les voyait toute l’année, l’été au soleil ça faisit presque bleu. On disait que c,était des neiges éternelles. Forcément elles avaient toujours étés là. Ça fait une bonne dizaine d,année qu’en juin tout est fondu.

    • En fait je parle de la civilisation Dorsétienne

      “Des fouilles récedntes ont permis de constater que les Inuits ne sont arrivés dans l’est de l’Arctique canadien, dans le Nunavik actuel, qu’au XIIIe ou au XIVe siècle. Il semble donc de moins en moins vraisemblable que la civilisation dorsétienne, qui a duré 3500 ans et s’est éteinte autour de l’an 1000, ait été victime d’extermination ou d’assimilation par les Inuits. «Il semble que ce sont des conditions naturelles qui ont provoqué la fin de la civilisation dorsétienne», explique Daniel Gendron, de l’Institut culturel Avataq, l’un des conférenciers. «Avant le petit âge glaciaire, il y a eu un réchauffement du climat. Or, on n’a retrouvé aucune embarcation de mer dorsétienne ni de traîneau à chien. Il est possible que la diminution de la banquise ait été fatale pour les Dorsétiens. Le parallèle avec les changements climatiques actuels est évident.»

      M. Gendron rêve de missions d’archéologie sous-marine le long des côtes voisines de la frontière nord entre le Labrador et le Québec. Comme il n’y a pas eu de glaciers en Arctique, le sol ne s’est pas relevé après la fin des glaciations, et les vestiges archéologiques se trouvent maintenant sous l’eau. Des fouilles sous-marines permettraient d’élucider l’énigme dorsétienne. Elles seraient aussi très utiles dans la mer de Beaufort, à l’est de l’Alaska. On pourrait ainsi élucider les circonstances du départ des Inuits, probablement à cause de guerres avec d’autres ethnies amérindiennes en Alaska, et surtout la migration dorsétienne vers l’est il y a 4500 ans.”

      http://kurdish.eu/info/les-archeologues-quebecois-presentent-leurs-decouvertes-1196072172.html

      “Vers 1000 apr. J.-C., au cours d’une période de quelques siècles, le climat de l’Arctique s’est réchauffé de façon significative, devenant plus chaud qu’il n’avait jamais été depuis le développement de la culture dorsétienne. Des étés plus chauds auraient provoqué des changements dans les déplacements des animaux dont les Dorsétiens dépendaient. Ils auraient aussi entraîné des changements rapides et imprévus dans la quantité et la distribution des glaces et des nappes d’eau. La perturbation de leurs stratégies de chasse et la rupture des itinéraires de voyage ont dû engendrer des privations et même de la détresse dans plusieurs petites communautés dorsétiennes de l’Arctique. ”
      http://www.civilisations.ca/cmc/exhibitions/archeo/paleoesq/pec01fra.shtml

    • @simonc
      Je suis d’accord avec toi, oui les signes se multiplient et le réchauffement est indéniable, mais, tout cela est extremement graduel et lent.
      Comme on ne sera plus en vie depuis un bon bout de temps, je me dis que l’humain saura s’adapter. Comme une grande partie des espèces animales depuis le début de la vie, la terre n’as jamais et ne sera jamais stable. On n’en est pas aux premiers boulversement climatiques, et l’activité humaine ou animale n’a jamais été en cause.
      Cela dit, faut arreter de polluer et de vivre dans une poubelle, ce n’est que logique.

    • Monsieur Cliche, je dois dire que vous me surprenez, et, que je vous remercie de me permettre ainsi, de donner un autre point de vue, de façon qui pourrait même être considéré comme du spam.

      D’ailleurs, je vais prendre l’air et laisser respirer votre blogue

      Bonne journée!

    • @JFC lien un site parmi tant d,autre sur google Présence des Viking à terre-Neuve
      http://www.histori.ca/minutes/minute.do?id=10293

      Je n’ai pas dit que les Vikings n’avaient pas mis les pieds en Amérique au Moyen Âge, mais que la civilisation à laquelle référait drek2 devait nécessairement être les Dorsétiens, et non les Vikings.
      JFC

    • @drek2,

      j’ai lue votre article, voici des points important que vous avez oubliez de parler, justement ce que simon_c parlais: “As a cautionary remark it is noted that the possibility of increased melting of the Greenland ice sheet, which could substantially change the freshwater budget in the Nordic Seas, is not included in present models. In this regard a monitoring of the tendencies in the hydrographic properties of the overflow should constitute a key element of a long-term observing system for the MOC in the Atlantic Ocean”

      ” Recently , however, Bryden et al. 2005 found some evidence of such a weakening of the MOC by analyzing a transatlantic section at 25°N that has been occupied five times since 1957. Thus, the current
      state of the MOC is discussed controversially”

      D’ailleurs les auteurs ne nie pas les changements climatiques, ils disent qu’il faut mieux comprendre ce qui influence le THC parceque c’est une partie très importante dans nos modèle prédictif de l’environnement, je ne vois donc pas comment votre article remet en cause les changements climatiques, voilà la différence entre l’abstract et l’article complet

    • *THC=MOC désolée pour l’erreur

    • @LeMacho,

      Ce qui est très intéressant dans l’article que drek2 à envoyé , c’est justement que dans l’article, ils explique que la modification du MOC observé jusqu’à maintenant à comme conséquence de refroidire l’europe, mais puisque le réchaufement climatique la réchauffe, elle peut semblez avoir un climats stable, mais cette stabilité peut changer si par exemple l’effet de refroidissement du MOC augmente ou si le réchauffement globale de la planète change

    • @drek2 et @Olivierpicard18

      Drek2 a en parti raison, il n’y a pas trop d’indication que la circulation thermohaline va s’arrêter de sitôt. Cela ne veut pas dire que c’est possible à moyen terme cependant.

      D’autre part, le climat de l’optimum du moyen-age atteignait au maximum des température très proche de ce que nous vivons présentement et encore cela n’était essentiellement dû qu’à une réorganisation des courants marins. Cela n’a rien à voir avec la situation actuelle.

      D’une part, les changements actuels se font très rapidement, ce qui n’a rien à voir avec les situations du passé. Pour ce qui est de trouver des plantes tropicales dans le grand nord, cela remonte à quand 10-20-60 millions d’années alors que les conditions était totalement différentes d’aujourd’hui dont un taux de gaz carbonique extrêmement élevé.

    • @drek2 et @olivierpiccar18

      Des fois cela vaut la peine de lire les citations des articles que vous citez:

      http://www.climatescience.gov/Library/sap/sap3-4/public-review-draft/sap3-4prd-ch4.pdf

      No current comprehensive climate model projects that the AMOC will abruptly weaken or collapse in the 21st century. We therefore conclude that such an event is very unlikely. Further, an abrupt collapse of the AMOC would require either a sensitivity of the AMOC to forcing that is far greater than current models suggest or a forcing that greatly exceeds even the most aggressive of current projections (such as extremely rapid melting of the Greenland ice sheet). However, we cannot completely exclude either possibility.

      We further conclude it is unlikely that the AMOC will collapse beyond the end of the 21st century because of global warming, although the possibility cannot be entirely excluded.

      Although our current understanding suggests it is very unlikely that the AMOC will collapse in the 21st century, the potential consequences of such an event could be severe. These would likely include sea level rise around the North Atlantic of up to 80 cm (in addition to what would be expected from broad-scale warming of the global ocean and changes in land-based ice sheets), changes in atmospheric circulation conditions that influence hurricane activity, a southward shift of tropical rainfall belts with agricultural impacts, and disruptions to marine ecosystems.

    • @yvan_dutil,

      Ou avez vous lue dans mes commentaire qu’elle allait s’arrêter bientôt, j’ai seulement dit qu’il y avait possibilité qu’il s’arrête, pour ce qui est de lire les références, je ne m’intéresse pas au changement climatiques, alors je voullais seulement voir si l’article cité par drek2 disais vraiment ce que drek2 disait, ce qui n’est pas le cas, pour la compréhension du problème je laisse ça au climatologue, c’est seulement lorsque quelqu’un nie les changements climatiques provoqué par l’homme que je m’en mèle

    • @Yvan_dutil,

      j’ajouterais que l’article qui étais citer dit aussi ceci: ” The above conclusions depend upon our understanding of the climate system, and on the ability of current models to simulate the climate system. However, these models are far from perfect, and the uncertainties associated with these models form important caveats to our conclusions. These uncertainties argue for a strong research effort to develop the observations, understanding, and models required to predict more confidently the future evolution of the AMOC.”

      Aussi que l’article citer en premier datait de 2006, 3 ans c’est beaucoups dans des sciences utilisant de la modélisation, donc que nous parlons tous à travers notre chapeau si on n’utilise pas des recherches plus récentes

    • Noubliez pas mes amis, le modèle du réchauffement de la planète à pris TOUT LES FACTEURS EN CONSIDÉRATION…en fait…le modèle devrait en soi dépicter la réalité plus fidèlement que la réalité elle-même, la simulation rétrograde doit dominer le débat!!!

      bravo!!! j’oubliais que pour être politiquement correct, il ne faut pas dépasser les paramêtre PRÉ-établie! désolé!

    • C’est quoi le problème ticoune?

      Le problème est un commentaire qui n’est rien d’autre qu’insultant. Cessez de le renvoyer.
      JFC

    • Vos esprits ”tordus” ne semblent guère apprécier la ”dissidence”

    • Impression de déjà vu(vous)…
      olivierpicard18

      16 Décembre 2009
      11h53
      @manonelle, pas besoins de paresse, je n’ai pas le temps de le lire, et l’abstract donne assez d’information pour que je sache en générale ce qui en est questions, et ce n’Est pas dans quelque chose qui m’intéresse. Ce sont mes connaissance générale des neurosciences qui me permette d’inférer …
      olivierpicard18

      17 Décembre 2009
      17h15
      @yvan_dutil,

      Ou avez vous lue dans mes commentaire qu’elle allait s’arrêter bientôt, j’ai seulement dit qu’il y avait possibilité qu’il s’arrête, pour ce qui est de lire les références, je ne m’intéresse pas

    • @JCF

      vous l’avez fait et vous tolérer les insultes de vos copains qui partages les même dogmes

      Je tolère un certain degré de sarcasme quand il y a aussi autre chose dans le commentaire, ce qui n’était pas le cas de celui que j’ai supprimé.
      JFC

    • Aye une seconde….j’ai le droit à ma question FRANCHE!!!

      @olivierpicard18

      explique moi ce qu’est la gravité, selon ta conception de la science mon cher!

      je suis de toutes oreilles(yeux en ce cas ;))

    • @lefranc,

      Je vous l’avais déja expliqué plus haut, la gravité c’est l’attraction entre deux corps en fonction du centre de masse entre les deux corps, pour répliquer a votre commentaire sur mon incompréhension de l’espace temps, je n’ai jamais parlé d’espace temps, donc comment pouvez vous inférérer que je ne comprend pas l’espace temps. L’espace temps est plus fondamentale de la gravité, elle explique les processus sous-jascent de la gravité. Moi je vous ai parlez de gravité, soyez sérieux un peu

    • @manonelle,

      “Impression de déjà vu(vous)…” Je ne savais pas que j’étais plus qu’une personne, je ne suis pas pour le vousvoiment, donc tu peux me tutoyer, ça ne m’offusquera pas. Pour le reste, puisque je n’en connais pas plus que les neuroscientifiques et les chercheurs en sciences cognitives et comme se sont des domaines qui évoluent tellement vites que l’on ne peut pas suivre les tous les avancement dans ce domaine, je me concentre sur mon domain, je n’ai pas votre chance dans connaître plus que les chercheurs en neurosciences comme vous l’Avez dit, je ne trouve plus votre post je voullais vous citer, mais c’est impossible

    • @ lefranc

      “coudons, tu en remet encore et encore? es-tu jim77 revenu des morts?”

      Coucou !

      Je reviens des morts et laissez moi vous dire que votre arrière grand mère désapprouve totalement vos commentaires et condamne sans équivoque votre contribution au scepticisme entourant les changements climatiques démontrés par le consensus scientifique.

      Si vous n’êtes pas sage et ne faites pas amende honorable, votre arrière grand-mère et moi-même sommes tombés d’accord pour vous hanter dans un avenir prochain.

      Cerbère, Pluton et Joseph Staline vous donnent le bonjour et attendent impatiemment que vous fassiez partie de leur club VIP.

    • “J’imagine que leur moyen de se chauffer et de se déplacer devait causer trop de GES et notre mère la Terre les a fait disparaitre.”—Drek2

      Sarcasme lourd. Un peu plus et j’en rirais. C’est un blogue de sciences, personne n’a invoqué la mère la terre.

    • @olivierpicard18 le vous entre parenthéses est pour la prononciation de l’expression déjà vu (courament utilisée par des anglophone et souligné la phonétique)

    • olivierpicard18, répondais à thierry_m qui parlait de la possibilité réelle de l’arrêt de la circulation thermoaline. Ce n’est pas une chose impossible, mais très très très improbable.

      L’article cité a aussi comparé l’évolution des courants avec celle des modèles, elle ne coïncide pas.

      Monsieur Dutil, l’évolutionde la température n’a rien d’anormal ou d’extraordinaire, la totalité de ces changements peuvent s’expliquer par des variations d’ordre naturelles.

      Et je me demande sur quoi vous vous basez pour dire que les changements d’il y a 1000 ans n’avaient rien à voir avec ceux de 1000 ans.

      J’espère que vous ne vous fiez pas aux reconstructions climatiques fait par Michael Mann en 1999.

      Mann dont, les recherches ont été mis à mal, en a sorti une nouvelle plus nuancée où il redécouvre les changements de l’optimum médiéval. Il veut surtout les circonscrire à quelques régions, mais c’est déjà une avancée de paleo climatologue.

      “”However, these terms can be misleading,” said Mann. “Though the medieval period appears modestly warmer globally in comparison with the later centuries of the Little Ice Age, some key regions were in fact colder. For this reason, we prefer to use ‘Medieval Climate Anomaly’ to underscore that, while there were significant climate anomalies at the time, they were highly variable from region to region.”"

      http://www.eurekalert.org/pub_releases/2009-11/ps-prc112309.php

      Il y a des dizaines et des dizaines d’études qui disent que ça c’est aussi passer ailleurs qu’en Arctique, mais tout ça pour dire que les changements actuels, principalement ceux en Arctique ne sont pas nouveau et pas irréversible non plus.

    • Ouin, ce bout là, c’est pas fort

      “Et je me demande sur quoi vous vous basez pour dire que les changements d’il y a 1000 ans n’avaient rien à voir avec ceux de 1000 ans.”

      on remplace par :

      “Et je me demande sur quoi vous vous basez pour dire que les changements d’il y a 1000 ans nont rien à voir avec ceux d’aujourd’hui?

    • Le consensus scientifique est que:

      Ce qui a été observé en mesurant le contenu des bulles d’air emprisonnées dans la glace de l’Antarctique est que le CO² dans l’atmosphère a varié bien avant que les humains ne brûlent des carburants fossiles, et que les températures ont suivi.

      L’Antarctique est une calotte de glace qui est là depuis des centaines de milliers d’années au pôle sud,

      Les sources de CO² étaient alors des sources naturelles comme les éruptions volcaniques qui sont encore aujourd’hui des sources de CO².

      Mais aucune source naturelle de CO², comme les éruptions volcaniques, ne peut expliquer le taux de CO² actuel , ni l’accroissement brutal des concentrations au cours du dernier siècle, sauf les émissions causées par la combustion de carburants fossiles par l’homme.

      En ce moment les gaz libérés naturellement par les éruptions volcaniques sont insignifiants si on les compare à ceux créés par l’homme depuis l’avènement de l’ère industrielle.

      C’est ce qui concerne la très grande majorité des scientifiques en ce moment et par le fait même l’opinion publique mondiale.

    • @ olivierpicard18

      16 Décembre 2009
      22h49

      “Il y a plusieurs exemples qui démontre le concept que deux corps sont attiré en fonction de leur centre de masse, plusieurs étoiles jumelles tourne une autour de l’autre, et nous pouvons déduire la différence de taille entre les deux étoiles en fonction de la vitesse de chacune des étoiles, l’étoile la plus rapides étant la plus petite.”

      Dans cet article fascinant sur les étoiles multiples il y a une série d’animations assez bien faites à ce sujet: http://en.wikipedia.org/wiki/Binary_stars

      On comprend tout de suite en les regardant le concept de centre de masse que vous décrivez.

    • C’est vrai qu’il y plus de CO2 que ce qui a été mesuré dans les carottes de glace tirées de l’Antarctique. Mais l’impact qu’a cet augmentation de CO2 sur la température est loin d’être déterminée.

      Il est évident que le CO2 a un impact, il emprisonne les ondes longues infra rouges et retarde leur fuite vers l’espace. Par contre c’est son impact sur la température n’est pas défini.

      Je ne serais pas près à dire qu’il est important puisque que la réchauffement a débuté à la fin des années 1700, au moment où l’homme émettait très peu de GES et il s’est ralenti et accélérer à plusieurs reprises, mais pas en fonction des émissions humaines de CO2. Le réchauffement c’est arrêter depuis plusieurs années, mais les émissions humaines de CO2 n’ont pas cessé d’augmenter. De plus, les modèles prévoient des rétroactions positives, comme la baisse de l’albedo de la terre à cause que l’eau est plus foncée que la glace et les émissions de méthane en provenance du pergélisol qui fond, un gaz à effet de serre plus puissant que le CO2 s’ajoute au CO2, pourtant, il n’y a pas accélération du réchauffement, mais un ralentissement, voire un arrêt.

      p.s. L’arrêt d’un réchauffement ne signifie pas un refroidissement.

    • @ drek2

      Bonsoir.

      Selon ce document: http://www.agu.org/pubs/crossref/2008/2008JE003134.shtml

      Il est presque certain que la planète Vénus a déjà eu des océans comme les nôtres parce que les formations rocheuses qui y ont été détectées ne se forment qu’en présence d’eau liquide.

      Aujourd’hui il y fait 460 °C, quatre fois la température d’ébullition de l’eau, un morceau de plomb fondrait immédiatement en touchant sa surface, la pression atmosphérique y est 96 fois celle de la terre, autant que celle qu’on trouve à un kilomètre sous l’eau.

      La différence entre l’époque des océans et celle d’aujourd’hui ?
      Aujourd’hui l’amosphère de Vénus est composée de CO² à 96.5%

    • @ drek2

      Un peu plus d’info sur la planète Vénus, la plus brillante du ciel: http://en.wikipedia.org/wiki/Venus

    • “L’arrêt d’un réchauffement ne signifie pas un refroidissement.”

      AAAARRRGG !!!!
      Non ça peut juste signifier un tièdissement.

    • Et sur la terre, la proportion de CO2 est de 0,038% de l’atmosphère, selon les relevés des carottes glaciaires avant l’ère industrielle, le CO2 composait 0,028% de l’air ambiant. La pression aussi est incomparable.

    • @drek2 “Et sur la terre, la proportion de CO2 est de 0,038% de l’atmosphère, selon les relevés des carottes glaciaires avant l’ère industrielle, le CO2 composait 0,028% de l’air ambiant.”

      Voilèa un argument tiré directement d’un site négationniste. Cela est une preuve pour els gens qui ne connaissent rien en physique de l’atmosphère. En effet, l’oxygène, l’azote et l’argon qui composent 99,6% d el’atmosphère n’absorbent èa peu près pas les infrarouge.

      Reste essentiellement la vapeur d’eau (0,4%) et le Co2 qui absorbent respectivement 70% et 30% du rayonnement.

    • @drek2 “’y a pas accélération du réchauffement, mais un ralentissement, voire un arrêt.L’arrêt d’un réchauffement ne signifie pas un refroidissement.”

      Voilèa un autre argument négationniste. D’une part, il n’y a pas de ralentissement significatif du point de vue statistique. De plus, l’année de départ du plafonnement est judicieusement choisie en 1998, une année exceptionnellement chaude. C’est donc essentiellement du “cherry-picking”. Ce genre de “plafonnement” ayant été observé plusieurs fois dans le passé. Il faut prendre des séries temporelle d’au moins 30 ans pour avoir une idée du climat.

      Finalement, 2009 est la deuxième années la plus chaude de l’histoire au dernière nouvelle. et la dernière décennie la plus chaude. C’Est pas la rigueur qui étouffe certaines personne.

      J’ai envie d’ajouter ceci… J’ai fait une entrevue récemment avec le prof de l’INRS-ETE Pierre Francus, qui a contribué à un article paru dans Science à propos de la plus longue reconstitution climatique «haute résolution» faite dans l’Arctique, remontant à 2000 ans. Lui et d’autres ont échantillonné dans une vingtaine de site pour des sédiments, des carottes de glace et des anneaux de croissance d’arbres, et leurs résultats sont clairs : de l’an 0 à 1800-1900, la tendance était un refroidissement progressif dans l’Arctique, à cause des cycles de Milankovic. De mémoire, je crois que l’Arctique a perdu 8 watts/m^2 au cours de cette période. S’il n’en tenait qu’à ces cycles, le refroidissement se poursuivrait à l’heure actuelle, mais à partir du XIXe siècle (soit quand la révolution industrielle a vraiment pris son envol), leurs données montrent un réchauffement très rapide qui a annulé les 2000 ans de refroidissement et même un peu plus.
      JFC

    • Ça y est on plafonne. Les limites d’absorbtion, de traitement et d,analyse de l’humain sont atteintes. Il y a beaucoup trop d’informations partout dans le monde, de produites sur chacune des spécialisations. L’hyperspécialisation est a son paroxime, ”le spécialiste ne peut même plus tout savoir de sa spécialisation”. Et comme il y a inférence d’un champs sur l’autre, l’analyse devient encore plus dificlement surmontable par un humain. Le généraliste n’est plus. Il faut dès lors confier aux ordinateurs qui ont la puissance et la capacité d’accumulations, de gestion et de rapidité de traitement le soin de fournir au moins les réponses à nos hypothèses. Profitons du temps qu’il reste à l’homme pour mettre en services des propriétés intellectuelles qui ne sont pas encore acquises par la machine, c’est a dire l’intuition scientifique et l’anticipation de l’avenir. On doit commencer à se poser des questions d,étique et mettre en place les balises pour éviter à lHomme d’être dominer par la machine.
      Réflexion d,avant petit dèj. inspiré par vos propos. (je prend la peine de décrire le contexte avant que des illuminés crient au complot, à la conspiration arguement de désespoir de ceux qui n’ont plus de mots… ou d’idée qu’en saige?) ;-))) quelle journée.

    • Quelles sont vos prédictions sur la journée d’aujourd’hui a coppenhag???
      7:54(l’heure di blog n’est pas bonne) Je prédit qu,on aura droit a un coup d’éclat. Le scénario ayant PEUT-ÊTRE(hypothèse) éété écrit d,avance…
      L’impass, le monde se trouve dans l’impasse les négociations n’ont rien donné les positon semble immuable et dans des directions trop opposée pour envisager un concessus.
      Le voilà qui s,avance notre sauveur (prix nobel de l’année), il arrive juste au bon moment, il n’a qu’une carte dans ses mains, pas de fudil, pas de missile et il donnera au monde la route a suivre. tous vont se ralier y compris le gros méchant mouton noire canadien. le prix a payer est bien faible pour la valeur de son geste… la présidence du nouveau gouvernement mondial. Bonne journée:-)

    • Si la tendance se maintient, d’ici 50 ans Air Transat va organiser des charters pour la Terre de Baffin, nouvelle Florida.

      PS: Il a fait -36 la nuit passer sur les rives du St-Laurent. Imaginez la Terre de Baffin

    • @manonelle Le vrai problème actuellement ce n’est pas al sur-spécialisation de scientifiques, ce sont les exigences de productivité qu’on leur demande. La majorité des scientifiques sont conscient du problème, mais ils ont le choix entre se sur-spécialiser ou ne pas faire de recherche du tout. La liberté académique a disparue en 1979 alors qu’on a décidé de faire du ménage dans le financement de la recherche.

      Pour ce qui est de l’utilisation des ordinateurs, cela ne change rien à la complexité des problèmes. Souvent les modèles ne sont pas si complexes que cela. On utilise les ordinateurs pour faire rouler des milliers de fois des équations. Si le calcul est trop lourd pour un humain, les équations à la base du calculs sont beaucoup plus facilement manipulable.

    • @Yvan_Dutil 8h02

      À vrai dire, c’est un peu le problème de la climatologie, c’est une science statistique. Qui dit statistique dit longue période d’échantillonage et, surtout, données erratiques. Hors, s’il y a une chose pour laquel les négationistes sont bon, c’est identifier ces données erratiques… Et les utiliser comme preuve que la statistique est fausse…

      On a ailleurs aussi… Les conspirationistes aussi utilisent cette tactique, de même que les alarmistes. À vrai dire, dès qu’il s’agit d’une statistique ont trouve du monde pour déformé la réalité des chiffres à qui mieux-mieux… :(

    • Monsieur Dutil, mon allusion à la composition de l’atmoshère ne visait pas à démontré que le CO2 n’avait pas d’impact sur le climat, il ne visait qu’a démontrer à Jim que sa comparaison avec Vénus ne tenait pas la route.

      2009 selon la World Meteorological association est la 5 ième année la plus chaude avec une anomalie 0,44 degrés au dessus de la moyenne de 1961–1990. On a dans l’ordre 1998, 2005, 2003, 2002, 2009, 2004, 2006, 2007, 2001, 1997, 1995, 2008.

      On peut dire comme ils ont dit que la première décennie de 2000 a été la plus chaude, comme on peut dire que l’intervalle 3-4 est le plus élevé sur ce graphique

      http://img192.imageshack.us/i/graphiquerchauffement.jpg/

      Mais on peut dire aussi qu’il n’y a plus de tendance à la hausse.

      À propos de la tendance, je vous réfère à un cherry picking guide qui analyse les tendances.

      Tu vas voir que je suis très modéré, j’aurais pu faire des choix qui aurais démontré une tendance près de celle des modèles, comme le font ceux qui nous vendent le réchauffement climatique causé par l’homme, j’aurais pu en prendre une autre qui démontre carrément un refroidissement depuis 6 ans.

      Je reste modéré en disant qu’il n’y a pas de tendance à la hausse.

      Tenez voilà un cherry picking guide

      http://masterresource.org/?p=5240

      Et le voilà réviser par une pair

      http://rankexploits.com/musings/2009/adding-apples-and-oranges-to-cherry-picking/

      L’exemple de la fonte de la glace entre 1979 et 2007 est clairement un exemple de Cherry Picking car il oublie la période 1950-1978, où l’Arctique gelait, mais surtout la période 1920 à 1950 ou ça a fondu avec une ampleur semblable à celle d’aujourd’hui.

    • Et il n’y a pas plus de tendance en Arctique non plus

      http://themigrantmind.blogspot.com/2009/06/russia-no-warming-seen-in-degree-days.html

      Que ça soit en Russie, au Groenland, en Alaska, peu importe.

      Le principal vecteur de fonte de la glace en Arctique, c’est les variations de pression et des vents causés par l’oscillation multi décennale atlantique.

    • @ drek2

      Je vous ai parlé de Vénus pour vous démontrer l’effet du CO² sur l’atmosphère d’une planète comparable à la terre, un exemple extrême j’en conviens, mais le principe de base est le même, à savoir l’indice de réfraction plus élevé du CO² que celui de l’air.

      Si vous comprenez ce principe, et

      1-que l’augmentation récente du CO² sur notre planète à nous est causée par la combustion des carburants fossiles (petrole, gaz et charbon),

      2-que cette augmentation augmente la température moyenne mondiale au rythme de 0.19 degré centigrade par décennie depuis 25 ans selon le “diagnostic de Copenhague” qu’on peut trouver ici: http://www.copenhagendiagnosis.org/executive_summary.html et qui représente le consensus scientifique mondial sur la question.

      On a plus aucune raison de s’obstiner.
      Bonne journée.

    • Le diagnostique de Copenhague est composé par une bonne moitié de scientifique impliqué dans le climate gate.

      Dans les faits la tendance à la hausse de la température est loin de ça et ne coincide pas avec ce qui a été modélisé.

      Il faut dire que les données de températures moyennes enregistrées ont été à de nombreuses reprises falsifiées par des membres du CRU, dont Phil Jones le directeur et c”était connu bien avant le climate gate, mais il semblerait par la NASA qui modifié à de maintes reprises ses relevés de températures GISS pour les conformés aux modèles, mais malgré ça, elles sont encore des variations prédites par les modèles.

      La NASA fait l’objet de demandes de divulgations des données brutes et de demandes d’explications de ces corrections au nom du freedom of information act depuis 2 ans, sans succès.

      Il semblerait qu’elle a de quoi a caché, pas surprenant, James Hansen, le directeur du Goddard Institute est un activiste bien connu.

    • Le consensus scientifique? Le consensus scientifique est forcé puisque ceux qui ne chantent pas la chanson de l’implication humaine dans leur recherche ne sont pas publié et n’ont pas de financement, c’est dénoncé par plusieurs climatologues, dont certains croient à l’implication de l’homme dans les changements climatiques.

      “By writing these lines I will just probably achieve that a few of my future studies will, again, not see the light of publication. My area of research happens to be the climate of the past millennia, where I think I am appreciated by other climate-research ’soldiers’. And it happens that some of my mail exchange with Keith Briffa and Timothy Osborn can be found in the CRU-files made public recently on the internet.”
      http://rogerpielkejr.blogspot.com/2009/11/eduardo-zorita-on-climategate.html

      On ne peut pas parler de consensus à ce moment, mais plutot de dogme imposé.

    • Mon commentaire de 14:09 fait référence à World Meteorological ORGANIZATION pas association.

      mon erreur.

    • “Le consensus scientifique? Le consensus scientifique est forcé puisque ceux qui ne chantent pas la chanson de l’implication humaine dans leur recherche ne sont pas publié et n’ont pas de financement,” drek2

      ===

      Kin un autre qui pense que les chercheurs sont malhonnête en publiant le contraire de leur résultats ou qu’ils travaillent sous la menace.

    • @drek2 les simpel fait que vous fassiez référence au “climategate” indique que vous vous abreuvez aux site des négationistes. Il n’y en pas de conspiration ici. Plusieurs personne indépendantes de la communauté des climatologues ont lus ces courriels et n’y ont rien vu d’anormal. Bref, c’est du pur spinning, une manipulation de l’information pour des gens qui ne comprennent pas comment on discute entre scientifique.

      Pour ce qui est de l’accès aux informations, c’est pas la NASA mais le CRU qui a subit ces demandes. Cette situation a été discutée dans un article de Nature. Il était impossible de rendre toutes les données publiques parce qu’en Grande-Bretagne le Met Office vend ses données à des firmes privé (Merci Margareth Thatcher). De plus, les données françaises et allemandes ne pouvaient être rendues publiques pour les mêmes raisons.

      Finalement, ce sont des données traitées. Les données brutes se comptent en Terabyte. Ce serait un bon moyen de faire taire un négationniste que de lui envoyer.

    • Je les ai lus les emails et vous?

      EL simple fait que vous passez l’éponge sur ça sans vérifier démontre que vous n’avez pas l’esprit critique et que vous êtes dogmatique.

      Je cite ici un climatologiste qui n’a rien de conspirationiste qui a participé au dernier rapport du GIEC.

      Pauvre de vous.

      Son nom

      Eduardo Zorita

      Scientist at the Institute for Coastal Research

      I am in the Department of Paleoclimate ,
      which is part of the Institute for Coastal Research
      at the GKSS Research Center in Geesthacht, Germany

      http://coast.gkss.de/staff/zorita/

      Et il croit en la thèse de l’influence de l’homme sur le climat.

    • Et vous vous trompez aussi, la NASA aussi refuse de donner des données brutes et les raisons des corrections de températures.

      “Christopher C. Horner, a senior fellow at the Competitive Enterprise Institute, said NASA has refused for two years to provide information under the Freedom of Information Act that would show how the agency has shaped its climate data and explain why the agency has repeatedly had to correct its data dating as far back as the 1930s. ”

      http://www.washingtontimes.com/news/2009/dec/03/nasa-embroiled-in-climate-dispute/

      La NASA aussi a de quoi à cacher il semblerait.

      Avant les corrections de 2007, même pour la NASA, 1998 était l’année la plus chaude enregistrée, après les “corrections” inexpliquées de la NASA, c’est maintenant 2005. Par contre, les relevés GISS de la NASA sont les seuls à ne pas donner 1998 comme année la plus chaude enregistrée.

      En fait c’est vous qui spinner, car vous tentez de balayer sous le tapis ce qu’est le climate gate, c’est a dire un Hi Jack du processus de révision par les pairs et de la publication scientifique par le cercle de climatologue qui gravitait autour du CRU. Et une preuve que les scientifiques impliqués supprimaient les données “gênantes”

    • @drek2 Oui, je les ai lu les courriels et il n’y a rien là quand tu les remets en contexte. Puisque tu te fie aveuglément aux arguments d’autorité qui font ton affaire voici quelques autres personnes qui ne pense pas comme toi.

      http://www.google.com/hostednews/ap/article/ALeqM5gRa5F7Lv_zO0ZKaHmbQENlyV3KdgD9CHUS980

      http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2009/dec/11/science-climate-change-phil-jones

      http://www.nature.com/nature/journal/v462/n7273/full/462545a.html

      Pour ce qui est des prétendues manipulation des données du GISS. Il s’agit de correction pour les effets systématiques et des erreurs découvertes au court du temps. N’importe qui qui a eu à travailler avec des données disparates connait ce genre de problème. C’est documenté et l’effet de ces corrections est souvent très faible et ne change rien aux conclusions.

      Pour le FOI, la NASA travaille dessus. Personnellement, je pense que le problème pour eux va être de trouver une façon de satisfaire à la demande. Les données brutes sont comprises de nombreux groupes de données de types différents qui doivent avoir des mode des effet systématiques différents. Il doit y avoir une demie-douzaine de programme As-Hoc qui servent à traiter cela. Encore là, rien d’exceptionnel, mais c’est autant de prise potentielle pour les sceptiques.

    • @drek Un petit truc que j’ai piqué dans les notes de cours d’un copain, Yves Larochelle, prof de philo à Limoilou:

      Les « signaux d’alarme » annonçant la pseudoscience :
      • Le ton est sensationnel, les découvertes sont « révolutionnaires », les institutions politiques et scientifiques sont « secrètes » ou « tyranniques ».
      • L’auteur a été renié par la science universitaire, on n’a pas voulu le « croire ».
      • Plusieurs grands savants : Einstein, Newton, etc., se sont « trompés », ou on se compare à Galilée : La théorie est « vraie », mais pas acceptée.
      • Témoignage très personnel ou expérience impossible à répéter.
      • Personne n’a réussit à contredire la théorie en question (est-ce possible ?)

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • @drek2

      N’avez-vous pas lu mon paragraphe sur les sciences statistiques et les données erratiques? 1953 aurait pû être l’année la plus chaude de l’histoire de la planète, ça ne voudrait tout de même pas dire que le climat ne se réchauffe pas en 2009…

      La climatologie n’est pas la seule science qui est dans ce cas. Le génie des matériaux (qui est beaucoup plus près de mon domaine d’expertise) fait face au même problème : dans certains cas, même avec un facteur de sécurité absurdement élevé, il arrive que nous tombions sur des valeurs de résistance d’un matériaux bien en deça de ce que nous devrions statistiquement obtenir. C’est triste, mais c’est la réalité, UN point de donnée est complètement inutile lorsque l’on parle de données statistiques.

      Le problème avec les données de température annuelle moyenne, c’est que l’on obtient seulement UN point par année… Disons que ça prend du temps bâtir un échantillon représentatif…

    • @thierry_m “Le problème avec les données de température annuelle moyenne, c’est que l’on obtient seulement UN point par année… Disons que ça prend du temps bâtir un échantillon représentatif…”

      Pas tant que cela, pour une droite l’erreur sur la pente diminue avec le cube du temps d’observation. Ainsi, une durée de 30 ans présente une erreur statistique 8 fois plus petite qu’une période de 15 ans. Évidemment, cela suppose un bruit gaussien, ce qui n’est pas parfaitement le cas des données climatiques qui sont soumises à des oscillations multidécadales. Cela donne toutefois une bonne idée.

    • Quand c’est rendu que le GIEC, la communauté scientifique, les climatologues, le roi de la patate et même la NASA conspirent contre nous, il est grand temps d’appeler les extra-terrestres pour qu’ils nous amènent en sécurité sur leur planète.

    • @jim777,
      Je pensais qu’on fesais partie de la conspiration, je ne sais pas si tu cache des intra-terrestres chez vous mais pour le ménage, ils sont très bon, j’en ai 3 chez nous et le plus magnifique c’est qu’il ne me coute rien parceque se ne font même pas partit de commerce d’immigrant illégale (le sujet à été voller a fabienne larouche auteur de virginie, toutes somme d’Argent faite avec se commentaire lui seront donc remis). LOL Bon fini la rigolade,
      Je suis parfaitement d’Accord avec thierry_m enfin quelqu’un qui comprend les statistiques, je sens que Manonelle ne sera pas d’Accords avec nous par contre, puisque j’expliquais la même chose en neuroscience dernièrement et elle n’a pas apprécié beaucoups. Les gens sous-estime le pouvoir de la variance en statistiques et encore plus en modélisation, en fais dans toutes les sciences, une données ou même un article isolé ne veut rien dire, ça prend des tonnes d’observation indépendantes, je dirais même de discipline indépendante, qui converge pour qu’une théorie ou une modélisation puisse être sérieuse

    • @ olivierpicard18

      Hahaha!

    • @manonelle
      18 Décembre 2009
      08h51
      Vous êtes bien drôle, ce n’est pas de la surspécialisation, les hésotériques crie toujours à cela, c’est tous simplement les limites du cerveau, vous avez surement un problème avec mon amie l’ordinateur, mais il est très utiles, Dror et Harnad on écrit un chapitre de livre très intéressant sur ce sujet, que ce soit un livre, un article, un papier ou un ordinateur, nous ne fesons que nous départir d’une charge cognitive trop grande pour nous. Depuis que la science existe, nous fesons cela, c’est simplement que de nos jours, avec l’ordinateur nous pourrions allez beaucoups plus vites si nous mettions ses ressources à pleine capacité si par exemple nous fesions du open-access la norme en sciences (d’ailleurs c’est en train de le devenir, et je rêve encore du jours ou la sciences pourra évoluer encore plus rapidement grâce à un open-access universelle) le ritme auquel les progrès scientifique vont se faire, sera tellement élevé que ce sera encore plus difficile de tous suivre. Le fais de ne pas pouvoir tous suivre ne sort pas de la surspécialisation, elle sort du fais que l’information n’a jamais voyagé plus vites.

    • @manonelle,

      Je vais vous posez une question puisque vous semblez avoir peur des machines, admettons que nous réalision une machine qui est toutes nos capacité (c’est théoriquement possible, je vous réfère a Alan Turing mathématicien homosexuelle, sur qui toute les méthodes utilisé en informatiques sont basée sur ses traveaux pratiquement, qui c’est suicidé trop jeune dut à sont homosexualité mais ça c’est une autre histoire) si on oublie le problème de la conscience qui est beaucoups plus compliqué comme searl la démontré (mais ça aussi c’est une autre histoire) donc assez pour l’histoire associé aux machines intelligentes et rentrons dans le vif du sujet. Donc comme je disais, si vous avez une machines qui reproduits toutes nos capacité, ne devons nous pas lui donner les mêmes droit que nous. J’ajouterais même, que présentement nous savons que plusieurs animeaux dépasses les capacitées cognitive des enfants humain, devons nous leurs données les mêmes droit que nous donnons aux humains? Sur le plan purement scientifiques oui et je n’ai aucun problème avec ça, le problème en sciences humaines et sociales, c’est que trop de personnes donne un aspect magique à l’humain, un statut intouchable qui relève des croyances, de la religions et de l’hésotérisme, l’humain est une machines de Turing extrêmement complexe oui mais une machines de Turing, d’ailleur la sécrétion de protéine, suit le même processuss que le principe théorique des machines de Turing, un ruban qui donne des instructions non

    • @Jim 777 : “Quand c’est rendu que le GIEC, la communauté scientifique, les climatologues, le roi de la patate et même la NASA conspirent contre nous, il est grand temps d’appeler les extra-terrestres pour qu’ils nous amènent en sécurité sur leur planète.”

      Voyez-vous, sans drek2, on n’aurait jamais eu l’idée d’ensemble du vaste complot mondial visant à imposer une dictature planétaire. Ça commencé avec pseudos-attentats du WTC qui ont servit de prétexte pour resserer les lois, puis la vaccination totalement inefficace qui a servit à ficher les gens et financer l’organisation conspirante et là le GIEC et l’Onu qui jettent les bases de quelque chose de gros

      Heureusement drek2 veille au grain et discerne les vastes conspirations mondiales qui implique des dizaines de milliers de personnes. Oui vraiment, nous devons une fière chandelle au type qui sans bagage scientifique parvient à tout voir et tout analyser.

    • Question statistique, vous avez beau spinner la chose, il n’y a plus de tendance à la hausse, les années les plus chaudes sont celles du début de la décennie. Il y a une hausse depuis plus de 200 ans, avant que l’homme émette massivement des GES et s’est ralenti voir arrêter au moment où il en émettait.

      Le GIEC est près à n’importe quoi pour faire peur, comme dire que les glaciers de l’Himalaya vont fondre dans 30 ans alors que les glaciologues parlent de 300 ans. Cette affirmation basée sur des “recherches” faites par des groupes de pression dont la WWF. Ça vaut pas cher la livre.

      “The UN panel on climate change warning that Himalayan glaciers could melt to a fifth of current levels by 2035 is wildly inaccurate, an academic says.

      J Graham Cogley, a professor at Ontario Trent University, says he believes the UN authors got the date from an earlier report wrong by more than 300 years.

      He is astonished they “misread 2350 as 2035″. The authors deny the claims.

      Leading glaciologists say the report has caused confusion and “a catalogue of errors in Himalayan glaciology”.

      http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/8387737.stm

    • La falsification de relevé de température, ce n’est pas de quoi de nouveau, surtout de la part de Phil Jones, directeur du CRU qui faisait parti du comité de rédaction du rapport du GIEC et dont les travaux, principalement les relevés de températures et les reconstructions de températures sont d’une importance capitales aux rapports du GIEC.

      Et dès 1991 Jones était démasqué, mais la fraude continua.

      Jones a fait la compilation des données de températures de l’Australie, mais, il a méthodologiquement ignoré toutes les stations météorologiques qui ne montraient pas de réchauffement, c’est à dire la majorité des stations.

      http://www.warwickhughes.com/blog/?p=317
      Il avait été démasqué dès 1991, mais il a continué à faire de même il semblerait. Il était le président du Climate Research Unit de l’université d’East Anglia et membre important du GIEC. Il faisait parti du groupe de chercheur qui ont court circuité le processus de révision par les pairs.

    • Nouveau cas de falsification de relevé par le MET et le Hadley Center

      “On Tuesday, the Moscow based Institute of Economic Analysis (IEA) issued a report claiming that the Hadley Center for Climate Change based at the headquarters of the British Meteorological Office in Exeter (Devon, England) had probably tampered with Russian-climate data.

      IEA analysts say Russian meteorological stations cover most of the country’s territory, and that the Hadley Center had only used 25% of such stations in its reports.

      Over 40% of Russian territory was not included in global-temperature calculations for unknown reasons, rather than the lack of meteorological stations and observations, according to the IEA.

      The data of stations located in areas not listed in the Hadley Climate Research Unit Temperature UK (HadCRUT) survey often does not show any substantial warming in the late 20th century and the early 21st century, said the IEA.

      http://global-warming.accuweather.com/2009/12/was_russian_climate_data_tampe_1.html

      La fraude est énorme, mais bon, un marché de billions de dollars est en jeu.

    • @drek2 Tu es encore a nous répéter de truc que tu as ramassé sur des sites conspirationnistes. Il y a des raisons pour ces omissions. D’autre part, ces attaques au sujet de la prétendue on été complétement démolies: les données montraient le même signal général mais comme il y avait beaucoup moins de stations le bruit était plus élevé et le “signal” disparaissait.

      De toute façon, tu pourra hurler tant que tu veux à la conspiration les données satellites cqui couvre 100% de la Terre et sont publiques montrent la même chose que les ensembles de stations au sol.

    • ;-DMessieurs vous direz à olivierpicard18 qu’il apprenne à lire, même quand on se donne la peine de préciser qu’on pose des hypothèses et qu’on s,amuse à spéculer de manière créative sur l’avenir il pense que toute le monde est comme lui et se croit aasez intelligent pour donner toutes les réponses.. alors qu’il ne peut même pas poser de Bonnes questions. L’humain est encore capable de se poser des questions, pourquoi ne pas essayer au lieu de s’endoctriner et croire que tout les monde est aussi paresseux et incapable de poser des bonnes questions et avancer des hypothèses par soi-même. Quand j’ai parlé de corps électrique…(ou d,énergie mes connaissance en électricité ne sont pas dutout avancées) je fesais référence aux corps astrals. Un livre que j’ai lu sur les voyages astrals et l’aura quand j’avais a peine 14 ans. J’ai mis en pratique les exercices a ce moment et fermé la parenthèse. Quand on aime comprendre on ne se contente pas des recherches des autres on veut toucher par soi-même par l’expérimentation. Beaucoup plus tard les scientifiques ont créer des appareils des appreils capable de photgraphier ses corps dou j’ai posé l’hypothèse que la vie n’est peut-être pas l’organisme en soit mais son ”essence”… vous avez noté les guillemets jespère àa veut tout de même dire quelque chose à ceux qui savent lire. Si l’homme (intelligent… pas nécessairement brillant) aime se poser des questions alors je peut vous confirmer messieurs qu’il en est de même de la femme. Malgré nos différences, c,est une particularité qui semble (qui semble?) commune.
      Toujours dans le jugement par dessus la tête M.olivierpicard18 (celui qui pense que le je vouvoit, je vais lui donner du Monsieur ça ve lui faire plaisir, je ne suis pas méchante quand même) il croit savoir en plus ce que les autres pense. Vous pourrez lui dire que je faisait de la programmation informatique dos 10-20-30 en 81 soit bien avant sa naissance. Alors que j’aurais pu lui changer ces couches, je suis intellectuellement encore aujourd’hui capable de le torcher. (facile de torcher quelqu’un qui donne dans les réponses au lieu des questions):-(Ha! AH! S’il vous demandent pourquoi je ne lui adresse pas la parole vous pourrez lui citer les siennes voyons ”je n’ai pas le temps de le lire… pour ce qui est de lire les références, je ne m’intéresse pas” parler avec quelqu’un qui ne sait pas lire et ne se donne pas la peine d,aller voir les liens qu’on fourni pour décrire un contexte alors c,est garpiller de la salive. Finalement question réchauffement climatique personnelement dans votre quotidient EMPIRIQUEMENT pour citer un mot nouveau de quelqu’un qui se disait déjà scientifique avant d,en connaitre le sens;_) Avez-vous un air climatisée ou songez vous a en avoir un si oui pourquoi? Y a-t-il eu un changement même subtil et graduel qui fait que ça change votre position d’il y a 30ans pour les moins jeunes sur la question. Votre voiture il y a 30 ans en était-elle équipée était-ce important pour vous a ce moment là et pourquoi ça serait différent aujourd’hui. Laissez faire les climatologue et compagnie les compagnie pharmaceutique qui vende a qui mieux mieux des créme protectrice avec non pas des niveau 1, 2 et 3 de fps, mais 30, 50 et combien déjà cette année? Ça change a tous les ans, je me demande bien pourquoi pas vous? Que pensez vous de l’issue de coppenag? Une porte est peut-être ouverte a d’autres voix ou d’autres voies? Bonne journée :-)

    • @manonelle : lorsque vous dîtes :

      “Y a-t-il eu un changement même subtil et graduel qui fait que ça change votre position d’il y a 30ans pour les moins jeunes sur la question. Votre voiture il y a 30 ans en était-elle équipée était-ce important pour vous a ce moment là et pourquoi ça serait différent aujourd’hui. Laissez faire les climatologue et compagnie les compagnie pharmaceutique qui vende a qui mieux mieux des créme protectrice avec non pas des niveau 1, 2 et 3 de fps, mais 30, 50 et combien déjà cette année? Ça change a tous les ans, je me demande bien pourquoi pas vous? Que pensez vous de l’issue de coppenag?”

      Pourriez-vous expliquer le lien que vous faîtes entre réchauffement climatique ET les ventes de crèmes solaires à FPS de 50 ?

    • @drek2 L’Institute of Economic Analysis, c’est un groupe de pression organisé apr les pétrolières lié au CATO institute aux USA qui a la même fonction.

      Voici qui explique ce qui s’est passé et pas la fabrication d’un lobbyiste.

      http://greenerblog.blogspot.com/2009/12/todays-buzz-is-about-moscow-based-free.html

      Bien sur mentir est une activité quotidienne pour quelqu’un dans le domaine des communication.

    • @simon_c mamonelle, drek2 et lefranc ne comprenne tout simplement et il réagissent en conséquence. La logique est la suivante: je comprend rien de ce que dire les scientifiques, le suis un homme (ou une femme) libre et personne peut me dire quoi penser ou faire. Ego, les scientifiques essayent de me manipuler pour leur profit personnel. etc. En arrière de cette réflexion, il y a une peur viscérale de perte de contrôle de sa vie, face à un monde devenu trop complexe et incompréhensible. Un argument qui illustre cet état d’esprit est : je suis capable de réfléchir tout seul et de me faire une idée par moi-même. C’est évidemment gratifiant mais aussi cela rejette totalement la possibilité que les réflexions de milliers de personnes brillante accumulées depuis des siècle pourraient être supérieure à leur réflexion individuelle.

      Ce que j’ignore c’est pourquoi, ce genre de personnage se ramasse systématiquement dans les forums scientifiques. Ma seule explication, c’est qu’ils ne font pas la différence entre science et pseudoscience car à leur yeux c’est exactement la même chose.

    • @manonelle,

      Félicitation pour vous, si vous voullez savoir mes habilités en informatiques, je n’utilise que la platforme UNIX (ma préférence est Ubuntu et Mac osX), j’utilise les language R, Sage, ANSI C, Labview, Python, Mathlab, SPSS (que j’utilise seulemkent quand je n’ai pas le choix, préférant R qui est programmable) et lorsque je n’ai pas le choix d’être sur windows tu peux ajouter Visualbasic.net, donc si je comprend votre logique je suis moi aussi, tous comme vous un spécialiste de l’informatique (je ne suis pas spécialiste de l’informatique d’ailleurs, un ami a moi qui a un doctorats en informatique me clanche donc, je lui laisse le titre de spécialiste), mais vous voyez ma questions ne touchais pas l’informatiques, si vous vous renseigner un peux, ça touche plutôt les sciences cognitive ;)

    • @Yvan_dutil,

      vous avez parfaitement raison, c’est drole comme je dis ça souvent aux Yvan_dutil, Ramses2.1 et récement Jim777 (qui me semble connaitre la science mais je ne l’ai vue poster que depuis hier) de ce monde

    • @olivierpicard18 J’ai oublié un point: le complexe d’infériorité. On se sent méprisé lors que l’on se fait dire que l’on se trompe alors on essaye de se valoriser en énumérant les choses que l’on a fait dans la vie: j’ai étudié dans tel domaine, j’ai vécu tel expérience, etc. C’est une caractéristique psychologique que l’on voit souvent. C’est aussi un peu pathétique parce que les gens ne se rendent tout simplement pas compte de la complexité des activités scientifiques. Ils ont tendance à croire que c’est aussi compliqué qu’un boulot “normal”. Un peu comme le hockey, c’est pas parce que tu ne joue pas dans la ligue nationale que cela t’empêche d’y jouer et de comprendre les règlements. Tu peux donc jouer les gérants d’estrades.

      Cela fait plusieurs années que je dis qu’il faudrait que quelqu’un psychologie produise une étude sur ce sujet.

    • @Yvan_Dutil 23h28

      Merci de votre précision, c’est bon à savoir. :) (D’ailleurs, vous exposez une faille dans ma comparaison à la résistance des matériaux dont la distribution est Gaussienne)

    • @Yvan_dutil,

      Hypothèse intéressante, je vais en parler a des amis, bien qu’officiellement je suis en psychologie et que ma spécialisation soit les sciences cognitives, je ne suis pas aptes à faire ce types de recherches, c’est la psychologie sociales qui s’y intéresse, j’ai justement une collègue qui a fais des études sur la perception des gens de la sciences il y a quelque temps, je vais lui dire votre hypothèse ;). Je sais qu’il y avait des résultats intéressant dans sont études, je vais lui demander la prochaines fois que je la voi et vous revenir la dessus :D

    • @thierry_m,

      Dans les modèles linéaires, ce sont les résidues qui sont répartit selon la distribution Gaussienne. Concernant l’erreur statistique, Yvan_dutil a parfaitement raison, mais je rajouterais que bien que le modèle est très peut d’erreur, il reste qu’il nous faut mieux comprendre les paramètres qui régule le climat pour avoir une modèle qui prédit de façon fiable les résultats. Donc en bref, notre modèle est fiables sur le plan statistiques, mais notre compréhension des variables fais qu’il existe des erreurs pour avoir une prédiction fiable de ce qui se passe, J’entend déjà les conspirados et le reste dire vous voyez, nous avons raison, je m’empresse donc d’ajouté que le modèle est assez précis pour que nous ayons une compréhension générale de ce qui se passe mais les modèles climatique doivent être rafiné pour avoir des précisions précises dans des endroits restraint sur le plan géographique. Le modèle devient de mieux en mieux à chaque année, mais encore beaucoups de travail reste à faire

    • Yvan_Dutil , tout ça n’explique pas pourquoi ceux qui font les relevés choisissent que les données qui disent ce qu’ils veulent et rejette le reste.

      Peu importe qui dénonce cet état de fait, il, reste vrai.

      Celui de l’Australie n’a pas été fait par un groupe de lobbyiste, mais par un scientifique en 1991.

      Ce qui détruit votre argument de lobbying fait par des méchants lobby.

      Votre incapacité de remise en question est contraire au pseudo esprit scientifique que vous êtes.

    • Le fond demeure, les groupes principaux de recherches en climatologie ont bidouillés les données pour leur faire dire ce qu’ils voulaient qu’elles disent et ce depuis très longtemps.

      L’exemple du CRU est le plus frappant, mais ce n’est pas le seul, celui de l’Australie que vous ne pouvez pas associé au groupe CATO, c’est plate mais c’est.

      Vous avez beau tenter de fuir les faits, ils demeurent quand même.

      Ceux qui nous vendent la thèse du réchauffement anthropique sont des falsificateurs de longue haleine.

    • @drek2,

      Les données qui sont rejeté en sciences le sont simplement parcequ’elle ont été démontré comme invalide, je vais vous citer en exemple, la prise de mesure pour les hormones à été longtemps prise par la salive, c’est simple à prendre et peux invasive, mais il existe plusieurs façon de mesuré le taux d’hormones. Donc certain chercheur ont pris plusieurs types de mesures du taux d’hormones pour valider se types de mesures. Ils se sont rendu compte que le taux d’hormones dans la salive à un délais, le temps que les hormones se rendre justement jusque là et que cette mesures est donc invalide. Si vous voulez plus d’information lisez sexing the brain. Dans ce petit livre qui visent simplement à expliqué au gens la complexité du cerveau, la chercheur donne aussi une mise en gardes, plusieurs personnes ont tendance à se fier sur de vieilles recherches, hors de nos jours les recherches avances à un ritmes tellement rapides que les méthodes et les données de plus de 5 ans en moyenne (ça dépend toujours des sciences, les recherches en biologies qui datte de plus de 5 ans sont souvent devenue désuettes, dans des domaines comme les sciences social et certaine partie des sciences humaines les gens cites des études qui sont encore fiables dattant de plusieurs année, la climatologie est comme la biologie une sciences qui avance à un ritme démesuré un peu comme les neurosciences) et donc une études qui dattes de 1991 n’est même plus considéré comme valide pour les climatologues. C’est comme si je sitais les travaux de Wundt (fondateur de la psychologie expérimentale) pour défendre une position en psychologie, je ne serais pas très pris au sérieux

    • @drek2,

      Maintenant vous en connaissez plus que les climatologues, soyez un peu sérieux, ce qui me fais rire ce sont les gens qui critiques la sciences en disant que les scientifiques vivent dans leurs tours d’ivoire (ce qui n’est vraiment pas le cas) et qu’ils sont autain, pour ensuite arrivé sans expertise et dire qu’ils ont tous tord. Franchement Drek2 un peux de rigeurs dans vos propos.

    • tous c’est négationniste du réchaufement climatique me font penser au géologiste qui avait expliquer la nécéssité de ne mettre que des choses scientifiques dans les livres d’école comme défense dans la cause au états-unie entre le créationnisme et la théorie de l’évolution, il expliquait que les créationnisme sortait des pseudo-fais pour nier le réchauffement climatique, et que lorsqu’il serait trop tard pour empêcher les effets néfaste des changements climatiques, ils sortiraient pour dire vous voyez nous vous l’avions dit leur du jugement de dieux à sonné plutôt que vous voyez, nous vous avions avertit, vous auriez dut faire attention. Dans un cas ce qui est magnifique est que la délusions reste jusqu’à la fin, alors que dans l’autre l’analyse rigoureuse de la réalité est demise. Comme dirais Dawkins, la religions et les croyances tuent de par leurs refues de batir des observations indépendante l’une de l’autre en laissant le peuple dans l’ignorance

    • @olivierpicard18 Un autre exemple plus proche du cas qui nous intéresse: la cosmologie. Il y a un petit groupe de scientifiques qui s’opposent à la théorie du Big Bang. Dans ce groupe, il y a des gens très respectables, des ingénieurs, des physiciens, etc. Le hic c’est que souvent leur théorie n’explique qu’une seule observation: typiquement le décalage vers le rouge. Souvent c’est une vieille théorie qu’ils repiquent pour leur besoin. Le hic c’est qu’ils font-fi des dizaines de nouvelles données publiées depuis l’époque où cette théorie a été émise.

    • Ici, on ne parle que de données de températures donner par les stations de météo.

      Comment est-ce que les scientistes du MET ont pu savoir si elles étaient invalides puisqu’ils n’ont pas d’autres moyens d’avoir la température?

      Ce qui est étange, c’est la majorité des stations ont été éliminés et seules celles qui avaient mesuré un réchauffement était gardé.

      Ici on ne parle pas données valides ou invalides, mais de cherry picking.

      Moi, je ne fais que cité une étude faite en 1991 qui démontrait que Phil Jones choisissait ses données pour que son relevé donne ce qui a été prévu qu’il devrait donner dès le départ.

      D’ailleurs, Phil Jones n’a jamais répliqué à cette révision de son étude et le même monsieur Jones est maintenant suspendu en raison du climategate.

      Votre ligne de défense monsieur Picard est bien faible, elle attaque le messager et oublie les faits, certes troublants, mais quand même.

      La science qui nous dit que l’homme est l’origine des changements climatiques est falsifiée et ça pète de partout maintenant.

    • @drek2,

      La température est mesuré par ce qui s’appelle des capteurs, plusieurs capteurs existent, et il faut les programmer en plus, donc plusieurs facteurs rentre en jeux, pour que les prisent de mesure soit valide ici. Encore une fois, vous démontrez votre incompréhension de la sciences, comme Yvan_dutil la dit encore un fois, en sciences, il faut que les fais concorde dans une théorie qui explique le plus grand nombre de donner possible, une théorie basée sur un fais isolé n’a aucun mérite. En science d’ailleur les fais ne sont pas glorifier comme vous le faites, c’est la théorie qui est au centre de la science, si la théorie explique plusieurs fais elle est valide, mais un fais isolé comme vous le faites ne représente rien, ils sont triviaux. Hey bien, elle est bien bonne, votre argument que j’Attaque le messager ne fais aucun sens, je vous explique comment la science fonctionne, si vous vous sentez attaqué c’est surement parceque vous ne faites pas de la sciences

    • @drek2 Pour ce qui est des données australiennes, il ne semble pas qu’il s’agisse d’un cas de manipulation volontaire.

      http://www.smh.com.au/environment/climate-change/british-to-review-data-on-weather-after-scandal-20091206-kcu5.html

      Encore là, cela semble un bel exemple des difficultés auquel on doit faire face quand on utilise des données provenant de sources disparates. Est-ce que cela changera quelque chose aux conclusion scientifiques? Non, ces données représentent moins de 1% de l’ensemble et elles ne sont probablement pas toutes “corrompues”. Par contre, cela donne de l’eau au moulin des négationnistes qui utilisent à fond de train le sophisme de la “solution parfaite”.

    • @drek2 “Moi, je ne fais que cité une étude faite en 1991 qui démontrait que Phil Jones choisissait ses données pour que son relevé donne ce qui a été prévu qu’il devrait donner dès le départ.”

      Utilisation de vieux articles pour baser son argumentation. As-tu validé si cette fameuse étude a été faite dans les règles de l’Art? Bien sût que non parce que la conclusion te convient. Récemment, certains climatologues ont voulu demander le code source de certains “dénialistes” qui dans un article montraient que le soleil est la cause principale des changements climatiques. Ils se sont fait d’aller se faire voir. Bizarre, c’est justement le genre de comportement que les dénialistes reprochent aux climatologues.

    • @Yvan_dutil,

      Le point que vous relevez est très intéressant, c’est un peu comme les créationnistes qui affirme que la théorie de l’évolution n’est pas scientifiques car il y a des pièces manquante, ils se basent toujours sur des vieux articles qui disent ils nous manquent encore des fosilles qui font le pont entre telle et telle espèce, la majorité du temps lorsqu’ils disent cela, de nouveaux articles sont déjà sortie qui montre les pièces du puzzle qui manquait. De plus, les scientifiques qui ont confiances en leurs données n’ont normalement pas de problèmes à donner leurs données puisque la réplications des résultats est ce qui nous donnent confiances en nos théorie, seulement les gens qui ne font pas de sciences n’aont pas de problèmes avec la non réplication de donnés ;)

    • @olivierpicard18 À mon avis, le mécanisme mental est plus subtil que cela. Toi et moi, on sait par expérience que la science quand on teste de nouveaux concepts c’est de la bouette. Avec le temps, la bouette se clarifie et devient limpide. Ce que la très grande majorité des gens connaissent en science c’est la version limpide ultra-testée (Loi de Newton, électricité et magnétisme, etc); encore que même que ces concepts simples sont généralement très mal compris.

      Faire des manipulations sur les données pour corriger des effets systématiques, c’est tout à fait normal. On peut vouloir avoir accès aux données brutes mais ce n’est pas toujours simple. Par exemple, à deux reprises après avoir terminer ma thèse on m’a demandé des données. Les deux fois cela m’a pris deux jours de travail pour en venir à bout car il fallait que je valide un paquet de trucs dont je ne m’était pas occupé car ils étaient pas important dans le cadre de ma thèse. Maintenant, mets toi dans le cas d’un ensemble de données plus complexe et disparate et tu vois le topo. Si tu ne comprends pas cela tu vas crier à al conspiration. La NASA a eu le même genre de problème avec ses sondes spatiales. Des conspirationnistes disaient que ne relâchait pas tout de suite ses images afin de laisser le temps d’effacer des traces d’extra-terrestre. Alors qu’en pratique, ce quelle faisait c’était du contrôle de qualité et de l’étalonnage. Depuis, elle rend les images publiques mais il n’y a à peu près rien à faire avec.

    • @Yvan_dutil,

      Tous à fais d’Accord, d’ailleurs je dis souvent à mes amis qui veulent se renseigner sur des sujets et qui vont vers la vulgarisation que c’est bien, mais qu’ils doivent faire extrêmement attention, puisque tous n’est pas aussi claire en fondamentale, bien sûr il y a les lois ultra-tester comme vous dites, mais c’est lois ne représente aucunement les connaissances actuelle que nous avons en science qui sont comme vous le dites un peu plus bouetteuse, c’Est l’expérimentation qui va les rendre moins bouetteuse. Pour les données, tous à fais d’accord, les gens oublie que les scientifiques utilisent très rarement les données brutes, nous devons les modifier, les ajustés aux types de test et de méthodologie que nous utilisons, ça aussi c’est dangeureux car souvent les négationniste utilisent des données brute valide, mais les modifications qui en sont faites rendent les données invalides et ensuite ils surinterprète des résultats

    • C’est involontaire, mais dans tous les cas, quand on met toutes les données, le réchauffement disparait ou s’atténue.

      Étrange que les tris faitent démontre tous la même chose.

      Autre chose, dans le cas de l’australie, on parle des reconstructions faits à partir des anneaux des arbres, moi je te parle de relevés de températures classique fait par une station météorologique.

      Le relevé auquel je fais référence a été produit en 1987 et a été révisé en 1991. Mais il est quand même utilisé dans le rapport du GIEC de 2007.

    • @drek2,

      Vous limitez la climatologie au station météorologiques, pour vous donnez un exemple c’est comme si vous veniez d’affirmer qu’il n’existe que des pommes vertes. De plus, la station météorologiques prennent la température ressentie la plupart du temps, cette mesures n’existait pas lorsque les mesures de bases ont été prise, ce qui peut biaisé les données, voilà pourquoi les négationnistes arrive à des résultats qui contredise toutes les observations faites par les climatologues, les vrais scientifiques peuvent facilement enlevé la parti ressentie dans la température donc ils doivent arriver au bon résultats eu. Le GIEC est justement un organisme qui ne nie pas le réchauffement climatiques, encore moins le rôles de l’hommes dans celui-ci mon ami

    • La climatologie se base sur le passé climatologique pour le comprendre et mieux prédire l’avenir, quand le passé récent est traffiqué tout les analyses qu’on a faite à partir de ces données ne valent plus rien.

      Le GIEC est un organisme politique qui vise à prouver que l’homme est responsable des changements climatiques et est près à bien des choses pas trop louangeable pour en venir à leur fin.

      Il est incroyable de voir votre réaction, c’est digne d’un fondamentaliste religieux qui refuse de voir que le dogme qu’il défend ne tiens pas la route.

      Vous refusez de voir que ceux qui disent que le réchauffement est d’origine humaine ont traffiqués les données d’une manière et d’une autre et qui ont empêché toute étude contradictoire avec les leurs être publié.

      Pourtant, ce que je dis c’est démontrable, preuve à l’appuis, pas vos élucubrations et c’est la même chose avec la thèse du réchauffement anthropique, pas de preuves….. Sauf de falsification et de cherry picking.

    • “Vous refusez de voir que ceux qui disent que le réchauffement est d’origine humaine ont traffiqués les données d’une manière et d’une autre et qui ont empêché toute étude contradictoire avec les leurs être publié.” drek2

      ===

      Des données totalement indépendantes de celles du CRU arrivent aux mêmes conclusions. D’ailleurs rien n’empêche un “sceptique” de recommencer avec les données originales brutes.

    • Les demeurés qui nient n’ont pas d’études sérieuses à proposer. Juste quelques trucs écrit par toujours les mêmes dissidents. Et souvent leur argument se résume au renvoi à des signatures d’une pétition sur un site web.

      Méchante gang de bouffon que ces “sceptiques” du climat. LOL

    • “Mon commentaire de 14:09 fait référence à World Meteorological ORGANIZATION pas association.

      mon erreur.” drek2

      ===

      Si c’était la seule. LOL

    • “Le GIEC est un organisme politique qui vise à prouver que l’homme est responsable des changements climatiques et est près à bien des choses pas trop louangeable pour en venir à leur fin.” drek2

      ===

      Commentaire typique du parano conspirationniste. MDR

    • @drek2, vous êtes plutôt commique.

      vous dites: “l est incroyable de voir votre réaction, c’est digne d’un fondamentaliste religieux qui refuse de voir que le dogme qu’il défend ne tiens pas la route.”
      et ensuite:
      “Pourtant, ce que je dis c’est démontrable, preuve à l’appuis”

      vous venez de nous donnez la preuve que ce que vous faites n’Est pas de la sciences, une preuve en sciences ça n’existe pas, il y a les fais, et la théorie qui permet de comprendre les fais, pas de preuve. Le seul personne qui parlent de preuvent sont normalement les religieux qui disent avoir la preuve que dieux existe car ils l’ont vue. Votre commentaire est donc invalide

    • @drek2,

      j’oubliais, vous dites qu’il n’existe pas de fais qui démontre le réchauffement climatiques, pourquoi est-ce-que toute les conférences d’expert en climatologie parlent de réchaufement climatiques? Est-ce-que vous affirmez que vous connaissez plus la climatologie qu’eux, s’il-vous-plais ne faites pas une manonelle de vous même la

    • Il n’y a pas 56 basses de données monsieur Ramses 2.1

      Il y a celles de la NASA et de la NOAA, c’est tout, celles de la NASA sont des plus douteuses, pour l’instant, j’ai rien de bien grave à reprocher à la NOAA(sauf le cherry picking), mais bon, les données du CRU auxquelles je fais référence, c’est celles utilisé pour l’élaboration du rapport du GIEC, ce n’est pas rien.

      Autre chose les 3 bases de données sont inter reliées CRU, GISS et GHCN, en fait, la plupart des données brutes des deux premiers proviennent du troisième. Et la troisième, pour l’Australie, par exemple, utilisait seulement 3 stations pour couvrir tout le territoire

      http://wattsupwiththat.com/2009/11/29/when-results-go-bad/

      Toutes en zone urbaine, donc plus sujette à l’effet ilot de chaleur.

      En passant, les données originales semblent en effet être vérifié par des “sceptiques”, c’est d’ailleurs pourquoi ça pète de partout.

      Nouvelle Zélande, Australie, Russie, etc.

    • J’ai dit qu’il n’existe pas de fait qui démontre l’influence de l’homme sur le réchauffement climatique, ce qui est très différent.

      En passant, c’est les scientifiques athées qui demandent une preuve de l’existence de Dieu, les religieux ont la foi, ils se foutent des preuves.

      Vous faites de la projection.

    • @drek2 Les ensemble de données sont semblables parce qu’ils proviennent tous de l’Organisation mondiale de la météorologie. Tu viens encore une fois de nous montrer que toute ta réflexion est basée sur ce que tu ramasses dans les sites conspirationnistes.

    • “Il y a celles de la NASA et de la NOAA, c’est tout, celles de la NASA sont des plus douteuses, pour l’instant,

      les données originales semblent en effet être vérifié par des “sceptiques”, c’est d’ailleurs pourquoi ça pète de partout” drek2

      ===

      C’est dans votre tête de demeuré que ça pète. LOL

      Qu’est-ce que ça peut foutre votre appréciation ? Croyez-vous que si ces données n’étaient pas fiables que les climatologues s’en serviraient ?

      Un autre pauvre bozo ignorant du web qui remet en question les travaux publiées en peer-review par des climatologues. LOL

    • Il y a eu un réchauffement depuis la fin des années 1700, c’est un fait qui n’est pas remis en question.

      D’ailleurs je vous conseil le papier de Syun-Ichi Akasofu, le directeur du centre international de recherche Arctique de l’Université de Fairbanks en Alaska sur le sujet.

      http://www.iarc.uaf.edu/highlights/2007/akasofu_3_07/Earth_recovering_from_LIA_R.pdf

      Un peu de science pour contrer la propagande ambiante, ça fait du bien.

    • “Tu viens encore une fois de nous montrer que toute ta réflexion est basée sur ce que tu ramasses dans les sites conspirationnistes.” Yvan_Dutil

      ==

      Exact on lit les mêmes niaiseries sur plusieurs forums et blogues et ces idiots s’abreuvent tous aux mêmes sites de conspiratos. :)

    • ROFL, Yvan Dutil, la WMO est alimenté par le le MET, VIA le CRU. Désolé

      “The Met Office Hadley Centre and the Climatic Research Unit of the University of East Anglia maintain the global temperature record – HadCRUT3 – on behalf of WMO.”
      http://www.metoffice.gov.uk/corporate/pressoffice/2008/pr20081216.html

      On est dans un domaine que je connais nettement mieux que vous.

    • Ramses2.1 Dutil est dans le champ, d’autre votre sarcasme devrait aller contre lui, pas contre moi.

      Mais bon, comme vous êtes un fondamentaliste, je peux comprendre votre réaction conditionné.

    • @drek2,

      J’ai croisé une amie aujourd’hui qui étudie en science de l’environnement, elle m’a soulevé un points intéressant, une fais que vous ne pourrez pas ignorer, les données prisent sur le climats dernièrement ont un grand problème (pas dans la prise de mesure non non) c’est dans leurs variances, un problèmes c’est que l’on ne peux pas se fier à des températures moyennes, pour la simple et bonne raison que la variances dans les températures n’as jamais été aussi élevé, ce qui veut dire que le climats est beaucoups plus instable qu’avant. Ce problème cause beaucoups de difficulté pour les modélisations puisqu’un variances extrême comme nous le voyons présentement veux dire que le climats est en périodes de changement intense, la température bien qu’il y avait de la variances sur de longues période de temps, n’avais pas de variances comparables à l’intérieur d’une saison et même d’une année, pendant une période de plusieurs siècle. Cette variances intra-saison et intra-année est observé depuis que l’activité humaine s’intensifie, que faites vous de cela?

    • C’est du spin, monsieur Picard. Il n’y a jamais eu de stabilité dans les températures. Et les méthodes statistiques et de modélisation s’améliorent et non l’inverse……

      À moins que……

    • @drek2, je vais déformer mononc serge, mais la déformation vos le coups lol
      Il faut êtrenégationiste Quand on veut faire le bien Être de ceux qui bâtissent Contre ceux qui fuckent le chien Il faut être négationiste Il faut semer l’espérance Dégouliner de justice Exsuder la tolérance

      tous comme mononc serge il y a une part de sarcasme dans mon commentaire, c’est drole comment les gens que vous citer sont toujours des chercheurs qui sont associé à une vision républicaine, seriez-vous républicain?

    • @drek2,

      Si vous dites que les températures n’étaient pas stable durant les derniers siècle, vous venez de niez une évidence qui est accepter en climatologie, les cycles courts ne sont pas jugés comme une instabilité, ils sont toujours présent même en période d’instabilité, ils sont donc ce qu’on appelle un bruit de fond

    • Je vous ferais remarqué que vous adoptez tous une attitude anti scientifique, vous refusez d’examiner ce qui va à l’encontre de la thèorie à laquelle vous adhérez et vous tentez de trouver des erreurs dans les données brutes pour les conformer à la théorie au lieu de réviser la théorie pour qu’elle explique mieux les données.

      On est sur un blogue religieux ou un blogue de science ici?

    • Ok, les températures du passé n’étaient pas instables, mais celles d’aujourd’hui le sont.

      Ok, je comprend maintenant……

      Je comprend qu’on fait du spin.

    • @drek2,
      Vous l’Avez dit nous sommes dans un blogue de sciences, la façon dont la sciences fonctionne pour changer une théorie, c’est qu’il faut qu’il y est une autre théorie, qui puisse mieux expliqué ce qui se passe, as mon savoir, vous n’avez proposé aucune théorie jusqu’à maintenant, de niée l’influence humaines ne permet pas d’expliquer les données qu’on observe, chose que nous avons fais plus souvent qu’autrement, mais la on ne les répétera pas juste pour toi parceque tu es négationniste

    • @drek2 Faut avoir du culot pour nous dire que tu connais mieux le sujet que nous. T’es même pas foutu de maitriser des notions de bases de physiques liées au problème. Toute ton information tu la piges dans des sites négationnistes. Prends cinq minutes pour lire les réponses aux problèmes soulevés. Tu va apprendre bien vite qu’il n’y a rien là.

      Une bel exemple, la question de l’ilot de chaleur. C’est un argument purement négationniste. C’est pris en compte dans l’analyse des données brutes par comparaison avec les stations météorologiques voisines. D’autre part quitte à me répéter, les stations météo au sol ce n’est qu’une partie des données. Il y a des montagnes de données satellite qui confirme les information prises au sol. Évidemment, tu va me dire que la NASA, Eumetsat, etc font partie de la conspiration. Toute ces données sont de domaine public, cela m’a été confirmé par un haut responsable de la NASA.

    • @drek2,
      un peu de sérieux, la majorité des gens qui nie le réchauffement climatiques sont des religieux. De plus, vous avez dit: “En passant, c’est les scientifiques athées qui demandent une preuve de l’existence de Dieu, les religieux ont la foi, ils se foutent des preuves.”
      Les scientifiques athés ne demande pas de preuve de l’Existance de dieux, ils expliquent la religions en fonction de l’évolution de notre cerveau et démontre que le concept de dieux ne fais pas plus de sens que de croire en une cafetière magique, ils savent donc que la religions n’existe pas et qu’elle est un construit humain

    • @drek2 “D’ailleurs je vous conseil le papier de Syun-Ichi Akasofu, le directeur du centre international de recherche Arctique de l’Université de Fairbanks en Alaska sur le sujet.”

      Le type en question est un expert des aurores boréales. C’est pas un climatologue. Un autre exemple d’utilisation d’argument d’autorité. J’ai lu son papier, c’est une hypothèse sans plus et qui plus est a été discuté depuis un bon bout de temps dans la littérature scientifiques.

    • @Yvan_dutil,
      j’ajouterais qu’il est la principale source des républicains, les sources des républicains sont toujours douteuse en sciences

    • Tiens la NOAA fait la même chose, elle trafique les donnée et en ignore pour donner une fausse impression de réchauffement des océans

      “D’Aleo comments on NOAA’s claim of ‘record’ sea surface temps: To enable them to make the case the oceans are warming, NOAA chose to remove satellite input into their global ocean estimation and not make any attempt to operationally use NASA’s Argo data in the process. This resulted in a jump of 0.2C or more and ‘a new ocean warmth record’ in July. ARGO tells us this is another example of NOAA’s inexplicable decision to corrupt data to support political agendas.”

      http://www.climatedepot.com/a/2979/Meteorologist-suggests-NOAA-is-manipulating-data-to-support-climate-claims-and-political-goals

    • L’argument d’autorité, c’est vous qui le faites en citant le GIEC ou en citant plusieurs organisations scientifiques qui n’ont pas de bases en climatologies, etc.

      Vous coupez pas mal court sur les compétences de monsieur Akosofu, tenez, un extrait de 2 lignes de sa bio

      “He has been professor of geophysics since 1964. Dr. Akasofu has published more than 550 professional journal articles, authored and co-authored 10 books and has been the invited author of many encyclopedia articles. He has collaborated with numerous colleagues nationally and internationally, and has guided nine students to their Ph.D. degrees.”

      http://www.iarc.uaf.edu/people/indiv/iarc_all_staff.php?photo=sakasofu

      Il est un physicien et professeur de géophysique.

      Je peux vous citer Igor Poliakov, du même centre de recherche pour vous démontrez que les changements en Arctique peuvent tous être attribué à des variations d’ordre naturelles si vous voulez, mais je l’ai déjà fait !

    • olivierpicard18, nul besoin d’avoir une autre théorie pour en contredire une autre. Si quelqu’un avance qu’il y a une force qui attire tout ce qui a sur terre vers l’espace, t’as pas de besoin d’élaborer une théorie contraire pour démontrer que c’est faux. C’est la même chose avec la justice. On a pas de besoin de trouver qui est le vrai tueur pour démontrer qu’on est non coupable.

      Votre argument est d’un ridicule, la théorie du réchauffement climatique n’est pas vraie jusqu’à preuve du contraire. C’est plutot l’inverse.

      Yvan Dutil, le problème dans les données de l’Australie, c’est qu’il n’y a pas de station voisine rapprochée.

      Autre chose, je parle de relevé météo de stations avant l’ère des satellites, du genre des relevés de 1800 à 1980. Est-ce que vous croyez qu’ils proviennent des satellites?

      C’est grand l’Australie… Et c’est encore plus vrai quand on retire des stations de nos relevés. Donc, non, l’effet Ilot de chaleur ne peut être corrigé si on se base sur d’autres stations qui subissent aussi cet effet pour le corriger.

      C’est triste non?

    • Yvan_Dutil, la NASA refuse de fournir ses données brutes de températures et les raisons pourquoi elles ont été souvent modifiées et toujours à la hausse.

      Le directeur actuel du Goddard Institute est un activiste dans le domaine du réchauffement notoire.

    • “Il est un physicien et professeur de géophysique.” drek2

      ===

      Pour chaque dissidents on peut trouver des centaines de scientifiques qui appuient les changements climatiques anthropogéniques.

      Désolé mais la dissidence ne fait pas le poids.

    • @drek2,
      la géophysique n’Est pas de la climatologie. C’est comme si un psychologue sociale se mettrait a faire de la neuropsychologie, il n’Est pas formé pour faire ça

    • @drek2,
      la justice n’Est pas de la sciences, vous venez encore une fois de démontré votre ignorance de la science

    • @drek2 “Votre argument est d’un ridicule, la théorie du réchauffement climatique n’est pas vraie jusqu’à preuve du contraire. C’est plutot l’inverse.”,
      non parceque la théorie du réchauffement climatiques explique les données observé en climatologie, encore une fois votre compréhension de la sciences est comparable à un ensemble vide

    • @drek2,
      “Autre chose, je parle de relevé météo de stations avant l’ère des satellites, du genre des relevés de 1800 à 1980. Est-ce que vous croyez qu’ils proviennent des satellites?”
      le réchauffement climatique et les données ammassé en 1800 sont plutôt douteuse, il faut se fier au données prisent par calotte glacière et autre types, en 1800 la science était tellement à ses premier balbuciment que nous pensions que nous pouvions calculer les facultés du cerveau en fonction des bosses sur le crane (ça se nomme la phrénologie) nous savons maintenant que c’était absurde

    • *”le réchauffement climatique et” n’avait pas sa place dans le dernier post, je voullais partir sur un autre idées mais les résultats de ses recherches sont encore en questionnement, donc dans le risque de dire quelque chose de faux j’ai opté pour ce qui est un fais incontesté

    • @drek2,
      “C’est grand l’Australie…” il n’y a pas juste l’australie qui est grande mon ami

    • @drek2 si tu avit pris 10 seconde pour lire le lien que tu m’a envoyé tu verrais que le docteur Akasofu est un spécialiste ds aurores boréales.

      C’est comme la prétendu manipulation des données. Tu as lu quelques part que quelqu’un fait une accusation de manipulation et cela devient il y a eu manipulation. Or, quand tu prends cinq minute pour lire l’information pertinente tu découvres qu’il n’y a rien là.

      Avec toi c’est toujours la même mécanique:

      -Un tel à dit que
      -Cela fait mon affaire
      -C’est donc vrai et tout ce qui pourrais contredire cette idée fait partie de la conspiration.

      Essaye 5 minutes de lire les réponses aux affirmations. Cela va relativiser tes conclusions au moins.

    • @Yvan_dutil,

      Vous vous rappellez quand je disais qu’un simple programme qui peut apprendre apprendrais plus vites que les conspirados de se mondes, et bien je crois que nous devrions tenter l’expérience

    • @olivierpicard18 Comme la mécanique est simple je pense qu’il ne serait pas trop difficile d’écrire un truc en JAVA qui utilise google scholar et des mot clé pour tenir une discussion. On aurait plus qu’à s’asseoir et manger des chips en regardant.

    • ramses2.1, le problème dans votre affirmation, c’est que les scientifiques qui étudient des thèses qui pourraient aller à l’encontre du réchauffement climatique n’ont pas de financement et si ils peuvent faire quand même leurs recherches, ne sont pas publiés. Si il y a bien de quoi que le climate gate démontre, c’est que la publication scientifique en climatologie a été pris en otage par les défenseurs de la thèse anthropique du réchauffement climatique. C’est pourquoi les climatologues, en particulier les nouveaux dans le domaine, chantent la même chanson.

      olivierpicard18 , la théories du réchauffement climatiques causé par l’homme est contredite par les observations, c’est d’ailleurs pourquoi les observations sont bidouillées. Un professeur en géophysique qui dirige une gang de chercheur glaciologue, océanographe, climatologue etc. J’imagine que ça lui donne une certaine crédibilité, du moins plus qu’un climatologue pris en flagrant délit de manipulations des données.

      Yvan Dutil, je n’ai pas lu à quelques part qu’il y a eu manipulation de données, j’ai vérifié les groupes de données brutes.

      Vous savez, vous pouvez avoir accès à la majorité des données en provenance de la majorité des stations météo à travers le monde.

      http://climexp.knmi.nl/click_s.cgi?someone@somewhere?monthly?149,17

      Vous avez accès aux graphiques et aux données brutes.

    • @Yvan_dutil,
      lol ça serait drole, en parlant de machine intelligente, je vous conseille de tappé a bayesian world nips workshop banquet dans google, vous y trouverai un clip intéressant fait par josh tennembaum du MIT, sur le clip c’est le gars en blanc, c’est a mourrir de rire, je prédit que drek2, ne pourra pas comprendre se qui est dit, mais toi et ramses2.1 devrais le comprendre

    • @Yvan_Dutil,
      je vais poster les lyrics de la chansons qu’ils ont fais lol:
      “I can sample the world Rational, short-lived, and bounded Tell me, Thomas, now when did You last let a coin decide?
      I can open your eyes Take you sample by sample With just one labeled example On a magic Markov ride
      A Bayesian world (Don’t you dare be exact) A hundred thousand hypotheses (Hold your breath – sample longer) I’m particle filtering And split merging I can’t go back to where I used to be
      A Bayesian world (Every step a surprise) With new proposals to pursue (Every movement gets better) I’ll chase them anywhere There’s no time to spare Let me share this Bayesian world with you
      A Bayesian world (A Bayesian world) That’s where we’ll be (That’s where we’ll be) If we have space (And time to waste) On MCMC ” (nips09)

    • c’est plate les boyz, mais pour l’instant, le robot pas très intelligent, vous as remis à votre place de nombreuses fois à cause des nombreuses faussetés que vous dites.

      Si votre seule et unique façon de défendre la théorie du réchauffement climatique causé par l’homme c’est d’attaquer le messager, ça vaut pas cher. Je suis peut-être un robot sans intelligence, mais si c’est le cas, vous êtes du vent, rien d’autre.

    • @drek2,
      Allez simplement voir sur you tube “A bayesian world” Nips 09 et vous comprendrez, plusieurs chose que je tentais de vous expliqués qui relève de la modélisation informatique, c’est tiré de résumé humoristique de nips workshop, nips qui veut dire neural information processing systems, tous le monde sais que le systèmes le plus compliquez à modéliser est le cerveau, écoutons les experts, et regarder si vous voyez un de ses termes dans vos supposé expert que vous citer?

    • olivierpicard18 , j’ai compris.

      Ça ne change rien au fait que les changements des 50 dernières années peuvent être majoritairement à attribuer à des phénomènes naturels, en l’occurence ENSO (El Nino) et des éruptions volcaniques.

      Voilà les conclusions d’une étude publié dans une des rares revues scientifiques révisées par les pairs qui publient encore des études qui disent que contraire du pseudo consensus.

      “5. Conclusion
      [34] We have shown that the Southern Oscillation is a
      dominant and consistent influence on mean global temperature.
      Shifts in temperature are consistent with shifts in the
      SOI that occur about 7 months earlier. The relationship
      weakens or breaks down at times of volcanic eruption in the
      tropics, and meridional heat dispersal likely accounts for
      this.”
      http://climatedebatedaily.com/southern_oscillation.pdf

      Les variations de températures sont majoritairement influencé par ENSO, mais aussi par les volcans.

      Voilà en PARTIE votre coupable monsieur Picard.

    • @drek2,
      regardé encore le vidéo, vous n’Avez pas compris, regarder le encore une fois…

    • J’ai regardé la vidéo, j’ai compris ici que vous faites références aux modèles dérivés de la théorie de Thomas Bayes, qui ont la prétention d’avoir une adaptabilité sans limite et d’être robuste.

      J’avoue par contre ne pas comprendre où vous voulez en venir, mais c’est carrément hors sujet, à moi que pour vous c’est une démonstration que les modèles climatiques sont valides ou qu’ils s’améliorent d’eux même?

      C’est à MON avis sans importance et hors sujet

      Ce qui est dans le sujet, c’est que les changements des dernières peuvent être attribués à des phénomènes naturels et coincident avec ceux ci, alors que l’évolution du climat ne coincident pas avec le niveau d’émission humaine de GES.

    • @drek2 Super Drek2 Là tu viens de nous prouver que tu ne comprend absolument rien à ce que tu dit et que tu ne fais que repiquer de l’information AVEUGLÉMENT. L’article de McLean et al, parle des perturbation sur la dérivée de la température. Cela veut dire que la tendance au réchauffement est enlevée avec le calcul de la corrélation. Bref si on enlève le réchauffement climatique, les changement de température sont essentiellement produit par l’ENSO et les éruptions volcaniques. C’est une erreur méthodologique digne d’un étudiant de première année.

      Toute le monde se demande comment ce papier a pu être publié. D’autant plus que les auteurs redécouvre un phénomène connu depuis des décennies. Certains pense que ce n’est que pour illustrer l’incompétence des dénialistes et éviter de se faire taxer de sectarisme.

    • Bonjour M. Cliche,

      la vidéo de M. Fortier nous montre essentiellement que la vieille glace a tendance à être remplacée graduellement par de la glace neuve à la faveur des étés successifs. Ce qui me semble un peu normal, finalement.

      La vidéo montre aussi deux autres choses : on perçoit bien la pulsation de la succession des saisons; et que le couvert de glace au plus fort de l’hiver demeure (très) semblable d’une année à l’autre et couvre à peu près tout l’océan arctique.

      La question qui me vient à l’esprit est donc: quel âge a la glace blanche présentée au début de la vidéo?

      La vidéo peut nous permettre de tenter une réponse. La première teinte de bleu plus pâle est, comme vous l’avez souligné, de la glace neuve, formée vraisemblablement durant l’hiver. À chaque année, la glace formée l’année d’avant devient de plus en plus pâle, pour finalement devenir blanche, comme une “vieille” glace. Il y a ainsi 6 ou 7 niveaux d’âge de la glace sur cette vidéo; la blanche au début datant donc de 7 ans et plus.

      La réponse à ma question peut faire changer radicalement l’interprétation de cette vidéo, à savoir s’il y a eu ou non depuis 1979 un réchauffement significatif. S’il s’agit d’une glace de 50 ans ou plus par exemple, je l’accorde, c’est troublant. Mais si elle n’a que 6 ou 7 ans, c’est beaucoup moins fort comme argument.

      Mais le plus important, dans cette vidéo, c’est qu’il y a autant de glace durant l’hiver au début de la séquence qu’à la fin.

    • Curieux; l’heure à mon ordinateur indique 9h07, pas 10h07?

    • @le_cyclope,
      Ce n’Est pas curieux, c’esst un bug de programmation, il ne tienne pas en compte l’heure avancé ou l’heure normale

    • @le_cyclope,
      “le bleu le plus foncé représente l’eau libre” si vous voyez qu’il y a donc autant de glace qu’au départ vous êtes bien cylope ou négationiste tous comme notre amis drek2. Vous oubliez une chose, la glace neuve vs la vieille glace ce n’Est pas du tous la même choses, parlé en au glaciologue et climatologue, vous aller apprendre que la vieille glace n’a pas la même propriété

    • @olivierpicard18

      Je vous suggère de relire ce que M. Cliche a écrit: “le bleu le plus foncé représente l’eau libre, et les tons intermédiaires la glace plus ou moisn récente. ”

      Et j’ai bien précisé que “La première teinte de bleu plus pâle est, comme vous l’avez souligné, de la glace neuve”.

      Il semble que je me serve mieux de mon oeil unique que vous de vos deux yeux…0-)

      Et je ne suis pas négationniste, ne vous en déplaise. J’évaluais seulement la valeur de l’argument apporté par M. Fortier avec sa vidéo.

    • @cyclope,

      Justement, vous devriez ouvrire vos deux yeux, la quantité de glace n’est pas la même qu’au départ

    • @drek2,
      Comme vous n’avez pas été regarder de façon sérieuse le vidéo, je vais vous expliqué ce qu’ils veux dire dans sont humour, les méthodes que les scientifiques utilisent sont toujours basée sur un échantillonage, l’échantillonage n’est pas une mesure exacte, c’est une approximation, de nos jours puisque les données voyages plus vites que la vitesse de la pensé, nous avons un échantillonage énorme sur les données climatiques, un échantillonage par définition peut se situé dans une partie de la population qui n’est pas représentative de la population, cette erreur est strictement relier au hazard, je peux par simple hazard tombé sur les valeurs extrème de la population. Le point que ça soulève est simple, lorsque nous avons un tas d’échantillon indépendant, si notre modèle ne prédit pas les résultats obtenue par l’échantillon et bien nous pouvons conclure que l’échantillon était dans la partie du au hazard, non représentatif de la population. Les climatologues ne nie donc pas ses données, ils savent simplement que ses données sont non représentative.

    • @olivierpicard18

      D’accord pour la quantité de vieille glace, mais pour la surface d’ensemble AU MOMENT DE L’HIVER, c’est semblable. Me semble que c’est facile à voir, même avec deux yeux….o-)

      De toute façon, ma question vise la vieille glace du début: quel âge a-t-elle? Et la réponse à cette question nous permet de juger de la validité de la vidéo comme démonstration.

    • @cyclope, le vidéo commence au 9e mois de l’année et ce termine au 10e mois de l’année, à ce que je sache, le 10e mois de l’année est plus en hiver que le dernier, ne voyez vous pas une différence de bleu foncé mon chère ami.

      Pour ce qui est de la vieille glace c’est très important la quantité, la vieille glace fond moins rapidement que la nouvelle glace, n’avez vous pas appris ce concepte encore, c’est la première chose qui est expliquer par les climatologue et glaciologue. Etes-vous un ami de drek2? votre discourt est pratiquement identique. Délusions et négationisme dans le discours

    • @olivierpicard18

      Pour ma part ça fait un bout que j’ai remarqué que la date est inscrite dans le coin supérieur gauche de la vidéo, et j’en ai tiré les observations nécessaires.

      Et je repose ma question, quel est l’âge de la vieille glace au début du vidéo; je comprends que vous préfèrez ne pas répondre à cette question, car la réponse pourrait débouter votre opinion. Si vous me dites que cette glace a 50 ans et plus par exemple, comme je l’ai dit, ce vidéo est particulièrement troublant. Sinon, sa valeur en tant que démonstration diminue.

      Et en passant, votre exemple à drek2 (que je ne connais pas personnellement soit dit en passant) sur l’échantillonnage statistique et l’inadéquation entre un modèle et sa base de données (”Le point que ça soulève est simple, lorsque nous avons un tas d’échantillon indépendant, si notre modèle ne prédit pas les résultats obtenue par l’échantillon et bien nous pouvons conclure que l’échantillon était dans la partie du au hazard, non représentatif de la population. “) est particulièrement dans le champs.

      Comment peut-on juger de la représentativité d’un échantillon lorsque sa fonction est justement de représenter la population? Une autre question sur laquelle vous devriez plancher un peu.

      Il ne vous est pas venu à l’esprit que si le modèle ne concorde pas aux données, il se pourrait que ce soit le modèle qui cloche?

      Et je vous rappelle finalement que je ne nie pas les changements climatiques, je discute de la valeur des arguments.

    • @cyclope,

      “Et en passant, votre exemple à drek2 (que je ne connais pas personnellement soit dit en passant) sur l’échantillonnage statistique et l’inadéquation entre un modèle et sa base de données (”Le point que ça soulève est simple, lorsque nous avons un tas d’échantillon indépendant, si notre modèle ne prédit pas les résultats obtenue par l’échantillon et bien nous pouvons conclure que l’échantillon était dans la partie du au hazard, non représentatif de la population. “) est particulièrement dans le champs.”

      Les échantillons suivent une distribution guassienne mon ami, dans une distribution gaussienne, les valeurs qui se situe à plus de 2 écart type de la moyenne sont définie comme étant des valeurs extrême, donc oui il y a des échantillon non représentatif. En science, l’argument de dire qu’une personne est dans le champs n’Existe pas, il faut une explication pour le méchanisme de fonctionnement ce que vous n’êtes même pas en mesure de fournir. Pour ce qui est de juger de la représentativité d’un échantillon, puisse que les échantillons suivent une distribution normale ou gaussienne, la majorité sont sous 2 écart-types, c’est une minorité d’échantillon qui ne le sont pas donc lorsque des échantillons ne collent pas à la majorité des autres échantillon pris, il est postulé que celui-ci n’est pas représentatif, une simple compréhension des statistiques nous permet de savoir ça.

      Pour l’âge de la glace, la vieille glace est normalement calculé en centaine et en million d’Années, les scientifiques savent cela et ne ferait pas de modèle sur de la vieille glace qui n’est pas vieille.

    • Je constate, mon cher olivierpicard18 que vous ne répondez toujours pas à ma question de l’âge de la glace sur le vidéo. Bon, tant pis.

      Et pour ce qui est de la statistique, vous me semblez mélanger allègrement données et échantillons (une collection de données issues d’UNE population) . On ne peut pas déclarer un échantillon non valide parce qu’il n’est pas comme les autres. Sa différence peut très bien être qu’il provient d’une autre population et qu’il soit représentatif de celle-ci. En quoi serions nous justifier de l’écarter?

    • @le_cyclope Vous avez raison la surface hivernale de glace ne diminue presque pas. En effet, le couvert de glace agit comme un isolant de sorte que moins il a de glace plus vite l’eau se refroidit, de sorte qu’au final il y a à peu près la même quantité de glace en hiver. Ce site vous montre l’évolution du couvert de glace au cours du temps.

    • Oups : http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/

    • Cyclope, il n’y a pas que les données qui suivent une distribution, normale, si vous ne le savez pas, vous le savez maintenant

    • Pour ce qui est de l’âge de la glace, je n’ai trouvé ce graphique.

      http://www.sciencedaily.com/images/2009/04/090406132602-large.jpg

      Évidemment, tout ceci n’est qu’une pure invention de scientifiques qui veulent augmenter leur financement.

    • Désolé, OlivierPicard18, mais les données issues d’une population non-normale seront également distribuées non-normalement, puique lorsqu’elles sont suffisamment nombreuses (au moins une centaine), elles représenteront adéquatement la population d’origine.

      Et je vous dirai que selon mon expérience, la distribution normale est probablement l’une des plus rares rencontrées en sciences naturelles. Et dans les faits, il n’y a aucun intérêt à étudier une distribution aléatoire normale (gaussienne). Une série de données d’intérêt contient simultanément une portion structurée masquée par une portion aléatoire. Le travail statistique vise justement à séparer ces deux portions. C’est la portion structurée que l’on tentera de modéliser, le coté aléatoire conditionnant jusqu’à un certain point la précision qu’on peut attendre du modèle.

      Dans le cas d’une série d’ÉCHANTILLONS (Collection de données) tirés d’une même population, la distribution des moyennes suivra une courbe normale, quel que soit la forme de la population d’origine, en autant que les échantillons soient composées de 30 données et plus. C’est ce qu’on appelle le Théorème de la Limite Centrale.

      Un échantillon sera jugé suspect s’il s’écarte trop du groupe, et le critère pour l’écarter n’est pas l’écart-type, mais bien l’erreur-type (l’écart-type divisé par la racine de n; n étant la taille de l’échantillon). En effet, l’écart-type est paramètre qui mesure la dispersion, alors que l’erreur-type est une mesure de la précision de l’estimation, car comme je viens de l’écrire, il dépend, en autre de la taille de l’échantillon (racine de n). L’erreur-type multipliée par le paramètre t de Student (tiré de la table, en fonction du nombre de degrés de liberté) nous donnera un intervalle de confiance de l’estimation.

      Dans le cas qui nous concerne, tous les échantillons devront être conservés dans le développement du modèle, à moins qu’on puisse démontrer qu’un échantillon en particulier présente une telle différence avec les autres qu’on l’on doive rejeter son appartenance à la population supposée avec un niveau de probabilité déterminé (usuellement, moins de 0,05). Il s’agit alors d’un test d’hypothèse. On ne le rejettera surement pas sur un critère arbitraire comme la dispersion, ce qui reviendrait à ne conserver que les données qui valident notre modèle, une attitude non-scientifique.

    • @cyclope,

      c’est sûr que les données sont distributé non-noralement sur la population, ça ne change rien au fais que les échantillons suivent une ditributions normale. D’ailleur je n’ai pas dit qu’il ne prenait pas en compte les échantillons non-représentatif, ils sont pris en compte, mais on ne change pas la théorie ou le modèle pour les expliquer, parceque l’échentillon ne représente pas un échantillon valide lorsqu’ils représente une mesures extrême.
      Pour ce qui est de l’erreur types, par définition, l’erreur-type d’une méthode d’estimation est l’écart-type de l’estimateur utilisé, j’ai parlé d’écart types simplement parceque le concept est connue des gens, ce qui est rarement le cas de l’erreur types.

    • “Tiens la NOAA fait la même chose, elle trafique les donnée et en ignore pour donner une fausse impression de réchauffement des océans”—-drek2

      Wouah ! Une chance que drek2 peut sortir les histoires sur le vaste complot. Le vaste consensus scientifique des méchants écologiste est battu en brèche par drek2, celui qui voit le vaste complot mondial. Impressionnant. Ça commence à être un très gros complot : les comités de rédaction des revues scientifique, le GIEC, le NOAA, la NASA… mais soyons rassurés, drek2 les débusque. Des milliers de personne, aucune preuve de complot (le climategate et un gros pétard mouillé, pour quiconque a lu là-dessus) mais croyons en coeur drek2. Wouah.

    • Peut-on nous aussi suggérer des questions?

      Si oui, en voici :

      Si on passait un tuyau au travers de la Terre et qu’on laissait tomber une boule de billard à une extrémité, est-ce que la boule ressortirait à l’autre bout?
      (en faisant bien sûr abstraction de la super-chaleur et la super-pression du centre de la Terre… d’un point de vue gravitationnel disons)

      Et dans le même ordre que votre question sur le cola. Il m’est arrivé de laisser des bières dehors en hiver pour les laisser au froid. Alors que plusieurs bières avaient gelées, pas les Corona. Par contre dès débouchonnées, celles-ci ont gelées à vue d’oeil. Les bouteilles ont gelées au complet en moins de 2 minutes.
      La question : pourquoi les bières mexicaines gèlent-elles seulement une fois décapsulées?

    • @monsieur_bleu “Si on passait un tuyau au travers de la Terre et qu’on laissait tomber une boule de billard à une extrémité, est-ce que la boule ressortirait à l’autre bout?”

      Théoriquement oui, le trajet prends 96 minutes de mémoire. Je me souvient plus cependant si le tube doit être courbe pour compenser la rotation de la Terre.

      Je sais pas trop pour la bière. Le taux de sucre doit jouer. Il se peut que les bouteilles de corona ne soient pas recyclée puisqu’elles sont importée ce qui fait que leur surface interne soit plus lisse, ce qui limite la formation de noyaux de nucléation. La baisse de pression subite lors de leur ouverture peut suffire à enclencher le processus de congélation.

    • “@drek2 “Et sur la terre, la proportion de CO2 est de 0,038% de l’atmosphère, selon les relevés des carottes glaciaires avant l’ère industrielle, le CO2 composait 0,028% de l’air ambiant.”

      Voilèa un argument tiré directement d’un site négationniste.” Yvan_Dutil

      ===

      Toujours le fun de les prendre la main dans le sac. ;)

    • @ ramses2.1 , simon_c , Yvan_Dutil , olivierpicard18

      Lors d’une entrevue, voici la dégringolade d’un écosceptique sans doute à la solde d’Exxon qui essaie de vendre son livre cousu de mensonges qu’il n’arrive pas à justifier.

      Le pauvre s’obstine à ne pas répondre à des questions simples sur le contenu de son ouvrage.

      Des questions de la part d’un journaliste scientifique, puis du modérateur lui-même.

      Une déconfiture mémorable, un château de cartes qui s’écroule: http://www.abc.net.au/news/video/2009/12/15/2772906.htm

      Une des perles de mes archives, un cadeau de Noël à tous ceux qui veulent reprendre espoir après Copenhague

    • @Jimm777 C’est Ian Plimer, c’est un géologue. Il ne comprend pas le phénomène. Tout ce qu’il voit dans sa perspective de géologue, c’est des changements naturels dans le passé.

    • ce qui me frappe, c’est que le debats qui etais senc/ [etre televis/, mais il a /t/ cancell/ puisque les /vidences pour le r/chauffement climatiques sont trop /videntes ;)

    • @olivierpicard18

      Vous connaissez Antidote ?

      http://www.druide.com/

      ;)

    • @olivierpicard18 Tu peux aussi essayer d’utiliser Firefox. Il y a un correcteur syntaxique intégré. Cela ne règle pas tous les problèmes mais cela diminue pas mal le nombre de fautes.

    • On va mettre son dernier message sur le dos de la boueeesson. :)

    • Pourquoi on trouve pas quelqu’un d’intéressé à alimenter et animer ce blogue ?

      Je reviens au travail demain (mercredi).
      JFC

    • @ramses 2.1,

      je ne peux pas installer antidote, mais j’utilise firefox, c’est simplement que la majorité du temps je travail en anglais, donc mon correcteur par défaut est en anglais, je viens de trouver une façon de le “setter” en français seulement pour cyberpresse pour le bien de vos yeux ;).

      Pour votre commentaire sur l’animation, je suis d’accord avec vous que ça fais un petit bouts de temps ;), ça ne m’a pas affecté j’étais pris dans un endroit reculer du Québec ou internet haute vitesse n’existe pas encore, hey oui, je n’étais même pas en Afrique, surprenant quand même. J’aimerais bien savoir si nous ne pouvons pas proposer un sujet d’article, car dans le nord comme nous n’avions pas internet nous avons discuté d’épistémologie et de la menace grandissante du créationnisme au Québec (le taux de créationnisme au Québec devient alarmant et si nous ne portons pas attention, nous allons ressembler au état-unie). Je crois, surtout pour plusieurs utilisateur de se blogue, qu’il serait bien qu’un article décrive en long ce qu’est la science, la croyance populaire est que la science fais un modèle théorique et qu’elle le supporte par des fais, ce qui est bien faux, c’est plutôt l’inverse, nous observons des fais et ensuite tentons de modéliser une explication qui se base sur les fais. Le fais que la croyance populaire est à l’inverse fais qu’il croit que la “science créationnisme” (Ce n’est pas une science, mais ils se donnent le titre) est vraiment une sciences, alors qu’il tente de supporter leur théorie religieuse par des fais, en ne cherchant seulement les fais qui font leur plaisir bien sûr.

      La raison pourquoi je vous propose se sujet, c’est que dans plusieurs pays du monde, les scientifiques ont fais des fondations pour expliquer au gens ce qu’est la sciences, la plus connue est la fondation de Richard Dawkins pour la raison et la science. Hors, à moins que je ne me trompe, au Québec, nous avons rien de comparables, je me dis que la tâche reviens donc à vous journalistes scientifiques de commencer le travail et éduquer les gens sur c’est quoi la sciences ;):D.

    • j’attendais bien une critique sur le pourquoi je déleste ma langue de molière, mais bon je vais répliquer avant les tirs ennemies. Je vais simplement citer michel sardou chanteur français dans sa chanson le france: “Longs courriers qui cherchaient un reve Et n’ont pas revu leur pays… J’étais la France qu’est-ce qu’il en reste Un corps mort pour des cormorans…Que le plus grand navire de guerre Ait le courage de me couler
      Le cul tourné à Saint-Nazaire Pays breton où je suis né Ne m’appelez plus jamais “France”
      La France elle m’a laissé tomber Ne m’appelez plus jamais “France” C’est ma dernière volonté

    • pour les ignares, je rappelles que la France aurait pus reprendre le Québec après la défaites des pleines d’Abraham mais elle ne l’a pas fais, voilà ce que les dirigeants français pense de nous donc je n’ai aucun respect pour la langue française, et je l’écrit bien comme je le veux comme les premiers dissident comme jean de Villon

    • pour les encores plus ignares, j’aimerais rappeler que durant la rébellions, seuls les anglais nous ont conduit à la victoire, hey oui même le bas canada étais pour la rébellions…

    • Bien écrire une langue ce n’est pas propre au français. L’anglais est aussi souvent mal écrit par les anglophones eux-mêmes. Il faut se forcer un peu quelque soit la langue qu’on écrit. Le français a l’avantage d’être très clair et précis quand on se donne la peine de bien l’écrire.

      J’écris et lis beaucoup en anglais moi aussi et je m’applique à bien écrire dans les deux langues. ;)

    • “donc je n’ai aucun respect pour la langue française, et je l’écrit bien comme je le veux comme les premiers dissident comme jean de Villon” olivierpicard18

      ===

      Vous allez pas tenter de nous faire croire que vous écrivez volontairement mal le français, pour des raisons politiques. LOL

      Vos raisons pour vous justifier sont plutôt comiques.

    • @ramses2.1 “Vous allez pas tenter de nous faire croire que vous écrivez volontairement mal le français, pour des raisons politiques. LOL Vos raisons pour vous justifier sont plutôt comiques.”

      Là-dessus, je dois t’appuyer. Il faut vraiment pas trop être au courant de la géopolitique dans le courant de 1760, pour blâmer la France de nous avoir “lâcher” et d’utiliser cet argument pour justifier de mal écrire en français.

    • @olivierpicard18

      Les faiTs, M. Picard, les faiTs….

      Je comprends, comme vous nous l’expliquiez récemment, que vous évitez d’utiliser les bons termes, malheureusement peu connus, pour ne pas mêler tout le monde…o-)

      , mais les “T” existent en anglais aussi.

      Allez, sans rancune…

      Et finalement, pour en finir avec ce sujet, comme il se doit de toute bonne chose, pouvez-vous enfin répondre à ma putain de question: La banquise “ancienne”, symbolisée par les portions blanches au début de la simulation, est de quel âge?

      Je vous rappelle, pour mémoire, les issues possibles: 50 ans et plus disons, la simulation me semble vachement démontrer le réchauffement; 6 ou 7 ans, c’est pas mal moins fort comme argument; entre les deux, ça reste à débattre….

    • o-)

    • C’est fou comme ce sujet suscite à chaque fois d’aussi long débat malheureusement, ce sont toujours les quelques mêmes personnes qui défendent le camps du ” le réchauffement climatique est une supercherie “. C’est indéniable et c’est un problème d’échange thermique très simple. La terre perd de l’énergie par radiation la nuit sous forme d’infra-rouge alors que le jour elle se réchauffe en raison du rayonnement solaire. Maintenant augmentons la concentration en CO2 et la nuit la terre se refroidiera moins vite. Peut-on démontrer que le CO2 absorbe les IR? Oui. Peut-on démontrer que l’activité anthropique contribue a augmenter les émissions de ce gaz vers l’atmosphère? Oui. Maintenant, les conséquences et l’importance qu’auront ces changements sur le climat futur sont du domaine de la prédiction. Vous pouvez en débattre tant que vous voulez mais de grâce cessez de dire que les changemenets climatiques sont une supercherie internationale n’ayant pour but que de subventionner des professeurs qui pourraient facilement réorienter leur sphère de recherche sur bon nombre d’autres enjeux environnementaux.

    • Je crois que la question n’est même plus de savoir si l’atmosphère se réchauffe (quoi que les évènements en Floride pourraient contribuer à relancer le débat!), mais bien plutôt de savoir si on doit accorder foi à toutes les “preuves” du réchauffement sans les soumettre à la critique scientifique. La réponse me semble évidente.

    • @le_cyclope

      Je suis bien d’accord, malheureusement beaucoup de personnes ne sont pas encore rendu là, je lisais ce billet du blogue de Mr.Cardinal et c’est sidérant de constater à quel point le mouvement négationiste semble prendre de l’ampleur.

      http://blogues.cyberpresse.ca/copenhague/?p=45

      Le problème est que les argument scientifiques requièrent pour la pluspart un certain niveau de connaissance en science afin de pouvoir être interprété correctement. Il n’y a qu’à penser à l’importance statistique de données climatiques d’un mois, d’une année, voir d’une décennie sur un changement qui s’échelonnera à l’échelle de siècles superposé aux variations naturelles du climat.

      Les arguments des conspirationistes s’appuient toutefois sur des bribes d’informations disciminées là et là recueillie et rassemblée judiceiusement afin de donner l’impression d’un tout cohérent et qui demande comme seule exigence particulière à l’analyse des lacunes flagrantes au niveau de l’esprit critique.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité