Le blogue santé

Archive de la catégorie ‘Général’

Lundi 14 avril 2014 | Mise en ligne à 13h30 | Commenter Commentaires (14)

Photographier l’accouchement

Archives LaPresse.ca

Archives LaPresse.ca

SOPHIE ALLARD

Seriez-vous tenté(e) de faire photographier votre accouchement ou celui de votre conjointe ? La photographie d’accouchement est de plus en plus populaire, les demandes de parents sont à la hausse, indique notre collègue Isabelle Audet dans un excellent reportage sur le sujet. De beaux souvenirs pour les parents, mais aussi pour les enfants. Une belle initiative que peu de photographes offrent au Québec. C’est que les conditions sont parfois difficiles, avec de longues heures de travail…

Voici un extrait du reportage publié aujourd’hui sur lapresse.ca (et publié auparavant sur La Presse +) : «Le 4 septembre 2012, quand il est devenu évident qu’elle allait accoucher, Stéphanie a prévenu son amoureux, quelques proches et Sarah Tailleur… sa photographe. Comme de plus en plus de futurs parents, elle a décidé de confier à une professionnelle le soin d’immortaliser son accouchement. Et du coup, dévoiler sa plus grande intimité sous l’objectif d’une caméra.

« Oui, je sais, on a en tête l’image d’une femme les pieds dans les étriers ! » D’entrée de jeu, la photographe admet en rigolant que son travail en salle d’accouchement peut évoquer des images absolument pas romantiques.

Pourtant, sur les photos qu’elle nous montre de la naissance de Mély-Anna, la fille de Stéphanie Bilodeau et de son amoureux, Mathieu, on ne voit ni scène sanglante ni gros plans d’entrejambe.

Sur l’une d’elles, Mathieu embrasse la main de Stéphanie et la regarde intensément. Elle semble inspirer profondément, les yeux clos. Sur une autre, on aperçoit une parcelle de drap inondée de lumière et, au-dessus, le regard heureux du père. On devine ici que le bébé est sur le point de naître.»

Seriez-vous prêt(e) à partager ce moment d’intimité qu’est l’accouchement avec un(e) photographe ?

Lire les commentaires (14)  |  Commenter cet article






Mercredi 9 avril 2014 | Mise en ligne à 10h42 | Commenter Commentaires (4)

Bière brune et barbecue

SOPHIE ALLARD

La saison du barbecue est à nos portes (pour ceux, bien sûr, qui le remisent durant l’hiver!). Gageons qu’il fera son apparition dans les prochaines semaines sur votre balcon. Bonne nouvelle pour les inconditionnels : la cuisson de la viande grillée serait moins néfaste pour la santé lorsque marinée dans la… bière !

On le sait, la cuisson de la viande sur le grill libère des composés toxiques (les hydrocarbures aromatiques polycycliques : HAP) considérés comme cancérigènes. Si la cuisson sur le grill est toxique, le risque peut être amplement diminué, ont découvert des chercheurs portugais à notre plus grand bonheur.

Ils ont fait tremper de la viande de porc pendant quatre heures dans trois marinades différentes – bière brune, bière blonde et bière sans alcool – avant de la faire cuire. Le résultat ? Étonnant ! La présence de HAP était réduite de 53% avec la bière brune, de 13 % avec la bière blonde et de 25 % avec de la bière sans alcool.

Bien sûr, les plats cuisinés sur le grill sont à consommer avec modération, mais pourquoi ne pas réduire leur potentiel toxique ? Avec de la bière, soit, mais aussi en évitant tout contact entre les flammes et la viande et en choisissant une viande maigre (le gras attise les flammes). Et on déguste dans le plaisir, sans culpabilité.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Mardi 8 avril 2014 | Mise en ligne à 10h49 | Commenter Commentaires (2)

VIH : se tester à la maison

SOPHIE ALLARD

Via l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi dimanche, les Britanniques ont désormais le droit de procéder à un test de dépistage du VIH dans le confort de leur foyer. On pense que cela aidera à atteindre les 25 000 Britanniques atteints du VIH toujours non diagnostiqués. En attendant, aucun test n’a encore été approuvé par les autorités là-bas, malgré une très forte demande.

Aux États-Unis, la FDA a approuvé en 2012 un test de dépistage maison, sans contrôle médical, selon le magazine Protégez-vous. Il suffit d’un échantillon de salive et, après 20 minutes, le tour est joué.

Au Québec, les avis divergent quant à la pertinence de tests maison. Oui, il faut plus d’outils pour améliorer le dépistage du VIH. Il existe déjà des tests simplifiés dont disposent certains organismes communautaires et CLSC. On prélève une goutte de sang au bout du doigt et on connaît le résultat au bout de quelques minutes. Toutefois, cette trousse n’est pas autorisée pour l’autodiagnostic, toujours selon Protégez-vous.

En attendant, plusieurs trousses peuvent être achetées en ligne, mais on se questionne sur leur fiabilité. Et si c’était un faux résultat positif ? Et apprendre que l’on est porteur du VIH seul dans notre salon, sans soutien psychologique et sans explication d’un professionnel de la santé, est-il souhaitable ?

Qu’en pensez-vous ?

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité