Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 11 juin 2014 | Mise en ligne à 15h27 | Commenter Commentaires (75)

    L’été et le vacarme du voisin

    Photo La Presse

    Photo La Presse

    SOPHIE ALLARD

    Ça y est, l’été est de retour et, avec lui, la chaleur, le soleil, la piscine, l’apéro sur la terrasse, le BBQ et LE voisin. Reclus dans sa tanière tout l’hiver – si on est chanceux ! – le voilà qui reprend vie et, du coup, du service. Il bricole pour tout et pour rien, comme si sa vie en dépendait, et transforme le quartier, en apparence paisible, en un chantier de construction sans fin, en un parc industriel improvisé. Beaucoup, beaucoup de bruit pour rien.

    «On sait (…) qu’entre voisins, les problèmes liés au bruit sont au premier rang des causes de conflit», indique-t-on sur le site du Regroupement québécois contre le bruit. Musique à tue-tête, aboiements incessants, tronçonneuse (oui,oui!), tondeuse à 6 h, fêtes qui s’éternisent… Ma collègue Lucie Lavigne a déjà écrit sur le sujet. Une fois de temps en temps, ça va. De façon répétitive jusqu’aux premiers froids ? Non.

    Selon un sondage réalisé par Bruit et société, un site de référence sur le bruit au Québec (2005), 91 % des gens sondés prennent en considération le facteur bruit lors de l’achat d’une maison. On ne peut malheureusement tout prévoir…

    Selon la Loi sur la qualité de l’environnement du Québec, le bruit est un contaminant. Selon l’OMS, il s’agit même «d’une menace pour la santé publique». Pourtant : pas de législation provinciale sur la question. Ce sont les villes qui règlementent pour « définir ce que constitue une nuisance et pour la supprimer, ainsi que pour imposer des amendes aux personnes qui créent ou laissent subsister des nuisances», indique-t-on sur le site Protégez-vous qui a consacré un excellent reportage au bruit en 2011.

    Selon Protégez-vous, «plusieurs municipalités québécoises ont retenu les normes de 45 à 60 dB(A) (décibels A) le jour, et de 38 à 55 dB(A) la nuit en fonction du zonage. La Ville de Montréal limite le bruit mesuré à l’extérieur le jour à 60 dB(A); à Laval, c’est 55 dB(A)».

    Un marteau-piqueur (à 10 m) : 100 dB(A)

    Une tondeuse : 95 dB(A)

    Rue bruyante : 80 dB(A)

    Vent dans les feuilles : 20 dB(A)

    Ceci dit, une fois que l’on sait que le bruit est excessif, comment peut-on régler le problème ? D’abord en abordant LE voisin et en lui faisant part du dérangement. Le hic ? Souvent LE voisin bruyant est aussi LE voisin détestable. Difficile alors de lui faire entendre raison. Alors, on lui envoie une première lettre en détaillant le bruit. Puis, une deuxième. Rien n’est fait ? On avise la police qui peut intervenir le cas échéant.

    Un bruit, même si on l’entend au quotidien, peut entraîner des troubles de santé, dont une hausse de la tension artérielle et la sécrétion d’hormones de stress, des problèmes digestifs, une consommation accrue de médicaments, des troubles de santé mentale. La nuit, le bruit trouble le sommeil, parfois même sans que l’on s’en rende compte.

    Quel bruit vous agresse le plus ? Avez-vous déjà vécu une expérience désagréable avec un voisin bruyant ?  Est-ce que cela a fini par se régler ?

    Bon courage à tous ceux qui aspirent au calme et à la quiétude chez eux… Même en été !


    • À moins de vivre dans le bois et encore, tout le monde a eu à transiger avec un voisin bruyant. Le savoir-vivre n’est pas inscrit au code génétique malheureusement et ces voisins comme vous dites, vous répondront qu’ils “sont chez eux et qu’ils vont faire comme ils veulent, qu’ils payent leur loyer tout comme vous”… N’essayez même pas de raisonner avec eux à moins de vouloir subir des représailles.

      Musique à tue-tête, ils vous imposent leurs choix (j’ai connu un fan fini d’Elvis et de Céline Dion qui me donne de l’urticaire). Je ne comprendrai jamais non plus pourquoi certains sont incapables de laver leur bagnole sans mettre la boom-box dans le tapis.

      Chien qui jappe et qui fait ses petits cadeaux sur le terrain des autres.

      Tondeuse à 8 heures le samedi matin quand on espère tous dormir un peu plus tard.

      Enfants qui hurlent dans la piscine et dont les parents sont trop tarés pour se rendre compte que tout le monde a une piscine sur la rue, mais que leur progéniture est la seule qu’on entend partout.

      Feux à ciel ouvert qui percent de jolis trous dans tout ce que vous avez comme auvent, chaise ou abri en tissu, en plus d’empester votre lessive qui sèche gentiment sur la corde.

      Ceux en logement qui vont s’établir dans un 3e étage avec 3 enfants en bas âge et qui sont incapables de leur demander de jouer sans faire trembler la bâtisse, à défaut de les amener au parc ou jouer dehors.

      Société individualiste. J’ai beau aimer l’été comme tout le monde, c’est toujours avec soulagement que je vois revenir l’hiver. Je plains ceux qui sont locataires et qui ont ça comme voisins.

    • Une culture qui valorise le silence est nécessairement supérieure.

    • Mon voisin le plus bruyant, constamment, c’est l’aéroport PET et aussi Bombardier-la-nuit. La nuit dernière, un avion au départ à 0h22 pour Istanbul – en retard – un à 1h47 pour Casablanca qui aurait dû partir à 22h30. Pourquoi ne pas les avoir retenus jusqu’au matin? Essayez de vous battre contre de tels voisins…

      Un peu de tondeuse le jour, ça passe. La souffleuse à feuilles, je ne comprends pas que quiconque s’en serve, parce que ce que j’ai pu constater dans l’entourage, c’est que c’est bien moins efficace qu’un bon grand râteau.

      Une amie a quitté notre arrondissement pour … Blainville et dit qu’elle dort ses nuits comme jamais elle n’a dormi depuis un nombre d’années. Par contre, les enfants des voisins jouaient au basket à 7h du matin, mais elle semble avoir trouvé le moyen de les raisonner. Mais malgré tous ses efforts et ceux de nombreuses autres personnes, l’aéroport, rien à faire! Les pauvres Pollués d’Ahuntsic-Cartierville ont beau faire une campagne de financement, je les plains. Et ADM ne donne jamais d’information adéquate, mais plutôt ment comme un arracheur de dents!

    • La vie est bruyante. Si vous aspirez à une vie monastique, entrez dans les ordres! J’ai, au contraire, eu des expériences désagréables avec des voisins hypersensibles:

      1. Souper entre amis sur le balcon. Pas de musique. 8 heure le soir. Tout le monde est sobre et discute calmement. La voisine, hystérique, nous engueule parce qu’elle travaille de nuit et qu’elle doit se lever dans 3 heures. Désolé chérie mais c’est pas mon problème. Achète-toi un air climatisé et ferme tes fenêtres.

      2. Autre édifice. Autre voisine. Souper sur la patio avec ma douce moitié. Nous sommes deux. Au rdc. Pas de musique. Un petit sushi tranquille un mercredi soir. Discussion sur nos projets de vacances. Nous sommes de retour à l’intérieur à 8:30. Le lendemain, plainte du concierge à l’effet que la voisine du 3e nous avait “endurés toute la nuit” et qu’elle lui enjoignait de nous poursuivre pour bruit excessif. Physiquement, nous étions à moins de 10 mètres d’elle alors je n’ai aucun doute qu’elle a entendu chaque mot de notre discussion. est-ce pour autant du bruit excessif? Non. J’ai été très clair avec le concierge: Sans corroboration des policiers, je n’accepterai aucune plainte de ce genre. Si elle insiste, je la poursuis pour harcèlement.

      3. Récemment, une voisine est venue me voir pour me demander de signer une pétition demandant à un de mes voisins de ne plus couper son gazon la fin de semaine car ça dérange le repos des gens qui travaillent la semaine. Mon voisin coupe son gazon l’après-midi… Je n’ai pas signé.

      J’ai toujours l’impression que ces hypersensibles vont finir en page couverture du Journal de Montréal, auteurs d’un drame scabreux. Ces gens sont généralement reclus, solitaires et ont peu d’amis et d’activités. Ou ce sont des “drama queens” qui n’ont rien de mieux à faire que de s’inventer des faux problèmes. Je serais curieux de voir le taux de cancer ou de maladies mentales de ces gens. Je suis triste pour eux et ne changerais pas de place avec eux pour tout l’or du monde.

      Nous vivons en société. Ça implique d’endurer les autres car les autres nous endurent.

    • Je dois l’avouer je suis un voisin bruyant pour certain de mes voisins!!

      J’ai acheté une maison des années 1960 qui je suis en train de complètement retaper et comme je travaille à temps pleins la semaine, je dois faire ça la fin de semaine… Revêtement extérieur, toiture (avec rajout de pignon) construction d’un garage et je refais le balcon aussi. (un gros travail à l’intérieur à aussi été fait mais comme les voisins l’entende pas c’est un moindre mal!)

      Donc si je veux que les choses avancent dans les rares moments que j’ai de disponible je dois commencer si je veux finir donc il est évident que le samedi matin je veux commencer à 8h00 parce que vers 20h00 je dois arrêter de toute façon (noirceur et respect de voisin avec des enfants). Donc si je devais être correct avec tous mes voisins je pourrais travailler seulement 2-3 heures par semaine sur ma maison ce qui ferait que mon projet prendrait des années!!!

      Croyez moi j’essaie de me modérer étant donné que je suis un lève tot de nature 5h30 est mon heure pour commencer la journée! Donc il est évident que pour moi même commencer à 8h00 est de la torture!! Mais, la plupart de mes voisins disent qu’avant 10h00 je devrais rien faire!!

      Je comprends que je peux paraitre irritant pour mes voisins actuellements mais bizarrement quand j’ai eut fini ma toiture (je m’attaque au revêtement extérieur en fin de semaine!!) plusieurs voisins mon félicité de mon travail et m’ont avoué que la rue allait être plus belle avec ma maison maintenant retaper parce qu’elle avait vraiment besoin d’amour!

      Je pourrais faire affaire avec un contracteur qui ferait ça de semaine et j’en suis convaincu que mes voisins seraient très heureux de ça mais ça me couterait 4 fois le prix et mon portefeuille me le permet pas.

      Désolé cher voisin d’ici novembre le vacarme devrait être fini!!

    • zenyth

      Je remercie , la Chance , Dieu , l’ Être Suprême , le Grand Tout , le Hasard , le Néant , l’Insondable

      de pas avoir un voisin qui est autant au Nadîr du civisme que vous .

    • Ma voisine s’amuse à passer son ”Shop Vac” dans son stationnement et son inter-bloc à… 2:00 de l’après-midi.
      Mon voisin d’en face a 3 enfants en bas âges qui courent autours de la maison sans arrêt. Des fois, le plus jeune tombe et se met à pleurer.
      Mon vieux voisin aime recevoir ses amis (2-3 fois par mois et sur semaine) et des fois, ils chantent en choeur jusqu’à… 22:00.
      Tous les soirs vers les 18:30, c’est un défilé de vélos à 4 roues, de poussettes, de tricycles qui passent devant chez moi pour aller jouer au parc. Et ce, pendant que nous soupons dehors. On entend les bruits des petites roues de vélos, les cris enthousiastes des enfants et des fois des pleurs aussi.
      Nous, nos enfants on joué pendant des années au hockey dans la rue (quelquefois ils y jouent encore), en plus nous avons reçu et recevons encore ”à tours de bras” sur la terrasse.

      Tout ceci est ce que j’appelle la vie de quartier. Celle qui nous fait connaître nos voisins. Des fois elle est agressante mais la plupart du temps elle est ben correcte. On s’en acommode facilement.

      Mais tout n’est pas toujours rose. Dans une rue, un condo, un bloc appart, il y a aussi toujours une personne déplaisante, un colon quoi. Une personne pour qui son bonheur, ses petites affaires sont plus importantes que les autres. On doit faire avec. Nous, c’est une famille de 4 enfants qui hurlent ou qui mettent la musique au plus fort. On les entend malgré leur haie de cèdres de 7′ de haut. Imaginez le bruit qu’ils font. Leur dernière trouvaille est l’achat d’un drome. Ils s’amusent à aller voir ce qui se passe dans la cours des autres. Le ton a vite monté samedi soir dernier quand le drome est allé filmé chez ma 2ème voisine. Celle-ci recevait un couple d’amis et n’a pas du tout apprécié son intrusion (avec raison). Et la ville n’a pas de réglementation pour cela. Oui, on s’enligne pour un été plus difficile… Il n’y a pas que le bruit qui peut être un problème.

    • Le respect est une question d’éducation et de savoir-vivre. Nous avons beau vivre en société, cela ne veut pas dire que nous avons le “droit” (ah! la fameuse notion de droit chez les Québécois…) de faire ce que bon nous semble à toute heure du jour et de la nuit. Quand c’est rendu que des municipalités sont obligées d’adopter des règlements pour empêcher le démarrage de tondeuse à 8h le samedi matin, c’est grave…L’inverse s’applique également : nous vivons en société. Si vous ne pouvez vous passer de vos tondeuse, scie, tronçonneuse et autre bebelles à partir de 8h du matin, allez vivre en campagne…

    • @jolico

      La on parle d’un aéroport, s’il n’y avait plus de vols de nuit imaginez-vous la congestion le jour? Si vous demeurez près d’un aéroport vous êtes conscient des conséquences et vous savez d’avance que ce sera bruyant contrairement a un loyer ou tu ne connais pas le degré de savoir vivre et de respect des voisins.

      @zenyth

      Je suis bien d’accord avec vous il faut savoir faire la part des choses, à moins d’aller vivre dans le bois ou en campagne, des voisins on en a et il y en aura du bruit c’est normal… il y a effectivement des hyper sensibles.. j’en ai connu aussi, je crois simplement qu’il y a du monde qui ne devraient pas vivre en société…

    • j’ai regle le probleme des chiens du voisin avec un vieux telephone inteligent , un amplificateur et l’application “moskito” , et un peut de programation , des que pitou jape moskito entre en action et le pauvre chien rentre dare dare chez son maitre

    • @financeboy,

      Le mot qu’on retient le plus dans votre intervention : “je”. J’AI acheté. JE suis un lève-tôt. Si JE veux. Personne ne vous a obligé à acheter une maison des années 1960 que vous devez retaper la fin de semaine; c’est votre décision, votre choix, que vous imposez à vos voisins. Votre texte est un parfait exemple d’égoïsme.

      @zenyth,

      Une plainte peut être non fondée, mais à deux plaintes on commence à se poser des questions.

    • jeanfranc

      12 juin 2014
      09h09

      Même à la campagne il y a du bruit.
      Je réside depuis 3 ans (retraité) dans un petit village de 400 habitants. La semaine c’est le silence presque total. Que les oiseaux, le bruits des feuilles, le bonheur…

      Mais bon sang il faut bien le tondre ce gazon de temps en temps. Et je trouve normal d’avoir un festival de tondeuse le samedi après-midi. Normal également d’entendre quelques joyeuses festivités les beaux soirs d’été. Il est court notre été ! Et mon voisin qui lui travaille encore la semaine, a juste les week-end pour refaire sa galerie. Lui donner un coup de main, quelle bonne idée, ca ira plus vite et le silence reviendra d’autant plus vite et les relations seront agréables.

      Savoir-vivre ! Le mot magique.

    • @q.terreux

      Entièrement d’accord avec vous :-)

    • Il faut endurer mais il y a des limites. Le voisin qui tond sa pelouse le samedi à 18:00 alors que beaucoup de gens soupent sur leur terrasse autour, c’est un peu “choisissez-votre-mot-qui-ne-se-fera-pas-censurer” !! Et c’est toujours comme ça car il travaille le samedi. Mais pas son garçon !!

      Pour avoir expérimenté la Ville et la banlieue, je préfère la banlieue.

      @kirkpitaine
      C’est SON choix d’avoir acheté une maison des années 60. Et pourquoi lui reprocher ? Il ne l’a pas acheté pour son voisin !!!
      Qu’est-ce qui aurait été mieux ? Qu’il se fasse construire un néo-manoir et qu’il soit endetté pour 40 ans ? Qu’il ne rénove pas sa maison, qu’elle tombe en morceaux et qu’il perde son investissement ? Développement durable, vous connaissez ? Il fait une faveur à la Société en rénovant une batisse probablement mieux construite que les nouvelles constructions.

      Ma maison a 50 ans également. Comme toutes les maison autour. Il y en a toujours un qui rénove sur la rue depuis 10 ans et surement pour les 10 prochaines années. On vit avec parce que moi avec, je dois rénover.

    • @gl000001,

      Hé, ma maison a plus de 60 ans, alors ne me faites pas la leçon sur les néo-manoirs ou je-ne-sais-quoi d’autre.

      Il y a une méchante différence entre rénover de temps en temps et complètement retaper une maison d’un seul coup, voire faire un flip. Il le dit lui-même : “Je pourrais faire affaire avec un contracteur qui ferait ça de semaine et j’en suis convaincu que mes voisins seraient très heureux de ça mais ça me couterait 4 fois le prix et mon portefeuille me le permet pas.”

      On ne parle pas d’une ou deux fins de semaine de travaux bien mérités, on parle de vacarme constant durant tous les weekends, parce qu’il s’est lancé dans un projet trop grand pour ses moyens, probablement dans l’optique de faire du cash. Ses voisins n’ont pas à payer pour ça.

    • Drôle de billet, drôles de commentaires… Les uns et les autres s’accusent d’égoïsme, d’individualisme et de narcissisme. On se lance les fameux… “vivre en société”; “savoir-vivre”, “respect”. On fait référence au droit des uns au silence et au droit des autres à la vie quotidienne. Nous devrions peut-être plutôt nous pencher sur l’éthique qui représente, non pas le “dévouement du citoyen pour l’État, de l’individu pour la collectivité” (Antidote), mais bien la nécessité de se pencher sur le processus de délibération qui mène vers nos ensembles de règles et de normes, ceux qui guident notre vivre ensemble. L’éthique qui nous oblige à réfléchir et à discuter, mais surtout à faire des compromis. Une activité qui demande un peu d’empathie, cette capacité à se mettre à la place des autres (pire de s’identifier à eux), chose qui semble manquer autant du billet que de la majorité des commentaires. Pas trop difficile d’imaginer qu’on est les premiers responsables de notre panne démocratique quand on arrive même pas à s’entendre sur notre rue.

    • Deux lignes de conduite dans ma vie:

      1-Ne fais pas suer ton prochain (ou avec l’autre mot…)
      2-Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse.

      L’essayer , c’est l’adopter…

    • @kirkpitaine
      Votre dernier paragraphe … vous n’en savez rien !!! Alors, pas de leçon vous non plus s.v.p ?

    • Le bruit est inévitable. Les enfants jouent et crient. Un quartier sans enfants est un quartier mort et plate. Est-ce que les enfants doivent crier entre mettons 9 heures le soir et 9 heures le matin?

      Le monde travaille. Les horaires 9 à 5 du lundi au vendredi ne sont plus la norme mais l’exception. La pluie est souvent au rendez-vous, on fait les travaux qu’on doit faire quand on peut, pas quand on veut. Mais dans une certaine fourchette de temps raisonnable, est-ce obligatoire de faire ça tôt le matin, tard le soir? L’heure du souper je regrette, la tondeuse du voisin n’a jamais dérangé ma digestion. Faudrait en revenir. On peut CHOISIR d’en être irrité, moi, c’est un bruit blanc qui m’endort!

      Les partys? C’est correct d’avoir du fun et de s’amuser. L’été est très court. Il faut combien de partys pour en satisfaire certains? C’est obligatoire que ça se continue dehors jusqu’à 4 heures du matin ou si à 11 heures le soir, on pourrait mettre la musique en sourdine et finir le party en dedans?

      Le monde qui travaille de nuit: tough luck. Je l’ai fait longtemps et j’ai assumé. C’est moi qui vivais à l’envers, les autres n’avaient pas à marcher sur des œufs même si j’ai eu d’adorables voisins compréhensifs.

      Les enfants qui piochent comme des malades dans la maison? On peut leur apprendre qu’il y a du monde qui vit en bas. Je l’ai fait, c’est faisable! Idem pour les chiens jappeux. Si vous n’êtes pas capables ou n’avez pas le temps d’éduquer toutou, gardez-le dans la maison ou mieux encore, abstenez-vous d’avoir un chien!

      La musique dehors… allez-vous l’entendre moins si vous coupez les décibels en deux? Si je vous impose mes choix musicaux qui sont un peu pas mal étranges, allez-vous apprécier?

      La rénovation domiciliaire? Faites ça dans le jour pendant vos vacances. C’est votre choix, vos voisins n’ont pas à assumer le fait que vous êtes trop cassé pour les faire faire dans un temps raisonnable par des professionnels.

      Tout le monde s’entend que le bruit est inévitable. Avec un peu de bonne volonté et de respect, on peut s’arranger pour que ce bruit se fasse dans les limites de l’acceptable.

      Tiens! J’ai une souffleuse à neige et si la Ville m’a rempli mon entrée pendant la nuit, je ne la démarre pas à 6 heures du matin par respect pour le sommeil des voisins. Je me tape la pelle! J’ai choisi une petite tondeuse à batterie: moins bruyante. Si j’écoute ma musique, je ferme les fenêtres. Je ferme la portière de la voiture doucement tard le soir et je baisse le volume de ma radio bien avant d’arriver sur ma rue. Je garde mes chats dans la maison (avis aux intéressés: le fumier de poulet fait fuir les chats des voisins). J’ai montré à mes enfants qu’ils n’étaient pas seuls au monde et que je les entend tout aussi bien quand ils parlent que quand ils hurlent.

      Ça fait de moi une personne que les gens apprécient comme voisine. De tous petits détails pas contraignants pour deux sous à la portée de tout le monde qui le veut bien. Mais dans un monde individualiste peuplé d’enfants-rois….

    • @gl000001,

      Coudonc, c’est quoi cette attitude belliqueuse? et cet abus insensé de la ponctuation? Je réagis à ce que je lis, et ç’a le mérite d’être clair, net et précis : le gars a choisi de retaper complètement une maison, et ça prend un temps fou, qu’il n’a pas, alors il fait ça la fin de semaine, au grand dam de ses voisins. De quoi d’autre avez-vous besoin comme information?

    • j’ai une couple de voisins qui retapent completement leur duplex sur la rue et personellement je n’ai aucun probleme avec le bruit de leur reno , de toute facon c’estais des taudis qui n’avaient pas ete entreten depuis 40 ans et qui fesaient pitie , c’est bon pour la rue et on aura des nouveaux voisins qui peuvent se payer ces proprietes , un peut mieux que ceux qui vivaient dans les dit taudis sans rien y faire , pour ce qui est des BBQ , j’invite d’habitude le voisinage , ca regle le probleme , par contre les deux caniches qui yappent a longeur de journee des qu’un ecureuil se pointe le nez ca desole je ne suporte pas

    • @jeanfranc – Le nombre de vols la nuit n’est pas si énorme que ça congestionnerait beaucoup plus nos cieux le jour. Ne parlez donc pas de quelque chose dont vous n’êtes vraiment pas au courant. Certains aéroports ailleurs ont des couvre-feu qu’ils respectent. ADM n’a aucun respect pour ses voisins la nuit et fonctionne aux exemptions à tour de bras. Vous avez dû noter que je ne me suis pas plainte de leur bruit le jour.

    • @financeboy

      Votre plaidoyer vous honore mon ami. Si tous avait cette attitude, notre société ne s’en porterait que mieux.

    • @zenyth

      Ce sont typiquement des gens comme vous qui irritent…vous êtes probablement du genre insupportable comme voisin…

    • kirkpitaine

      Le je je je me moi.
      Je le sens chez vous… désolé !

    • @kirkpitaine

      Je fais cette grande rénovation parce que j’ai acheté une maison qui été Originale à 90%, peut importe qui aurait acheté la maison aurait eut à refaire le même travail pour rendre la maison fonctionnel et au goût du jour.

      Mon but n’est pas de faire un flip, j’ai acheté une plus vieille maison parce que j’aime le charme de celle-ci!!

      Pour mes finances, faite vous en pas pour moi!! Mon portefeuille me permettrait pas de me payer un contracteur pour faire le projet que je veux parce que je le fais avec des produits haut de gamme dans la presque totalité des cas mais si j’avais pas voulu faire ce travail, en y allant avec des produits plus bas de gamme j’aurais plus m’avoir payer une contracteur mais le résultat aurait été moins beau. (facade en pierre naturel, nouveau garage détaché 20 x 24 en Canexel, 2 étages, isolé et chauffé, armoire de cuisine en bois avec comptoir en marbre etc…)

      J’ai une très belle relation avec mes 2 voisins directs de chaque côté de moi parce qu’ils ont fait des travaux d’envergures dans les dernières années donc ils savent qu’on ne peut pas rien faire sans déranger!!

    • @kirkpitaine
      Comme dit q.terreux.
      Répondez à mes questions plus haut et vous saurez pourquoi vous êtes dans le champ.
      De plus, êtes-vous son voisin ?
      Et tandis qu’on y est … pourquoi vous êtes belliqueux avec lui ? Voyez ce que Tisafo écrit. Certains n’ont pas votre problème.

    • @q.terreux,

      C’que j’ai à voir là-dedans, moi? Je dérange quelqu’un, moi? À part me lire, vous n’avez pas tellement à me subir à ce que je sache.

      @gl000001,

      Non, justement, je ne suis pas son voisin. Mais si je l’étais, c’est clair que ça m’agacerait de passer toutes mes fins de semaine dans le vacarme. Pour faire ce genre de projet, ça prend du temps et/ou de l’argent. Le gars n’a pas ce luxe, et au lieu de renoncer, ce sont ses voisins qui payent de leur qualité de vie. Vous êtes bien drôles : si c’était la radio, le chien, la musique, vous seriez du même avis que moi. Mais oups! C’est pour faire des rénos alors là, oui, pas de problème. Pour moi c’est la même chose, désolé.

      @financeboy,

      Vous avez l’air d’un brave type, et vous êtes conscient que vous risquez de déranger les autres, ce qui est déjà un gros plus. Mais je ne change pas d’avis : d’après ce que vous expliquez, ce sont vos choix de matériaux haut de gamme qui vous empêchent de faire appel à un entrepreneur. Ces matériaux apporteront certainement beaucoup de valeur à votre propriété, et c’est une bonne chose pour vous. Mais ce sont vos voisins qui écopent.

      Tant mieux si vous avez de bonnes relations avec vos voisins; ça pourrait très bien ne pas être le cas, mais ça… bon, c’est du cas par cas.

    • Et puis faut pas charier, je n’ai pas dit de faire ZÉRO bruit EN TOUT TEMPS. D’après ce que je comprends, on parle de weekend après weekend, de 8 h à 20 h. Vous resteriez tranquillement sur votre terrasse à prendre une bière, le sourire aux lèvres? Ben oui!

      Enfin bref. Je quitte!

    • financeboy

      12 juin 2014
      16h48

      Je rénove une vieille maison de 1920. Et je suis au coeur du village.
      Les voisins sont tous très contents de mes coups de marteaux.
      Ils savent que je vais la sauver.

      Lâchez pas ! :)

    • @q.terreux,

      Aaah, c’est ça l’affaire : vous faites pareil, alors c’est ben correct. Même chose pour gl000001 si j’ai bien compris, au fond. Quelle mauvaise foi. Et aller jusqu’à penser que vos voisins vous applaudissent pour votre “oeuvre de charité”! Ouf…

      Je re-quitte!

    • Les “?%”/$ de Harley Davidson et leurs propriétaires.

    • @kirkpitaine
      Une maison fait partie du bien commun. Il faut l’entretenir. Une maison insalubre ça défait toute une rue. Aucune comparaison avec un chien qui jappe tout le temps. La mauvaise foi est de faire des comparaisons ridicules comme vous faites !!

    • Kirk :

      On nous bassine avec le patrimoine au Québec . Honnn ! Le patrimoine ben ouais. Tout le monde s’en tape.

      Ceux qui s’en occupent bénévolement font trop de bruit selon vous.
      J’ai pas fini de faire du bruit !

    • @kirkpitaine: 2 plaintes à 20 ans d’interval. Je ne me questionne pas trop…

      @tisafo 12 juin 2014 15h54

      “Ce sont typiquement des gens comme vous qui irritent…vous êtes probablement du genre insupportable comme voisin…”

      Je suis tellement insupportable que ma voisine de 86 ans vient me porter des tartes aux pommes (les meilleures au monde) pour me remercier de tondre sa pelouse et de déneiger son entrée de cour gratuitement. Et oui, l’hiver, je déneige à 6am parce que je sais qu’elle n’aime pas avoir sa cour enneigée au cas où elle aurait une urgence. Peut-être que ça dérange d’autres voisins? Aucune idée. Pour être honnête, j’ai l’impression que rendre service à une voisine est plus important que les éventuels troubles de sommeils d’un autre voisin.

      Je suis tellement insuportable que mon autre voisine vient me porter des conserves qu’elle fait avec les légumes que je lui donne de mon jardin. Je n’ai pas encore souffert d’empoisenement alimentaire suite à leur consommation alors elle ne doit pas me détester tant que ça…

      Mon premier réflexe en lisant ce blog à été de me demander à quoi ça pouvait bien servir? J’ai répondu en allant dans le sens contraire de ce qui était demandé. Au lieu de rapporter des histoires d’horreur de voisins bruyants, qui existent, j’en conviens, j’ai décidé d’explorer l’inverse: La dictature des petites natures.

      Les enfants du voisins font du bruit le samedi après-midi? Vite, une injonction pour les mettre sur le Ritalin. Les voisins ne vous ont pas invité à leur BBQ? Vite, une poursuite pour bruit excessif. Rénovation la fin de semaine? On appelle l’inspecteur municipal et ça presse.

      Un juge vient de rendre une décision à Toronto et malheureusement, je n’arrive pas à me rappeler du nom des parties. Deux voisins qui s’accusaient de harcèlement. Les plaignants réclamaient 1.5 million. C’est d’un ridicule délicieux. Parmi les actes de “harcèlement” reprochés, fixer du regard la maison de l’autre… Le juge leur a dit d’arrêter de gaspiller son temps et que leur argent serait mieux investi en thérapie qu’en frais juridiques… Je paraphrase.

      Le blog initial, selon moi, encourage ce genre de comportement. Au lieu de chercher à connaître son voisin, on l’évite et on baisse les yeux en le croisant. Pourquoi ne pas demander aux lecteurs de nous parler de leur meilleur voisin? Je vis peut-être sur une autre planète, mais j’ai beaucoup plus de belles histoires à raconter sur mes voisins que de mauvaises.

      Ceci étant dit, si certains participants de ce blog se comportent avec leurs voisins comme ils le font sur ce blog, je comprends pourquoi les auteurs ont choisi ce sujet. Elles connaissent leur auditoire… Bonne soirée à tous, je m’en vais scier mon bois de chauffage!

    • Un article sur la décision rendue récemment à Toronto:

      http://news.nationalpost.com/2014/05/20/judges-ruling-smacks-down-wealthy-forest-hill-families-for-acting-like-children-in-feud/

    • @jolico

      J’ai demeuré dans une maison ou un train passait à environ 100 pieds et qui klaxonnait la nuit en passant (même si il n’avait pas le droit), apres 2 semaines je ne l’entendais même plus… on s’habitue à tout, surtout lorsque c’est quelque chose de répétitif.

    • Le bruit de la tondeuse ça c’est certain.

      Solutions :

      J’utilise une tondeuse à bras (de Marque Fiskars la meilleure sur le marché pour ne pas le dire).

      J’ai diminué de plus de 50% et continu de diminuer la couverture gazonnée.

      Aucun engrais ni herbicide sur le gazon. Pousse moins rapidement => moins de tonte/an

      La coupe (taille bordure à essence -> bruit) ne se fait pas les fin de semaine car ayant un horaire flexible je peux prendre un après-midi off pour le faire.

      Avec un terrain de près de 23 000 pi carré. 12 voisins de part et d’autres, avoir gardé tout ce gazon je crois que personne ne me parlerait plus aujourd’hui si je tondais avec une tondeuse à essence. Déjà qu’à bras ça me prend de 5-7 heures.

      Pour finir, hiver je déneige à bras car le bruit de la souffleuse arrive en deuxième dans les bruits qui m’irritent.

      Comment en sommes-nous arrivé à cela???

      Près de 100 arbres plantés (venants de la nature), îlots de fleurs sauvages, fougères sauvages (planté 15-20 et rendu à plus de 75 avec les repousses), arbustes de sous-bois.
      Deux jardins (de 35 X 35 et 20 X 25 pieds carrés,) carrées de fraises sauvages, fraises de cultures, framboise sauvages, couvrants environ 20 X 30 pi carrés)
      5 îlots de 5 X 15 à 20 pieds de fleurs de rocailles et parterre. Bref vous voyez le topo.
      Où le gazon peine à pousser je sème du trèfle, l’arrache pour donner libre chemin aux repousses (bébés fougères), aux mousses (endroits d’ombres et humide)

      Compost, du jus de fumier d’un cultivateur et du thé de vermicomposteur sur les plantes (3 composteurs total 130 pieds cubes et 1 vermicomposteur).
      À l’automne nos jardins sont recouvert de 2-3 pieds de feuilles d’arbres, les carrées de framboisiers, fraisers et de bleuets recouvert d’aiguilles de pins et de résidus des tailles de cèdres (gracieuseté des voisins) qui n’ont plus à se rendre à l’écocentre.

      Donc, la transition gazon vers jardins, îlots sauvages, arbres sous-bois, carrées de petits fruits, etc., c’est fait sans coûts astronomiques. Et presque aucun coût d’entretien.

      À moyen et long terme, je vais diminuer encore et encore cette mauvaise herbe nommée gazon pour la remplacer par des plantes sauvages (mousses, fougères, clintonies, achillé, 4-temps, trilles, iris versicolore, violettes sauvages, etc.,) et redonner aux plantes leurs droits de vie et d’occupation face à cette plante herbacée envahissante qu’est le gazon.

      Gilbert Duquette

    • @g. duquette

      Un peu hors-sujet

      Autre solution pour éliminer le coupe-bordures: s’assurer que la bordure entre les plantes et le gazon est toujours nette. On la fait en mai, puis au milieu juillet et souvent ça suffit. Ça met les végétaux en évidence et c’est pas mal plus facile à entretenir. On tond le gazon avec une roue dan la terre de la plate-bande et une roue sur le gazon. Plus besoin de coupe-bordures.

      Tant qu’à être dans les conseils, à l’ombre on peut faire des chemins en Lysimachia Nummularia. Couvre-sol idéal en milieu humide et à l’ombre. Mais je suppose que vous connaissiez déjà cette plante.

      Et comme disais mon prof de malherbologie à l’université:” une mauvaise herbe est une herbe qui pousse à la mauvaise place”… ;-)

    • Je l’ai déjà fait mais un manque de temps à fait en sorte que le gazon a repris l dessus. À a retraite je le referai

      G.Duquette

    • @ nemo

      Merci pour le conseil

    • g.duquette

      13 juin 2014
      08h04

      Tout comme vous j’ai un grand terrain. Mais d’années en années la surface gazonnée disparaît. Comme les “roches” pleuvent dans mon coin de pays je me suis “zigonné” deux énormes rocailles de vivaces et fleurs sauvages mélangées. Je ne comprends pas le dédain qu’ont les gens envers les marguerites, les boutons d’or ! C’est beau et ça pousse tout seul.
      J’ai planté des arbres également trouvés dans la nature environnante dont deux mélèzes qui font ma fierté. Je me sers encore d’une tondeuse à essence mais je remarque que le temps de coupe diminue chaque été.
      C’est plus joli, je fais moins de bruit et pollue moins.

    • @g.duquette
      J’ai acheté ma tondeuse à bras chez Lee Valley Tools à Ottawa car on peut la régler plus haut que la Fiskars. Gazon plus long = moins de vers blancs et mauvaises herbes.
      Mais, je commence à croire que la Fiskars aurait été un meilleur choix. Ils disent qu’elle reste aiguisée plus longtemps.
      Pas grave. Je passe deux fois donc plus d’exercice.

    • @ gl000001
      Ma Fiskars à 6 ans et coupe encore comme une jeunesse sans jamais avoir eu à relimer la lame de coupe.

      La hauteur de coupe varie de 2,5 à 10 cm (1 à 4 pouces environ)
      Elle s’auto-aiguise lorsque bien ajusté. Contrairement à ce que bien du monde pense, ce ne sont pas les bras (ou lames hélicoïdales) du rouleau qui coupent le gazon mais la lame horizontale sous la tondeuse. Le rouleau sert à rabattre le gazon vers a lame qui la coupe.
      Si l’espace entre le rouleau et la lame est trop faible, elle dur à faire avancer (friction trop grande entre les bras du rouleau et la lame de coupe)
      Si l’espace est trop grand, elle ne coupera pas bien car le gazon passera entre les bras du rouleau et la lame.
      Bien ajusté elle coupera toute la saison et plus encore.

      G.Duquette

    • Tondeuse à bras?!? Y’a du monde bizarre sur cyberpresse. J’ai un tracteur Toro à manettes et ça va super bien. Je tourne sur 10 sous et ça va beaucoup plus vite.

    • sais pas. j’ai développé une attitude philosophe envers le bruit. on est tous humains après tout. Moi, je me rends compte que je pose des soucis aussi pour les autres, donc, moi, j’accepte de bruit des autres.

    • @loubia

      «Feux à ciel ouvert qui percent de jolis trous dans tout ce que vous avez comme auvent, chaise ou abri en tissu, en plus d’empester votre lessive»

      Bon on est pas seul ,Nous vivons depuis vingt cinq ans à coté d’un «pyromane amateur » et depuis qu’il est a la retraite c’est devenu une obsession c’est littéralement l’enfer ça brule continuellement , déchets vieilles pallettes contaminées , vieux bois peinturé , et ça pue en pas a peu près , plus moyens d’ouvrir les fenêtres , et contrairement a la CUM plusieurs municipalités n’ont pas de règlements faut endurer et mourir a petit feu…

      Pendant que l’on interdit l’usage du tabac dans les lieux publics on est ainsi forcés de respirer des quantité industrielles de boucane, puisqu’il a été démontré qu’une très forte proportion de la boucane constituée de gaz hautement toxiques et de particules de suie qui s’infiltre facilement dans les bâtiments . N’empêche le brûlage insidieux de déchets de bois comme des planches peinturées, ou des vieilles palettes contaminées qui produisent lors de la combustion des composantes de la peinture comme du polychlorure de vinyle du chlore (PVC); du chlore, un gaz invisible extrêmement irritant, toxique et cancérigène et du phosgène un autre gaz invisible lui aussi mortel défendu même en temps de guerre par les conventions de Genève. Cette boucane dont on ne peut se protéger et que nous ne choisissons pas de respirer contient plus de 7300 substances chimiques, dont 60 qui peuvent causer le cancer.

      Si on a toujours la possibilité de choisir son eau, ou de se soustraire du bruit environnant, ou encore d’éviter de fumer, on ne peut par contre choisir la qualité de l’air que l’on respire en ville. De la même manière, on n’hésite pas à sévir contre le bruit excessif, qui est plus évident, mais dont les dommages à la santé sont incomparablement moins importants que ceux causés par le boucanage intensif de certains foyers extérieurs.
      Invisible mais pourtant bien connu et documenté selon l’organisation mondiale de la santé chaque année, la boucane responsable de la pollution de l’air à l’intérieur des habitations est responsable du décès de 1,6 million de personnes – soit 1 décès toutes les 20 secondes.

      L’Association médicale canadienne pour sa part a estimé qu’en 2008, la pollution de l’air au Canada était responsable de 21 000 décès prématurés, 92 000 visites à l’urgence et 620 000 visites au bureau d’un médecin.

      Les villes sont peu porté à protéger les citoyens contre les nuisances publiques et peltent trop souvent dans la cour du provincial une responsabilité qui leur incombe .

    • 2 histoires : en appart, il y a 20 ans ou plus, j’ai appelé la police vers 1h 30 le matin pour faire cesser le bruit du voisin d’en dessous que j’avais averti une fois dans l’heure précédente. Il n’a pas vraiment eu le temps de de voir, il tenait sa porte mi-ouverte et l’échange fut très bref. La police est venue. Quinze minutes plus tard, couchée, j’entends une pluie de tomates qui frappent ma porte/fenêtre de balcon. Boy, je dormais mal…..apeurée qu’il monte à mon étage et force ma porte d’appart. Le plus drôle est que 2 jours plus tard je le rencontre en revenant du dépanneur, il m’a tellement pas reconnue…..il m’a fait un compliment pour le gros décalque que j’avais au dos sur mon chandail! Je ne l’ai jamais revu après et l’incident ne s’est jamais reproduit.

      L’autre cas: il y a une dizaine d’années en banlieue, j’étais témoin audio d’une grosse engueulade de 5 minutes entre 2 voisins au sujet au chien de la voisine qui jappait sans arrêt alors que les enfants faisaient la fête dans la piscine un beau dimanche après-midi d’été. En effet, c’était franchement ennuyant. Le lendemain elle est apparue à la porte du gars pour l’engueuler et lui dire qu’il l’avait humiliée devant sa visite hors province. Il lui a répondu qu’il aurait pu se servir du règlement de la ville s’il avait voulu et qu’il n’hésiterait pas à le faire la prochaine fois….En blague, en me racontant la conversation, il m’a demandé si j’irais le voir en prison si jamais il se rendait là! L’incident ne s’est jamais reproduit et ces 2 voisins ne se sont jamais reparlés. Pas une grosse perte à mon avis…..

      N’oubliez pas les jeunes amateurs de batterie, les futurs Ringo Starr, qui pensent que tout le monde devrait avoir le privilège de les entendre par une chaleur humide et torride d’été, pcq le son est meilleur si on ouvre les fenêtres. Imaginez donc qu’il s’agit du fils de cette même voisine dont je viens de parler! Ado on l’entendait à toutes les semaines mais maintenant qu’il est marié et proprio de l’ancienne maison de ses parents, il semble avoir plus de respect….

      Ah, la vie en société, jamais drôle mais plein d’histoires à raconter aux autres.
      Bon été tout le monde!

    • @picottable
      Duquette et moi, on fait de l’exercice en tondant notre gazon. Et on fait moins de bruit. Rien de bizarre là-dedans.

      @g.duquette
      J’ai visiblement fait le mauvais choix.

    • @gl00001: Quand j’étais petit, je faisais toute ma rue gazon tracteur toro et l’hiver souffleuse toro hyper large le tout sur le bras de mon père même le gaz (en échange je faisais sa cours gratis). En plus de mes run de La Presse et du Nouvelliste. En plus de faire des terrains de la ville. Baseball et patinoir. J’étais à bout. J’étais le jeune qui polluait le plus en ville et qui faisait le plus de tapage surtout avec mon CR80. Quand ma voisine a eu le cancer, elle m’a avoué qu’elle me détestait!!!! J’ai pogné de quoi en esti!!!!!!!

    • @GL: Ramasses tu ton herbe après? Ou tu laisses ça là?

    • @ gl000001

      Oui et non

      Oui en répondant au commentaire de P.S.
      P.S. est comme les cestodes, ascaris, oxyure et autres il nous fait ….. mais on doit faire avec tout comme les blogues doivent faire avec P.S.

      Non quand au choix de votre tondeuse. Si elle vous satisfait vos avez fait le bon choix.

      G.Duquette

    • @gilbert : Avec l’hiver qu’on a eu as-tu réchauffé ta voiture avant de partir pour t’assurer une bonne visibilité?

    • @Zenyth

      excellents commentaires, je partage tout a fait votre point de vue.

      Bonne fin de journée

    • La seule chose qui m’horripile, c’est la tondeuse sur l’heure du souper! Le reste, c’est la vie :) J’ai une voisine qui met de la musique très forte, mais on ne l’entend que très peu de ma terrasse.

    • Le pire c’est les motos bruyantes chevauchées par des bedonnants enveloppés dans le cuir ou encore à la campagne, les quatre roues pilotées par des jeunes casse-cou dont on souhaite quequefois qu’ils se le casse. Les autres bruits je peut les endurer.

    • Certains ont la peau sensible, par contre. Il y a quelques semaines, le voisin du dessous est venu se plaindre (sans me laisser lui dire une phrase complète, d’ailleurs) parce que je faisais de l’exercice vers 18 h (pas 6 h du matin) et que j’étais rentré à 23 h le samedi précédent (ce qui signifie que moi et mes enfants nous sommes lavés les dents puis nous sommes couchés 15 minutes plus tard…)

    • Savoir vivre … en effet.
      .
      Il n’y a pas que le bruit. Ma voisine, avec qui je partage un lobby commun, a changé sa porte d’entrée pour une porte et fenêtre de dimension différente. Vous imaginer le look, on oubli l’esthétique pour des condos centenaire … bref, moi qui était au dernier étage et penser être à l’abri du bruit entre appartements, cette même voisine claque tellement les portes que tout l’immeuble en tremble. Je reste calme car je me dis qu’elle va sûrement finir par payer une facture salée avec toutes ces portes à changer un jour ou l’autre. Elle fait le lavage à 3 heures du mat quand elle ne dort pas, donc pas besoin de vous dire que le cycle “spin” pour un immeuble centenaire se fait sentir. Elle le fait très consciemment que ce bruit dérange les autres, mais bon …
      .
      Sinon, pour les autres voisins, un peu comme ZENITH, ces petits diner entre amis tranquille en plein milieu de semaine supposément calme finisse par taper royalement sur les nerfs. En ville, le son résonne. Les conversations “calmes” (bien sûr on ne s’obstine jamais au Québec), les fous rires et les petits cris de joies ou de surprises sont bcp moins innocents qu’il ne paraissent. Vous n’avez pas des plaintes pour rien.

    • Oh là la, quel boucan ! Un sujet aujourd’hui qui fait grand bruit… Haaaaa, les bouchons pour les oreilles, chez mon ami Jean-Coutu…

    • Les bruits les plus dérangeants sont les moto de type Harley, les avions de PET (et à ADM, on ne prend pas au sérieux les plaintes).

      La tondeuse à l’heure du souper ? C’est dommage, mais certains ont juste ce moment là. J’utilise aussi une tondeuse à bras, ça me prend un peu plus de temps, mais ça fait un beau travail, ça prend moins de place dans le cabanon et ça ne dérange pas beaucoup.

    • Je me souviens que dans le bloc à appartements où je suis demeurée un an après être partie de chez ma mère, la voisine d’en-dessous avait des fréquentations sado-maso et criait beaucoup. Je la croisais parfois, toujours avec ses lunettes de soleil… Je n’ai jamais porté plainte pour le bruit, ça n’est pas dans mes habitudes et de plus j’habitais chez mon copain les 3/4 du temps à cette époque-là. Toujours est-il que le jour même où j’ai quitté cet appartement, j’ai malencontreusement échappé une boîte par terre, ça a fait grand bruit et une minute plus tard s’amenait la voisine du dessous, sans ses lunettes de soleil cette fois (mais les yeux boursoufflés), qui venait se plaindre de cet affreux bruit. ‘ça ne se reproduira pas de sitôt madame, car voyez-vous, je déménage dans la prochaine heure’ que je lui répondis. L’incident fut clos sans plus de fla fla

    • J’ai la malchance d’avoir un voisin qui fait des travaux de construction dans sa cours le soir entre 18h et 21h, en rentrant du travail.

      Après plusieurs appels à la ville on me demande de monter un dossier en filmant le voisin puisqu’aucun inspecteur ne travaille durant ces heures.

      En appelant le poste de police je me fais dire, “il est chez lui, il peut faire ce qu’il veut”.

      Malheureusement, Montréal ne semble pas croire que le bruit est nuisible.

    • Et à tous les bruits normaux et anormaux entre voisins, il faut ajouter depuis quelques années les nombreuses garderies en milieu familial qui poussent comme des champignons dans les différents quartiers autrefois paisibles…

    • La tondeuse, ça ne me dérange pas tant que c’est après 9h le week-end. Après tout, pour un terrain en banlieue de 5-6,000 pc, on parle d’à peine 30 à 45 minutes une fois par semaine. Par contre le “weed-eater” à gas, pour un si petit terrain, c’est franchement ridicule.

      Pour ce qui est de l’heure du souper, c’est plus compliqué car personne ne soupe à la même heure. J’ai un voisin qui soupe souvent vers 4h30 (les enfants jouent au soccer), la plupart vers 6h. Dans notre cas, ce n’est jamais avant 7h30.

      Pire que la tondeuse, la pompe de piscine (24h par jour) les thermo-pompes qu’on doit endurer alors que leurs propriétaires sont au frais à l’intérieur, toutes fenêtres fermées, les chiens qui jappent (généralement, j’appelle et quand on me répond je jappe dans le téléphone et raccroche, très efficace), les parents qui laissent leurs enfants crier : les enfants peuvent très bien s’amuser sans crier, mais si on les laisse faire….

      Les motos / autos trop bruyantes : pourquoi la police tolère ???

      Et ce qui m’irrite plus que tout : le bruit de klaxon des gens qui barrent les portes de leur voiture avec la télécommande. Et pour être bien certain qu’elles sont barrées, ils recommencent 3 fois dans les 2 minutes qui suivent. Selon les règlements de plusieurs villes, c’est interdit. Mais encore une fois on tolère. Pourquoi ?

    • Tant qu’à moi, les villes pourraient passer un règlement pour interdire les haut-parleurs extérieurs. Contrairement à d’autres bruits (tondeuses, enfants, réno…), il n’y a aucune obligation à faire jouer de la musique lorsqu’on est sur le balcon ou dans sa piscine…

    • @Super-pharm-fr.com 14 juin 2014 08h46
      “… j’ai développé une attitude philosophe envers le bruit. on est tous humains après tout. Moi, je me rends compte que je pose des soucis aussi pour les autres, donc, moi, j’accepte de bruit des autres.”
      Certaines personnes sont INCAPABLES de vivre en société. Il a ceux qui n’ont aucune tolérance envers autrui et ceux qui n’ont aucun respect à l’égard d’autrui. Si vous êtes chanceux, vous héritez d’un voisin intolérant et irrespectueux… le gros lot ! On est souvent surpris de l’ouverture des autres lorsqu’on leur fait part poliment de certains irritants. Souvent, ils ne réalisent pas qu’ils nous dérangent et modifient leurs comportements. Nous-mêmes parfois ignorons que nous dérangeons nos voisins. On doit donc commencer par communiquer avec les autres. Et si on est malheureusement confronté à un malotru… alors bonne chance !!!

    • Les mufflers bruyant et ceux qui accelèrent en pleine nuit devant chez nous. + les motos avec strait pipe à 2h du matin qui tordent le gaz à fond pour leur plaisir personnel sur le rang, devant chez nous.

      Les pauvres adultes frustrés de la vie qui mènent à mal leurs bazous insignifiants. Ce n’est pas donné à tout le monde d’etre intelligent.

    • Fascinant ce sujet! On s’accuse autant de faire trop de bruit que d’intolérance.

      Voulez-vous que je vous dise c’est quoi le problème? C’est l’intrusion dans notre intimité. Quand on est chez soi on a l’impression d’être hors société et ne pas avoir à la subir. On ne veut pas subir le bruit des autres autant qu’on veut que les autres nous laissent faire nos bruits tranquille. On est tous sociopathes, mais à des degrés divers.

      Personnellement, comme je suis profondément sociopathe, je me suis exilé looooooooin en banlieue, dans la forêt. Comme nous avons tous des terrains de minimum 20 000 pieds carrés, ça minimise les risques de se taper mutuellement sur les nerds!! Certes, je dois faire 30 minutes de voiture pour aller travailler, mais la tranquillité chez soi, ça n’a pas de prix.

    • Je n’ai aucun problème avec les enfants qui jouent dehors. Les camps de jours, les écoles… c’est normal et amusez-vous. Un voisin qui fait un party annuel ? Pourquoi pas.

    • Le bruit c’est comme le battement de cœur de la vie autour de nous.

    • J’essaie de faire le moins de bruit possible. Le soir en arrivant du travail, j’arrête la pompe de la piscine ou je la mets en mode “minimum”. La tondeuse, jamais après 17h mais je peux comprendre ceux qui le font : travail, enfants, ça prend du temps.

      Ce qui m’énèrve le plus, c’est mon voisin retraité qui tond son gazon TOUS les samedis matin à partir de 7h, des fois 8h s’il passe tout droit…

    • Ma conjointe et moi avons déménagé au-dessus d’une discothèque et ceux de la discothèque se plaignaient parce que nos trois enfants faisaient trop de bruit.

      TAM

    • Mes voisins (petites maisons et jardins mitoyens, ma terrasse est à dix pieds de la leur) avaient un soir, alors qu’ils recevaient des amis, sortis leur système de son dans la cour et écoutaient de la musique à un volume à la limite du supportable. Après quelques heures, vers 23h, je suis allé leur demander poliment de faire cesser la musique, je n’ai même pas mentionné les rires et les cris. Ça a fonctionné, ils étaient polis et peut-être un brin inconscient.
      La semaine suivante, même scénario. Je vais leur expliquer poliment que ce n’est pas que moi qu’ils dérangeaientmais tout le pâté de maison. La paix instantanée.
      Quelques jours plus tard, rebelote. Je traverse encore les avertir, un peu moins poli. Encore des excuses de leur part puis la paix.
      Quelques jours passent et on remet ça… Cette fois-là j’étais déjà au lit, malade, donc à 1h AM j’ai pris le téléphone et appelé la police. Depuis j’ai la paix.

    • Je n’ai pas un mais 2 voisins bruyants. L’un met sa musique avec un volume très élevé très tôt le matin et sans arrêt jusqu’à tard le soir, une fois jusqu’à 4:30 du matin. Il y a toujours beaucoup de gens qui sont là parce que c’est le party et ça fume du pot, lui c’est mon voisin de palier. Ce n’est pas lui le pire. Je vais vous présenter mon voisin au-dessus de chez-moi qui se fout carrément du monde. Il a 2 enfants en bas âges qui n’a aucun contrôle, il cri sans arrêt après eux du matin au soir. Les enfants courent dès le levé jusqu’à très tard, les enfants jouent au ballon, pousse les chaises, crient, ils ne sortent jamais dehors. Mon cher voisin met la musique forte, il reçoit beaucoup de visites parce que ça fume du pot. Il traite sa blonde d’épaisse et j’en passe. On a demandé poliement de diminuer le bruit parce que parfois j’ai l’impression que le plafond va s’écrouler. On nous a reçu très bêtement donc y a rien à faire pour discussion entre adultes. Ce sont 2 nouveaux voisins qui nous empêche de profiter d’une vie paisible. Nous avons parlé à la propriétaire qui vient d’acheter le bloc et elle dit qu’elle va s’en occuper mais j’ai l’impression qu’elle aura des problèmes avec mon voisin au-dessus. J’ai l’impression que ça va être pire. Le savoir-vivre vient pas naturellement. Il y a des limites quand même. Les voisins du bloc d’à côté et du bloc d’en avant m’en parle. Ils voient tout et ils entendent tout. Comment je fais pour endurer ça. J’ai un cancer du sein avec métastases et j’ai besoin de repos. Ce n’est pas ici que je vais l’avoir. Déménager, je n’ai pas la force ni l’argent. J’ai loué une chambre pour me rapprocher de l’hôpital et des services. J’ai eu que le mois de juin de tranquilité. Le 1

    • Le 1er juillet à été le début de l’enfer.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2014
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité