Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 27 février 2014 | Mise en ligne à 14h25 | Commenter Commentaires (10)

    Perdre du poids grâce au froid

    Martin Chamberland, archives La Presse

    Martin Chamberland, archives La Presse

    SOPHIE ALLARD

    Le froid sibérien s’acharne sur le Québec. Demain matin, on nous promet une température ressentie de – 26 degrés Celcius. Brrrrr…. Une autre journée frigorifique. L’hiver persiste sans faiblir. Même les amoureux de la saison froide commencent à en avoir marre de grelotter, c’est dire !

    Une consolation ? Frissonner pourrait nous aider à perdre du poids et favoriser une bonne santé. Selon une étude qui vient de paraître dans Trends in Endocrinology & Metabolism, une exposition régulière à des températures fraîches aide à brûler plus de calories.

    «Parce que la plupart d’entre nous sommes exposés 90 % du temps à des conditions intérieures, c’est intéressant d’étudier quels impacts sur la santé ont les températures ambiantes», a dit sur le blogue santé de CNN l’auteur principal de l’étude Wouter van Marken Lichtenbelt.

    Ces travaux font écho à une étude québécoise publiée en 2012 par l’Université de Sherbrooke dans le Journal of Clinical Investigation. « (…) lorsqu’on expose des individus sains au froid, on est capables d’activer les fournaises de leurs graisses brunes. Et que ces graisses brunes ne font pas que capter plus de gras et de sucre, elles les brûlent littéralement», déclarait alors le Dr André Carpentier à ma collègue Marie Allard, en parlant d’un éventuel traitement complémentaire efficace de l’obésité et du diabète de type 2.

    «Des expositions plus fréquentes au froid ne sauveront pas le monde de l’obésité, mais c’est un facteur sérieux à considérer dans la mise en place d’un mode de vie sain», disent les chercheurs de la nouvelle étude.

    Vous rechignez encore à l’idée de frissonner?  Voilà qui pourrait vous faire changer d’idée ! Des chercheurs de l’École des sciences de l’activité physique de l’Université d’Ottawa ont découvert que l’exposition au froid augmentait de façon importante la sécrétion d’adiponectine, hormone connue pour ses effets protecteurs contre le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires et même certaines formes de cancer. «Lorsqu’on est exposé au froid, qu’on frissonne un petit peu pendant une à deux heures, cette hormone est stimulée de 20 à 70%. Aucune médication n’a des effets aussi marqués», nous indiquait l’an dernier le chercheur Pascal Imbeault. Pour l’enquête, les sujets étaient inactifs et portaient une combinaison maintenue à 4°C. Dans ces conditions, «en moins de 15 minutes, la dépense énergétique est deux fois supérieure à celle du repos».

    Il est difficile de reproduire ces conditions hors laboratoire, mais on peut tout de même supposer que le frisson, c’est la santé !  Ça nous aide à prendre notre mal en patience, non ?


    • C’est vrais que ca marche! À -30 à poil tu court vite en ti pere tant que tu trouve pas de la chaleur! tu perds du poids vite surtout quand il te coupes des orteils a cause des engellure.. 10 orteils sa vaut pas loin d’une livre!

    • On en a pas parlé dans un autre blogue récemment ? MCL peut-être ?

    • Pourtant quand on regarde une baleine ou un ours polaire me semble que c’est plutôt le contraire…

      Mais c’est sur qu’au pôle Nord y a moins de chance de tomber sur un McDo….

    • Hé bien, moi à -20, quand je prends ma marche, au bout de 5 minutes, j’ai chaud. Je ne sens aucun frisson.

    • Je marche plusieurs fois par semaine et je n ai jamais de frisson…et deviner quoi …je demeure a Chibougamau ;)

    • Quel lien peut-on faire avec le fait généralement reconnu que les minces (surtout les femmes) sont toujours “gelées” et que les “grosses” (s’cusez) ont toujours chaud !?!

    • @igreck
      Mon épouse a toujours chaud et elle est mince. Je ne suis pas mince et j’ai souvent froid. Je connais plein d’autres cas comme ça. Ce n’est pas si “généralement reconnu” que ça.

      @manongau
      Si on s’habille pour ne pas avoir froid, on ne frissonnera pas. C’est certain.
      Tout ce que l’article essaie de dire est que frissonner fait perdre plus de poid. Il faut se mettre dans les conditions pour frissonner.

    • @Igreck
      Les personnes (statistiquement: davantage les femmes que les hommes) ayant une mauvaise circulation sanguine risquent d’être plus frileuses que les autres.

    • @gl000001 et karloch
      Je dois comprendre que j’ai été victime d’une mauvaise circulation… de l’information !?!

    • @igreck
      Pas grave. Il y a plein de choses qu’on croit évidentes mais qui sont fausses.
      Par exemple, les salades ne font pas maigrir. C’est évident … on voit juste des grosses personnes en manger.
      (blague de mononcle)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité