Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard et Valérie Simard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard et Valérie Simard s’intéressent à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 10 décembre 2013 | Mise en ligne à 12h07 | Commenter Commentaires (16)

    Interdire les tatouages colorés

    Archives La Presse

    Archives La Presse

    SOPHIE ALLARD

    Dès le 1er janvier 2014, le tatouage de couleur pourrait être interdit en France, selon un arrêté ministériel qui bannit 59 colorants sur 153 utilisés dans les encres de tatouage. Une question de prévention et de sécurité, dit-on à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). On n’a pas de données suffisantes pour prouver leur innocuité, justifie-t-on.

    En janvier 2013, tel que rapporté par Le Nouvel Observateur, «le Syndicat national des dermatologues avait estimé que “les encres de tatouages étaient dangereuses pour la peau” car elles contiennent notamment “des métaux toxiques” ainsi que des types d’hydrocarbures, dont “la plupart sont cancérigènes”.
Il avait alerté sur les “réactions allergiques” et “les risques liés aux problèmes de peau préexistants” tels que le psoriasis ou le vitiligo en recommandant aux personnes qui en souffrent de ne pas se faire tatouer.»

    On s’en doute, les professionnels du tatouage – ils sont environ 4000 dans l’Hexagone – craignent cette mesure. Certains prévoient une baisse de leur chiffre d’affaires de 70 à 80 % au premier janvier. Ils croisent les doigts pour que de nouvelles analyses viennent démontrer que les encres que l’on veut bannir ne sont pas nocives.

    Pour le président du Syndicat des tatoueurs, surnommé Tin-Tin, il y a pire à prévoir : la montée du tatouage clandestin. Dans un texte publié sur le site du Nouvel Observateur, il déclare : «…interdire certains pigments, c’est ouvrir grand la porte aux tatoueurs clandestins. À des tatoueurs qui officieront dans des conditions d’hygiène incontrôlables, avec des pigments choisis au hasard, achetés en Chine sans aucune traçabilité. Là, il y aura un vrai problème de santé publique.»À ce jour, les encres utilisées en France sont importées, mais traçables, dit-il.

    Les autorités de santé doivent fournir des preuves, soutient le tatoueur. Selon lui, Nicolas Kluger, dermatologue français, a plutôt démontré que «certaines substances présentes en quantité infimes dans certaines encres particulières sont carcinogènes quand on les respire. Personne n’a jamais prouvé quoique ce soit en ce qui concerne le tatouage. Alors pourquoi l’interdire ? C’est une atteinte à la liberté individuelle, c’est tout.»

    Or, des chercheurs s’intéressent depuis quelques années aux risques à long terme des encres de tatouage. La FDA étudie actuellement la question, comme l’indique le San Francisco Chronicle. On se questionne sur les risques de cancer de la peau (présents chez l’animal en présence de certaines encres) et sur les effets de la migration de l’encre dans le corps.

    Doit-on bannir le tatouage en attente de données probantes ? Le tatouage, pratique millénaire, est-il appelé à disparaître ? Se tournera-t-on vers la scarification qui présente aussi des risques ?


    • Je ne sais pas s’il faut le bannir, mais ce que je sais, c’est que le tatouage en bas du dos comme sur la photo du blogue ça fait “out”!

    • Pourquoi bannir l’encre et tolérer l’alcool et la cigarette, qui eux, font des dizaines de milliers de morts à chaque année? Le lobby des tatoueurs pas assez puissant vs le lobby du tabac et de l’alcool?

      La consommation d’alcool tue envirions 10 personnes par 100 000 habitants.
      La cigarette elle est à 40 par 100 000.

      Et le plus drôle, la CONSOMMATION de drogue entraîne la mort de 2 personnes par 100 000 habitants.

      Gouvernement hypocrite?

    • Le tramp stamp et le barbellé des années 90 ou le tribal des années 2000. Regrets assurés. Arretez de vous faire tatouer, 99% des tattoo sont laid de toute façon. En couleur ou pas.

    • @larousse_estdouce

      Le tatoo, c’est bien la seule chose de out sur cette photo !! ;-)

      Je pense comme le président du syndicat des tatoueurs. Y-a rien comme l’interdiction pour favoriser les marchés clandestins. Je ne comprends rien à la volonté du gouvernement français dans ce dossier.

    • Ah oui, le fameux tatou barbelé des années 90…

      http://www.tattoo-tatouages.com/wp-content/uploads/2010/02/pamela-anderson-barbele.jpg

    • @ mrjinx

      D’accord avec vous. Je ne comprendrai jamais pourquoi tant de gens veulent se faire mettre du colorant sous le peau. C’est comme un maquillage permanant, on ne peut plus l’enlever par la suite. Toutes ces erreurs de jeunesse qui resteront imprimées toute la vie, et les rides, les chairs devenues flasques, beurk! Pourquoi ne pas plutôt faire des dessins, qui pourront s’effacer, et en plus on pourrait changer de dessins et non pas un dessis qui nous colle à la peau toute la vie

    • @larousse_estdouce: donc fauut eviter de se faire tatouer même si c’est “in” parce que éventuellement ce sera “out” et enlever un tatouage ‘ca se fait pas en craint ciseaux

    • Larousse

      Out? D’accord avec vous, cela fait très 450.

    • @gg
      On fait juste suivre ce que les gens instruits de Montréal nous lancent comme mode.
      Et j’en ai vu au Rockland, des “trophy wife” de Mont-Royal avec de tels tatouages.

    • @gg
      Vous êtes bien à l’est de Décarie ?
      http://www.lapresse.ca/actualites/education/201312/11/01-4720160-decrochage-scolaire-une-ile-deux-mondes.php

    • Interdire ? Oser interdire à cette génération de tatoués va juste faire en sorte qu`ils iront sur le marché noir et là, on s`entend que c`est autrement plus dangereux .

      Je serais curieux de savoir combien en pourcentage regrettent. Moi je n en ai pas et n en aurais jamais parce que je suis incapable d`altérer mon corps à jamais mais ca ne m`empêche pas de trouver cela beau quand c`est délicat. Question de gouts, faut respecter ca.

      Je ne crois pas que ce soit une question de beau tatouge,de in ou de out, c`est plus une question de réfléchir au geste et de l`assumer. Va te chercher un travail avec un tatou dans la face et va te plaindre de la société apres…Ca va être particulierement weird dans les CHSLD tantôt…

    • Dans quelques années, les tatouages en couleur vont être aussi “in” qu’une coupe Longueuil avec des cheveux verts.

    • @ noirod: Je dis “out” car le tatouage de la photo c’est une épidémie depuis quelques années…plein de filles portent exactement le même.

      Se faire tatouer, OK, mais arrangez-vous pour être original au moins au lieu d’être un mouton. Des vêtements, tu peux changer de style…mais pas le tatou.

    • @noirod
      Ca devrait leur faire comprendre qu’il y a d’autres risques. On connait déjà le risque des aiguilles mal stérilisées et il est relativement facile de vérifier si le tatoueur stérilise bien ses outils. La peinture est plus difficile à vérifier.
      Malheureusement, le risque fait partie de la culture pour beaucoup de gens. Et l’évaluer, c’est surtout ça qui est out.
      Et ce qui va arriver, il va y avoir des gens qui vont pogner des cancers et ils diront “Personne ne me l’avait dit qu’il y avait un risque” Exactement comme certains ont dit il y a quelques mois dans la série d’articles sur les gens qui sont sourds à cause de leur iPhone et autre MP3.

    • gl

      Bien sur que je suis a l’est de Décarie.

      Regardez la carte, épais.

    • gl

      C’est sur que ca manque de trophy wives au Centre Duvernay.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité