Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 30 juillet 2013 | Mise en ligne à 16h35 | Commenter Commentaires (50)

    Trop obèse pour immigrer

    Albert Buitenhuis (Photo tirée de Facebook)

    Albert Buitenhuis (Photo tirée de Facebook)

    VALÉRIE SIMARD

    Vous rêvez d’un jour immigrer en Nouvelle-Zélande ? Faites attention à votre ligne ! Un chef sud-africain s’est vu refuser le renouvellement de son visa de travail en raison de son poids. Établi au pays depuis six ans avec sa femme, Albert Buitenhuis pèse 130 kg (286 livres). En réponse à sa demande de visa, les autorités de l’immigration néo-zélandaises ont indiqué que M. Buitenhuis ne rencontrait n’avait pas un « niveau acceptable de santé ». Il risque donc l’expulsion, et ce, même s’il a perdu 30 kg depuis son arrivée en Nouvelle-Zélande. Un argument qu’il a mis de l’avant dans sa demande d’appel de la décision du ministère de l’Immigration.

    Selon la BBC, un agent de l’immigration a indiqué que la demande de M. Buitenhuis avait été rejetée parce que son obésité le mettait à risque de façon significative quant à de possibles complications telles que le diabète, l’hypertension et les maladies cardiaques. Précisons que la Nouvelle-Zélande a un système de santé public. « C’est important que tous les immigrants aient un niveau acceptable de santé pour minimiser les coûts et les demandes pour les services de santé néo-zélandais », a-t-il déclaré. Un problème de genou aurait aussi influencé la décision des autorités.

    Selon une étude de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) publiée cette année, la Nouvelle-Zélande compte un des taux d’obésité parmi les plus élevés du monde, 27 % de sa population adulte étant considérée comme obèse.

    La politique d’immigration du pays stipule que les personnes présentant un indice de masse corporelle supérieur à 35 ne sont pas susceptibles de rencontrer les satisfaire aux exigences requises en raison des risques encourus pour la santé.

    Rappelons qu’au Canada, une demande de résidence permanente peut être refusée pour des « raisons médicales » si la personne peut représenter « vraisemblablement un danger pour la santé ou la sécurité publique » ou si la personne peut représenter un « fardeau excessif pour les services sociaux ou de santé » au Canada. L’étude des demandes se fait au cas par cas après examen médical.

    Selon vous, le Canada devrait-il refuser l’entrée aux immigrants obèses  ?


    • C`est le genre de questions qu`il ne faut pas éviter ou feindre de répondre avec une phrase toute écrite digne d`un politicien.
      Ce que l`article ne dit pas toutefois c`est si le candidat a beaucoup d`argent ou non car c`est le principal facteur d`acceptation pour obtenir le statut d`immigrant recu. Mais puisque la Nouvelle Zélande en fait un cas, je croirais plutôt que le candidat n a pas les moyens de ses ambitions.

      Le Canada devrait-il refuser l’entrée aux immigrants obèses ? Bien malin qui oserait y répondre. C`est un peu comme de décider de quel pays on accepte les réfugiés ou de quelle religion ,quel sexe… Le genre de réponse qu`on ose pas écrire noir sur blanc et qui fait l`objet du cas par cas. Pourtant le cout santé d`un citoyen doit être considéré car c`est ce qui constitue le plus gros chapitre budgétaire d`un gouvernement.

      Personnellement je dirais que l`obésité représente un problême de santé même si ce n`est pas si simple que cela d`y remédier et que celui qui en est affligé ne l`a pas choisi sauf que , l`effet du surpoids sur les autres organes est évident . Malgré cela , vous me demanderiez de choisir devant le demandeur du statut de son avenir en terre d`asile et je ne saurais avoir le courage de décider.

    • Cet homme risque de développer plein de maladies qui seront à la charge de sa société d’accueil. La médecine a prouvé que l’obésité était la source de toutes sortes de maux du cancer aux maladies cardio-vasculaires. Savez-vous combien coûte un diabétique à l’État? Demandez à un proche diabétique ou encore à votre pharmacien.

      Il a perdu 30 kilos? Un immense bravo! Ce n’est pas facile. Il pourra toujours représenter sa demande une fois qu’il aura atteint un poids un peu plus normal. 35 d’IMC c’est énorme! En allant voir les tableaux de calculs d’IMC, même s’il mesurait 7 pieds avec ce poids, il aurait encore un risque accru de développer des maladies qui coûtent cher à n’importe quelle société. Chaque pays a un fardeau fiscal bien suffisant, pas nécessaire d’importer des problèmes.

      Rien n’indique qu’Albert Buitenhuis ne reprendra pas tout le poids perdu une fois qu’il sera immigrant reçu, mais il aura au moins quelques années où il devra maintenir un poids-santé avant d’avoir le droit à la citoyenneté. Je trouve cela normal.

      Une connaissance dont la fille souffrait de fibrose kystique s’est vu répondre non à sa demande d’immigration US parce que le prix de l’assurance-santé qu’on l’obligeait à prendre pour couvrir tous les soins présents et à venir était tout simplement prohibitif.

      Je ne peux qu’être d’accord avec ces mesures visant à prendre soin des gens en place, de souche ou issus de l’immigration, avant d’en faire entrer d’autres.

    • … la Nouvelle-Zélande compte un des taux d’obésité parmi les plus élevés du monde, 27 % de sa population adulte étant considérée comme obèse. …

      Ils ne sont apparamment pas à une contradiction près :-( . On repassera sur sur la générosité et la grandeur d’âme des gens de la Nouvelle-Zélande.

      André St-Gelais.

    • Je serais peut-être d’accord pour que des mesures de ce genre soient prises lors de la demande initiale d’immigration, mais come on, le gars et sa famille sont installés depuis 6 ans. Son visa était renouvelé chaque année alors qu’il pesait davantage, et brusquement c’est terminé? Ça n’a aucun sens.

      “la Nouvelle-Zélande compte un des taux d’obésité parmi les plus élevés du monde, 27 % de sa population adulte étant considérée comme obèse.”

      Justement, l’État devrait s’attaquer à ce problème qui menace la santé d’une partie de sa population au lieu de faire du zèle envers UN seul immigrant.

    • Et les « fous de Dieu » qui observent le ramadan contre tout bon sens diététique, j’imagine qu’on les laisse entrer à pleines portes ? Pas dangereux ni dispendieux du tout pour la société d’accueil…

    • Les gens ne comprennent vraiment pas. Les sociétés d’acceuil ont perdu le droit de sélectionner leurs immigrants. Les avocats, les médias et les gauchistes y ont vu. C’est l’immigrant ou le “réfugié” qui décide ou il veut aller, et la société d’acceuil paie. Et accepte. Et accomode. Et s’il n’y a pas assez d’argent, pas de problème: on augmente les taxes et les impôts! Parlez-en à Charest et à Marois.

    • Moi je dis que l’on commence à bien soigner les nôtres avant de soigner les autres.

      Cet homme n’est pas un réfugié. Il pourrait bien vivre dans son pays.

    • J’ai qu’un seule commentaire: les premiers immigrants en Amérique fut choisi avec soins et c’est encore le cas ne nous comptons pas de mensonges et la population en général est d’accord. Mon argument: ce fut les plus solide et les plus fort qui ont été choisi pour ne pas devenir un danger pour la colonie.

    • Oui. En Angleterre ou mon cousin travail comme medecin et chercheur, le système de santé refuse de traiter des gens souffrant de maladies comme le diabète, l’obésité morbide etc; s’ils ne se prennent pas en main une fois traités. Ils doivent suivre les consignes de leur(s) medecins traitant. Sinon, c’est fini les traitements gratuis, ils doivent payer le plein prix. C’est cela qu’on devrait faire au Canada. Nos moyens sont limités et tout le monde doit prendre ces respnsabilités en matuère de santé personnelle. L’État “providence” a ces limites !

    • A tout ceux qui disent que les obeses n’ont pas choisi et compare avec le sexe et la couleur de la peau, et bien vous ne savez pas de quoi vous parlez. Je suis ne homme/femme. Je suis ne blanc/noir/whatever. Mais je suis DEVENU obese. Ce n’est pas une caracteristique de naissance, mais qui a ete acquis soit 1) par une mauvaise education de ses parents qui laissent manger de la crap, 2) des parents qui ne pronaient pas un mode de vie actif ou encore 3) un choix de vie a l’age adulte. D’une facon ou d’une autre, c’est un trait acquis, pas de naissance. Oubliez votre crap de “c’est dans mes genes”. Montrez moi des gens mangeant 2000 calories par jour, ne mangeant pas de fructose, et faisant de l’activite physique reguliere et qui soient obeses. Montrez moi en une quantite statistiquement acceptable (disons 10% des obeses). Oubliez vos obeses laches qui regardent la TV, manqe du McDo mais avec un Coke “Diet” ou prennent 3000 ou 4000 calories par jour. C’est pas “biologique”, c’est tout simplement de la negligeance au meme titre qu’un fumeur/alcoolique/drogue. Qu’on arrete de deresponsabiliser les obeses alors qu’on blame tous les autres! S’il s’agit d’une maladie, elle est psychologique, pas physique.

      Dans ce cas precis, c’est triste, mais il avait un visa et non pas une citoyennete. Il d’etait donc pas un citoyen neo-zelandais, mais bien un citoyen sud-africain habitant en Nouvelle-Zelande. Il n’a donc aucun droit autre que ceux fournis par la charte des droits de l’homme. Point.

    • Anti-CH_primaire a le commentaire le plus sensé. Sinon, on est en plein délire xénophobe.

    • Attention aux anglicismes :
      On ne « rencontre » pas un niveau acceptable de santé, on a un niveau respectable de santé.
      On ne « rencontre » pas les exigences requises, on respecte les exigences requises ou on satisfait aux exigences requises.

      Pour répondre à la question, je joins ma voix à celle d’anti-ch_primaire : pourquoi laisse-t-on des milliers d’immigrants refaire leur vie ici, se décrocher un emploi, envoyer leurs enfants à l’école, faire un ou deux autres enfants ici, puis au bout de quelques années, décider de refuser leur demande et de les déporter? Chaque fois, ça fait un drame dans les journaux. On dirait que le gouvernement fait exprès de se mettre au pied du mur.

      Et au bout de six ans, les autorités néo-zélandaises se réveillent et décident d’appliquer le critère pondéral… alors que le candidat a déjà perdu 30 kg? C’est vraiment se couvrir de ridicule.

    • Je suis allé en NZ. La plupart des obèses sont des Maoris.

      Saviez-vous

    • @peterdaniels – 30 juillet 2013 – 22h36
      … L’État “providence” a ces limites ! …

      L’état providence a atteint ses limites! Le système de santé est à bout de souffre et de plus en plus de gens vont au privé pour avoir rapidement accès à des soins. Cela m’est arrivé, pas de médecin de famille et devoir attendre, attendre et attendre; je me suis résigné à payer et je connais plusieurs personnes qui ont fait la même chose. De plus, avec le vieillissement de la population, le pire est à venir. En effet, il faudrait que les gens prennent beaucoup mieux soin d’eux, car au final, ils se retrouvent à l’hôpital et les contribuables qui paient des impôts (et ils sont de moins en moins nombreux), prennent la facture.

    • Je trouve cela comme étant une drole de manière de controler les statistiques de l’obésité! La prochaine étape: des guetto de gros? L’obésité est un état humain multifacteur relié a l’évolution humaine et son environnement! Il faut croire que la nouvelle Zélande a été bénéfique pour le gars, il a perdu 30 kg en 6 ans.

    • C’est de la déshumanisation basé sur des critères économique. Une forme d’eugénisme à postériori. On ne ferait pas mieux pour du bétails.

    • @ nousnoune

      Les Maoris représentent 12-15% de la population de la NZ, et la proportion d’obésité chez le peuple Maoris est de 2.5 fois celui des autres population de la NZ. Soit 62,5%

      En 2006-2007 25% des Néo-Zélandais de plus de 15 ans étaientt obèses en NZ, donc, environ les deux tiers (62,5% pour être précis) des Maoris étaient obèses.

      Deux-tiers de 12-15% = 8-10% des Néo-Zélandais sont obèses et d’origine Maoris ce qui représente environ 40% des obèses.

      Oui il sont surreprésentés mais ils ne représentent pas la plupart (plus de 50%) des obèses de NZ.

      G.Duquette

    • ils ont tout a fait raison ,non seulement l’obesite est une charge social pour la societe d’acceuil , mais j’irais meme plus loin en disant que c’est un crime contre l’humanitee considerant que TOUS LES JOURS DES GENTS MEURENT DE FAIM , un heroinomane est moins dommageable pour l’humanitee

      tom bombal mtl

    • Cela devrait être pareille pour les billets d’avion. On charge au poids. Comme pour les bagages…

    • @lamberty : et pourquoi pas un ghetto des gros , on a deja ghettoise les fumeurs hors de l’espace public et les narcomanes hors de la societe en general , moi je les vois juste comme les prochaines victimes de ces plus cathos que le pape qui veulent regenter tout ce qui se passe dans nos societes , apres les poteux , les buveurs , les fumeurs on s’attaque aux outre-mangeurs , c’est de bonne guerre , je ne suis pass gros , mais je fait deja parti de au moins deux des groupes qui sont deja ostracise , alors venez pas chercher de la pitie chez moi , je suis tout a fait pour 700% de taxe sur je junk-food et le sucre en general , sans parler d’une interdiction de vol pour ceux qui debordent de tous les bords de leur siege de cattle class

      tom bombal mtl

    • Que voulez-vous? Le gens veulent vivre jusqu’à cent ans en santé, et personne ne veut payer!

    • @dormammu : rien à voir avec la grandeur d’âme. À ce que je sache, ce ne sont pas des réfugiés. Un pas a le droit de sélectionner ses immigrés. Que les néo-zélandais soient obèses n’y change rien. La NZ a déjà assez à faire avec eux sans avoir à accueillir ceux des autres pays.

      @lamberty007 : rien à voir avec l’évolution et l’environnement, mais tout à voir avec une saine hygiène de vie. Non mais c’est quoi ce déterminisme à deux sous…

    • @ herjulfr,

      Relisez mon commentaire et celui ce C_Morgan. La Nouvelle-Zélande a sélectionné et accueilli cet “immigré” il y a 6 ans, alors qu’il était plus obèse qu’il ne l’est aujourd’hui. Il s’est installé et a refait sa vie, et tout d’un coup, on le chasse sous prétexte qu’il est obèse, un critère qui n’avait pourtant pas été pris en compte lors du traitement de la demande d’immigration et du renouvellement annuel de son visa.

      Que la Nouvelle-Zélande refuse d’accueillir des obèses, ça peut toujours aller, bien que… Mais qu’elle en expulse un 6 ans après l’avoir accepté, alors qu’il est plus léger de 30 kilos, c’est carrément ridicule.

    • “Selon vous, le Canada devrait-il refuser l’entrée aux immigrants obèses ?”

      Je ne sais pas. Mais ce que je sais c’est que je suis tannée que plusieurs banalisent l’obésité. L’obésité, c’est pas normal, qu’on arrête de se raconter des histoires!

      L’obésité est une maladie d’ordre psychologique: il faut être mal dans sa peau en titi pour atteindre un IMC de 35 ou 40. Si vous pesez 400 lbs, par exemple, c’est que vous en pesiez 300 avant. Et qu’avant cela, vous pesiez 250 lbs, et avant cela c’était 200 lbs, et avant cela 150 lbs, etc. Il me semble que rendu à 200 ou 250 lbs, on commence à se poser des questions sur les facteurs qui nous font grossir et surtout, on commence à AGIR, non?

      L’obésité c’est causé par plein de facteurs: mauvaise alimentation, suralimentation, manque d’éducation (certaines personnes ne savent pas comment bien manger, rien de mal à cela, ça s’apprend), manque d’exercice. Des facteurs sur lesquels ont peut apprendre à influencer. Mais qu’est-ce qui fait qu’une personne ne fait rien devant cela? Il faut se DÉTESTER pour se laisser aller comme ça, c’est souvent lié à des troubles émotionnels, mais il faut que l’obèse consulte (il y a des ressources) et décide d’agir.

      Je vois de plus en plus d’obèses à Montréal. C’est effarant. Je ne parle pas du petit bedon ou de “gros os”, je parle de vraie obésité, des gens qui ont besoin de DEUX sièges dans le métro pour s’asseoir, comme j’ai vu récemment, ou des arrière-train tellement immenses que tu peux cacher deux enfants derrière toi. Ne dites pas que c’est normal, il faut pousser ces gens-là à agir et les diriger vers des ressources.

    • @blitz 9h11

      Moi j’ai tendance à être d’accord avec vous. Dans la vie, les petits subventionnent souvent les gros. Je suis moi-même assez petite, mais quand je prends l’avion, je paie le même prix qu’une personne plus grosse que moi et souvent celle-ci empiète sur mon espace. Le même chose se produit quand on achète des vêtements ou des chaussures de petite taille: ça ne coûte pas moins cher parce que c’est plus petit.

    • @anti-ch_primaire

      ce n’est meme pas un immigrant recu , il est la sur un visa de travail renouvelable , donc il renouvelle regulierement son visa pour y rester , les neo zelandais ont tout a fait le droit de modifier les criteres et de lui imposer a son prochain renouvellement

    • S’ils sont conséquents, ils devraient aussi refuser les gens qui fument… pour moi c’est illogique de refuser quelqu’un pour des maladies qu’il pourrait potentiellement développer. Surtout s’il se prend en main et continue de perdre du poids. Des gens minces, pas en santé, qui ne font ps de sport, ça existe aussi! L’idée c’est de proposer des solutions pour favoriser les bonnes habitudes de vie, par la prévention.

    • “S’ils sont conséquents, ils devraient aussi refuser les gens qui fument…”

      Fumer, ce n’est pas une maladie. C’est juste une mauvaise habitude.

      L’obésité, c’est considéré comme une maladie par l’OMS. Pour immigrer, il faut prouver qu’on est en bonne santé. Ceux qui ont immigré au Canada ou qui ont des proches qui l’ont fait savent qu’il faut passer une évaluation médicale avant d’avoir le visa. Les visas de travail temporaires n’exigent pas d’évaluation temporaire (sauf exception) puisque la personne est juste de passage au pays et souvent, doit payer de sa poche ou celle de son assureur les soins de santé. Quand tu deviens immigrant, c’est l’État qui doit payer pour te soigner.

      S.Larousse

    • *je voulais dire: évaluation médicale

    • ceci est ridicule. Il s’agit d’une conflation du poids et de la santé, et l’IMC est une mesure biaisée. Je pense qu’on peut refuser sur motif de problèmes de santé réels, sans égard au poids. Voici plusieurs sites de références qui peuvent fournir de l’information scientifique saine et validée concernant l’obésité et le surpoids, qui ne sont pas les «tueurs silencieux» qu’on décrit. Une industrie de 60 millions de dollars, soit l’industrie des régimes, travaille très fort pour continuer de faire grimper la panique sur la soi-disant épidémie d’obésité en cours. Les mentalités doivent changer. http://www.equilibre.ca/ – http://www.livestrong.com/article/99581-bmi-flawed/- https://www.sizediversityandhealth.org/content.asp?id=34 Même des chantres reconnus de la recherche sur la «cure» à l’obésité soutiennent ce point. Il suggère un nouveau modèle qui suggère de tenir compte de la présence ou non de problèmes chez le patient avant de juger sur le poids. http://www.drsharma.ca/edmonton-obesity-staging-system.html De plus, de nouvelles études suggèrent que les problèmes corrélés à l’obésité (et non pas CAUSÉS par celle-ci) pourraient avoir une autre source que le poids, et peut-être même que la prise de poids peut provenir du problème de santé et non l’inverse! L’obésité est mutifactorielle, et les paradigmes évoluent en ce sens. De plus en plus la science démontre que le poids est presque aussi génétiquement déterminé que la hauteur. Un pourcentage de plus de 85% de gens ayant maigri reprennent le poids perdu. La solution est dans les meilleures habitudes de vie, et non pas dans le focus sur ce que dit la balance. N’en déplaise à certaines personnes, la plupart des gens ne peuvent RIEN FAIRE sur le fait d’être gros. Par contre, TOUT LE MONDE peut faire quelque chose pour adopter de saines habitudes de vie, peu importe son poids. L’obésité n’est pas, non plus, un problème psychologique, et tous les obèses ne sont pas outremangeurs, veuillez lire votre science et consulter le DSM! La NZ devrait en prendre note…

    • “N’en déplaise à certaines personnes, la plupart des gens ne peuvent RIEN FAIRE sur le fait d’être gros.”

      Tuut tut tut…Prenez un obèse, mettez lui un régime à 1600 calories avec des aliments santé et obligez le à faire 1 heure d’exercice par jour, ne serait-ce qu’une marche dehors. Il va maigrir. Period. Il n’aura peut-être pas une taille de mannequin mais il sera moins gros. Je ne dis pas que ça sera facile, surtout pour maintenir le poids, mais arrêter de fumer non plus c’est pas facile, suivre un traitement de chimio c’est pas facile, etc. Les cas où aucun régime ne fonctionne sont des cas plutôt rares…Vous confortez les gros en disant qu’ils ne peuvent rien faire!

    • @djodrylapointe

      on se ramasse pas a 200lb un beau matin , pour creer la graisse il faut consommer les calories et en consommer plus que l’on en depense , on fait des choix dans la vie comme se goinfrer de junk food , tout comme j’ai choisit d’etre vegan et de ne pas consommer d’alcool , je fait 53Kg pour 1m71 , pas de probleme d’obesite chez moi , par contre je suis fumeur et je paye a chaque paquet les couts de mes futur probleme de sante , pourquoi ca serais uniquement les consomateurs d’alcool et de tabac qui devrais pre-payer leur futur cout de sante ?

    • @duquette

      Merci pour les données. Mon pif était bon. L’obésité des Maoris m’avait surpris.

    • @the-real-lulu: non seulement votre commentaire n’a rien à voir avec le sujet discuté ici, mais en plus il démontre de votre grande ignorance et grossièreté.

    • @the-real-lulu

      vous lisez trop Richard Martineau :)

      un documentaire sur le jeun et ses vertus

      Documentaire Arte: Le jeûne pour se soigner ?
      www.youtube.com/watch?v=g3Abu6fKkT8

    • @nousnoue
      L’obésité des Maoris est en grande partie due à leur bagage génétique. Les Maoris des îles Cooks, de Niue ou de Tonga partagent les mêmes ancêtres récents et le taux d’obésité sur ces îles (où il n’y a pas vraiment de fastfood) est de 90%.
      Ce sont des gens très costauds. Je serais surpris qu’un Maori de Samoa ou Tonga se fasse refuser un visa pour la même raison que le sud-africain de cette histoire, car les tensions raciales avec les premières nations Maoris sont encore vives et cela toucherait à une corde sensible.

    • “Cela devrait être pareille pour les billets d’avion. On charge au poids. Comme pour les bagages…” blitz

      ===

      Non on fait comme sur les ponts à péage. On charge au nombre de jambes comme pour les essieux. :)

      Jean Émard

    • g.duquette 09h09

      ===

      Source svp.

      Jean Émard

    • ramses2.1
      Statistique du ministère de la santé de la Nouvelle Zélande.

      Taper Obésité Maoris Nouvelle -Zélande et vous tomberez sur la source (Ma source datait de 2006) je suis certain que vous trouverez une source sur ce ministère qui est plus récente et de fait les taux d’obésité auront augmenté.

      G.Duquette

      P.S.

    • @ ramses2.1

      Voici mon P.S.

      Avant de dicter vos demandes comme Sources SVP Vous pourriez vérifier rapidement sur internet.

      Des sources plus récentes en voici deux

      http://www.health.govt.nz/our-work/diseases-and-conditions/obesity/obesity-key-facts-and-statistics
      http://www.health.govt.nz/publication/focus-nutrition-key-findings-2008-09-nz-adult-nutrition-survey

    • Merci g.duquette.

      La page wikipedia est bien documenté.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Obesity_in_New_Zealand

      Jean Émard

    • J’ai fait une erreur de transcription à 09H09 ce n’est pas 62,5% des Adultes Maoris qui sont obèses mais 62,5% des peuples du Pacifiques vivant en Nouvelle-Zélande qui sont obèses

      G.Duquette

    • @g.duquette 21h15

      Moi j’ai fait à peu près ce que vous avez recommandé, à une inversion près. J’ai dactylographié “Obésité Marois” sur Google et j’ai vu des choses assez inquiétantes. Allez voir.

    • @duquette

      Avez-vous le taux d’obésité des Indiens au Canada?
      Je sais que pour le diabète, c’est la catastrophe, genre dans les deux chiffres.

    • @ nounoune

      Une simple recherche avec les mots clés autochtones Canada obésité statistique devrait faire l’Affaire

      Jeunefille (alias Simon) vous devriez faire de même avec RobFord vous y verriez des choses encore plus inquiétantes

    • @g.duquette 8h45

      Moi je ne suis pas sûre que vous ayez regardé attentivement l’affreuse photo reproduite par CNN (”Obesity Marois”). Je conviens que Rob Ford est lui aussi obèse, mais je n’ai vu rien d’aussi inquiétant que la photo de Pauline Marois en allant sur “Obesity Rob Ford”.

      Pour votre information, je ne suis pas “alias Simon”. Je ne sais pas qui est Simon. Je m’appelle JeuneFille et c’est tout.

    • @larousse_Estdouce
      Fumer est une dépendance. Hors les dépendances son des maladies. Ce sont souvent les mêmes désordres psychologiques qui poussent les gens à fumer ou à être gros.

    • Trois choses
      1, On n’aurait pas refusé le monsieur s’il faisait ou pouvait faire partie des ALL BLACKS. S’il avait signé un chèque de 250 000 dollars kiwis à une œuvre de charité, ou au labour party de la Nlle Zel par exemple.
      ensuite
      2, Est-ce que kkun peut vérifier si les MAORIS ont commencé à prendre du poids une fois qu’ils ont retiré la chaire blanche de leur régime alimentaire.
      3, Mme JeuneFille, très cute comme inversion dyslexique que je commets tous le temps d’ailleurs. Monsieur Duquette, je cherche à comprendre ce qui peut bien constituer d’inquiétant !?

    • Belle question. Avec les listes d’attentes partout ou le systeme de sante est gere par le corpogouvernemoman, l’immigration n’a qu’a exiger qu’il prenne la derniere place en ligne. Avec un peu de chance, il crevera avant de recevoir des soins.

    • Commençons par soigner les nôtres et oui, le gouvernement devrait être plus sévère pour les gens qui “encrasse” notre système de santé et qui ne se prennent pas en main. Il y a des limites à fermer les yeux pour finalement aller chercher des votes politiques. Les personnes qui sont malades chroniques et qui se battent pour leur survie malgré leur discipline et leurs efforts en paient le prix , au dépend du fumeur qui se plaint de ne pas respirer comme il faut à l’urgence ou du diabétique qui se bourre la face de cochonneries autant que l’obèse qui se nèglige…pas de pitié pour ça ! le gouvernement de Nouvelle-Zélande a mit ses culottes Bravo !!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité