Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 7 février 2013 | Mise en ligne à 10h26 | Commenter Commentaires (4)

    52 Ironman en 52 semaines


    Il y a bouger et… bouger. On a déjà parlé sur ce blogue de l’ère des défis sportifs. On souhaite repousser ses limites, sortir du lot, en réalisant divers exploits toujours plus originaux et plus poussés les uns que les autres.

    Connaissez-vous le coureur espagnol Ricardo Abad ? Il a bouclé 500 marathons en 500 jours, soit 21 000 km ! Usant 25 paires de chaussures, il a parcouru les routes de l’Espagne, seul ou lors de compétitions, et ainsi battu le record du monde qui appartenait à un Belge qui avait couru 366 marathons de suite. Abad a complété son défi l’an dernier.

    Pas du genre à rester vautré sur son canapé, ce «Forrest Gump» espagnol, la quarantaine, souhaite maintenant faire 52 Ironman en 52 semaines. Le record actuel est 35. Un Ironman, c’est 3,8 km de nage, 180 km de vélo et un marathon (42,2km). Faites le calcul ! S’il va jusqu’au bout, il parcourra 197,6 kilomètres à la nage, 9360 kilomètres à vélo et 2194,14 kilomètres à pied en un an. Notez bien : il n’a jamais participé à un triathlon !

    Comment un homme arrive-t-il à pousser son corps à ce point ? Réussira-t-il à réaliser ce défi quasi inhumain ?  Fascinant.


    • http://www.decaironman.com/1/

      52 Ironman en 52 semaines, il n’y a rien là: Septembre 2013, 30 ironman en 30 jours.

    • Très peu pour moi… Je trouve que c’est faire du chiffre pour faire du chiffre… Il faut quand même beaucoup de volonté pour cela et sûrement très, très difficile à réussir. Mon feeling demeure que l’on tombe dans le marketing et le superficiel.

      Alors que le sport d’endurance c’est bon pour la profondeur et même la philosophie…

      Je peux me tromper mais cela fait athlète bling-bling ou m’as-tu-vu !!!

    • MMe Allard,

      Je crois que oui, certaines personnes ont un métabolisme anti-fatigue et un psyché anti-douleur ajouté à cela une volonté de fer et vous avez les trois ingrédients pour que cet homme réussisse.

      Je me souviens d’un gars de la Basse-Côte-Nord qui travaillait sur un crevettier du Nord sur le pont parfois dans des mers déchaînées. Son travail était un des plus physique que je n’ai jamais connu.
      Ce gars était tout simplement doté d’une énergie hors du commun. Les quarts de travail étaient de 6 heures ON 6 heures OFF. La plupart des gars était exténués après leur quart, mais lui non, souvent il continuait sur un de ses chiffres OFF pour aider sur le pont ou dans l’usine (bateau-usine). En bref, ce gars travaillait 14-18 heures/jours durant 2-3 mois ou plus. Et dormait une moyenne de 4 heures.
      Il venait du même village que le capitaine (Old-Fort) et un jour que ce gars (pour comme il disait évacuer son trop plein d’énergie) faisait des push-up dans la whell-house (timonerie) j’ai demandé au capitaine s’il était toujours comme ça. Sa réponse : Depuis sa naissance qu’il bouge et qu’il ne peut s’arrêter de bouger.
      Si ce gars n’était pas né dans un village isolé où il pouvait se dépenser sans que la communauté et ses parents ne le trouvent anormal, il aurait été probablement étiqueté Ritalin dès l’âge de 4 ans.

      Des gars comme lui, j’en ai croisé plus d’un (mais rarement jusqu’à son niveau) sur la Basse-Côte-Nord où le travail et la dépense physique est encore la norme pour bien des gens et où le surpoids chez les ados et les hommes est rare (par contre chez les adolescentes et les femmes ce n’est pas le même constat)

      Bref, pour ces exploit hors du commun, il faut parois se questionner si ces exploit sont hors du commun que sous notre perspective d’Homo-sédentarus ou d’homo-urbanus/banlieusus qui ne le sommes que depuis 100-150 ans

      G.Duquette

      P.S J’ai un de mes cousins (49 ans) qui lui aussi ne travaille que physiquement et de très longues heures 60-80/sem. Eh bien pour se reposer, il court 3-4 demi-marathon par an ce sans jamais ne s’être entraîné de sa vie à la course.

    • Quand les bobos de la vieillesse vont se pointer, ce gars-là va devoir se contenter de marathons en position horizontale. Il pourra toujours se convertir en pilote d’essai pour un fabricant de matelas.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité