Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 29 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h45 | Commenter Commentaires (5)

    Du Botox dans l’estomac

    Photothèque La Presse

    Photothèque La Presse

    Les soirées Botox se multiplient. On peut recevoir des injections contre les ridules entre un verre de mousseux et une bouchée de canapé dans une ambiance festive. Soit. Mais saviez-vous que la toxine botulique de type A est utilisée pour de nombreuses applications en santé, dont la perte de poids ?

    On injecte le Botox, qui agit en paralysant les muscles, avec succès chez les patients qui souffrent de sudation excessive (hyperhydrose), qui ont des excès de salive, qui ont des spasmes musculaires (des paupières par exemple), qui souffrent d’incontinence ou qui sont aux prises avec des migraines ou des maux de cou chroniques. On suggère aussi un effet positif lors rhinite allergique et de syndrome de douleur chronique (localisé) et contre la dépression. Elle serait même plus efficace que les anti-inflammatoires avec stéroides lors de fasciite plantaire, apprenait-on en janvier.

    On l’injecte aussi dans l’estomac des personnes obèses. Cette toxine, ont avancé des chercheurs, diminuerait la sensation de faim et l’impression d’avoir l’estomac vide et contribuerait à une perte de poids. Or, une nouvelle étude américaine publiée dans Clinical Gastroenterology and Hepatology (février) et citée ici et ici vient contredire cette hypothèse.

    Seize semaines après avoir injecté différentes doses de Botox (ou un placebo) dans l’estomac de personnes obèses, les chercheurs n’ont pu observer de différence significative sur le pèse-personne entre les sujets des divers groupes. Parce que l’intervention, par endoscopie, n’est pas sans risques, les auteurs recommandent de l’éviter en attendant des résultats probants lors d’études ultérieures.

    Le Botox semble miraculeux, mais il est aussi dangereux puisqu’il peut se répandre dans les autres parties du corps. Santé Canada a d’ailleurs fait ajouter ce risque à la monographie du produit en 2009. L’injection doit en tout temps être faite par un spécialiste. En revanche, l’organisme de santé publique a accepté l’utilisation de la toxine pour traiter certains maux comme la migraine , même si les résultats sont mitigés.

    Avez-vous déjà eu recours au Botox ?

    Que penser de cette utilisation à toutes les sauces : un produit miracle ou une toxine banalisée ?


    • Non merci !

      Je me souviens avoir vu la comédienne Louise Deschâtelets, avec des lèvres qui lui donnait l’air de sortir d’un groupe de baboins ! S’était tout à fait horrible. Heureusement, Madame Deschâtelets semble avoir abandonné cette pratique pour le moins gonflante…

      Il en va de même pour l’actrice française Catherine Deneuve, qui depuis quelques années a les lèvres comme des chambres à air de camion !!! Vraiment pas beau non plus…

      Tout est dans le mesure…

      Le botox : non merci !

    • La maturité d’un produit amène de nouvelles utilisations pratiques. C’est fascinant comment un produit à l’usage de la vanité peut devenir utile.

    • Pensez-vous qu’à 33 ans c’est le bon moment pour prévenir les rides avec du Botox? ;-) Just asking…

    • Les gens confondent souvent Botox avec les agents de comblement qui sont utilises pour grossir le volume des lèvres. Or ce sont deux produits bien differents.

    • @ lisamoore: Pour les lèvres, il s’agit de collagène.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité