Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 18 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h46 | Commenter Commentaires (16)

    Avez-vous besoin de déodorant ?

    Photos.com

    Photos.com

    L’usage du déodorant est aujourd’hui la norme en Occident. Ce qui n’est pas une mauvaise chose pour autrui, direz-vous ! Mais en avez-vous réellement besoin ? Une Anglaise sur cinquante ne produirait aucune odeur désagréable au niveau des aisselles, selon une nouvelle recherche dans le Journal of Investigative Dermatology. Une question de génétique.

    Des chercheurs de l’Université Bristol ont mené une étude auprès de 6495 femmes, parmi lesquelles 2% sont porteuses d’une variante du gène ABCC11 responsable de l’odeur nauséabonde, odeur produite en présence de sueur et de bactéries. Elles n’émettent aucune odeur. Un signe de la présence de cette variante génétique ? La cire d’oreille est particulièrement sèche !

    Dans certaines régions d’Asie, plus de 99 % des gens sont porteurs de cette variante et 7 % mettent tout de même du déodorant. En Occident, 75 % des femmes épargnées par les mauvaises odeurs appliquent quotidiennement du déodorant… inutilement, indiquent les chercheurs. On en parle notamment sur ScienceDaily.

    Selon les auteurs de l’étude, on pourrait éventuellement utiliser la génétique pour mieux cibler nos besoins en matière de produits d’hygiène et ainsi éviter de s’exposer inutilement aux produits chimiques (notamment ceux contenus dans le dédorant et antisudorifique) et de dépenser vainement ! À suivre.


    • Personnellement, j’aime mieux que certain en mettent sans en avoir besoin que ceux qui en ont besoin n’en mettent pas.

    • Basé sur les chiffres que vous donnez c’est 3 personnes sur 200 (qui auraient la variante du gène en occident) qui mettraient du déodorant pour rien….. Ces 3 personnes sur 200 sont noyés dans les personnes qui devraient en porter et qui n’en portent pas. Sont chanceux en Asie, imaginer les odeurs dans le métro si il n’y avait pas tant de porteurs du gène modifié

      J’ai ramené sur 200 pour avoir des personnes entières.

    • Advenant que ce dépistage génétique devienne disponible, il serait affreusement coûteux et utilisé surtout pour dépister des maladies dangereuses et non des problèmes de sudation.
      De plus, même sans odeur, je n’aime pas la sensation d’humidité sous les aisselles. J’utilise une pierre d’alun qui me dure depuis des années. Elle a ses inconvénients : il faut la mouiller avant de l’utiliser, et les cristaux se désagrègent et se répandent. Malgré tout, ça reste la solution la plus écologique et économique que je connaisse.

    • Moi mon problème est plus avec ceux et celles qui devraient en mettre et qui n’en mettent pas.

    • Le déodorant c’est comme le jugement; ceux qui en ont le plus besoin ne s’en servent jamais.

    • Il y a des gens qui font des réactions cutanées aux antisudorifiques et plusieurs déodorants. Je ne tolère aucun produit avec du chlorydrate d’aluminium. Je me contente de certains désodorisant qui ont 4-5 heures d’efficacité. J’en remets parfois sur l’heure du diner.

      @C_morgan
      Pour moi, la pierre d’alun est efficace quelques jours en ligne. C’est le plus efficace car il dure toute la journée mais après quelques jours c’est comme si je n’avais rien. J’en remets de temps en temps.

    • L’industrie du marketing du push push nous as convaincu qu’on pue …alors on met du push push produit dont généralement personne n’a vérifié l’efficacité ou sui sont souvent plus toxique ou allergigènes qu’autre chose…

      La grande majorité des produits pour la mauvaise haleine sont a base d’alcool or la mauvaise odeur provient souvent d’un assèchement de smuqueuses et l’alcool qui dure quelques minutes pour une fausse impression de fraicheur ne fait qu’empirer le problème , allors qu’il faudrait plutot hydrater ..

      Pour l’odeur corporelle il en va de même pour éviter de sentir on pue le parfum et parfois` on ajoute à l’odeur de sueur une forte puanteur de parfum quand une madame sent le walmart no 5 à quelques kilomètre pas sur que ça rend les chose plus facile ….

      On devrait rester dans le plus basic ,si tu pue …au lieu de masquer le tout en empirant l’affaire avec des effluves douteuses …c’est que la nature te dit qu’il serait temps de te laver plutot que de mettre du parfum mon cher Watson…….

    • Il y a une grande différence entre un antisudorifique et un déodorant.

      L’antisudorifique contient un agent chimique (générallement de l’Alun ou du chlorydrate d’aluminium) qui bouche les pores de la peau par lequelles la sueur peut jouer son rôle. Le corps pour contrer ce bouche pore émet encore plus de sueur sous les aisselles -> plus de transpiration. Le cercle vicieux s’emballe.

      Un bon déodorant ne contient pas d’alun et ne bloquent pas les pores sous les aisselles. Le déodorant masque par ses parfum l’oduer de la sueurs sous les bras. Mais pour un bon déodorant il faut savoir lequle nous convietn (tout comme les parfums) et deux payer le prix (tout comme les parfum) car dans le fond un déodorant est un parfum en bâton.

      G.Duquette

    • LA pierre d’Alun comme son nom l’indique est de l’Alun (un coagulant dontla formule chimique est : Al2(SO4)3•12-48 H2O. Il existe des variante tels que KAl(SO4)2•12 H2O (Sulfate d’alminium et potassium, mias il reste que c’est à pe de chose près l’ingrédient utilisé dans les antisudoriques pour bloquer els pores de la peau.

      Comme gl000001 l’a écrit : …Pour moi, la pierre d’alun est efficace quelques jours en ligne. …mais après quelques jours c’est comme si je n’avais rien. J’en remets de temps en temps….

      @ cmorgan et gl00001

      Plus jeune, j’avais le même problème (je devais réappliquer de l’antisudorifique deux-trois fois/jour voir plus). Un jour quelqu’un m’a parlé de la différence entre un bon déodorant et un Old Spice (antisudorifique).
      Depuis je n’ai jamais eu de problème de sudation excessive sous les aisselles. Vrai qe mon corps a du s’acclimater pour une courte période mais une fois le cercle vicieux (sudation-> antisudorifique-> sudation excessive -> ++ antisudorifique -> +++ sudation) brisé je n’ai jamais revécu ce problème.

      G.Duquette

    • À la lecture des commentaires je vois que les gens mélangent la sudation et l’odeur de celle-ci. Il y a des personnes qui ne transpirent presque pas et qui vont sentir vraiment fort alors que d’autres transpirent abondament et ne sentent pas beaucoup.

    • Moi je pence que toutes les races sont égales et suent égales.

    • Quoi! Certains groupes ethniques sont moins porteurs d’odeurs nauséabondes que d’autres? Ce qui sauve ce billet des attaques gogauchistes, c’est que le groupe moins porteur est asiatique plutôt qu’occidental.

      S’il fallait que le groupe ethnique le plus performant soit occidental, la gogauche aurait alors accusé de “racisme” l’auteur de ce billet! Pour cette gogauche, qui squatte chez Hétu, tout groupe ethnique est par définition notre égal sauf dans les domaines où il nous est supérieur!

    • Arriver à discriditer la ”gogauche” sur un sujet de dessous de bras, il faut le faire. Pitoyable et grotesque. Misère…

    • @honorable

      Parlez-nous donc des prix Nobel.

    • @angel_eyes
      Leurs aisselles doivent nous laisser un subtil parfum de lavande, de bergamote et pourquoi pas de ylang-ylang.

    • un déodorant est comme un mini parfum mais pour les aisselles. Il faut savoir faire la différence entre un antisudorifique et un déodorant , il n y a aucun problème à vouloir sentir bon des aisselles .

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    D L Ma Me J V S
        oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité