Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 15 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h56 | Commenter Commentaires (9)

    Enfants malades: médecine douce en hausse

    De plus en plus d’enfants souffrant de maladie chronique reçoivent des traitements de médecine alternative en plus de leur traitement médical. Un parent sur cinq omet d’en aviser le médecin… avec les risques que cela comporte.

    Des chercheurs canadiens, notamment de l’Université d’Ottawa et de l’Université de l’Alberta, signalent dans une étude publiée lundi dans Pediatrics que 71 % des parents d’enfants malades utilisent des médecines douces dans un hôpital pédiatrique de l’Ouest canadien, tandis que 42 % des parents font de mêmes dans la région d’Ottawa. Les chercheurs ont sondé 926 familles.

    Dans la plupart des cas, les parents ont reçu de l’information de leurs proches et ont eux-mêmes recours à des soins non conventionnels. Les produits principalement consommés étaient des multivitamines et minéraux, des herbes et des remèdes homéopathiques. Les techniques les plus utilisées : la chiropratie, le massage, la relaxation et l’aromathérapie. Rien de bien dangereux, non?

    Les chercheurs sonnent l’alarme : les produits et traitements naturels ne sont pas tous sans risques et il vaut la peine d’en parler à son médecin. D’ailleurs, ils ont répertorié 80 cas d’interactions entre produits naturels et remèdes conventionnels, dont 19 moyennement négatives et six sévères. Par exemple, saviez-vous que l’échinacée peut nuire à la chimiothérapie ? Saviez-vous qu’un massage ne doit pas être prodigué lorsqu’il y a inflammation ?

    Seriez-vous enclins à vous tourner vers les médecines douces pour les soins de votre enfant malade ? Si oui, vers laquelle ?


    • Faut pas juger les gens qui cherchent des solutions mais le peu de culture scientifique (pas assez de science à l’école) fait que les gens sont intimidés par tout ce qui est scientifique et les promoteurs des médecines douces en profitent.

    • La chiropracie peut être tres dangereuse, paralysie, dommages a la colonnes, il faut faire attention.

      L’homéopathie n’est rien de plus que de la magie, et n’as absolument aucun effet, elle peut donc retarder le délai avant que le parent n’aille consulter un professionnel, il en va de même pour les autres cas.

      La médecine douce est un tres mauvais nom. On devrait l’appeler la médecine non prouvée.

    • c’est quoi guérir au juste ?

    • @piedoq

      Bien comme la vie peut être consideré comme une maladie mortelle incurable…

      Mais sérieusement guérir est assez relatif au problème. Dans un cas d’infection c’est lorsque la quantité de l’agent infectieux n’est plus présent en quantité significative dans le corps. Un médecin pourrait sans doute mieux répondre que moi.

      C’est pour ca que je parle d’efficacité des traitements plutot que de guérison. Puisque les traitements ne sont pas sans risques, il faut minimiser la quantité de traitements inéficaces auquel on se soumet et maximiser la quantité qui sont efficace.

    • Nous vivons une époque très étrange: nous doutons sans cesse de la science et de la médecine “officielle” mais nous accordons une foi aveugle à toute sorte de thérapies n’ayant fait l’objet d’aucune étude sérieuse et à tout les charlatans qui nous promettent la lune avec le minimum d’effort!

      On confond plusieurs choses aussi:

      -la phytothérapie, une médecine à base de plantes médicinales (pour la plupart) qui n’en n’ont pas moins des effets secondaires et des interactions néfastes

      -la médecine chinoise, parfois basée sur des croyances

      -la naturopathie, terme fourre-tout qui ne veut pas dire grande chose

      -l’homéopathie, où on prétend soigner le mal par le mal à l’aide de substances qui, à haute dose reproduisent les mêmes symptômes (ce qui est déjà absurde) mais en les diluant tellement que c’est équivalent à prendre de l’eau! C’est comme soigner une gastro en diluant un extrait de plante qui à haute dose donne la diarrhée ou fait vomir…

      Le fait que les pharmacies vendent des plantes médicinales sur les étiquettes desquelles on ne retrouve aucune mention d’effet secondaire ou de contre-indication, des produits homéopathiques et même des colliers de bois de noisetier (guère différent des pendentifs porte-bonheur et des médailles miraculeuses), entretient la confusion et favorise les abus.

      Les parents doivent s’informer auprès de sources fiables qui ont fait leur preuve, pas auprès du chamane du coin! Les enfants sont vulnérables et ne peuvent se défendre contre les charlatans. Dans certains cas, le traitement prescrit par le médecin est carrément abandonné au profits de produits inefficaces ou dangereux.

    • Médecine douce à la hausse=escroquerie à la hausse

    • @guiguibob
      “La chiropracie peut être tres dangereuse, paralysie, dommages a la colonnes, il faut faire attention.”
      Idem pour la chirurgie. Il y a une dame connue qui est morte lors de son augmentation mammaire.

    • @stephanie2009 “en les diluant tellement que c’est équivalent à prendre de l’eau!”

      Le plus absurde dans tout ça est que cette eau est déposée sur une granule qui est complètement sèche quand on l’achète! Comment leur ridicule truc de mémoire de l’eau peut fonctionner s’il n’y en a pas d’eau dans la pilule?

      J’ai vu un documentaire sur l’homéopathie dernièrement et pour illustrer les dangers de cette arnaque ils ont donné l’exemple d’une dame qui y croyait et qui préparait un voyage en Amérique du sud. Préférant écouter son homéopathe plutôt que son médecin elle a pris des granules sensées la protéger contre le paludisme et résultat: elle l’a attrapé et à bien faillit y rester.

    • Ce n’est pas surprenant! On utilise même les fonds publiques pour faire venir des pseudos spécialistes pour enseigner le Yoga et montrer aux enfants des écoles publiques à se masser entre eux. Groupe FB contre le massage en classe: http://www.facebook.com/groups/559259767417435/

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité