Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 27 novembre 2012 | Mise en ligne à 11h01 | Commenter Commentaires (4)

    Éviter la turista

    Photothèque La Presse

    Photothèque La Presse

    La saison québécoise des «forfaits tout-inclus» débute. Les publicités vantant le soleil et le sable chaud reviennent, comme à tous les ans.

    Le Mexique et les Caraïbes sont la première destination étrangère  des voyageurs québécois (24%), tout juste avant les États-Unis (20%), selon des chiffres du Réseau de veille en tourisme. Cet hiver, 3,5 millions de touristes canadiens se rendront dans ces régions, selon le Gouvernement du Canada.

    Jusqu’à 98 % des voyageurs canadiens dérogent aux règles élémentaires de sécurité alimentaire et ce, dans les trois premiers jours de leur séjour. Le résultat ? La diarrhée du voyageur ! On la reconnaît à l’apparition soudaine de fièvre, nausées, vomissements, douleur abdominale et diarrhée. Souvent bénigne, elle peut gâcher un voyage !

    Connaissez-vous bien les sources de contamination ? En voici quelques-unes: se brosser les dents avec l’eau du robinet, consommer des boissons avec des glaçons ou de la glace concassée, manger des fruits non pelés, boire du lait non pasteurisé, consommer des fruits de mer crus, consommer fruits et légumes lavés à l’eau du robinet. Selon un sondage Léger Marketing, les Québécois sont les mieux informés sur la question. Il faut peler, cuire, bouillir ou… laisser tomber.

    La diarrhée du voyageur touche un touriste sur deux lors de séjours de 2 semaines dans les régions telles que le Mexique, les Caraïbes, l’Amérique latine, l’Afrique, l’Asie du Sud-Est et l’Europe de l’Est. Elle est causée en grande partie par les bactéries E. coli entérotoxigènes. Il peut être indiqué de consulter un professionnel de la santé du voyageur et de se faire vacciner avant le départ (contre la diarrhée et le choléra), sans toutefois relâcher sa vigilance une fois sur place. Le vaccin ne protège pas à 100 %.

    Faites-vous preuve de prudence alimentaire lors de vos vacances ensoleillées ?


    • Tellement intéressant comme vacance quand on doit surveiller ce que le barman utilise, et que pour la nourriture aussi bien oublier tout ce qui est fruit et légume car on ne sais pas ce qui se passe dans la cuisine.

      En vacance, je ne veux pas surveiller tout ce qu’il y a dans mon assiette, je préfère allé au États-Unis, même si c’est plus cher et qu’on a pas de bar sur la plage, que de devoir tout surveillé et constamment me demander si je ne me rend pas malade. 1/2 qui se fait gâcher ses vacance, c’est énorme. Tant que c’est comme ça, je ne passerai pas de vacances dans le Sud.

      Pourquoi les tout inclus ne se munissent pas de système de filtration d’eau performant. S’ils pouvait garantir un séjour sans se casser la tête et sans diarrhée, ça leur donnerai un gros plus pour attirer la clientèle.

    • La prudence alimentaire et la pharmacologie d’aujourd’hui peuvent éviter au voyageur ce trouble-fête qu’est la turista. Mais puisque même le vaccin n’est pas sûr à 100%, le touriste avisé devrait inclure dans son sac de voyage des clips pour pantalon.

    • Je vais dans les tout-inclus depuis un bon nombres d’années et jamais les gens qui m’accompagnaient ou moi n’avons été malades. Je traine des Immodium au cas-où mais non ça ne nous ai jamais arrivé.

      C’est certain qu’en République on se lave les dents avec l’eau en bouteille et fait très attention de ne pas consommer de salade ou légumes crus. À Cuba, je relâche ma garde. Par contre, je fais attention à tout ce qui est fromage étant donné que souvent il provient de lait de chèvre.

      J’ai mon vaccin contre l’hépatite A et B mais pas contre la turista.

    • ha ha , moi j’ai vecu de 6 mois a 6 ans au mexique et voyage tres regulierement dans des “pays en emmergeance” ou je vie comme la population local , mon organisme est habitue , tourista , connais pas et je suis pas mal sur que le marche couvert du quartier a notre autre chez nous (Shenzhen guangdong chine) vous ferais totalement freaker (viande non refrigere voisine de poulet vivant en cage etc …. ) , bon c’est vrais que dans la famille on est totalement vegetarien par conviction boudhiste , mais pareil , je fait plus confiance a cette bouffe que le boeuf aux hormones de croissance au canada et tout les ingrdients que je ne pourrais epeler si ma vie en dependais qu’on trouve sur nos etalages en occident

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité