Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 23 novembre 2012 | Mise en ligne à 12h07 | Commenter Commentaires (10)

    Vouloir des gros muscles à 8 ans

    Certains enfants aimeraient bien ressembler à leur superhéros préféré, costume et muscles inclus. Quand votre enfant tente de contracter ses biceps pour vous montrer ses «gros muscles» à 2 ans, 4 ans ou 8 ans, c’est souvent rigolo. Mais quand, plus sérieusement, il souhaite un programme d’entraînement pour être bien musclé, voilà qui est plus préoccupant.

    Ma collègue Nathalie Côté signe cette semaine un article sur la question qui intéressera bien des parents de petits sportifs en herbe.

    Que faire lorsque fiston nous annonce sérieusement qu’il veut soulever de la fonte ? Ne pas paniquer, bien sûr, sans toutefois l’encourager. De toute façon, à cet âge avant la puberté, les muscles ne grossiront pas.

    L’enfant doit bouger, certes, mais en globalité pour développer toutes ses aptitudes et ses qualités physiques, indique le kinésiologue Pierre-Mary Toussaint dans le papier. On parle de flexibilité, de coordination, d’aptitude cardiorespiratoire…

    La musculation n’est pas à proscrire, mais à cet âge, elle sera faite sans poids, par le biais d’activités diverses. Et on doit surtout se demander, comme le soulève la psychologue Nadia Gagnier dans La Presse, pourquoi notre enfant veut se muscler : se déprécie-t-elle ? est-il  intimidé à l’école ?

    Pour des informations sur l’activité physique chez les enfants, vous pouvez consulter le très complet avis du Comité scientifique de Kino-Québec L’activité physique, le sport et les jeunes (en pdf).

    Comment réagiriez-vous si votre enfant de 8 ans vous demandait un programme d’entraînement ?


    • Intéressant.

      Mes 2 garçons s’entrainent régulièrement depuis l’âge de 12 ans. Avant, ils étaient trop jeunes à nos yeux et aussi aux yeux de beaucoup d’entraineurs. À ce jeune âge, les enfants n’ont pas la maturité de l’entrainement. Ils veulent jouer jouer jouer et c’est ben correct.

      Mes gars s’entrainent très fort, surtout l’hiver et l’été. Ils ont un programme complet mais font très peu de poids. Ils font surtout de la pliométrie à raison de 2 ou 3 fois semaine. Si vous regardez du côté d’un gym compétant où les jeunes sont suivis pas a pas, peu importe le sport ou presque, les poids sont quasi inexistants. Fuyez les gym où on paye pour un programme et on laisse le jeune seul avec les appareils. Cela ne donne rien et peut être dangeureux pour les blessures à long terme.

      Dans la plupart des sports, il est important d’être rapide, coordonné, avoir de bons changements de direction un bon équilibre et surtout avoir une bonne attitude. C’est la bonne manière de progresser. Un jeune entrainé de cette manière se blessera moins qu’un jeune aux ”gros bras”.

    • La dernière chose que je ferais serait de dramatiser la situation. Il est normal qu’un jeune garçon (ce phénomène continue pendant de nombreuses années!) veuille des gros muscles. C’est valorisant.

      Je tenterais cependant de lui indiquer que, primo, les poids et haltères peuvent attendre et que c’est une activité qui pourra commencer davantage vers les âges de 16 ou 17 ans. Je lui ferai également comprendre que des gros muscles, il n’y a pas que cela dans la vie! Lui faire comprendre qu’il ne devrait pas accorder trop d’importance à son apparence physique.

      Pour toutes les situations auxquelles je dois faire face avec mes enfants, la règle d’or consiste à garder mon calme et à discuter d’égal à égal avec eux afin de les guider sans qu’ils se sentent dévalorisés.

    • Sa petite soeur de 6 ans a bien le droit de se maquiller et de porter des g-string alors je lui acheterais son kit de poids. En espérant plus tard que sa police d’assurance rembourse les consultations chez le psychologue.

    • Jimmy Caruso qui a entraîné et photographié des champions comme Roy Callender (et même Arnold Schwarzenegger) refusait d’entraîner des jeunes de moins de 18 ans car leur croissance n’est pas encore terminée. Toutefois, je viens de lire un article de 2011 de The Gazette où il est mentionné qu’il entraîne un jeune homme de 17 ans qu’il croit rendre bien meilleur que Schwarzenegger avant ses 18 ans. Monsieur Caruso a 85 ans et sera toujours connu comme une sommité dans le domaine, une sommité bien montréalaise.

    • Bof, quand j’avais 7 ans, je demandais à ma mère des épinards en conserve de marque “Popeye” pour devenir fort…
      Ça fait partie de la vie, de l’évolution, de l’apprentissage…
      Pourquoi toujours tenter de “contrôler” nos enfants ?!?!?

    • Vouloir un gros cerveau en allant à l’UQAM est aussi surréaliste.

    • Puise-je inviter vos lecteurs à jeter un coup d’oeil à ce video de deux jeunes garçons?

      http://www.youtube.com/watch?v=g7wrIxsBbWE

      Aucun message subliminal ici. J’ai quand même aimé voir le sourire illuminer le visage de ces enfants! Ils s’amusent!

    • @respectable

      Votre “nom” ne vous représente pas. Lorsqu’on est “respectable”, on agit aussi avec respect pour les autres. Votre insulte gratuite envers des centaines de milliers de personnes en dit beaucoup sur vous. Plusieurs écoles de l’UQAM, notamment l’école de gestion, sont fort reconnues et appréciées. Pouvez vous nous dire en quoi vous êtes qualifié pour porter jugement sur l’UQAM ou ses diplômés? Bien caché derrière votre pseudonyme, vous ne pensez pas que la qualité des débats sur le web serait mieux servie par le respect, justement?

      Je suis sûr que plusieurs artisans de ce journal ont fait leur classes à l’UQAM, comme d’ailleurs une portion importante des diplômés universitaire au Québec. Vous voulez critiquer cette université, soit. Dites nous ce qui n’y est pas bien, ce qui pourrais être amélioré, les mauvais cours ou les mauvais profs. Faites de la critique constructive.

      AU MODÉRATEUR: Je ne comprends pas comment une insulte aussi flagrante envers 227 526 personnes (Total des diplômés de l’UQAM en Août 2012, depuis 1969) peut passer la nétiquette. Ce n’est pas la première fois que des insultes flagrantes sont publiées sur vos pages. En faisant mal votre travail, vous contribuez à l’envenimement des débats publics et vous rabaissez votre journal qui mérite mieux.

      Basel Al-Kana
      Diplômé de l’École Polytechnique de Montréal, 2003.

    • @Basel Al-Kana
      Eh oh! Votre commentaire, bien qu’interessant, n’au aucun rapport sur la question demandé. Aussi, pour vous répondre, le commentaire de M.respectable n’est pas aussi faux que l’on crois. Accumuler des connaissances ne veux pas dire que l’on sait s’en servir.

      Pour revenir à la question qui est;
      “Comment réagiriez-vous si votre enfant de 8 ans vous demandait un programme d’entraînement ?”

      Ma réponse serait, “on va voir”. Je trouve rien de mal à ça mais cela doit être fait avec beaucoup de finesse. Si cela l’interesse, c’est un plus, je trouve. Faut juste lui dire d’y aller mollo et que le résultat final prend du temps a y arriver.

    • @basel: Je me fie au rating mondial. Vos 227 526 diplômés ne m’impressionnent pas lorsqu’on sait qu’en vertu du financement universitaire (contrat de performance) une bonne fraction des crédits est versée à l’impression du diplôme. Ils n’ont pas le choix de les diplômés s’ils veulent avoir leur chèque. Quelqu’un qui dépose un CV avec inscription UQAM part avec une prise dans toutes les entreprises privées respectables. Le fait que vous soyez une amoureuse de l’UQAM et que vous cherchez à me faire taire dénote que j’ai raison. Je fermerais cette école et j’enverrais tout ce beau monde chez Téluq.
      Simon picotte HEC

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité