Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard s’intéresse à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 6 novembre 2012 | Mise en ligne à 11h55 | Commenter Commentaires (14)

    Les boissons sportives : surévaluées ?

    Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

    Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

    Aujourd’hui, tout sportif qui se respecte traîne immanquablement sa bouteille de boisson sportive lors de ses activités. Le liquide vert lime, orange vif ou jaune citron – mélange d’eau, de sucre et d’électrolytes – a remplacé la classique gourde d’eau. Chez les petits comme chez les grands. Est-ce vraiment à bon escient ?

    Un article intéressant que vient de publier le Los Angeles Times, pose la question suivante : surestime-t-on les vertus des boissons sportives ?

    La boisson sportive est populaire parmi les triathlètes, la coureurs, les joueurs de football, les clients des salles d’entraînement, les boxeurs, mais aussi chez les jeunes qui jouent à des jeux vidéo et même chez les travailleurs. C’est in ! Or, l’usage de ces boissons est souvent bien inutile, critiquent plusieurs chercheurs. Et surtout calorique !

    On consomme la boisson sportive pour remplacer essentiellement l’eau et le sodium que l’on perd dans la transpiration lors d’une activité physique intense. Le sucre qu’elle contient sert de carburant pour maintenir l’effort.  En fait, plus l’effort est soutenu et long, plus la boisson sportive – commerciale ou maison – est indiquée. En bas d’un effort de 60 à 90 minutes, boire de l’eau est généralement suffisant.

    Pour la plupart des sportifs, consommer de l’eau serait tout aussi efficace que les boissons pour assurer une bonne hydratation.  Lors d’un cours de pilates, une séance de spinning ou un jogging de 30 minutes ? On boit de l’eau.

    Des chercheurs, comme le Dr Arthur Siegel, de la Harvard Medical School, avancent que les stratégies marketing des géants comme Pepsi (Gatorade) et Coca-Cola (Powerade) fonctionnent tellement bien que les sportifs ont l’habitude de boire plus qu’ils en ont réellement besoin, augmentant les risques de surhydratation  (hyponatrémie) qui peut être mortelle. On boit avant, pendant et après l’effort sans trop réfléchir. Son conseil ? Boire lors de signaux de soif, pas plus, ni moins.

    Ses recommandations sont loin de faire l’unanimité. Plusieurs experts préfèrent la nuance. La déshydratation est aussi risquée et beaucoup plus fréquente que la surhydratation. Selon plusieurs nutritionnistes du sport, on doit donc boire par petites gorgées régulièrement pour prévenir la déshydratation et le coup de chaleur.  Mais si l’on est plus lourd après qu’avant l’effort, il y a assurément quelque chose qui cloche !

    Faites-vous bon usage des boissons sportives ? Et autour de vous ?


    • Je pratique le Kung-Fu 2 heures par semaine et je ne consomme que de l’eau.
      Je peux comprendre en niveau compétitif mais pour le niveau amateur je ne vois pas en quoi les boissons sportives seraient meilleures. Probablement une campagne de Prpsi et Coke pour vendre leur produits.

    • Je cours 10k 3 fois semaine un verre d’eau avant de courir mélange d’une cul. de sel moitié jus d’orange et eau après la course.
      Je fait ça depuis des années et aucun problème.

    • Ben oui ça contient des électrolytes! Duuhhh! Voir le film Idiocracy de Mike Judge pour voir ce que je pense des boissons sportives. En effet, le marketing est très efficace pour ces boissons coûteuses et caloriques. Je fais en moyenne 2h de sport par jour et je ne bois pas de ces cochonneries.

    • Dans les verstiaires de hockey ou de football de mes garçons, certains en consomment, d’autres pas. Mettons que la mode est plus au lait au chocolat depuis 2-3 ans.

      Par contre, j’ai un problème avec les parents qui achètent ce genre de boisson aux kids de 8-9 ans après une partie de hockey. Oui ils ont eu chauds mais pas plus que quand ils jouent au hockey dans la rue tout l’après-midi. J’ai encore plus un problème avec les parents qui achètent ce genre de boisson au petit frère de 4-5 ans pour avoir la paix pendant la partie du grand frère… Du Gatorade, ce n’est pas du jus à donner aux enfants…

    • Personnellement, je n’ai jamais cru à ces subtitus tel que Gatorade, Red Bull ou autre style de boisson.

      J’ai quand même essayé mais je n’ai jamais vu un once de différence. À moins de courir le marathon, un peu d’eau avant, pendant et après et un fruit sont, à mon avis, amplement suffisant.

    • Je cours 40 à 50 km par semaine. Je fais des demi-marathons et des marathons depuis 10 ans. Je bois de l’eau, du lait et un peu de jus. Je crois que les boissons sportives sont bénéfiques… aux compagnies qui les fabriquent et les vendent.

    • L’alimentation des nord-américains est plus que riche en sodium et en sucre. Je ne vois pas de raison d’en rajouter.

    • Pour jouer aux jeux vidéo, 30 min de jogging ou faire 1 h de yoga, absolument pas nécessaire.

      Par contre, je fait régulièrement des sorties de vélo assez intenses et longues (4-5 heures), ainsi que du cyclotourisme (avec bagages de camping, 100k + par jour) et je vois une bonne différence sur ma performance et ma récupération si je consomme des boisson énergétiques, surtout celles enrichies de plusieurs minéraux (Na, K, Mg…). Moins de chutes de pression après l’exercice comme cela m’arrive fréquemment si je ne bois que de l’eau. Bien sur, une version faite maison est possible, mais quand on part le plus léger possible en vélo, c’est beaucoup plus facile de s’arrêter au dépanneur pour faire le plein à mi-parcours!

      Donc oui, mais seulement pour les entrainements de fond, et surtout pour les conditions climatiques où l’on perd des électrolytes (chaleurs de l’été)…

    • Je bois des boissons style “Gatorade” à l’occasion, principalement l’été. Non pas parce que je fais des efforts intenses, mais parce qu’il m’arrive alors de devoir rester debout au gros soleil toute la journée. Et je la dilue toujours de moitié avec de l’eau.

    • Son conseil ? Boire lors de signaux de soif, pas plus, ni moins.

      pas mal dans le champs le monsieur avec ce conseil , car les signaux de soif n’indiquent pas le niveau d’hydratation de la personne

    • Ce type de boisson est aussi populaire chez les érudiants avant les examens. Ils pensent que ceal améliore leurs performances, leur concentration… Même chez ceux qui souffrent de TDAH !!

    • Des boissons isotoniques peuvent avoir une justification dans des circonstances définies.

      Lors de longs efforts avec transpiration intense, le rééquilibrage eau et différents sels minéraux peut être difficile. La sensation de soif peut être faussée (soif après avoir absorbé trop d’eau sans compenser les pertes en électrolytes), la tolérance à un certain déséquilibre de sels existe certes, mais l’idéal est de pouvoir trouver un bon mélange de sels de Na, K, Mg …. .

      J’ai utilisé de l’eau et des jus de fruits lors de longues randonnées à bicyclette (plus d’une heure, parfois 3-5 heures) – et trouvé début des années 80 bien plus efficaces les mélanges à base de Gatorade acheté en sachets lors de voyages en Floride.

      Depuis, j’utilise d’autres produits isotoniques que Gatorade pour tout effort sportif de plus d’une heure, surtout bicyclette en été. Je suis conscient qu’il serait possible de fabriquer moi-même un mélange probablement tout aussi efficace et surtout contenant moins de sucre. Et je vais peut-être le faire prochainement.

      Fait intéressant : à mon avis à juste titre le chef d’une chaine de clubs de sport décidait il y a une vingtaine d’années de virer tous les distributeurs de boissons isotoniques (automates payantes) pour les remplacer par de simples fontaines d’eau (gratuit). Il disait que c’était ben plus approprié pour un utilisateur moyen qui s’exerçait normalement moins d’une heure.

      Lors de longues marches en été (en touriste), je prends plus facilement une grande bière sans alcool – au moins là où de bonnes bières sans alcool sont disponibles.

    • Les seul cas ou j’en prend c’est quand j’ai la gastro pour récupérer un peu des électrolyte qui vont directement dans le bol de toilette… c’est un docteur qui m’a recommandé ca il y a des années

    • @nemo

      Avez-vous un problème avec les parents qui donnent du Kool-Aid à leurs enfants? Non? Pourtant c’est la même chose que du Gatorade, c’est-à-dire de l’eau sucrée et légèrement salée. Les gens mélangent souvent les boissons sportives style Gatorade et les boissons “énergisantes” à la RedBull. Les premières sont aussi inoffensives que du punch aux fruits alors que les RedBull et compagnie sont des poisons qui devraient être interdits aux mineurs.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2014
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité