Le blogue santé

Le blogue santé - Auteur
  • Sophie Allard et Valérie Simard

    À l’affût des dernières découvertes et tendances en matière de santé, Sophie Allard et Valérie Simard s’intéressent à tout ce qui permet de conserver un esprit sain dans un corps sain.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 9 octobre 2012 | Mise en ligne à 10h19 | Commenter Commentaires (8)

    Pilule miracle contre échecs scolaires

    Aux enfants de milieux défavorisés qui peinent à réussir à l’école primaire, le docteur Michael Anderson prescrit une pilule miracle : Adderall. C’est une médication habituellement prescrite pour soigner le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Pourtant, ses petits patients n’en souffrent pas. Le but ? Améliorer leurs performances académiques !

    Le journaliste Alan Schwarz publie cette histoire ce matin dans le New York Times. «Nous avons décidé, comme société, qu’il était trop coûteux de modifier l’environnement de l’enfant. Alors, nous avons à modifier l’enfant», affirme le Dr Anderson, pédiatre qui dessert de nombreuses familles défavorisées en banlieue d’Atlanta.

    Ce cas n’est pas isolé, nous apprend le journaliste. L’approche intéresserait de plus en plus de médecins, mais on ignore à quel point la pratique est répandue. Le docteur Anderson parle de justice sociale. Chez les familles à faibles revenus, on ne peut débourser pour du tutorat, des thérapies familiales, etc. Les psychotropes font donc la différence, comblent l’écart. Certains parents, comme cette mère de trois enfants sans TDAH médicamentés, sont soulagés.

    Ça fonctionne, semble-t-il. La concentration est améliorée et le contrôle en classe augmenté. Et, en bout de ligne, on obtient les résultats scolaires espérés. Mais à quel prix ? Certains experts sont inquiets. Ces enfants à qui on prescrit une médication alors qu’ils n’ont aucun TDAH sont exposés inutilement à des risques physiques et psychologiques, tels qu’un retard de croissance, une pression artérielle à la hausse et, plus rarement, des épisodes psychotiques. On connaît encore mal les effets à long terme et des experts craignent une dépendance, même une fois à l’âge adulte.

    Les cas diagnostiqués de TDAH ont explosé ces dernières années. Certes, le dépistage est amélioré. Mais se peut-il que des médecins soient un peu trop rapides sur le crayon et la prescription ? Selon une étude publiée dans le Journal of Attention Disorders, au moins 20 % des médecins ne suivent pas le protocole approprié au diagnostic du TDAH, se fient plutôt à leur instinct.

    Qu’en est-il ici ? Que faut-il en penser ?


    • c est du doping pure et simple

    • serait pas surpris d apprendre un jour qu ils aient servis de cobayes pour une expérience visant à doper le potentiel intellectuel des soldats

    • “On connaît encore mal les effets à long terme et des experts craignent une dépendance, même une fois à l’âge adulte”
      Même débat que les stéroïdes parce que ça utilise le même raccourci: on veut tout avoir sans effort !!!
      Si (très gros SI) ça marche, on aurait de bien meilleures télé-réalité comme Occupation Double.
      On aurait plus de “Aye, Big, la poupoune blonde t’intéresses-tu ?” mais plutot “Alors, mésomorphe, as-tu le béguin pour la dame aux cheveux d’or généreument pourvu par la nature ?”

    • Adderall n’est pas efficace pour tout le monde. Parmi les effets secondaires très fréquents, on note une sensation de fébrilité, des insomnies, de la nausée et même de l’aggressivité. Pour avoir prix Concerta pendant 4 mois et avoir subi ses nombreux effets secondaires (dont une perte de poids sérieuse et des accès de colère), je peux vous dire que ces médicaments ne devraient être pris que lorsque vous avez un TDA(H) bien réel et qui est suffisant pour plomber votre productivité au travail. Sinon les effets secondaires vont probablement vous causer des problèmes sérieux.

    • On assassine Mozart chaque jour dans chaque école. L’unique but de ces maudites pilules est l’efficacité, ce qui est un pur non-sens quand on parle d’enfants… en fait même d’adultes.
      Je sais bien que j’ai appris beaucoup plus de mes enfants qu’eux, de moi. C’est évident pour n’importe quel parent qui s’attarde à les écouter un peu.
      La dictature de la moyenne me fait peur. Quelle place ont les personnes âgées, les plus jeunes, ceux qui tiennent un discours tangentiel dans un monde où le cadre moyen de 35 ans qui travaille 60 heures semaine est considéré comme un idéal ?

      Pourtant je sais bien que ce supposé idéal n’en a justement pas, d’idées! Pas sa faute, il est débordé de responsabilités. Alors si on tue dans l’œuf tout ce qui diverge un peu… C’est évident, on ne crée que la sclérose, précisément comme ce qu’on constate de plus en plus dans toutes les corporations américaines.
      Y en a qui devrait prendre leur pilule… morale.

    • Même débat que les stéroïdes parce que ça utilise le même raccourci: on veut tout avoir sans effort !!!

      faux car même avec des stèroides il faut faire un effort , les drogues permettent justement un effort supplémentaire

    • @charlesdegauche
      “les drogues permettent justement un effort supplémentaire”
      Saviez-vous qu’une bonne partie des utilisateurs ne savent pas ça des stéroïdes ? Certains en prennent et ne font pas plus d’exercice.

    • On a éliminé le concept de la discipline dans les écoles pour se donner bonne conscience,que maintenant,étant pris avec un paquet de problèmes,on voudrait réparer cette erreur en les droguant?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité