Le blogue du sport olympique

Le blogue du sport olympique - Auteur
  • François-Olivier Roberge

    Ce blogue est votre entrée dans le monde du sport olympique. Suivez François-Olivier Roberge, jeune retraité de patinage de vitesse longue piste, compétiteur aux Jeux de Turin et Vancouver, aujourd’hui journaliste surnuméraire au Soleil.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 20 septembre 2013 | Mise en ligne à 0h42 | Commenter Aucun commentaire

    «Flou», jusqu’au bout

    François-Louis Tremblay — Photothèque Le Soleil

    François-Louis Tremblay — Photothèque Le Soleil

    Se retirer au sommet ou alors que ses performances sont sur le déclin et que le sport vous pousse à la porte? Dans la gloire et les applaudissements «à la David Veilleux» ou courir le risque d’en vouloir toujours plus?

    François-Louis Tremblay a accroché ses patins pour de bon, jeudi. (Jeu de mots facile, mais le patineur natif d’Alma m’y a forcé avec cette publication sur son compte Twitter.) Le plus décoré des athlètes québécois aux Olympiques, à égalité avec son ancien coéquipier Marc Gagnon avec cinq médailles, aura connu de dernières saisons difficiles.

    Après un brillant succès aux Jeux de Vancouver en 2010, il est retourné aiguiser ses lames sur le circuit provincial, l’année dernière, et a manqué, il y a un mois, sa qualification olympique pour Sotchi à l’issu d’une course où il a écopé d’un carton jaune après une tentative de dépassement sur Charles Hamelin jugée risquée par les officiels.

    Loin de la grande finale souhaitée. «Je suis parti dans le silence, dans la controverse,» a souligné «Flou» dans un communiqué.

    Cela n’empêche, personne ne pourra affirmer que le patineur de 32 ans n’est pas allé au bout de son talent. David Veilleux ne sera jamais absolument certain qu’il n’aurait pas pu remporter un Tour de France, même s’il en est convaincu. «Flou», pour sa part, a atteint sa limite. Il n’aura pas marqué son sport que par ses médailles, mais aussi par sa combattivité… jusqu’à son dernier virage.

    Ils ont dit :

    Charles Hamelin (sur Facebook) :

    Francois-Louis Tremblay a annoncé sa retraite aujourd’hui! J’ai été inspiré par cet athlète incroyable avant de devenir son coéquipier. J’ai vécu des moments magiques avec lui dont avoir partagé ses 3 derniers podiums olympiques. Je me trouve choyé d’avoir eu l’occasion de le côtoyer aussi longtemps. Merci Louis d’avoir été sur la glace pour qu’on se surpasse 11 mois par année pendant 10 ans. Bravo et bonne chance dans tes projets futurs.

    Olivier Jean (sur Facebook) :

    Aujourd’hui, retraite d’une légende de la vitesse. Francois-Louis Tremblay , athlète inspiré et inspirant. C’est avec lui que j’ai eu la chance de partager les plus beaux podiums et souvenirs de ma carrière: première médaille olympique, première médaille de championnat du monde et première médaille de coupe du monde. Merci et bonne continuité, champion.

    Robert Dubreuil, directeur général de la Fédération de patinage de vitesse du Québec:

    François-Louis s’avère un superbe exemple de détermination et d’accomplissement pour les jeunes patineurs et athlètes québécois. […] François-Louis a gravi les échelons un à un jusqu’à devenir l’un de nos grands champions. À contempler sa carrière couronnée de cinq médailles olympiques et plusieurs honneurs mondiaux, il permet aux jeunes ainsi qu’aux entraîneurs, administrateurs sportifs et bénévoles de croire que tout devient possible, lorsqu’on y met l’effort et la passion. Je lui lève mon chapeau!

    Sa fiche sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada

    Sa fiche sur le site de l’ISU


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2014
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • publicité