Québec cité

Québec cité - Auteur
  • Le blogue de la capitale

    Québec se développe. Mais comment? Nos journalistes vous invitent à échanger sur les sujets de l’heure touchant la vie dans la capitale.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 31 janvier 2014 | Mise en ligne à 14h14 | Commenter Commentaires (4)

    Québec, ville «plate»?

    Les fêtes de la fin d'année sur la Grande Allée le 31 décembre. (Photo Le Soleil, Caroline Grégoire) Les fêtes de la fin d'année sur la Grande Allée le 31 décembre. (Photo Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Les fêtes de la fin d'année sur la Grande Allée le 31 décembre. (Photo Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Valérie Gaudreau

    La semaine dernière sur ce blogue, un billet faisait état du vieillissement de la population de Québec. Dans les commentaires, un lecteur a rebondi pour dire à quel point il trouvait que Québec était devenue une ville «plate».

    Le maire Régis Labeaume a redit cette semaine combien il souhaite rajeunir la capitale et affirme avoir un «grand plan» pour y parvenir.

    Depuis 2008, la capitale mise déjà sur des grands événements sportifs et culturels. Mais derrière ce dynamisme apparent, Québec serait-elle une ville «plate»?

    Ces prochaines semaines, Québec Cité posera la question à des acteurs de divers milieux.

    Et cette question, on la pose à vous aussi.

    On commence aujourd’hui avec André Verreault, directeur d’Action Promotion Grande Allée.

    Q : Québec est-elle une ville «plate»?

    R : Je ne trouve pas. Comme résident je ne trouve pas. Et on travaille fort pour la rendre encore plus attractive pour les touristes, mais ça va toujours rester que Québec est une ville touristique.

    Q : Est-ce que le nightlife du centre-ville se porte bien?

    R : Je ne peux pas parler précisément pour les bars de la Grande Allée, parce que je ne suis pas dans leurs culottes, je ne connais pas les détails de leur business. Mais quand on voit des places comme la Taverne et le Jack Saloon qui ont vu arriver des jeunes tatoués, on s’est dit wow, c’est le fun! Je trouve qu’on commence à voir de plus en plus de jeunes. Maintenant, si jamais baisse il y a, est-ce que c’est à cause de la compétition qui vient de Sainte-Foy ou de Pierre-Bertrand?

    André Verreault (Photo Le Soleil, Erick Labbé)

    André Verreault (Photo Le Soleil, Erick Labbé)

    Q : Vous croyez qu’on assiste à un genre de décentralisation de la vie nocturne en-dehors du centre-ville?

    R : C’est sûr qu’on regarde ça et on se pose la question. Il y a une abondance de nouveaux commerces qui ouvrent en périphérie, comme le Cosmos qui ouvre un restaurant à Lebourgneuf. Ça se multiplie. Est-ce pour se rapprocher de la clientèle, est-ce à cause du stationnement? Pour le moment, c’est sûr que ça se multiplie.

    Q : Vous faites d’ailleurs beaucoup d’efforts, notamment pour la fête du 31 décembre sur la Grande Allée. Quel autre type d’événement rêveriez-vous d’implanter à Québec?

    R : Moi, je n’ai jamais conduit une voiture de ma vie! Par contre, je me rends compte que les gens sont passionnés de voitures. Chaque fois que je fais un événement de voiture sur la Grande Allée, et j’en planifie minimum deux cette année, les gens hallucinent, ils capotent sur les chars. Je me dis qu’un gros événement de chars et de moteurs à Québec, ce serait vraiment très hot. L’autre chose est que je pense sincèrement que l’hiver bien vendu peut attirer les gens. Ça peut être très agréable quand il fait froid dehors. Il va y avoir une manière de vendre l’hiver.


    • Wow ! Lebourgneuf a son cochon dingue et son cosmos… Ça fait 20 ans qu’on les a en ville.

      100% d’acc que des endroits comme la Taverne et le Jack Saloon dynamisent la Grande-Allée mais il reste que quand j’y vais, je me sens seul de ma génération sur place…

    • Québec, ville «plate»? Voyons donc! Québec est une très belle ville, de grandeur humaine, et pleine d’activités intéressantes. Ceux qui la dénigrent sont des envieux ou des ignorants.

    • Depuis 1970, j’explore Québec avec bonheur. Années 70 où il y avait une dizaine de shows chaque soir dans le Vieux-Québec et les alentours ; années 80 où il s’y créait du théâtre qui faisait pâmer les publics de toute la province, du Canada, d’Europe et des USA, et qui continue de le faire aujourd’hui encore ; années 90 où Méduse s’est ajoutée aux théâtres et aux salles de spectacles, avec une proposition plus underground-alternative ; et maintenant, un 21e siècle où il y a à peu près de tout pour tous les goûts, du plus mainstream à l’expérimental. Seule lacune pour moi, certains shows ne se rendent pas ici (récemment My Bloody Valentine et Pixies), mais le Metropolis de Montréal n’est qu’à 2h de route, ce qui est une autre grande qualité de Québec.
      Côté activités physiques, on a tout à portée de la main dans à peu près toutes les disciplines.
      Et la forêt à deux pas, avec des sentiers cyclistes, pédestres et des rivières à descendre mollo ou à fond de train.
      Et des musées intéressants, en nombre plus limité que dans les grandes capitales, mais, encore là, Montréal est tout près, Boston et NY sont à quelques heures de plus…
      Enfin, il y a le fleuve, toujours changeant et inspirant pour des heures de promenade sur une rive ou l’autre, le Vieux-Québec et son atmosphère dépaysante ; St-Roch de plus en plus vibrant ; Limoilou chaleureux ; les Plaines sous le soleil, la neige ou la brume, jamais pareilles ; Wendake à travers tout ça ; l’Ile d’Orléans ; et j’en passe.
      Quant aux évènements ponctuels – festivals de musique, d’opéra, de théâtre, de cinéma, de littérature, évènements sportifs, tournées internationales en arts de la scène au Grand Théâtre de Québec, ça n’arrête pas.
      Honnêtement, je crois que ceux qui trouvent la ville plate manquent de curiosité ou aiment être de mauvaise foi. Ça se guérit !

    • . . . . “Le maire Régis Labeaume a redit cette semaine combien il souhaite rajeunir la capitale”
      Au début de son premier mandat le maire Labeaume disait qu’il voulait faire de Québec :
      “La ville de la relève” … Ce qui m’apparaissait vraiment une bonne idée…
      À son deuxième mandat, c’était le Colisée et une équipe de la LNH ! Au troisième mandat ce fut les régimes de retraite.
      Qu’a-t-il fait pour la relève ? … Un spectacle gratuit de la relève du Cirque du Soleil ? … L’argent de nos TAXES ! … et puis … niet, nada !
      Le Colisée ? … Encore l’argent de nos TAXES et celles de tous les québécois ! …. et pour l’équipe LNH, on peut garder un doute, de toute façon, ce ne serait pas bon pour Québec toute ces salaires faramineux qui partent ailleurs et réduisent l’argent disponible pour d’autres activités.
      Les régimes de retraite ? … Oui, il y a quelque chose à faire, mais il n’est pas bon qu’un maire transforme les employés municipaux en boucs émissaires !

      La ville est-elle plate ? …. Non ! Mais elle va le devenir avec ce maire, à moins que notre plaisir soit de le regarder faire son Badabeaume !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    D L Ma Me J V S
        oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité