Québec cité

Québec cité - Auteur
  • Le blogue de la capitale

    Québec se développe. Mais comment? Nos journalistes vous invitent à échanger sur les sujets de l’heure touchant la vie dans la capitale.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 13 septembre 2013 | Mise en ligne à 8h54 | Commenter Commentaires (11)

    Dessine-moi un tramway

    Une grande attention a été portée au design du nouveau tramway de Tours. (Photo: Tour(s)plus)
    Une grande attention a été portée au design du nouveau tramway de Tours. (Photo: Tour(s)plus)

    Annie Morin

    Le maire Régis Labeaume a parlé tramway — et finances publiques — une bonne partie de la semaine.

    Belle occasion de présenter le nouveau joujou de Tours, ville française située en bordure de la Loire, site du patrimoine mondial de l’UNESCO. On y compte environ 500 000 habitants en incluant les banlieues, ce qui n’est pas loin de Québec.

    Tours a inauguré il y a deux semaines un tramway de 15 kilomètres et 29 stations, après trois ans de travaux et 400 millions d’euros (550 millions $CAN) investis. Le serpent métallique circule aux six minutes à l’heure de pointe et peut transporter 55 000 personnes par jour.

    Ce tramway possède un design très contemporain et un parcours agrémenté d’oeuvres d’art. Parmi les artistes ayant collaboré à l’entreprise, il y a Daniel Buren. Le Français s’est fait connaître pour ses Deux plateaux, colonnes bicolores installées dans la cour d’honneur du Palais Royal à Paris, dont la simplicité a été maintes fois critiquée. Les caractéristiques rayures noir et blanc sont d’ailleurs de retour sur les portes de tramway et les trottoirs de Tours.

    Est-ce qu’on demande à Jean-Pierre Raynaud, l’artiste français qui nous a donné le cube blanc — pardon, l’oeuvre Dialogue avec l’histoire — de la Place de Paris, dans le Vieux-Port, de nous dessiner un tramway?

    La cour du Palais Royal à Paris réinventée par Daniel Buren. (Photo: Monumenta)
    La cour du Palais Royal à Paris réinventée par Daniel Buren. (Photo: Monumenta)

    • Bonne chance. Trop beau pour le Québec.

      De toutes façons, Labaume m’a prouvé sur ce dossier que c’est un incompétent qui sait juste très bien manipuler.

    • Je rêve du jour où nos taxes vont servir pour notre bonheur…..Qu’on utilise l’argent d’un tramway pour élargir nos autoroutes (pas pour les autobus en passant). Là le payeur de taxes va en avoir pour son argent. Et s’il manque d’argent qu’on envoie quelques milliers d’arrêt-stop inutiles au ferrailleur.

    • @ burn_mx

      Quel bonheur? Celui d’augmenter le béton, les taxes, le bruit, la pollution, l’insécurité pour tout ceux qui n’ont pas une armure lorsqu’ils se déplacent?

      Remarquez, c’est votre droit d’avoir des goûts de luxes et adorer payer des impôts.

      Pas moi.

    • @ tonyverdechi
      Je répète: Qu’on utilise l’argent d’un tramway pour élargir nos autoroutes, donc pas plus d’impôt seulement le milliard $ qui serait utilisé pour le tramway que l’on utiliserait plutôt pour ajouter des voies.

      C’est drôle de voir que les écolos ne proposent jamais d’augmenter la fluidité en ajoutant des voies, en réduisant les arrêt-stop inutiles, et en synchronisant les feux de circulation.
      Pourtant des études prouvent que ca aurait un impact majeur sur les émissions polluantes si on réduisait le temps des déplacements. Arrêter de penser que tout le monde va prendre le Bus ça n’arrivera tout simplement pas.

      Pour ce qui est du béton, regardez par le hublot la prochaine fois que vous prendrez l’avion…on est au Québec: c’est 99.99999% des fôrets et les lacs !

      Ce que je comprends c’est que le mouvement Vert c’est plus pour nuir aux automobilistes que pour réduire la pollution.

    • @burn_mx Vous êtes vraiment bon en gestion routière et en urbanisme. Pour ce qui est des panneaux d’arrêt, c’est à la demande des citoyens que la plupart sont installé dans les quartier résidentiels. Les gens sont pas mal tannées de voir que des clowns prennent leur rue pour des pistes de course.

    • On pourrait enlever les arrêts si la limite était de 30 km/h. Là on réduirait doublement les émissions et les risques d’accidents du même coup. Ceux qui aiment vraiment leur voiture pourraient toujours l’utiliser à leur guise.

    • @ burn_mx

      Vous êtes l’exemple parfait de ce que j’ai dit dans mon premier message.

      Ce que les études disent pour réduire UN PEU la pollution (ce dont vous n’avez probablement rien à cirer) est d’augmenter la fluidité. Or, il n’y a pas que l’élargissement des voies qui augmente cette fluidité. En fait, ça a tendance à aller mieux à certains endroits mais ça crée de la congestion ailleurs. Bref, on tourne en rond. En ce tournage en rond nous coûte une belle petite fortune et c’est les payeurs de taxe qui paient (donc moi).

      Personne ne veut que tout le monde prenne l’autobus. Votre tentative pour faire dire aux autres ce qu’ils n’ont pas dit est pathétique. C’est vous qui voulez que tout le monde roule en char.

      On parle de construire en ville. Là où les gens demeurent pour la plupart.

      Toutes les villes qui s’en sont sortie en matière de transport ont massivement investie dans le transport en commun, que ça vous plaise ou non. Quand vous aurez ne serais-ce qu’une heure de formation en urbanisme, revenez nous voir.

    • En somme, Québec devrait avoir un métro qui ne couterait pas cher à comparé à celui de Laval.
      Enveloppes brunes en moins, ce serait la solution idéale. Bien sur, tout comme Laval, Québec paierait 100% du projet.

    • @fille41 Le métro de Laval a couté 150 M$/km, c’est moins que la moyenne des projets en Amériques du nord à 175M$/km.

    • Pour qu`il y ait réelle justification à ce niveau d`investissement il faudrait que le réseau de transport en commun actuel ne suffise pas a la tâche. C`est drôle lorsque je vais a Québec je vois circuler des autobus au plus au tiers remplies. En plus, savez us que les tramways en hiver sont tres peu performant dans les côtes.

    • @dart C’est un argument classique, mais qui n’a aucune valeur. L’important c’est la capacité de pointe sur le parcours visé. C’est le même principe que les autoroutes: à 4h du matin ou loin du centre ville, elles sont vides. Selon votre logique, on ne devrait pas investir. À Québec, l’axe 800/8001 est à saturation et les besoins augmentent encore.

      Pour ce qui est du tramway en hiver, Québec n’est pas la seule ville nordique de la planète.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité