Québec cité

Québec cité - Auteur
  • Le blogue de la capitale

    Québec se développe. Mais comment? Nos journalistes vous invitent à échanger sur les sujets de l’heure touchant la vie dans la capitale.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 11 septembre 2013 | Mise en ligne à 10h43 | Commenter Commentaires (15)

    Québec, cinquième ville la plus agréable à marcher au monde

    Québec a retenu l'attention de l'auteur Jeff Speck pour le plaisir qu'elle procure aux marcheurs. (Photothèque, Le Soleil)

    Québec a retenu l'attention de l'auteur Jeff Speck pour le plaisir qu'elle procure aux marcheurs. (Photothèque, Le Soleil)

    Stéphanie Martin

    Québec parmi les villes les plus agréable à arpenter à pied au monde? C’est du moins l’avis d’un auteur qui s’est penché sur la question et qui s’exprimera bientôt lors d’une conférence à New York.

    Les souliers de Jeff Speck ont beaucoup voyagé. Ce planificateur et designer urbain a consacré sa carrière à explorer les villes du monde pour comprendre ce qui les fait prospérer. Un des facteurs qu’il a observé particulièrement : leur accessibilité aux piétons. Il a d’ailleurs tiré un livre de ses pérégrinations, Walkable City : How Downtown Can Save America, One Step at a Time.

    Speck donnera une conférence le 20 septembre à New York, dans le cadre de l’événement TEDCity2.0, un forum où des penseurs, décideur et bâtisseurs en urbanisme s’interrogent sur l’avenir des villes. Le thème de cette année est justement le plaisir de découvrir les espaces urbains à pied.

    En prévision de sa conférence, les organisateurs du forum ont demandé à Jeff Speck de dresser un palmarès des meilleurs endroits où il fait bon marcher en ville. L’auteur a convenu que ses choix étaient inévitablement biaisés. «Ces listes ne sont pas exhaustives, mais voici des endroits que j’ai visités et qui ont été pour moi les plus agréables à parcourir à pied.»

    Les choix de Speck sont les suivants, dans l’ordre : Venise, Amsterdam, Marrakech, Antigua et Québec, qui se taille la cinquième place. Pourquoi? La capitale en hiver se compare à la Nouvelle-Orléans en été. «La preuve qu’un urbanisme efficace facilite la marche, peu importe les conditions climatiques.»

    Et vous, vos promenades à Québec, à quoi ressemblent-elles?


    • Pas aux passages pour piétons en tout cas. Pas grand monde à Québec qui arrête, pire qu’à Montréal.

    • 1) Il s’est probablement atardé au Vieux-Québec qui est effectivement très agréable à marcher. our le reste de la ville par contre, c’est une toute autre histoire.

      2) La moyenne au baton n’est pas forte. N’importe

    • oups…

      1) Il s’est probablement attardé au Vieux-Québec qui est effectivement très agréable à marcher. Pour le reste de la ville par contre, c’est une toute autre histoire.

      2) La moyenne au bâton n’est pas forte. N’importe quel piéton vous le dira. Marcher à Québec, c’est être dans le trafic avec la priorité donné à ce trafic, pas aux piétons…

    • @jeffypop

      Personne n’arrête à Montréal, dur de faire pire ;) Être piéton, au Québec en général, est un sport dangereux.

    • « N’importe quel piéton vous le dira. Marcher à Québec, c’est être dans le trafic avec la priorité donné à ce trafic, pas aux piétons… »
      .
      Même dans le coin de l’université Laval ça procure un petit frisson d’adrénaline quand il faut traverser pour aller à l’adrénaline. Un ami Français avait l’impression que les piétons étaient visés, un peu comme des pigeons d’argile, à Qc.
      .
      Mais le vieux-Qc et le boulevard Champlain sont des endroits magiques pour aller marcher. Particulièrement en couple.

    • * aller à l’épicerie. Mes excuses!

    • @The blob

      Désolé mais pas dans mon arrondissement, aux passages pour piétons indiqués commes tels la majorité des voitures arrêtent. À Québec c’est une toute autre histoire.

    • Oufff…les conducteurs à Québec ne savent même pas ce qu’est un passage piétonnier !

      Les gens doivent laisser passer les automobilistes de peur de se faire frapper…Ce n’est pas des pubs sur l’alcool au volant que les Québécois ont de besoin mais bien de cours de conduite obligatoire…À quand les panneaux de circulation mentionnant des amendes comme en Ontario et dans le Maine et à quand des policiers qui mettent en place des mesures de protection des piétons ?

    • Un chauffeur de taxi de Québec m’a déjà dit que ceux qui conduisent mal à Québec sont les touristes !!! Très comique.

    • @Jeffypop

      Je serais bien curieux de savoir dans quel arrondissement vous habitez, car en 10 ans de vie à Montréal, JAMAIS une voiture ne s’est arrêtée pour me laisser traverser, passages piétonniers ou pas.

      Pour ce qui est de ne pas utiliser leurs clignotants pour indiquer aux piétons et autres automobilistes où ils se dirigent (et avant de tourner svp, pas lorsque le virage est engagé!), ils sont forts, très forts.

    • D’accord avec la plupart des gens sur ce blogue. Le vieux québec est un endroit merveilleux pour les piétons. Toutefois, j’ai rarement vu un endroit où les gens manquaient autant de courtoisie au volant (feu de piétons, cédez le passage, passage piétonnier, de quécé???). Sans oublier les chauffeurs de taxi qui semblent croire qu’ils conduisent une ambulance, les chauffeurs de bus (gaz, brake, gaz, brake, gaz, gaz, gaz, BRAAAAAKE) qui ne ralentissent jamais dans les flaques d’eau…Vraiment décourageant d’entendre le maire dire qu’il priorisera l’automobile!

    • Québec – le vieux québec – est une BELLE ville à marcher…oui, on a une très belle ville, et je veux qu’elle continue à être belle pour l’oeil et tous les sens! Mais agréable à MARCHER!!? Il faut bien être un étranger touriste, et designer urbain de surcroît, pour raconter pareil histoire!

      Si on est un piéton qui aime courir aux intersections, avoir des automobilistes tourner sur nous quand on a notre “bonhomme”, attendre et attendre et attendre qu’un automobiliste ait la courtoisie de nous laisser traverser une rue sans “bonhomme”, glisser sur les trottoirs de moins en moins entretenus l’hiver,… bref, si on aime les sports extrêmes à pied ou se sentir comme un insecte sur la chaussée, peut-être…

      Bref, j’abonde dans le même sens que TOUS ceux qui marchent et connaissent vraiment cette ville: Être un piéton à Québec, c’est un sport pour les plus alertes… et patients. Il y a vraiment TROP PEU, du côté de la signalisation, pour sécuriser les enfants et les personnes âgées à pied, encourager ce mode de transport, et inciter les automobilistes à faire preuve de plus de civisme.

    • Facile à marcher? Intra muros, sans doute, grâce à la barrière des remparts. Mais avex-vous tenté de traverser le boulevard Charest à l’ouest de la rue St-Sacrement? Vous m’en direz des nouvelles.
      Essayez aussi de traverser l’intersection Clémenceau-Seigneuriale à Beauport…je suggère le port du casque et un équipement de joueur de foofball. Le Ville de Québec n’est pas faite pour les piétons, ni pour les cyclistes.

    • Pas mal d’accord avec la majorité des gens qui mentionnent que si le “vieux” est agréable à marcher, le reste de la ville c’est une autre histoire. Ancien résident du secteur Ste Foy, la place était clairement un paradis des voitures et un véritable enfer piétonnier. Mais ils n’ont pas l’exclusivité en ce domaine, malheureusement. Demeurant à Montréal depuis 2005 et ayant habité sur le Plateau, au Centre Ville et dans St Henri, force est de constater que les piétons ont la vie dure ici aussi. Et ne parlons pas des banlieues ou du Dix 30. Au delà de la conception purement “auto-centriste” de la plupart de ces lieux, c’est particulièrement au niveau de la formation, de l’attitude, de la courtoisie et de la patience des automobilistes qu’il y a énormément de travail à faire. Les québécois en général sont peu disciplinés (autant les automobilistes que les piétons ou les cyclistes) et assez nombrilistes merci. La courtoisie, l’amabilité et la politesse sont trop souvent “en option” et il n’y a visiblement pas beaucoup de preneurs.
      J’ai eu la chance ces dernières année de visiter plusieurs villes américaines (côte Est et Ouest) et à part que pour Los Angeles et New York, j’ai trouvé l’expérience piétonnière passablement plus agréable dans ces endroits qu’ici. Et pourtant, s’il y’a une nation centrée sur l’auto c’est bien celle-là… Ça en dit long sur nous. Nous avons du travail à faire.

    • Au contraire de Marrakech, jamais un chameau de Québec m’a laissé la priorité !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    D L Ma Me J V S
        oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité