Québec cité

Jeudi 28 août 2014 | Mise en ligne à 13h33 | Commenter Commentaires (11)

«Québec 84» en 2017, ça vous branche?

Le Fair Jeanne fera partie des voiliers que la population pourra visiter gratuitement du 5 au 7 septembre. (Photo fournie par le Rendez-vous naval de Québec)

Le Fair Jeanne fera partie des voiliers que la population pourra visiter gratuitement du 5 au 7 septembre à Québec. (Photo fournie par le Rendez-vous naval de Québec)

Valérie Gaudreau

Le maire Régis Labeaume tient beaucoup à faire des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne en 2017 le grand rendez-vous des plus majestueux navires.

Encore hier, la conseillère Julie Lemieux a affirmé que la Ville de Québec se «croise les doigts» pour que le gouvernement Harper décide de financer des Grands voiliers de 2017. Le temps commence à filer, et un feu vert du fédéral rapidement  sera plus que bienvenu alors que Québec espère recevoir «40 ou 50» géants des mers.

Mais la capitale n’est pas seule. Des dizaines de villes canadiennes tenteront de tirer la couverte de leur côté pour convaincre Ottawa d’injecter de l’argent, parfois beaucoup d’argent, dans leur activité choisie pour célébrer les 150 ans de la Confédération.

L’administration Labeaume fait-elle bien de miser sur les voiliers 33 ans après Québec 84?

En attendant, Le Rendez-vous naval de Québec a présenté hier la programmation des «mini Grands Voiliers» du 5 au 7 septembre.. Ce «prélude» à 2017 prévoit la venue de sept bateaux qui pourront être visités dans le Port de Québec pendant deux jours d’activités historiques et culturelles  visant à souligner le 150e des conférences de Charlottetown et de Québec.

Ça vous branche?

Lire les commentaires (11)  |  Commenter cet article

 

Mercredi 20 août 2014 | Mise en ligne à 17h00 | Commenter Commentaires (6)

Des tomates et des petits pois pour embellir la ville

potager

Annie Morin

Pour reconnaître les efforts des pionniers et susciter des vocations, le Réseau d’agriculture urbaine de Québec organise pour la deuxième année le concours «Mon potager en façade».

Des jardiniers ont soumis des photos des aménagements comestibles qui enjolivent leur cour avant ou latérale. L’important, ici, c’est d’être visible de la rue.

Le défi en agriculture urbaine, c’est l’espace. Comme il est limité, il faut bien planifier chaque mètre carré — des fois moins! — et ne pas avoir peur de s’épivarder en hauteur. Et contrairement aux jardiniers des champs, groupe choyé auquel j’appartiens, les jardiniers des villes sont tenus à un minimum d’esthétisme et de propreté.

Certains potagers urbains ont l’air de tableaux de grands peintres, d’autres sont conçus pour le plaisir du ventre avant celui des yeux. Qu’importe, ils embellissent la ville au même titre que les fleurs et les arbustes en plus d’ouvrir une discussion sur l’origine des aliments qu’on consomme.

Les votes sont comptabilisés jusqu’au 22 septembre à 23h59.

Je ne vous dis pas quel potager je préfère… après le mien, bien sûr.

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article

 

Lundi 18 août 2014 | Mise en ligne à 15h08 | Commenter Un commentaire

Déjà la rentrée

Accueillir une quarantaine de grands voiliers coûterait environ 10 millions $. (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Accueillir une quarantaine de grands voiliers coûterait environ 10 millions $. (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Annie Morin

Les collègues Valérie Gaudreau et Stéphanie Martin ont identifié cinq dossiers qui retiendront l’attention de la Ville de Québec et de son maire Régis Labeaume dans les mois qui viennent.

Ça démarre en lion cette semaine avec la commission parlementaire sur le projet de loi n° 3, Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal. Régis Labeaume sera l’un des premiers intervenants entendus. Il donnera son point de vue déjà largement médiatisé mercredi, pendant que les syndiqués poursuivront leurs manifestations.

Le bulletin de santé du lac Saint-Charles et le rapport de l’étude de faisabilité sur le tramway nous donneront à lire et à réfléchir un peu plus tard cet automne.

Pour ceux qui ont toujours le coeur à la fête, le grand dialogue sur la culture et l’aide fédérale pour le 150e du Canada seront du plus grand intérêt.

Un autre gros projet, piloté celui-là par l’Administration portuaire de Québec, doit également se préciser. Les plans du réaménagement du bassin Louise, attendus depuis 2012, doivent être rendus publics incessamment. (Notez qu’on se garde toujours une petite gêne en l’écrivant car l’échéance est constamment repoussée.) La consultation publique qui doit suivre promet de bons échanges sur fond de Vieux-Québec et d’accès au fleuve Saint-Laurent.

Et vous, quelles sont vos priorités à court terme?

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité