Québec cité

Mercredi 26 août 2015 | Mise en ligne à 14h50 | Commenter Aucun commentaire

Pistes cyclables à la carte

Les observations des utilisateurs du réseau cyclable peuvent être très utiles à la Ville de Québec. (Photo Le Soleil, Yan Doublet)

Les observations des utilisateurs du réseau cyclable peuvent être très utiles à la Ville de Québec. (Photo Le Soleil, Yan Doublet)

Annie Morin

En marge de sa consultation auprès des cyclistes en vue du renouvellement du Plan directeur du réseau cyclable, la Ville de Québec devrait jeter un oeil sur la carte des parcours et des intersections problématiques apparue récemment sur le site du Vélurbaniste.

Yan Turgeon, cycliste aguerri et impliqué, a compilé et géolocalisé les commentaires de connaisseurs comme lui sur l’état du réseau, ses imperfections, ses points dangereux (blackspots). La Table de concertation vélo des conseils de quartier a aussi soumis ses observations.

Il en résulte une carte très bien faite, en continuelle évolution, qui cible précisément les améliorations à apporter aux pistes cyclables, mais aussi les liens à faire entre elles, sans négliger les rues ordinaires où circulent aussi bon nombre de vélos.

Des exemples? Piétons dans la piste cyclable près du musée naval dans le Vieux-Port. Panneaux d’arrêt superflus dans l’axe Père-Marquette. Besoin de dalots dans l’escalier de la Chapelle. Poteaux trop rapprochés qui bloquent le passage aux remorques pour enfants.

«Ce sont des petites interventions concrètes qui pourraient se faire dès maintenant», souligne M. Turgeon. Et pour pas cher.

Accès transports viables avait aussi dressé, à la fin de l’année dernière, une carte interactive des endroits où ont eu lieu les 3289 accidents impliquant des piétons et des cyclistes répertoriés sur le territoire de la Ville de Québec entre 2005 et 2013. Un autre exercice très éclairant.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 
Guillaume St-Pierre, le chef de La Planque, un restaurant de la 3e Avenue. (Photo Catherine Côte pour The New York Times

Guillaume St-Pierre, le chef de La Planque, un restaurant de la 3e Avenue à Limoilou. (Photo Catherine Côte pour The New York Times)

Valérie Gaudreau

La créativité et les scènes culinaires des quartiers Saint-Roch et Limoilou ont la part belle dans un article du New York Times mis en ligne mardi.

Le journaliste Dan Saltzstein a sillonné les rues de la basse ville en quête de bonnes adresses dans ces quartiers qui ont changé de visage ces dernières années. Le titre du papier, «In Quebec, Creativity Fuels Neighborhood Revivals» (qui pourrait se traduire par «À Québec, la créativité propulse la revitalisation») réfère d’ailleurs à l’importance de la scène artistique, culturelle et culinaire dans ces secteurs de la capitale.

Coopérative Méduse, Le Cercle, la place publique temporaire Le SPOT et le Centre Materia sont parmi les destinations culturelles proposées par le reporter de la section voyage. Citant des acteurs de la scène culturelle comme le président de la Coopérative Méduse, Mériol Lehmann, ou Amélie Marois directrice de Materia, l’article fait mention du passé difficile de Saint-Roch et le rôle des centres d’art dans sa relance.

Côté bouffe, le New York Times cite le restaurant Légende, Le Clocher Penché, Deux22, le café Dose et La Planque où le journaliste a qualifié son repas de «spectaculaire». Une photo du chef Guillaume Saint-Pierre accompagne d’ailleurs l’article.

Ce texte peut être consulté en ligne et sera publié dimanche dans la version papier du prestigieux quotidien.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 
Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier et celui de Québec, Régis Labeaume, ont annoncé début juin qu'ils n'avaient qu'un item sur leur «liste d'épicerie» commune pour la campagne fédérale qui s'amorce: convaincre le CN d'investir dans l'entretien du pont de Québec. (Photo Le Soleil, Pascal Ratthé)

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier et celui de Québec, Régis Labeaume, ont annoncé début juin qu'ils n'avaient qu'un item sur leur «liste d'épicerie» commune pour la campagne fédérale qui s'amorce: convaincre le CN d'investir dans l'entretien du pont de Québec. (Photo Le Soleil, Pascal Ratthé)

Valérie Gaudreau

Ça y’est, le Canada est officiellement plongé en campagne électorale. Quelque part entre la piscine et le BBQ, avez-vous la tête aux élections? Si oui, quelles sont vos priorités pour Québec?

Le maire Régis Labeaume a priorisé quatre dossiers se chiffrant à 205 millions$.

Ils touchent l’agrandissement du Port de Québec, envers lequel Ottawa s’est déjà engagé à verser 60 millions$. Mais aussi le centre de prédédouanement à l’Aéroport de Québec, l’Institut nordique à l’Université Laval en plus d’un souhait pour un financement de cinq ans à l’Institut national d’optique (INO).

S’ajoute à cela l’un des grands dossiers des derniers mois pour le maire de Québec et de Lévis, Gilles Lehouillier :  peinturer le pont de Québec.

Auriez-vous envie d’ajouter des items sur la liste de demandes au fédéral?

En 78 jours, gageons que les partis auront suffisamment le temps de les prendre en considération.

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2015
    D L Ma Me J V S
    « juil    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité