Jean-François Plante

Jean-François Plante - Auteur
  • Jean-François Plante

    Après un passage aux faits divers entre 2002 et 2006, Jean-François Plante assure la couverture quotidienne des différentes équipes de hockey junior et mineur de la région pour Le Droit depuis 2007.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 19 novembre 2012 | Mise en ligne à 16h36 | Commenter Un commentaire

    Ainsi va Nishi

    Michael Nishi vient d'obtenir la troisième étoile de la semaine dans la LHJMQ.

    Michael Nishi vient d'obtenir la troisième étoile de la semaine dans la LHJMQ.

    Les gardiens des Olympiques de Gatineau, plus précisément Michael Nishi, sont passés dans le tordeur de Benoît Groulx la semaine dernière quand celui-ci a longuement expliqué les déboires de son équipe depuis le début de la saison.

    Malgré sa moyenne de 4,37 buts alloués par match et son pourcentage d’arrêt de 85,6%, Éric Brassard a été quelque peu épargné parce que Groulx reconnaît tout le potentiel de sa recrue.

    L’entraîneur a été plus incisif envers Nishi, un vétéran gardien qui n’arrivait pas à lui procurer «l’arrêt» si important pour faire la différence entre une victoire et une défaite.

    Groulx a expliqué en long et en large que la perte de Robert Steeves avait déstabilisé les Olympiques devant le filet depuis le début de la saison.

    Michael Nishi est arrivé en renfort après avoir été retranché par les 67’s d’Ottawa. Même s’il était un vétéran de la Ligue de l’Ontario, il n’avait jamais été un gardien numéro un. Il a travaillé dans plusieurs matches consécutifs au début de la saison. Après avoir offert une solide prestation dans le match d’ouverture (une défaite) à Baie-Comeau, il avait été à son meilleur dans une victoire de 6-1 à Halifax.

    Depuis ce temps, il avait été «ordinaire». Hier, Groulx a signalé que Nishi n’était pas habitué à jouer autant de matches. Éric Brassard a pris le relais pendant une petite secousse. Groulx pense que ce repos a permis à Nishi de reprendre son souffle tout en le motivant à vouloir reprendre le filet.

    En fin de semaine dernière, il a réalisé les arrêts importants, surtout dans la victoire de 4-1 contre Sherbrooke où les Gatinois ont offert 11 avantages numériques au Phoenix. Il est venu à 56 secondes de blanchir l’équipe d’expansion.

    Contre Shawinigan, il a fait les arrêts clés dans les premières minutes de jeu, ce qui a permis à son équipe de prendre une avance rapide de 3-0. Cette fois, il a récolté le blanchissage.

    Vous direz qu’il réalisé ses «exploits» (60 arrêts sur 61 tirs) contre les deux pires clubs de la ligue. C’est vrai, mais ces deux équipes ont quand même dominé les Olympiques au chapitre des lancers aux buts. Sherbrooke a dominé 32-24 et Shawinigan 29-17. Dans les deux matches, il a permis à son équipe de l’emporter.

    Étrangement, Nishi n’a pas reçu d’étoile dans l’une ou l’autre des victoires, ce qui me laisse croire qu’il n’a pas eu à faire des miracles pour mener les siens à la victoire (je n’étais pas sur la route avec les Olympiques). Cependant, la LHJMQ vient de lui octroyer sa troisième étoile de la semaine pour ses deux victoires, sa moyenne de 0,50 but alloué et son pourcentage d’arrêt de 98,4 %

    Nishi a profité de sa semaine pour hausser son pourcentage d’arrêt pour l’ensemble de la saison à 88,8 %, ce qui le place au 13e rang de la ligue à ce chapitre. Seulement huit gardiens montrent un pourcentage d’efficacité supérieur à 90 % parmi ceux qui ont disputé au moins 562 minutes de jeu.

    Mine de rien, Nishi est maintenant mieux classé que Zachary Fucale à Halifax (88,3 %) et Alex Dubeau à Moncton (88,5 %), deux des gardiens qui jouissent des meilleures réputations dans la LHJMQ. Ceux-ci sont également mieux appuyés par leurs attaquants et défenseurs.

    S’il peut maintenir ce rythme, il sera difficile à blâmer pour les défaites. À lui de faire le plein de confiance et de profiter de ce revirement de situation.


    • J’ai pas grand temps d’écrire (travail oublige) mais je ne comprend pas pourquoi qu’il n’a pas recu d’étoile vs sherbrooke. A un moment donné, il a été spectaculaire. 4 arret coup sur coup sur la même petit séquence de jeu (4 retour de lancé), il se lancait partout pour tout arreter. Il a fait quelques arret spectaculaire, donc une de la mitaine vs Shawinigan.

      Souvent le choix des étoiles ne reflète pas toujours ceux qui les méritent.

      Est-ce que la présence maintenant de Steeves dans le club y est pour quelques chose? Nishi voit que son temps arrive a ses fin avec Gatineau. Veut il forcer la main de Groulx pour rester dans le junior majeur??

      @mlahaie_7: Bon point. Nishi est intelligent. La présence de Steeves fait en sorte qu’il joue sa saison. En jouant à la hauteur d’un vétéran de 19 ans, il sera plus facile de se trouver du travail dans la ligue, à Gatineau ou ailleurs, au retour de Robert Steeves. Qui sait? Peut-être finira-t-il à Rouyn où le duo Gusse/Bélanger en arrache présentement.

      JFP

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité