Jean-François Plante

Jean-François Plante - Auteur
  • Jean-François Plante

    Après un passage aux faits divers entre 2002 et 2006, Jean-François Plante assure la couverture quotidienne des différentes équipes de hockey junior et mineur de la région pour Le Droit depuis 2007.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 15 novembre 2012 | Mise en ligne à 11h04 | Commenter Commentaires (5)

    Parallèle avec la saison 2002-03

    Jean-Michel Daoust a été un des joueurs de petite taille à mener les Olympiques vers la coupe du Président surprise en 2003.

    Jean-Michel Daoust a été un des joueurs de petite taille à mener les Olympiques vers la coupe du Président surprise en 2003.

    «Penses-tu que je ne suis pas au courant que nous avons une petite équipe?»

    C’est la réponse de Benoît Groulx quand je lui demande s’il cherche de l’aide à ce niveau. Ce n’est pas parce qu’elle est terrifiante sur la glace que son équipe est la plus pénalisée de la ligue. Les Olympiques manquent de discipline. La plupart du temps, ils se font brasser pendant les matches à Guertin. Et ça, les partisans n’apprécient guère.

    Benoît Groulx a présentement deux joueurs à l’oeil pour ajouter un élément de robustesse à son équipe. Pour y parvenir, certains morceaux devront tomber en place.

    «C’est sûr que nous voulons grossir l’équipe, mais ce genre de joueur ne court pas les rues. Je vais quand même te dire une chose. Nous avons gagné la coupe en 2003 avec la plus petite équipe de la ligue», dit-il.

    Même si les espoirs de coupe du Président sont nuls pour la saison en cours, le parallèle avec la saison 2002-03 a été évoqué à quelques reprises dans la grande entrevue avec Groulx mardi. C’est en 2002-03 que Groulx a amorcé sa carrière d’entraîneur-chef avec les Olympiques.

    À cette époque, il était encore un illustre inconnu auprès des joueurs de la LHJMQ.

    Aussi bizarre que cela puisse paraître, Groulx est plutôt méconnu des joueurs dans son vestiaire actuel. Personne n’a gagné la coupe avec lui. Personne ne s’est rendu en finale avec lui. Personne n’est allé à la guerre avec lui. L’an dernier, quand une recrue se faisait réprimander devant tout le monde sur la glace, il y avait toujours Jean-Gabriel Pageau, Christian Ouellet ou Mathieu Gagnon pour passer derrière avec un mot d’encouragement.

    «Hey le kid. Ne t’en fais pas. Je suis déjà passé par là, moi aussi. Si le coach est dur avec toi, c’est parce qu’il t’aime comme joueur et qu’il veut te rendre meilleur.»

    Pageau et Ouellet étaient les lieutenants du vestiaire de Groulx. Quand son leadership était contesté, les deux vétérans avaient le doigté pour intervenir. Ils étaient également capables de ramener un joueur à l’ordre — à la place de Groulx — quand le moment était propice.

    À vrai dire, j’ignore qui est le lieutenant de Groulx dans le vestiaire maintenant.

    Aucun joueur n’a vécu les véritables batailles olympiennes des dernières années. Il n’y a personne pour tendre le flambeau.

    «Présentement, nous n’avons pas une équipe typique des Olympiques, mais nous voulons la bâtir comme ça. Nous avons les mains liées pour le moment, car on ne peut pas faire de transactions et les agents libres sur le marché ne sont pas nécessairement meilleurs que les joueurs dans notre alignement actuel. On ne fera pas de changements juste pour faire des changements. Notre intention, c’est de faire entrer des joueurs qui vont nous aider à gagner la coupe éventuellement. Aujourd’hui, comme en 2002-03, je veux apprendre à nos joueurs à devenir de vrais Olympiques.»

    Le premier devoir de Groulx sera de stabiliser sa défensive. «Il faut faire attention. Notre intention n’est pas nécessairement de boucher des trous. Notre vision, c’est de bâtir une équipe solide à long terme. Notre but, ce n’est pas de gagner une ronde éliminatoire. Notre but, c’est d’avoir les ressources pour éventuellement gagner la coupe. Aux Fêtes, nous allons essayer de stabiliser notre défensive ainsi que notre situation devant le filet (retour de Steeves) en plus d’améliorer notre attaque sans sacrifier nos quatre choix de première ronde des deux prochaines années. Nous allons monter tranquillement dans le classement avec l’objectif de terminer la saison dans le deuxième tiers du classement.»

    Pour Benoît Groulx, les équipes classées entre les 7e et 12e positions sont capables d’être compétitives soir après soir.

    Même s’il est coincé en 16e position du classement général, Groulx n’a pas l’intention d’être vendeur pendant la prochaine (et dernière) période des transactions.

    D’autres équipes le seront. Les Sea Dogs, par exemple, voudront sûrement profiter du lock-out de la LNH pour se reconstruire à la vitesse de l’éclair en allant chercher de l’or en barre pour Jonathan Huberdeau. D’autres équipes liquideront leurs meilleurs éléments.

    Juste en prenant la position d’acheteur modéré, Groulx devrait être en mesure de gagner quelques rangs.


    • ouin.. Bien hate de voir cela.

      Surtout les 2 joueurs sur qui Groulx a un oeil coté robustesse. Sa prendrais un gars du style de Jack Nevins, McGrath et compagnie. Un gars qui produira peut-etre pas plus de 10 points sur un 4e trio mais qui défenderas les joueurs et fera la police sur la glace et n’aura pas peur de jetter les gants souvent.

    • J’aimerais bien ca voir le parallèle avec 2002-2003

      Talbot: 104 points
      D’Aoust: 95 points – Hyka??
      Dupuis: 54 points – Réway??
      O’brien (D): 44 points – Bourret?? .. O’brien avais seulement 18 ans lui
      D’amour: 30 points .. Groulx disais pas que Beauregard avait rien a envié au même âge vraiment?? Même age présentement, je doute que Beauregard va finir avec près de 30 points et 14 combats.

      Gardiens: Steeves sera-t-il le Tremblay du temps et Brassard le Éric Lafrance??

      http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/leagues/seasons/teams/0010252003.html

      Nous avions aussi Fugère 23 combats, D’amour 14, Wathier 13.

      http://www.hockeyfights.com/teams/6006/season_leaders/reg2003

      Vraiment un si petit club, a peine 2 joueurs entre 5p7-5p9.. Le reste dans les 5p11, 170-190lbs sans compter les gros bonhomme de 6p1 et plus…

      http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/player_register.php?tid=1025&sid=2003

      @mlahaie_7: Groulx n’a pas dit qu’il croyait gagner la coupe avec une équipe semblable à 2003. Il a comparé la taille de ses joueurs. Il a comparé D’Amour et Beauregard, puis il a indiqué que l’équipe de 2003 avait dû apprendre à le connaître comme l’équipe de cette année. Je ne cherche pas à justifier son analyse, je vous rapporte ce qu’il a dit. Mais en ce qui concerne ton allusion aux points, le hockey était plus offensif il y a 10 ans qu’aujourd’hui.

      JFP

    • Oups erreur dans mon message.. Hyka au coté de Talbot et Réway au coté de D’Aoust.

    • Un jour il faudra poser la question, est-ce que Groulx est un bon GM? Un excellent entraîneur ne sera pas nécessairement un bon GM. Il y a tellement d’exemples à ce niveau (Keenan, Martin etc.)

    • Ça prend la réincarnation de Peter Worrell , pure et simple!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2012
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité