Jean-François Plante

Jean-François Plante - Auteur
  • Jean-François Plante

    Après un passage aux faits divers entre 2002 et 2006, Jean-François Plante assure la couverture quotidienne des différentes équipes de hockey junior et mineur de la région pour Le Droit depuis 2007.
  • Lire la suite »

    Archive, septembre 2010

    Jeudi 30 septembre 2010 | Mise en ligne à 23h35 | Commenter Aucun commentaire

    Paul Byron s’accroche à Buffalo

    Byron

    L’ancien partenaire de crime de Claude Giroux chez les Olympiques de Gatineau fait toujours partie de l’alignement des Sabres de Buffalo à une semaine de la fin des camps d’entraînement de la LNH.

    Paul Byron a participé au pointage lors de la victoire de 5-3 des Sabres contre le Canadien de Montréal au centre Bell jeudi soir. Il a amassé une passe sur un des deux buts de Luke Adam, un ancien de la LHJMQ. Le petit joueur de 21 ans a passé près de 13 minutes sur la patinoire. Il n’a pas évolué sur les unités spéciales.

    Même s’il est tout près de son objectif à sa deuxième saison professionnelle, Byron est loin d’être assuré de faire le saut dans la LNH. Jeudi soir, les Sabres comptaient encore 18 attaquants dans leur alignement dont les jeunes espoirs Tyler Ennis (5’ 9” et 163 livres) et Nathan Gerbe (5’ 6” et 178 livres). La fusée Byron est encore plus petite que ses principaux compétiteurs à 5’ 9” et 144 livres.

    Ennis et Gerbe ont goûté au hockey de la LNH l’an dernier, notamment en séries éliminatoires, quand ils ont été rappelés de la Ligue américaine en fin de saison en raison d’une épidémie de blessures chez les Sabres.

    Même si ces deux joueurs semblent avoir une longueur d’avance sur le hockeyeur d’Ottawa, il faut croire que les Sabres sont satisfaits du rendement de Byron pour lui donner de l’expérience dans la LNH si près de l’ouverture de la saison.

    Byron a patiné plusieurs jours avec les Olympiques avant de partir au camp des Sabres il y a quelques semaines. Benoît Groulx disait qu’il était totalement au-dessus de la mêlée et qu’il ne forçait même pas!

    Toujours du côté des recrues qui tentent de faire leur place dans la grande ligue, Erik Gudbranson est toujours bien en selle en Floride alors qu’il a aussi disputé un match à Montréal cette semaine. La famille Gudbranson a toujours été partisane de la Sainte-Flanelle. Le père, Wayne, a une admiration sans borne pour l’organisation. Il a dû être aux anges quand il a vu son aîné patiné dans le Temple du hockey.

    Le match de Gudbranson s’est toutefois terminé dans le tumulte alors qu’il a été impliqué dans un combat contre le vétéran Travis Moen bien malgré lui. Gudbranson a été le premier empoigné par Moen lors d’une mêlée. Ce dernier a même frappé Gudbranson pendant qu’il était immobilisé par un arbitre. Les Panthers ont vivement dénoncé le geste de Moen, qui a brisé une règle non écrite en s’en prenant à une recrue 10 ans plus jeune que lui.

    Gudbranson, le premier choix des Panthers, le troisième au total du dernier encan de la LNH, semble destiné à commencer la saison avec le grand club.

    Pour terminer, disons que le Gatinois Alexandre Picard est en train de forcer la main du Canadien alors qu’il a récolté un autre point jeudi contre les Sabres pour porter son total à trois points en autant de matches préparatoires. Il a été le défenseur le plus utilisé du CH dans ce match avec 25 minutes de jeu dont cinq en avantage numérique et sept autres en désavantage numérique.

    Jaroslav Spacek (21 minutes) et P.K. Subban (20 minutes) ont été les deux autres défenseurs les plus utilisés par Jacques Martin. Le Gatinois peut donc dire qu’il a eu sa chance au camp du Canadien. Depuis plusieurs saisons, l’ancien de l’Intrépide de Gatineau doit constamment se battre pour assurer sa place dans un alignement d’une équipe de la LNH.

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Jeudi 30 septembre 2010 | Mise en ligne à 14h51 | Commenter Commentaires (2)

    Un autre ancien 67 avec les Olympiques

    Birkoff

    S’il revient de son camp de la Ligue américaine la semaine prochaine, Tye McGinn ne sera plus le seul ancien membre des 67’s d’Ottawa avec les Olympiques de Gatineau.

    Les Olympiques comptent sur un nouveau défenseur de 19 ans aujourd’hui alors qu’ils ont mis la main sur Brian Birkhoff, un grand gaillard de 6′1” et 192 livres.

    Birkhoff a disputé une saison et demi à Ottawa avant d’être échangé à Peterborough en retour d’un choix de cinquième ronde l’an dernier.

    Il possède 107 matches d’expérience dans la Ligue de l’Ontario. Il a récemment été soumis au ballottage de la LHO sans être réclamé. Il était libre comme l’air.

    Birkhoff n’arrive pas à Gatineau en sauveur. Benoît Groulx veut lui confier le poste de défenseur numéro six derrière Hugo Laporte, Nicolas Deslauriers, Adam Janosik, Mathieu Gagnon et Jason Seed.

    On dit qu’il n’a pas un très bon lancer et qu’il n’est pas le plus robuste, mais qu’il a un sens du jeu et qu’il serait déjà meilleur défensivement que les noms mentionnés plus haut.

    Selon Benoît Groulx, David Weckworth et Richard Castonguay ne sont pas prêts à jouer à tous les jours dans la LHJMQ présentement. Ils devront pratiquer beaucoup pour y parvenir, mais Groulx croit qu’ils y arriveront.

    Pour le moment, Groulx pense que Birkhoff leur est supérieur. Il jouera en fin de semaine.

    Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






    Mercredi 29 septembre 2010 | Mise en ligne à 14h29 | Commenter Un commentaire

    Roberto Bissonnette est entraînant

    L’ex-dur à cuire des Olympiques de Hull recyclé en musicien, Roberto Bissonnette, vient de sortir ce petit bijou de vidéo pour sa chanson Mettre du tape su’ ma palette. Font des apparitions sur la vidée de cette chanson très entraînante, des anciens joueurs de la LHJMQ dont son ex-coéquipier à Hull, Alexandre Giroux. Patrice Bergeron, Antoine Vermette, David Desharnais et Pierre Sévigny sont aussi de la partie.

    Bissonnette était tout un numéro à Hull. En 219 parties dans l’uniforme olympique, il avait amassé 133 points et 1130 minutes de pénalités. Quand on parle de caractère!

    Les beaux chandails verts des Whalers de Hartford y sont en vedette. Les noms de Pat Verbeek, Ron Francis et Mike Liut ravivent de vieux souvenirs. J’avais le goût d’être dans le vestiaire avec mes chums de Buckingham en visionnant la vidéo.

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité