Jean-François Plante

Lundi 8 juin 2015 | Mise en ligne à 12h33 | Commenter Commentaires (7)

Choix Olympiques 2015, vus par Caron

RepÍchage 2015 LHJMQ

Les Olympiques, comme les 17 autres équipes de la LHJMQ, étaient très enthousiastes à la suite de leur séance de sélection samedi à Sherbrooke.

Christian Caron semblait vraiment content de mettre la main sur Anthony Gagnon au 25e rang. Il était classé beaucoup plus haut sur sa liste. Pour lui, c’était un choix de première ronde. Même chose avec le deuxième choix de 2e ronde du club. D’Artagnan Joly possède le talent et il a le gabarit d’un joueur de première ronde. Son manque de constance l’a fait glisser en deuxième ronde.

Fidèles à leurs habitudes, les Olympiques n’ont réclamé qu’un gardien samedi. Un local: Nicolas Cloutier. Il a été choisi en 10e ronde. L’équipe n’a aucune profondeur à cette position, mais Alex Bureau sera dorénavant le #1. Pour le poste de #2, Benoît Groulx dit avoir réglé le problème, mais il n’a pas voulu en parler tout de suite.

Huit attaquants et sept défenseurs ont également été réclamés. Du groupe, Anthony Gagnon est le plus petit (en poids), mais on s’attend à ce qu’il ajoute des centimètres et de la masse d’ici quelques années. Les Olympiques semblent avoir ajouté plusieurs gros gaillards afin de ressembler à l’Océanic de Rimouski de cette année.

Un bon repêchage? Difficile de me prononcer. À part D’Artagnan Joly, je n’ai pas vraiment évalué les autres joueurs. Nous aurons donc notre réponse dans 2 ou 3 ans. Ce que je peux vous dire de Joly, c’est qu’il est meilleur que sa fiche de 15 points en 40 matches cette saison. Il a des mains nettement au-dessus de la moyenne, mais quand même pas celles de son frère Michaël. Celles-ci sont hors de ce monde!

Il n’a pas eu beaucoup de temps de glace en première moitié de saison. À la fin de l’année, il semblait plus à l’aise et il commençait à se démarquer. Sa taille va l’aider, c’est sûr, mais ce n’est pas le joueur le plus physique. Comme Michaël, c’est un joueur de finesse. Il a dominé pendant son hockey mineur. Il ne sera peut-être pas d’accord avec moi, mais une autre année midget AAA lui ferait du bien. J’aimerais le voir connaître une bonne saison avant d’arriver dans la LHJMQ en confiance à 17 ans, comme Michaël. De toute façon, il sera dans la cour des Olympiques qui pourront le rappeler à l’occasion en cas de blessures.

Pour le reste, voici les informations sur les 16 joueurs réclamés samedi avec l’évaluation de Christian Caron.

2. (25) Anthony Gagnon, attaquant, 15 ans, Collège Charles-LeMoyne midget AAA, 5’9’’, 146 livres, 11 b, 10 a, 21 pts en 40 pj

«Je le voyais comme un joueur de la LNH. Il joue comme Patrice Bergeron. Il a un lancer exceptionnel et il est rapide. À la fin de l’année, il jouait de grosses minutes pour les Riverains. En avantage numérique et en désavantage numérique. Il joue avec fougue. C’est un des joueurs les plus complets du repêchage. Son entraîneur, Guillaume Latendresse, ne tarissait pas d’éloges à son endroit. Son père mesure 6’2’’ et on voit qu’il n’a pas encore eu sa poussée de croissance. De toute façon, il ne joue pas comme un petit joueur. Regardez Tampa Bay avec Tyler Johnson. Ils n’ont pas la plus grosse équipe, mais ils vont à la guerre. Gagnon était plus haut sur notre liste. Il va devenir un prolifique compteur.» Gagnon a terminé la saison avec 11 points en 13 matches des séries au moment où ça comptait le plus.

2. (35) D’Artagnan Joly, attaquant, 15 ans, Gatineau midget AAA, 6’2’’, 161 livres, 8 b, 7 a, 15 pts en 41 pj

«Des joueurs de 6’2’’ avec des habiletés comme les siennes sont généralement repêchés en première ronde. Son potentiel est énorme. C’est un ailier qui patine bien. Il sait qu’il doit améliorer sa constance. C’est pour ça qu’il a glissé au classement du CSR.»

3. (47) Jeffrey Durocher, attaquant, 15 ans, St-Eustache midget AAA, 5’11’’, 161 livres, 13 b, 14 a, 27 pts en 42 pj

«Il est bon dans les trois zones. Excellent joueur défensif, mais il est capable de contribuer à l’offensive. Je ne suis pas un gars de statistiques, mais il a quand même récolté près de 30 points à 15 ans. Dans le hockey mineur, il a souvent été un premier marqueur, mais il a commencé plus lentement dans le midget AAA. Il a toujours été invité dans les équipes du Québec. C’est un joueur apprécié de ses entraîneurs. Benoît Groulx aimerait sûrement le diriger.»

4. (71) Jacob Dumouchel, défenseur, 15 ans, Gatineau midget AAA, 6’0’’, 166 livres, 0 b, 11 a, 11 pts en 39 pj

«Benoît Groulx le compare à Josh Jorges du Canadien. C’est un joueur qui est prêt à tout pour jouer au hockey. Il n’a pas peur de se rendre au gymnase. Il veut s’améliorer. C’est un joueur local. C’était intéressant pour nous. Il a aussi un très bon potentiel.»

5. (74) Simon Messier, défenseur, 15 ans, Collège Français midget espoir, 6’2’’, 169 livres, 1 b, 5 a, 6 pts en 19 pj

«Un défenseur gros format excessivement robuste. Il aurait dû jouer midget AAA cette année, mais il a été blessé sérieusement avant le début de la saison et il n’a pas eu le temps de s’entraîner. Ça lui a coûté son poste.»

5. (90) Jack Bliss, attaquant, 16 ans, Milton Academy USA, 6’0’’, 165 livres, 11 b, 9 a, 20 pts en 24 pj

«Un autre Patrice Bergeron rapide et talentueux. Il veut venir au moins à notre camp d’entraînement.» Le dépisteur américain des Olympiques croit qu’il a un potentiel pour jouer dans la LNH.

7. (112) Alexander Steeves, attaquant, 15 ans, New Hampshire USA, 5’10’’, 160 livres, 17 b, 21 a, 38 pts en 28 pj

Le dépisteur américain du club dit qu’il est dans le même genre que Bliss. Lui aussi veut venir faire un tour au camp. Comme il a 15 ans, il pourrait toutefois attendre une autre saison avant de s’amener.

7. (114) Joakim Paradis, défenseur, 15 ans, Mauricie midget espoir, 6’2’’, 161 livres, 2 b, 4 a, 6 pts en 26 pj

«Son père, Daniel, a été repêché par les Islanders dans la LNH. Il vient d’une bonne famille de hockey. Il a un bon sens du jeu et un très bon lancer. Nous l’avions bien plus haut sur notre liste.»

8. (136) Tristan Belliveau, attaquant, 15 ans, Magog midget AAA, 5’11’’, 188 livres, 6 b, 10 a, 16 pts en 42 pj

«La meilleure progression chez les Cantonniers cette saison. Il est gros et très fort en protection de rondelle. Il a un bon tir et son éthique de travail est irréprochable.»

8. (142) William Basque, attaquant, 15 ans, Miramichi midget AAA, 6’1’’, 193 livres, 6 b, 20 a, 26 pts en 35 pj

«Même modèle que Belliveau. Grand et gros. Solide en protection de rondelle. Bon des deux côtés de la patinoire. Il est un peu moins offensif, mais encore là, c’est difficile à dire puisqu’il ne jouait pas nécessairement dans une bonne équipe l’an dernier.»

9. (150) Jason-Dylan Moss, défenseur, 15 ans, Lac St-Louis midget espoir, 5’11’’, 171 livres, 0 b, 5 a, 5 pts en 26 pj

«Un gros défenseur qui essayait d’en faire un peu trop dans l’espoir, mais qui a bien fait quand il était rappelé dans le midget AAA avec Châteauguay en gardant ses jeux simples. C’est un joueur physique qui pourra aussi apporter de l’offensive.»

10. (168) Nicolas Cloutier, gardien, 15 ans, Outaouais midget espoir, 6’0’’, 160 livres, (4-6-5) et moyenne de 3,34 en 767 minutes

«Un compétiteur. Il a un bon gabarit. Il a eu une belle progression cette saison.»

10. (173) Thomas Leggett, défenseur, 15 ans, Outaouais midget espoir, 5’11’’, 167 livres, 1 b, 1 a, 2 pts en 29 pj

«Un dur qui doit garder ses jeux simples. Défenseur défensif qui serait plus un cinquième ou sixième défenseur.»

12. (204) Vincent Milot-Ouellet, attaquant, 16 ans,  Trois-Rivières midget AAA, 5’9’’, 172 livres, 12 b, 15 a, 27 pts en 42 pj

Quand on demande à Caron de nous identifier une carte cachée, il pointe vers ce joueur. «Petit gabarit, mais un très bon joueur offensif avec une très bonne tête de hockey. Il a de très bonnes habiletés. Il joue en avantage numérique. Un des joueurs les plus passionnés que j’ai vu cette année. Son sens du jeu est vraiment très élevé.» Milot-Ouellet a été à son mieux en séries éliminatoires avec 15 points en 13 parties.

13. (222) Pier-Olivier Lacombe, défenseur, 15 ans, Lanaudière midget espoir, 5’9’’, 172 livres, 18 b, 16 a, 34 pts en 30 pj

«J’ai joué avec son père (Patrick) et il a un autre oncle qui a joué dans la LHJMQ. Son père était un des joueurs les plus craints de la ligue dans mon temps! Pier-Olivier a un plus petit gabarit, mais ce n’est pas un joueur facile à affronter. Il est très robuste. Il a compté beaucoup de buts. Il a un tir des ligues majeures de la pointe.»

14. (240) Marc-Éric Bourque, défenseur, 16 ans, Collège Notre-Dame midget AAA, 5’7’’, 172 livres, 5 b, 27 a, 32 pts en 40 pj

«Un joueur de mon coin que je connais depuis longtemps. Il a été dans l’équipe d’étoiles du Challenge Reebok. Il peut jouer beaucoup de rôles dans une équipe. Il est petit, mais très costaud. Il ne s’en laisse pas imposer.»

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article

 

Lundi 4 mai 2015 | Mise en ligne à 12h31 | Commenter Commentaires (6)

L’Océanic par la grande porte

CoupePresident2015

En croisant les Remparts de Québec en grande finale des séries de la coupe du Président, l’Océanic de Rimouski est déjà assuré de participer au tournoi de la coupe Memorial à la fin du mois de mai, mais la troupe de Serge Beausoleil entrera dans le championnat canadien du hockey junior majeur par la grande porte.

Après avoir remporté le trophée Jean-Rougeau en saison régulière, l’Océanic va ajouter le trophée le plus convoité de la saison dans la LHJMQ: la coupe du Président.

Les Remparts ont enfin trouvé les ingrédients nécessaires pour faire lever le gâteau depuis deux rondes. Après une première ronde ardue contre les Screaming Eagles du Cap-Breton, ils ont réalisé deux coups de balai contre les Islanders de Charlottetown (privé de son gardien numéro un) et les Wildcats de Moncton (équipe qui a eu de la difficulté contre les clubs du Québec toute la saison), mais la récréation est terminée. Oui, Zachary Fucale a retrouvé ses repères, l’attaque des Remparts peut remplir un filet, mais les troupiers de Philippe Boucher n’ont pas encore affronté un club aussi hermétique sur le plan défensif. L’Océanic étouffe toutes les attaques et le vieux cliché veut que les défensives gagnent des championnats.

L’Océanic a construit son équipe à partir de l’arrière. Ils ont deux gardiens numéro un et le meilleur groupe de six défenseurs de la ligue. Serge Beausoleil ne regrettera pas d’avoir fait l’acquisition de Louis-Philip Guindon aux Fêtes. Depuis qu’il a remplacé Philippe Desrosiers avec un score de 2-0 en faveur des Olympiques au début de la première période du troisième match de la série quart de finale, Guindon a été intraitable. Il a accordé six buts en sept matches!

Qui avait la meilleure offensive de la LHJMQ cette saison?

Ce n’était pas celle des Remparts. C’est plutôt les Foreurs de Val-d’Or qui avaient l’habitude de gonfler les moyennes de buts alloués des gardiens adverses. Je veux bien croire qu’ils étaient fatigués après avoir disputé une série de sept matches avant de se mesurer aux Rimouskois, mais les Foreurs ont été blanchis deux fois en quatre matches contre Rimouski.

Petit secret (ou un gros, c’est selon). Dans le vestiaire des Olympiques, avant de connaître leurs adversaires du premier tour des séries dans la dernière journée d’activités de la saison régulière, certains préféraient jouer contre Québec plutôt que Blainville-Boisbriand. Il faut dire que les choses ont changé depuis ce temps. À l’époque, Zach Fucale était chancelant. Anthony Duclair ne s’était pas encore mis en marche et la défensive des Remparts était jugée suspecte. Ce n’est plus le cas maintenant, mais je préfère la défensive de Rimouski.

Les joueurs les plus explosifs sur le plan offensif se retrouvent du côté de Québec à mon avis, mais l’Océanic a plus d’équilibre dans son attaque. Les Rimouskois ont également de gros bonshommes qui pourront freiner les ardeurs de certains. Pour gagner, les Diables rouges devront s’imposer sur le plan physique. Il y a des joueurs de Rimouski qui n’affectionnent pas trop le jeu rude. Les Remparts sauront-ils les faire reculer? Pas sûr.

RIMOUSKI en 5

Résultats des prédictions de la demi-finale: 2 en 2
Résultats des prédictions depuis le début des séries: 12 en 14 (86 %)

Note: Je me suis trompé avec Halifax qui a battu Shawinigan en prolongation dans le 7e match (j’avais dit Shawinigan en 7) et avec Moncton qui a eu raison de Chicoutimi en première ronde. Voyez que je ne croyais pas trop aux chances des Wildcats pendant les séries de 2015…

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article

 

Mardi 28 avril 2015 | Mise en ligne à 11h09 | Commenter Commentaires (4)

L’état des troupes

À 19 ans, le capitaine Alexandre Carrier devrait être le joueur clé des Olympiques en 2015-16.

À 19 ans, le capitaine Alexandre Carrier devrait être le joueur clé des Olympiques en 2015-16.

Il y a une semaine, les joueurs des Olympiques sont passés dans le bureau des entraîneurs pour la dernière fois de la saison.

On appelle ça les «exit meetings». Certains y sont passés pour la dernière fois parce que leur stage junior est terminé. D’autres y sont passés pour la dernière fois parce qu’ils ne feront pas partie des plans du club la saison prochaine. Certains pourraient servir de monnaie d’échange afin d’aller chercher un gardien de moins de 20 ans. D’autres pourraient servir à renflouer la banque de choix au repêchage à sec dans les premiers tours des séances de 2015 et 2016. Benoît Groulx aime rappeler qu’il a quatre choix dans les cinq premières rondes en 2015, mais il n’aura pas de choix de première, troisième ou de quatrième ronde. Bref, il a deux choix de deuxième ronde et deux autres en cinquième ronde.

Le club aura des décisions à prendre d’ici septembre prochain. Beaucoup de vétérans sont admissibles à un retour, mais il faudra faire place à du sang neuf. Des joueurs repêchés cette année — les choix de 2e ronde par exemple — et ceux des dernières années pourront intégrer l’alignement. Pourquoi pas un agent libre ontarien ou américain? Il y a longtemps que les Olympiques n’ont pas mis le grappin sur une perle échappée quelque part dans le système.

Avant de vous laisser pour quelque temps, voici le portrait des vétérans qui quittent le navire et ceux qui peuvent revenir.

Reste à voir qui sera leur coach et leur directeur général. Si Benoît Groulx quitte le navire, il semble qu’Alain Sear soit tenté de prendre le job de «GM», mais sa décision n’est pas arrêtée. «Je remets tout en question, dit le président. Serai-je de retour? Est-ce que je vais partir? Est-ce que je serai directeur général? Je vais étudier cela et prendre la meilleure décision pour moi et pour l’équipe», m’a-t-il dit la semaine dernière.

Vous connaissez ma position par rapport au poste de DG. J’y reviendrai lorsque nous arriverons à la rivière, mais j’ai encore frais en mémoire le désastre du «comité hockey» des années 2008 à 2010 pendant l’absence de Groulx. Idéalement, c’est un véritable homme de hockey qu’il faut placer dans ce fauteuil. Les clubs qui gagnent des championnats dans la LHJMQ sont tous gérés par des anciens joueurs de la ligue ou de la LNH. Ou dans le cas de Serge Beausoleil à Rimouski, un ancien gagnant du championnat canadien midget AAA comme entraîneur-chef.

Ils sont partis

- Âge de l’an prochain entre parenthèses
* de retour à moins de signer contrat à deux volets LNH

1) Louick Marcotte (21)
2) François Brassard (21)
3) Mickaël Beauregard (21)
4) Valentine Zykov (20)

Avenir incertain à Gatineau

1) Anthony Beaulieu (20)
2) Nicolas Lachance (20)
3) Marc Beckstead (20)

De retour à moins d’échanges

Attaque

1) Yan-Pavel Laplante (20) *
2) Tommy Veilleux (20) *
3) Jake Coughler (19)
4) Joey Richard (19)
5) Mitchell Lundholm (19)
6) Andrew Abou-Assaly (19)
7) Jonathan Bourcier (19)
8) Yakov Tenine (18)
9) Alex Dostie (18)
10) Alexandre Alain (18)
11) Alexandre Landreville (18)
12) Félix Paquet (18)
13) Joey Brennan (18)

Défense

1) Élie Bérubé (20)
2) Alexandre Carrier (19)
3) Marc-Olivier Crevier-Morin (19)
4) Jonathon Masters (19)
5) Alex Breton (18)
6) Matt Sartoris (17)
7) Gabriel Bilodeau (17)

Gardien

0) aucun vétéran de retour à moins de Lachance, à 20 ans.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2011
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité