Jean-François Plante

Jeudi 19 juin 2014 | Mise en ligne à 13h02 | Commenter Commentaires (6)

Des 20 ans pas contents

Sad-face

Je vous laisse pour l’été avec le sentiment que nous n’avons pas fini d’entendre parler de la baisse drastique des allocations aux joueurs de 20 ans. Les quelques joueurs que j’ai sondés sont furieux de voir leur allocation hebdomadaire passer de 500 $ à 150 $ sans droit de regard. Cette coupure draconienne arrive brusquement, sans avertissement. Les joueurs se parlent déjà entre eux. Je ne serais pas surpris qu’ils s’unissent pour boycotter les camps d’entraînement de leurs équipes respectives.

Un capitaine fort respecté dans le circuit Courteau m’a dit qu’il souhaiterait que la ligue adopte une clause grand-père pour permettre aux joueurs actuels de la ligue d’éviter cette perte de revenu énorme. «De cette façon, les joueurs qui entrent dans la ligue sauraient à quoi s’en tenir dès leur arrivée. Ils pourront analyser leur situation afin de prendre leurs décisions en conséquence. Il y a plusieurs options pour un joueur de 20 ans. Après quatre ans à offrir des spectacles partout dans la ligue à très faible prix, la carotte me pendait au bout du nez…»

Cette motion n’a pas fait l’unanimité auprès des équipes de la LHJMQ. J’ai parlé à quelques équipes qui n’étaient pas d’accord avec cette nouvelle règle. À mon avis, les joueurs auront un pouvoir de négociation. Le commissaire Gilles Courteau a indiqué qu’il ne pensait pas perdre un seul joueur à cause de cette nouvelle règle, mais il en a déjà perdu un avec le défenseur Dominic Poulin qui a choisi la voie universitaire.

La Ligue junior AAA du Québec est également renommée pour sa générosité envers les joueurs de 20 ans, mais il faut prendre en considération que les joueurs de la LHJMQ sont logés, nourris, tout équipés en plus d’avoir la possibilité d’accroître leurs bourses d’études en jouant une année supplémentaire dans le meilleur circuit junior de l’est du pays. Pour le joueur qui souhaite profiter d’une dernière année pour obtenir un contrat professionnel, il n’y a pas meilleur endroit que la Ligue canadienne de hockey.

D’un autre côté, il ne faut pas oublier que l’allocation des joueurs de 20 ans est déjà à 150 $ dans la Ligue de l’Ontario et la Ligue de l’Ouest depuis plusieurs années.

Quoiqu’il arrive, les joueurs doivent éviter de s’associer au sombre personnage qui dirige d’Association des joueurs de la Ligue canadienne de hockey. Ce gars-là n’a aucune crédibilité et il n’arrivera pas à soutirer quoi que ce soit de juste et équitable autant pour les joueurs que pour les équipes de la LHJMQ.

Le-dessus, je vous souhaite un bel été. Merci d’être présents dans l’Odeur du vestiaire. Au plaisir de vous retrouver au camp d’entraînement.

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 19 juin 2014 | Mise en ligne à 12h35 | Commenter Commentaires (32)

Olympiques: moins que la moitié des matches à la radio

luc_chenier

Les Olympiques et le 104,7 FM n’ont pas trouvé de terrain d’entente pour renouveler leur contrat. C’est très dommage. Un élément a fait basculer les négociations. Le président des Olympiques, Alain Sear, voulait seulement radiodiffuser ses matches sur la route. Au 104,7 FM, on n’était pas d’accord. Alain Sear a été en mesure d’obtenir ce qu’il souhaitait avec Unique FM, mais là-bas, on veut aussi présenter les matches locaux des Olympiques. Le problème, c’est que la responsabilité de financer ces matches revient à la station de radio et ce n’est pas une mince tâche que de courir après les publicitaires.

J’ai des amis dans les deux stations de radio. Je collabore depuis un an avec la station de radio-communautaire franco-ontarienne qui vibre au rythme du sport. Il reste que du point de vue marketing, c’est une décision terrible des Olympiques. Pour sauver quelques dollars, ils vont perdre la visibilité qu’ils avaient au 104,7 FM alors que «l’imbattable» descripteur Luc Chénier intervenait régulièrement dans les émissions à fortes cotes d’écoute du matin, du midi et du soir. La station en faisait la promotion constante. Maintenant, les auditeurs devront peut-être se contenter de mentions de 15 secondes pendant les bulletins de nouvelles.

Les partisans qui ont à coeur leur équipe ne peuvent pas toujours se déplacer au centre Robert-Guertin. Ils ne pourront plus suivre les matches dans leur voiture ou à la maison. Pire, les Sénateurs auront préséance sur les Olympiques dans le cas d’un conflit d’horaire. Ce n’était pas un problème pour les Olympiques quand ils étaient au 104,7 FM.

Les partisans seront aussi déçus d’apprendre que Luc Chénier ne fera pas le transfert chez Unique FM. Tant qu’à faire le travail à moitié, il préfère accrocher son micro. Cette coupure mineure dans un budget de plus de 2 millions $ est également mauvaise pour l’image de l’équipe. Un club qui diffuse moins que la moitié de ses matches à la radio donne la perception de gratter les fonds de tiroir. Les Olympiques vont sauver de l’argent en ne présentant pas leurs matches locaux à la radio, mais ils vont en perdre combien aux guichets parce qu’on ne parle pas d’eux à la radio commerciale?

Je ne veux pas viser d’équipes, mais il y a des endroits que les joueurs veulent éviter à tout prix parce qu’elles sont reconnues pour être pingres. Les Olympiques flirtent avec cela depuis quelques années. Les partisans, surtout les détenteurs de billets de saison, l’ont compris alors qu’on leur demande de fouiller dans leur portefeuille pour payer toujours plus cher. Les loges se vident, les bancs aussi.

Je n’ai pas fais mes études en marketing, mais avant de monter les prix des billets de hockey, ne faudrait-il pas s’assurer de remplir la place en créant un sentiment de rareté?

Lire les commentaires (32)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 19 juin 2014 | Mise en ligne à 12h14 | Commenter Commentaires (3)

Martin Reway est parti comme il est arrivé

REWAY1714

Son talent brut manquera beaucoup aux Olympiques à son année de 19 ans. Martin Reway avait le potentiel d’être le meilleur compteur de la LHJMQ. Pourtant, son absence dans le vestiaire des Olympiques ne sera pas catastrophique. Premièrement, les Olympiques auront l’occasion de repêcher un nouvel européen le 2 juillet prochain. Christian Caron a passé du temps au Championnat du monde des moins de 18 ans en Finlande et Benoît Groulx a été un des entraîneurs d’Équipe Canada junior pendant le dernier temps des Fêtes.

S’ils avaient placé le nom de Vaclav Karabacek dans l’échange initial pour Alexis Pépin avec Charlottetown, il faut croire que c’était parce qu’ils avaient ciblé quelques bons joueurs pour le remplacer.

Il faut aussi considérer la personnalité du jeune slovaque pour mesurer son départ. Martin Reway n’était pas un joueur qui menait par l’exemple sur la glace autant qu’à l’extérieur. Il a raté d’innombrables entraînements la saison dernière pour toutes sortes de raison nébuleuses. Réservé, il était souvent seul dans son coin à faire ses petites affaires. Il a du chemin à faire avant de convaincre le Canadien de Montréal de lui faire signer un contrat. L’éthique de travail n’est pas sa force. Il y a une différence entre avoir l’impression de travailler fort et travailler fort.

Dans un vestiaire où il n’y avait pas beaucoup de leadership l’an dernier, Benoît Groulx a pris des notes. Je me souviens du repêchage 2013 à Chicoutimi. Un directeur général était venu me voir pour me dire que ça allait être beau à Gatineau avec Martin Reway, Vincent Dunn et Marc-Olivier Brouillard… Les trois sont partis. Il est clair que Groulx a voulu faire le ménage dans son vestiaire parce que Reway aurait joué ailleurs dans la LHJMQ s’il était revenu.

Martin Reway jouera chez les professionnels la saison prochaine. Il sera chez lui. S’il peut trouver un mentor qui aura une bonne influence, il ne sera pas trop tard pour qu’il exploite son immense talent. Martin Reway est parti comme il est arrivé: dans des circonstances obscures. Vous aviez été averti sur mon blogue du mois d’août 2012

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité