Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 12 avril 2013 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Commentaires (15)

    L’après-carrière de Peter Stastny

    Peter Stastny en faveur du libre-échange.

    Peter Stastny en faveur du libre-échange.

    L’après-carrière de Peter Stastny est à l’image de sa contribution sur la patinoire dans les années 1980: exceptionnelle!

    Dans un article de mon collègue Hugo De Grandpré publié dans La Presse de vendredi,  l’ancien numéro 26 des Bleus se désole de la lenteur des négociations afin de conclure un traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne.

    Député slovaque au Parlement européen, Peter Stastny est le “rapporteur” désigné par cette institution pour suivre le déroulement des négociations. Son analyse des faits est intéressante. Et malgré la lourdeur du processus, il croit toujours une entente possible. L’image qu’il utilise pour appuyer ses dires réjouira les partisans du retour des Nordiques à Québec.

    Voici un extrait de l’article:

    Malgré tout, le joueur de hockey devenu politicien n’a pas perdu l’espoir qu’un accord soit adopté un jour. Il s’est servi de l’exemple du retour d’une équipe de la Ligue nationale à Québec pour illustrer son optimisme: «C’est comme l’accord de libre-échange. Ça va se faire, a-t-il tranché. La question, c’est quand.»

    Peter Stastny est membre du Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens).

    Il est toujours agréable de voir un ancien athlète s’accomplir aussi pleinement dans son après-carrière. Plusieurs réussissent, mais il est rare que ce soit en politique.

    Ken Dryden (Canada) et Bill Bradley (basket-États-Unis) se sont aussi illustrés dans ce secteur.


    • un brillant…

    • Jesse “the body” Ventura, un lutteur de la WWF, a été sénateur du Minnesota pendant 10 ans.

    • Pas un grand joueur: un GRAND monsieur.
      Un des quelques athlètes que j’aurais souhaité rencontrés.

    • @gl000001
      Gouverneur. pas sénateur

    • Un seul ancien joueur du Canadien (Dryden) a été élu député, mais il y a eu deux anciens Maroons, et les deux furent élus (à différentes époques) dans le même comté de Trinity! Lionel Conacher et Hugh Plaxton – Plaxton fut aussi membre de l’équipe qui remporta la médaille d’or aux JO d’hiver de 1928.

      Autres joueurs de hockey qui furent élus députés au Canada:

      * Syl Apps (dans Kingston, pour le parti provincial ontarien Progressiste-Conservateur)
      * ‘Bucko’ McDonald (comté de Parry Sound, au fédéral – après sa carrière dans la LNH, c’est lui qui a transformé Bobby Orr en défenseur)
      * Howie Meeker (Waterloo sud, dans une élection partielle – il avait commencé par refuser, car ses revenus auraient diminué, mais le propriétaire des Leafs Conn Smythe, farouche Conservateur, s’était engagé à lui verser la différence)
      * Red Kelly (York ouest), comme Meeker un joueur des Leafs et comme Meeker, il fut élu alors qu’il était encore joueur actif; pour sa réélection, il battit Alan Eagleson, qui lui envoyait fréquemment des “hecklers” pour le huer lors de ses assemblées
      * Chubby Power, joueur des Bulldogs de Québec, représenta Québéc-Sud au fédéral et fut ministre associé de la défense durant la 2e guerre mondiale, mais démissiona à cause de la conscription.

      Aussi:
      George Hainsworth, gardien du Canadien, échevin à Kitchener
      Gene Decosse, gardien substitut du Canadien, échevin à Hull
      L’arbitre Ernie Mundey, échevin à Notre-Dame-de-Grâce
      Edgar Laprade, échevin à Thunder Bay
      Fred Sasakamoose, chef de bande dans sa réserve de Sandy Lake
      Dick Duff, Bill Hicke et Bruce Hood (oui, cet arbitre-là) furent des candidats défaits en Ontario dans des élections fédérales.
      L’ancien gouverneur du Minnesota Wendell Anderson remporta la médaille d’argent avec l’équipe américaine (de hockey) aux J.O. d’hiver de 1956.
      Anatoly Firsov fut élu dans les premières élections libres en Russie après la chute de l’URSS, en 1989.
      Vladislav Tretiak fut élu dans la région de Saratov, devenant responsable de la jeunesse, du sport et de l’éducation physique.
      Helmuts Balderis fut un candidat (défait à deux reprises) à Riga, en Lettonie

      J’arrête ici mais il y en a d’autres.

    • Peter Lougheed et Don Getty ont joué pour les Eskimos avant de devenir PM de l’Alberta.

      Red Kelly et George Springate ont fait de la politique pendant leur carrière d’athlète.

      Richard Legendre, J.C. Watts, Jim Bunning…

      Si on inclut les non-élus, Frank Mahovlich, Jacques Demers…

    • Oui un grand joueur et un monsieur dans la même classe que Jean Béliveau. Il est toujours très calme. Sauf peut-être une ou deux fois contre Guy Carbonneau :o)

    • J’allais oublier…

      Hazel McCallion, une des plus grandes joueuses de hockey de la première moitié du 20e siècle, née en Gaspésie, et mairesse de Mississauga depuis 35 ans (elle en a 92).

    • Il ne faut pas oublier que Schwarzenegger fut un Mr quelque chose en body building.

      Jim Bunning sénateur du Kentucky. Ancien lanceur qui a même lancé un match parfait.

      @sylvainchartrand
      Une ou deux fois … par partie ;-)

      @the_nick
      Merci pour la correction.

      @jp_martel
      Son surnom … Hurricane Hazel. Je ne savais pas pour le hockey. Merci.

    • C’est plutot le contraire, avant il jouait au hockey, maintenant il a une carriere.

    • … Oups! ….rencontrER

    • Quelqu’un connait le % de blogues/chroniques où M. Cantin fait référence aux Nordiques? Ca doit bien être en haut de 85%…

    • Conclure en disant que Ken Dryden s’est illustré en politique, c’est un peu fort. Illustré dans le sens qu’on parlait de lui : oui peut-être un peu. Mais pour les réalisations, mettons qu’on va se garder une petite gêne ….

    • Laissons faire les pisses-vinaigre et ceux qui tentent de faire dévier le sujet.

      Vous vous souvenez de l’arrivée de Anton et Peter et de l’année suivante de Marian? En quelques mois ils pouvaient parler français. Pendant ce temps les partisans du CH disaient les “Tcèques” de Québec! Ils sont et étaient Slovaque non pas Tchèque. Les Stastny des grandes personnes.

    • Au sujet des sports de combat, une bonne partie du public se range dans le camp de Ronald King et s’en tient à la boxe, une discipline codifiée, bien encadrée et donnant du très bon spectacle. Les combats extrêmes, King n’en parle pas sauf parfois pour signaler des détails comme le fait qu’ils sont interdits en France. Ces bagarres de droit commun sont dangereuses et elles viennent de faire un mort au Michigan. Felix Pablo Elochukwu, 35 ans de Hamilton, Ontario, a succombé suite à un combat, samedi 6 avril, et seule une page de tvasports.ca a traité de cette affaire en français. L’événement était géré par Amateur Fighting Club et, comme le dit son nom, n’était pas régi par une fédération ou autre autorité civile. L’argument des professionnels qui seraient bien organisés ne tient pas, le danger persiste malgré le fait que ces productions ont de gros moyens matériels et financiers, ce qui garantirait leur sécurité. La prévalence accrue de ces combats dans les grands médias en accroît la notoriété et, en aval, suscite des vocations sur le terrain là où ils ne sont pas encore interdits, comme au Michigan. Sans vouloir invalider et dénigrer ce qui se dit et s’écrit sur les combats extrêmes, il faut admettre que leurs promoteurs doivent beaucoup au journalisme pavlovien. Voilà matière à réflexion pour les futurs ex athlètes tentés par la carrière de législateur.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2011
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité