Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 5 avril 2013 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Commentaires (24)

    Quatre observations du vendredi

    Nail Yakupov et les Oilers reprennent du tonus.

    Nail Yakupov et les Oilers reprennent du tonus.

    1- Les Oilers d’Edmonton ont perdu 4-0 à Vancouver jeudi. N’empêche qu’après un début de saison difficile, les jeunes Oilers reprennent du tonus. Avant ce revers, ils avaient remporté cinq matchs d’affilée.

    Avec tout le talent offensif au sein de leur formation, les Oilers paraîtraient mal en ratant les séries éliminatoires pour une… septième saison consécutive. À un certain moment, une équipe doit passer du mode “reconstruction” à celui “résultats”.

    Les Oilers occupent le neuvième rang de l’Association de l’Ouest. J’ai hâte de voir comment leurs jeunes joueurs composeront avec la pression du dernier droit du calendrier régulier.

    -0-0-0-

    2- Au classement de l’Association de l’Est jeudi matin, les Jets de Winnipeg étaient au troisième rang. Vingt-quatre heures plus tard, on les retrouve au dixième. Voilà une chute vertigineuse!

    Cette aberration est évidemment la conséquence du système de classement de la LNH, où les équipes en tête de leur division occupent d’office les trois premiers rangs de leur Association.

    Il est tout de même ridicule de voir les Capitals de Washington, les Hurricanes de la Caroline et les Jets s’échanger le troisième rang de l’Est, alors qu’au mieux, ils devraient lutter pour le dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires.

    La LNH est réellement bizarre à ce chapitre. Ainsi, la saison prochaine, on retrouvera 16 équipes dans l’Est et 14 dans l’Ouest. On met ainsi fin à l’équilibre 15-15 au moment même où le baseball majeur vient de l’établir, conscient que la logique le dictait.

    -0-0-0-

    3- Depuis son arrivée avec le Canadien en échange d’Erik Cole, Michael Ryder a obtenu 17 points en 17 matchs.

    Cole, de son côté, en a récolté… quatre en 16 rencontres.

    Rien à ajouter.

    -0-0-0-

    4- OK, Samantha Stosur a abandonné au deuxième set, jeudi, en Caroline du Sud. N’empêche qu’Eugénie Bouchard a franchi une étape importante de son développement en s’imposant devant une des dix meilleures raquettes du monde, 6-1, 2-0 (abandon).

    Plus tôt dans le tournoi, Bouchard a vaincu l’Anglaise Laura Robson, qui occupe le 42 e rang. En quarts-de-finale, la Québécoise affrontera Jelena Jankovic, ancienne numéro un mondiale qui a remporté 12 de ses 14 derniers matchs. À suivre…


    • Les aberrations du système de classement de la LNH ont aussi permis à une édition très médiocre du Canadien de participer aux séries en 2010 malgré une lointaine 19e place au classement général. Mais ça, les fefans «oublient» de le mentionner.

      Vivement un calendrier parfaitement équilibré où les 16 meilleures équipes accèdent aux séries.

    • Blogue plat

    • @ M.Cantin

      Bravo, en plus de votre participation à votre blogue, aujourd’hui j’ai remarqué que l’on pouvait également passer des commentaires sur vos chroniques……..tandis qu’un de vos collègues, son propre blogue est à la dérive !!

      Pour revenir à la gestion de la NHL…… rien à rajouter de plus, sinon que c’est une ligue avec très peu de logique dans tous les domaines !

    • M. Cantin, il y a certainement quelque chose à ajouter en 3 car Marc Bergevin a aussi obtenu un choix de 3e ronde avec Ryder!

    • @ daigneau
      Allez sur un autre blogue si vous êtes pas content….

    • @cad3

      Pas besoin pour les fefan de le mentionner, les ‘anti-fefan’ (exactement aussi irationnel mais dans le registre inverse) s’en charge.

      Cole est visiblement plus en forme et n’a plus le feu sacré. Il a mentionné que pendant le lockout il était avec sa famille et qu’il a apprécié cet avnt-goput de la retraite. Compréhensible mais il va finir par faire très mal à son DG. À ce rythme, il va finir par devoir être racheté et si c’est le cas, Dallas nous aura essentiellement donné un choix au repêchage et Ryder contre le privilège de racheter Cole eux-même. Ouf.

      Eugenie Bouchard est fort sympathique et c’est plaisant de suivre les efforts de quelqu’un de chez nous. Faut juste pas beurrer trop épais avec son ‘développement’. A lire certains journaliste, Eugenie va atteindre les sommets. Mais le tennis, et c’est encore plus vrai chez les femmes, est un sport de jeune et Eugenie a déjà 19 ans. Si une joueuse n’a pas atteint le sommet (top 10) à l’âge de Eugenie (19 ans) c’est qu’elle ne l’atteindra probablement jamais. Na Li est la seule qui me vient en tête à avoir atteint le sommet sur le tard alors on peut garder un peu d’espoir mais toutes les autres championnes de plus de 25 ans qui se maintiennent au sommets auquel je peux penser étaient déjà dans le top 10 à 19 ans et plusieurs avaient même déjà gagné un grand chelem. Hingis a la majorité de ses titres en 1997 (elle est né en 1980…). Sharapova, l’idole de Eugenie a gagné Wimbledon à 17 ans. Serena williams, une grande championne qui continue de gagner à 30 ans a gagné Rolang Garros à 18 ans.

      Alors quand on parle d’étape importante dans le développement de Eugenie Bouchard… Disons que les attentes doivent être modeste. Selon moi, si elle avait le potentiel d’être une grande championne, elle le serait déjà. Si elle a une carrière comme Aleksandra Wozniak ce sera déjà très bien.

      Ceci dit, une carrière à la Wozniak c’est comparable à une carrière à la Brian Gionta au hockey. Pas de quoi être gêné en fin de parcours.

    • Concernant le fameux 3e rang des Conférences, est-ce que le nouveau système permettra d’enrayer cette situation loufoque? Depuis aussi longtemps que je me souvienne, le 4e rang est toujours occupé par une formation plus forte que celle au 3e rang…

      @daigneau: quel commentaire digne d’une trace de “brake”…

    • Est-ce que Samanha Stosur était réellement blessée, ou est-ce encore un cas de “je préfère abandonner que perdre contre quelqu’un beaucoup plus bas que moi au classement”?

      @cad3

      Pour avoir un calendrier parfaitement équilibré, il faudrait que chaque équipe dispute un nombre pair de matchs contre chacune des 29 autres équipes. Donc vous avez le choix entre un calendrier de 58 matchs (perte de 29,3% des revenus) et un calendrier à 116 matchs (augmentation de la durée de la saison de deux mois). Il semble que vous n’êtes pas plus fort en maths que (d’après vous) les fefans en histoire…

    • @ cad3

      “Vivement un calendrier parfaitement équilibré où les 16 meilleures équipes accèdent aux séries.”

      Aucune chance que cela se produise.

      Ça serait logistiquement complexe d’établir un calendrier parfaitement équilibré et, surtout, ça ferait exploser les coûts de transport et d’hébergement.

      Les joueurs, qui ont leur mot à dire, s’y opposeraient sans aucun doute, puisque cela impliquerait beaucoup plus de longs voyages partout en Amérique du nord.

      Les proprios, en plus de l’explosion des coûts de transport et d’hébergement, n’aimeraient sans doute pas non plus perdre les revenus qu’ils tirent des rivalités naturelles.

      Bref, on ne verra jamais un calendrier parfaitement équilibré; il y aura toujours une composante géographique. Et cela aura nécessairement un impact sur l’organisation des sections et, ultimement, sur le classement final. On continuera donc à voir des équipes terminant un ou deux points derrière le 16e rang se classer pour les séries, ce qui n’est pas une si grosse aberration en soi.

    • cad3
      Serieux man, si les Jays ont une meilleure saison que les Mets, si Dallas a une meilleure saison que les Bills et que Mets et Cowboys font les series, ce qui est très possible, est-ce une aberration ?

      Non puisqu’un joue danss la Nationale et l ‘autre dans l’americaine.

      L’ignorance a son paroxysme ou l aveuglement volontaire…

    • 1- À Edmonton, la “cabane” est toujours pleine. Et les billets ne doivent pas se donner. Avec une masse salariale moyenne, je présume que les actionnaires se contentent de cela.

      2-Le système de classement idéal pour l’accession aux séries, sera toujours remis en question. Trop d’équipes.

      3-Ryder renégocie son contrat cet été. Cole est bien appuyé sur le sien. Ou bien il a des problèmes personnels dont nous ne sommes pas au parfum.

      4-Bravo pour notre petite Québécoise, mais j’ai beau essayer (j’aime le tennis), le tennis féminin me fait cogner des clous.

    • Concernant le système de dvisions de la LNH, et leur façon d’établir le classement des équipes :

      1- Vivement un système à 3 points par match. Si on donne un point au perdant en prolongation, on devrait forcément en donner un supplémentaire au gagnantèn temps règlementaire

      2- Ça fait des années que je le dis : au lieu de donner les 3 premières places aux 3 champions de division, on devrait seulement leur garantir l’avantage de la glace en première ronde (i.e. 4e place). En laissant le meilleur deuxième se glisser dans les 3 premières places, ça évite :
      – qu’une équipe aie avantage à glisser de la 5e à la 6e position pour avoir un adversaire moins fort en 1ère ronde
      – la possibilité que l’équipe avec la deuxième meilleure fiche de la conférence soit contrainte à affronter l’équipe avec la meilleure fiche dès la deuxième ronde

      Eh bien cette semaine je me suis aperçu que c’est ce que la NBA fait.

      3- Deux divisions de 8 équipes dans l’Est et deux de sept équipes dans l’Ouest : je n’aime pas beaucoup l’idée. En fait ce serait défendable si on prévoyait une expansion dans l’Ouest, ou si c’était une équipe de l’Est qui menaçait de déménager, ce qui n’a pas l’air d’être le cas. Ceci dit, pour régler le problème de l’alignement des divisions en tenant compte de la plus grande concentration des équipes dans l’Est, pourquoi pas un système où :
      – les conférences sont abolies
      – 5 divisions de 6 équipes chacune
      – les 5 champions de division + 11 wild card font les séries, 1 contre 16, 2 contre 15, etc.

      De cette façon, toutes les équipes auraient une chance égale de sa qualifier pour les séries, et on pourrait même avoir une finale entre des rivaux naturels (imaginez une finale Canadiens-Boston ou Flyers-Penguins…)

    • Je me permets d’ajouter, bien humblement, une cinquième observation (vous en ferez bien ce que vous voulez, y compris la piétiner; mais de grâce, ne nous prenons pas trop au sérieux… on parle de hockey ici).
      Il y eut une époque (qui a vraiment existée, vous savez) où les meilleurs joueurs de la LNH faisaient tout pour aider leur équipe à gagner la Coupe Stanley. Aujourd’hui, la plupart des meilleurs joueurs de la LNH font tout pour se trouver une équipe qui les aidera à gagner la Coupe Stanley.
      C’est la plus grande différence entre les joueurs de hockey de l’époque, et les PME sur patins d’aujourd’hui.

    • @ -55-, “Eugenie Bouchard est fort sympathique”

      Vous irez dire ça aux bénévoles du Challenge Bell de Québec, où You-Djinny d’Outremont, parfaitement bilingue, s’exprime exclusivement en anglais, même avec les bénévoles dont elle sait que la langue maternelle est le français, et même quand on s’adresse à elle en français.

    • @cad3
      Il n’y a pas personne qui oublie de le mentionner, la règle du meneur de division est injuste poir toutes les équipes. Par contre on est présentement en 2013, pas en 2009. Aurait-il fallu que l’auteur du blogue procède à une analyse exhaustive de toutes les injustices depuis les 20 dernières années pour te satisfaire?

      @Daigneau
      Je me demande si le but de ton commentaire est d’attirer l’attention ou alors de nature tu es simplement quelqu’un de désagréable. Dans tous les cas, compte-toi donc chanceux que le modérateur affiche ton commentaire au lieu de t’envoyer promener. Il n’y a personne qui t’a demandé de venir polluer ce blogue.

      @tous
      Je considère que l’échange de Cole-Ryder est le 2eme vol de l’année après celui de Forsberg contre Erat. Chapeau Marc Bergevin!

    • @55

      Vous n’êtes pas obligé de commenter le tennis si vous n’y connaissez rien….Vous êtes entrain de dire qu’il est trop tard à 19 ans pour atteindre le sommet au tennis féminin????? c’est n’importe quoi….c’est la première année pro d’Eugénie, vous lui donniez combien de mois, ou de semaines pour atteindre le top 10????

      Si vous, vous ne connaissez pas de joueuses qui sont au top après 19 ans, ou qui le deviennent après 19 ans, je vous suggère quelques noms pour parfaire vos connaissances: , Samantha Stosur (top 10 pour la 1ere fois en 2010 à 26 ans), Francesca Schavione(gagnante d’un grand chelem et top 10 pour la 1ère fois à 30 ans), Marion Bartoli (top 10 à 24 ans), Sara Errani (top 10 à 25 ans), Serena Williams (présentement numéro 1 à33 ans)….et je m’arrête là en espérant que ce soit suffisant pour vous faire repenser au peu de substance de vos propos…

      Eugénie poursuit un développement tout à fait normal, et il est difficile de lui en demander plus compte tenu de son peu d’expérience professionnelle….elle a tout ce qu’il faut pour percer le top 20 et peut-être le top 10, si vous vous alarmez pcqu’elle ne le fait pas aussi rapidement que Hingis ou Capriatti, je vous suggère que c’est peut-être ces dernières qui sont l’exception et non la règle, et leurs parcours me laissent croire que ce n’est peut-être pas toujours souhaitable d’arriver au top trop tôt…..

    • @anti-ch_primaire

      Vous avez raison sur ce côté pas très sympathique de You-Djinny mais par contre, arrêtez d’insulter les outremontais, elle vient de Westmont, pas plus excusable mais plus fréquent comme comportement…..

      À la décharge d’Eugénie, elle a beaucoup changé son attitude depuis la dernière année et je serais étonné que les incidents auxquels vous faites référence soient récents…mettons ça sur le dos du manque d’expérience…

    • @ charlot,

      Oops, désolé, vous avez raison, méchante coquille! Mes excuses aux Outremontais.

      Je faisais effectivement référence à l’édition de 2011, il est fort possible qu’elle ait changé d’attitude, j’imagine que dans son entourage l’a bien conseillée.

    • @ le gaucher

      Il y a 30 ans, il y avait 21 équipes, et tout le monde jouait quatre fois l’un contre l’autre. C’était faisable. Les clubs voyageait un peu plus.

    • @Charlot

      Serena Williams a gagné Roland Garros à 18 ans. Je peux maintenant ajouter Schiavone à Na Li comme championne qui a gagné son premier grand chelem passé 25 ans, merci pour ça.

      Mais j’ai l’impression que c’est toi qui énumère des exceptions, et non la règle. C’est vrai que Eugénie vient juste de commencer à jouer pro. Pourquoi? La plupart des surdoués deviennent pro plus tôt.

      C’est un peu comme au hockey; un joueur peut certainement atteindre la LNH à 24 ans et avoir une carrière honête, mais ce ne sera probablement jamais un champion marqueur. Les as marqueur s’établisse pratiquement tous dans la ligue au plus tard à 20 ans, généralement à 19 ans avec une poigné à 18 ans. Y-a-t-il des exceptions? Oui; Martin St Louis. Vite comme ça, je n’arrive pas a penser a un seul autre.

      Alors oui, comme Eugenie Bouchard ne fait pas parti de l’élite à 19 ans, je prédis une carrière honorable mais jamais championne du Grand Chelem. Doigt croisé pour que j’ai tort et qu’elle soit une exception.

    • M. Cantin, vous avez oublié de parler de Andrei Kostitsyn, héros du 7e match de la finale de l’Est dans la KHL qui s’en va en finale de la coupe Gagarin avec son équipe, le Traktor de Chelyabinsk, contre le redoutable Dynamo de Moscou… ;-)

    • @ john55

      Merci pour cette précision historique que j’ignorais.

      Par contre, ça ne change pas ma position: ni les proprios ni les joueurs d’aujourd’hui ne voudraient d’un calendrier complètement équilibré, alors ça n’arrivera (plus) jamais. Tout simplement pas assez d’avantages pour les nombreux désavantages que cela représente. J’imagine d’ailleurs que c’est pour cette raison que la formule a été abandonnée en premier lieu.

    • @55
      C’est un peu ca l’essence de mon propos, le tennis, ce n’est pas le hockey…..

      Ceci etant dit, je suis d’accord pour dire que si le talent n’est pas apparent a 19 ans, les chances de faire le top 10 un jour sont minces, mais ce talent, c’est indeniable qu’Eugenie l’a…Elle a quand meme gagne wimby junior l’an passe, ce n’est pas rien….et au tennis, ce que ca prend pour sortir du lot, c’est une capacité a gerer son stress ET a générer le meilleur dans les moments clefs, et a ce chapitre, je vois bien Eugènie se démarquer….si à 22 ans elle n’est pas dans les 20 premières, je comprendrai mieux votre commentaire….d’ici la, donnons-lui le temps d’y arriver….moi j’y crois. N’oubliez pas que Wozniak a quand même percer le top 30 avec un tennis et un mental beaucoup moins solide qu’Eugènie.,

      Pour ajouter a votre liste de gagnantes d’un 1er grand chelem à un âge plus venerable qu’Eugènie:
      Stosur:27 ans, Clister:22ans, Mauresmo: 27 ans

    • @ charlot11 et 55
      A mon point de vue, vous avez en partie raison tous les deux. Eugénie est probablement à son plein potentiel, mais sa carrière professionnel commence et je ne pense pas qu’elle va stagner au classement, puisqu’elle a beaucoup plus de points à gagner qu’à défendre. Bref, elle n’a rien prouvé encore. Donc, Philippe n’a pas tort d’utiliser le mot “développement” surtout si elle atteint le top 40 à la fin de l’année.

      Pour les champions de divisions au hockey, je ne vois pas que c’est mieux ailleurs. Au baseball ils ont peut-être changé pour que ce soit mieux qu’au hockey, mais dans la NFL, en 2008, les Patriots ont raté les séries avec 11 victoires, 5 défaites classé 2e de l’AFC Est. Les Chargers, classé 1er de l’AFC Ouest, sont allé en série, avec l’avantage du terrain pour le premier match. Pour que ce soit plus juste, je dirais qu’il faudrait de plus grosses divisions, ce qui sera le cas l’an prochain.

      4 champions de divisions et 16 places pour les séries dans une ligue de 30 équipes (NHL, l’an prochain) semble correct, alors que 8 champions de divisions pour 12 places en séries dans une ligue de 32 équipes (NFL) favorise les aberrations.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité