Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 10 janvier 2013 | Mise en ligne à 15h53 | Commenter Commentaires (17)

    Lance Armstrong était bien informé

    Lance Armstrong a obtenu des informations sur les tests de dopage.

    Lance Armstrong a obtenu des informations sur les tests de dopage.

    Lance Armstrong a obtenu des informations dès 2002 sur la nature des tests détectant l’utilisation de l’EPO, un procédé alors nouveau.

    Voilà une des nombreuses déclarations fracassantes de Travis Tygart, le patron de l’Agence américaine antidopage, dans une entrevue au réseau américain Showtime mercredi.

    Selon Tygart, c’est le responsable du laboratoire antidopage de Lausanne, Martial Saugy, qui a mis Armstrong au courant. Voici un extrait de l’article de L’Équipe:

    «Il s’est assis à côté de moi et m’a dit : “Travis, il y a un échantillon de Lance Armstrong (du Tour de Suisse 2001) qui indiquait que Lance Armstrong utilisait de l’EPO”.

    Il (M. Saugy) nous a aussi dit qu’il lui avait été ordonné par l’UCI (Fédération internationale de cyclisme) de rencontrer Lance Armstrong et (le manager de l’US Postal) Johan Bruyneel (en 2002) pour leur expliquer la méthode de détection de l’EPO, chose inédite pour lui.»

    «Alors je lui demandé: “Avez-vous donné à Lance Armstrong et Johan Bruyneel les clés pour battre les tests de l’EPO ?”. Et il a hoché la tête pour dire oui.»

    «(M. Saugy) leur a expliqué, juste à eux deux. Autant que je sache, c’est sans précédent. C’est totalement incorrect de rencontrer un sportif au résutat suspect et lui expliquer comment le test fonctionne», a expliqué Tygart.

    Selon l’AFP, Martial Saugy réagira vendredi à cette accusation.

    D’autre part, dans la même entrevue, Travis Tygart révèle qu’une analyse de six échantillons d’Armstrong prélevés durant le Tour de France de 1999, et analysés en 2005, étaient incontestablement positifs (EPO).

    Sur le même sujet, on peut lire l’article du Monde.

    Le scandale Lance Armstrong s’accentue. Et l’Union cycliste internationale se retrouve de nouveau dans la tourmente.



    • Y a-t-il quelqu’un de surpris??? Si oui, il devrait revenir dans la réalité et arrêter de rêver…

    • À qui le président de l’UCI est-il redevable, déjà?

    • Personne n’est surpris de ces révélations. Ce qui me surprends c’est qu’on donne un micro à Lance Armstrong. L’UCI lui a donné des moyens permettant la triche. Armstrong, c’est un tricheur, un fraudeur, comme Madoff dans le domaine de la finance.

    • Armstrong nous a tous fait “vibrer” assis sur notre divan; dans le fonds c’est ce qu’on veut non? Le dopage dans le cyclisme est culturel comme la violence gratuite l’est au hockey. Le public est un peu tricheur et voyeur en même temps.

    • Pendant ce temps, le baseball majeur ne testait pas l’hormone de croissance !

      Allo, il y a quelqu’un ?!!!

    • @micejoki
      ”Y a-t-il quelqu’un de surpris??? Si oui, il devrait revenir dans la réalité et arrêter de rêver…”

      Je ne suis pas surpris que des gens répondent répondent comme tu le fais. C’est environ 20% de toute les réponses sur tous les blogues sur Lance Armstrong.

      Mais en ce qui me concerne, je suis quand même surpris d’apprendre que le directeur principal du laboratoire anti-dopage de l’UCI a lui même rencontré Lance Armstrong pour lui expliquer le fonctionnement des tests. Non seulement ça, mais il l’a fait à la demande même de l’UCI!

      Des cas de dopage, il y en a des tonnes. Ça, c’est autre chose.

      C’est comme si la commission Charbonneau nous apprenait que le directeur de l’escouade Marteau avait rencontré Lino Zambito pour lui expliquer comment truquer des appels d’offres, et ce à la demande expresse de Jean Charest. Vous conviendrez que ce ne serait pas banal, peu importe à quel point vous croyez le système pourri!

    • -55-

      10 janvier 2013
      19h46

      C est effectivement incroyable.

      Ca explique en partie l’arrogance du coureur. Il defiait quiconque de prouver qu’il etait dope!…
      Facile de passer un examen quand on connait les questions a l’avance.

    • Heu… Personne ne se demande pourquoi cette déclaration sort après un délai de 10 longues années ?!?!?

    • @pierrebrunelle

      En Effet. Je ne connais pas de plus bel illustration d’un athlète devenu plus gros que son sport. Quand même les autorités se mettent à plat vemtre devant vous, il y a de quoi devenir arrogant. Mais ce qui me dépasse, c’est que ce traitement de faveur n’a pas commencer après trois ou quatre victoire au tour de France, mais dès le premier!

      @mbmb2007

      ”Heu… Personne ne se demande pourquoi cette déclaration sort après un délai de 10 longues années ?!?!?”

      À voir le nombre de point d’exclamation et d’interrogation, je suppose que tu conçois que cette question est de la plus hautre importance. Pourtant la réponse tellement banale; la faiblesse humaine.

      Il y a 10 ans, cette déclaration aurait été hautement périlleuse. Poursuite en diffamation et perdre son poste à l’UCI aurait été le résutat probable d’un tel coup de gueule. Mais maintenant que le mythe de Armstrong s’est écroulé, tu peux parler en toute quiétude et sans risque. Ça te va comme raison?

    • Tout le monde a son idée, mais que l’on ne saura jamais, c’est : qui se dopait et qui ne le faisait pas?

      Armstrong était dôpé, c’est un fait. Aucun de ses titres ne seront remis à un autre cycliste… C’est une décision qui se défend, mais je trouve encore plus surprennant qu’aucun (enfin à ma connaissance) des cyclistes arrivés deuxième n’a hurlé pour obtenir la victoire…

      Ça me fait un peu penser à un certain Ben Johnson qui fut traité de tous les noms et que le pur Carl Lewis reçu les honneurs… métaille d’or et record du monde.

      Hé oui, j’ai du mal à croire que Lance était le seul dopé. Je me demande des fois à quels résultats on aurait assisté si personne ne s’était dôpé… Mais bon, on ne le saura jamais.

    • -55-

      Votre réponse est plutôt simpliste… Vous prétendez que Armstrong, même à son apogée, était plus fort que son sport? Le gars à la tête de l’UCI n’est pas un vulgaire deux de pique. Les menaces de poursuites auraient probablement fait surface. Mais la balloune des “prévenus” se serait dégonflée bien plus rapidement suite à l’étalement de toutes les preuves.

      L’USADA avait ces preuves… Mais elle cherchait des collaborateurs pour les étayer. Il y avait une guéguerre de pouvoir entre l’UCI et l’USADA. La vraie raison est là. L’UCI voulait forcer le monde à croire que son sport était “clean”.

    • L.A. ne va rien “avouer” à Oprah. Assisté de ses avocats et de ses relationnistes, il a déjà préparé ses “explications”, ses justifications. Ce sera un show de merde par un petit minable aux ambitions démesurées et aux tactiques de fier à bras de taverne.

    • Pour quelles raisons quelqu’un(s) à la tête de l’UCI aurait aidé LA à tester négatif aux contrôles de dôpage dés 1999 ? Selon moi, l’aventure heureuse de Greg Lemond avait ouvert le marché US au TdeF. J’aimerais savoir combien d’americains se sont alors abonnés aux réseaux télé afin de le suivre. Or, un accident de chasse subit par Lemond à aussitôt fait de casser l’intérêt naissant du consommateur americain. Arrive alors LA, survivant d’un cancer, appuyé par la forte équipe de US Postal. *Hollywood* ! LA gagne ce Tour ‘99 – le 1er de 7 consécutifs ! Ces année

    • suite : Ces années ‘Armstrong’ auraient plaçées le cyclisme vers l’avant plan des médias du sport non seulement aux EU mais au niveau mondial. De là, revenus +++ et pour LA, son équipe, et finalement pour l’UCI; d’ou la motivation de cette dernière d’enseigner à LA et cie comment déjouer les contrôles afin que le robinet puisse continuer à couler la manne $$$.

    • Armstrong a fait beaucoup d’argent et récolté beaucoup de prestiqe. Le succès d’Armstrong s’est étendu à ses coéquipiers et aux membres de son équipe : S’ils travaillent avec Armstrong, c’est qu’ils sont bons. En plus d’être bon, Armstrong est show off et baveux. Excellent, ça fait parler. Je me souviens encore d’une chronique de Foglia où il décrit le geste de l’Américain qui, bien qu’il soit premier, s’arrête avant le fil d’arrivée pour laisser passer celui qui le suivait. Vendeur dans tous les sens du terme.

      L’épopée Armstrong a fait rentrer de l’argent pour à peu près tout ce qui a touché le cyclisme de près ou de loin. Le magazine américain qui le suivait n’a pas voulu énoncer de doutes sous prétexte que les ventes n’avaient jamais été aussi bonnes.

      Tout le système était vicié, pourri. On a gonflé un mythe artificiellement.

      C’est ce qui me déçoit le plus.

      Une autre déception : En lisant l’histoire d’Éric Gagné, en m’intéressant au cas Armstrong, la candeur et la naïveté s’envole. Quand un athlète accomplit un exploit, j’en arrive à me demander : Il a pris quoi?

      Pire encore, quand un athlète domine sur une longue période comme Federer au tennis, je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il a les moyens pour se payer les meilleurs dopeurs de la planète et que ses exploits enrichissent une tonne de monde.

      Dommage.

    • @atchoum

      L’Espagne protège encore ses athlètes.

      Et ça adonne qu’ils ont de très bons cyclistes et de bons tennisman…

    • @mbmb007

      J’ai dit que Tygart aurait eu peur de parler avant parce qu’il aurait eu peur des poursuites en diffamation (représaille de Armstrong) et de perdre son poste (représaille de l’UCI). Donc, il n’a pas parlé par faiblesse.

      Vous dites que ma réponse est simpliste mais je ne vois pas la nuance que vous ajoutez.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité