Philippe Cantin

Archive du 22 octobre 2012

Lundi 22 octobre 2012 | Mise en ligne à 9h28 | Commenter Commentaires (66)

Armstrong: la fin

L'UCI retire à lance Armstrong ses sept titres du Tour de France.

L'UCI retire à lance Armstrong ses sept titres du Tour de France.

L’Union cycliste internationale (UCI) a rendu son verdict ce matin: Lance Armstrong est privé de ses sept victoires au Tour de France.

L’UCI aurait pu porter en appel au Tribunal arbitral du sport la décision de l’Agence américaine antidopage (USADA), qui avait rendu cette sanction en août dernier. En annonçant qu’elle ne le ferait pas, elle a entériné cette décision.

L’UCI a saisi l’occasion pour saluer son propre travail dans la lutte au dopage. Elle veut manifestement éviter d’être le seul organisme blâmé pour ne pas avoir repéré les tricheries d’Armstrong au fil des années.

Voici deux extraits du communiqué de l’UCI. Dans le premier, elle explique sa décision; dans le second, elle interpelle les autres organismes touchés par cette affaire.

L’UCI a terminé son examen de la décision motivée de l’USADA et de ses annexes dans le cas Lance Armstrong.

L’UCI a examiné les questions principales concernant la compétence, le délai de prescription des preuves recueillies par l’USADA et la sanction infligée à M. Armstrong.

L’UCI confirme qu’elle ne fera pas appel devant le Tribunal Arbitral du Sport et qu’elle reconnaîtra la sanction imposée par l’USADA .

La décision de l’USADA explique comment les coureurs de l’équipe USPS n’étaient aucunement disposés à communiquer pleinement l’étendue de ce qu’ils savaient avant qu’ils ne soient assignés à comparaître ou convoqués par des enquêteurs fédéraux et que leur seule raison de dire la vérité était que la loi l’exigeait.

Ces coureurs se sont retrouvés face à leur passé et ont raconté leur histoire. Le récit de leur passé offre un aperçu choquant de l’équipe USPS au sein de laquelle « vaincre à tout prix » se traduisait par tromperie, intimidation, coercition et fraude.

Leurs témoignages confirment que l’infrastructure antidopage qui existait à cette époque était, en soi, insuffisante et inadéquate pour détecter les pratiques qui avaient cours au sein de l’équipe.

-0-0-0-

Ce n’est pas la première fois que le cyclisme se trouve à un tournant ou qu’il doit prendre un nouveau départ et engager un processus pénible pour affronter son passé. Il le fera encore une fois avec une nouvelle vigueur et avec détermination, et ses partenaires et fans peuvent être assurés qu’il trouvera une nouvelle voie.

Ce processus va au-delà de l’UCI. Les agences antidopage, y compris l’AMA, l’USADA, l’AFLD et le CONI doivent y contribuer en examinant aussi le nombre de fois qu’elles ont contrôlé Lance Armstrong et en fournissant leur propre explication sur la raison pour laquelle il n’a jamais été contrôlé positif aux tests effectués par leurs soins.

L’UCI a contrôlé Tyler Hamilton 40 fois et l’a déclaré positif. Elle a contrôlé Floyd Landis 46 fois et l’a déclaré positif lorsqu’il a remporté le Tour de France. La liste des coureurs déclarés positifs par l’UCI ne se limite pas à ces deux noms.

L’UCI a contrôlé Lance Armstrong 218 fois. Si Lance Armstrong était en mesure de contourner le système, il incombait alors non seulement à l’UCI de s’attaquer à cela mais également à l’AMA et à toutes les autres agences antidopage qui ont accepté les résultats.

Lire les commentaires (66)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « juin   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité