Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 18 octobre 2012 | Mise en ligne à 10h56 | Commenter Commentaires (15)

    Que feront les joueurs?

    La réponse des joueurs sera connue jeudi après-midi.

    La réponse des joueurs sera connue jeudi après-midi.

    La balle est dans le camp des joueurs. C’est cet après-midi qu’ils feront connaître leur réponse à l’offre patronale.

    En revanche, c’est uniquement lorsque la LNH réagira à cette contre-proposition qu’on saura vraiment si la fin du lock-out approche.

    La réaction de Gary Bettman à la contre-offre des joueurs fournira la meilleure indication de la suite des choses. Si le commissaire se braque, le conflit s’enlisera. S’il accepte de négocier sérieusement, l’espoir renaîtra.

    Les joueurs ne veulent pas toucher moins d’argent en 2012-13 que lors de la dernière saison. Voilà pourquoi ils exigeront sûrement plus que 50 p. des revenus pour l’An 1 du contrat.

    Il manque 149 millions à l’offre de la LNH pour égaler la somme de 1,883 milliard versée aux joueurs en 2011-12. Dans sa proposition de mardi, Gary Bettman a offert un plan pour compenser ce manque à gagner. Mais Donald Fehr le juge inadéquat.

    Pour retrouver ces 149 millions, les joueurs devraient obtenir 54,3 p. cent des revenus à la première année du contrat. Et près de 52 p. cent à l’An 2, en supposant une croissance annuelle de 5 p. cent des revenus de la LNH.

    Les joueurs devraient aussi demander le statu quo sur les questions relatives à l’autonomie et à l’arbitrage salarial. On verra s’ils sont prêts à faire des concessions sur la durée des contrats.

    Mon collègue François Gagnon apporte ici un éclairage bienvenu sur d’autres éléments de la proposition de la LNH.

    La journée s’annonce intéressante.


    • @ M. Cantin…

      Pourriez-vous nous indiquer quels sont les pourcentages au niveau des revenus générés dans les autres ligues profesionnelles de sport ? On dit que ça varie généralement entre 48 et 52% pour les joueurs, or j’aimerais connaître les chiffres exacts. Peut-être avez-vous un lien vers cette information ?

      Je l’avoue, je suis un de ceux qui considère que c’est d’une absurdité sans nom que les joueurs recoivent 57% des revenus. Je considère l’offre de 50/50 comme tout à fait raisonnable et équitable. Dans un article de votre collègue Richard Labbé, Pominville mentionnait ceci :«À première vue, les gens voient que le partage des revenus est rendu à 50-50, et ils trouvent que c’est juste. Dans un autre milieu que le nôtre, n’importe lequel, tout le monde serait content du 50-50. Mais notre milieu est un modèle d’affaires différent des autres. Il faut analyser tous les petits détails de très près.».

      Or, ce qui me fâche dans tout ça, c’est que les joueurs voient uniquement ce qu’ils vont laisser sur la table et oublient complètement ce qu’ils ont réalisés comme profit avec l’ancienne convention. On entend toujours parler du 24% de diminution de la dernière convention, du 1,4 millards qui va être perdu avec les prévisions actuelles, etc. Or, aucun joueur n’avouera que l’ancienne convention a été clairement bénéfique aux joueurs, qui ont profité énormément de la croissance de la LNH. Et même si on revient constamment sur la diminution salariale de 24%, il n’en demeure pas moins que depuis le lock-out, le salaire moyen d’un joueur a augmenté de 57% !!!!!! Pendant ce temps, les profits des équipes ont stagnés et 18 équipes dans la ligue sont présentement déficitaires.

      Bref, je ne saisis pas ce que les joueurs ne voient pas. Au début du conflit, c’est vrai que plusieurs mentionnaient que l’atteinte d’un équilibre 50/50 était réaliste. Or, on y arrive et maintenant les joueurs veulent avoir plus…

      N.B : Certaines statistiques de ce texte proviennent d’un texte de Vincent Brousseau-Pouliot. Je le soumets à titre de référence.
      http://www.lapresse.ca/sports/hockey/201209/14/01-4574334-cinq-verites-financieres-sur-la-lnh.php

    • Je pense qu’il va y avoir un débat entre les joueurs pour savoir si 50% c’est la même chose que moitié-moitié… Avec des joueurs qui ont en moyenne une troisième année, ce débat pourrait durer longtemps!!!
      Ensuite, les frères Fehrs vont leur sortir l’argument massue:
      - C’est pas bon parceque c’est pas bon. On veut plus…
      Et les joueurs vont rejeter l’offre!

    • Toujours surprenant de voir à quel point les journalistes sont “pour” les joueurs. Ils voient uniquement la diminution de 57% à 50%. Mais honnêtement, le 50% des revenus 2013 de la Ligue est plus grand que le 57% des revenus 2006…Alors la ligue est-elle si déraisonable?

    • moitié moitié, c’est ainsi que les divorces se regles, quand tu veux plus, y a toujours une portion qui est perdu, dans le cas des divorces, les avocats empoches la différence, dans le cas du lock-out actuellem ce sont des salaires en moins pour les joueurs et des revenues de moins pour la ligue. Puisque la ligue c’est assuré de recevoir l’argent de la télé et certain autre commandite, la pillule pourrait être moins dur a avaler. Au sujet de déclaration de Jason Pomminville selon laquelle leurs business est différentes, c’est vrai que quand je compare a la NFL et la NBA, c’est différent, vous avez plus (ou trop).

      Mais dans le fonds, c’est une guerre de pouvoir, Bettman leurs a donner des outils pour éliminer du contenue alors servez-vous en.

    • Je me demande un peu quel types de joueurs ne veulent rien savoir de jouer aux conditions offertes par la LNH?

      Probablement pas ceux qui en sont à leur derniers miles dans la LNH ou qui n’ont qu’une seule année restante à leur contrat.

      Probablement pas les journeymen qui doivent se défoncer à chaque saison pour obtenir un poste dans la LNH.

      Pas non plus les jeunes qui rêvent de quitter les ligues mineurs pour faire leurs preuves dans la LNH?

      Les joueurs disent souvent qu’il faut se battre pour les autres. Mais c’est qui, “les autres” pour lesquels il faut êtres solidaires? Les quelques gros noms qui ont signés en Europe pour minimiser les pertes pendant le conflit?

    • Ceux qui ne comprennent rien / ne veulent rien comprendre, reste pogné sur le 50-50.

      Bon Dieu de bon sang! le 50-50 est un stunt de relations publiques de la part de la LNH. Ce 50% ne vaut rien si vous ne savez pas ce qu’il comprend!

      Dans toute négo, tout (absolument TOUT) se trouve dans les détails.

      Lâchez-moi avec votre dénigrement des joueurs. Si votre patron vous promettait 50% des revenus vous diriez oui?

      Et si dans le contrat il est indiqué que c’est 50% après dépenses, impôts et réserve, vous diriez toujours oui?

      Continuez d’avaler le coup de marketing de Bettman. Bêêêêê….

    • @ madmaf…

      Puisque vous semblez détenir la science infuse, seriez-vous en mesure de nous expliquer avec un argumentaire réel ce qui ne va pas dans la proposition de 50/50 ?
      *À titre de précision, un argumentaire réel est composé de faits, de chiffres, de statistiques, etc… Il est donc inutile de répéter des phrases vides de sens du genre «si vous n’avez pas compris, vous ne comprendrez jamais» ou «vous continuez d’avaler tout ce qu’on vous dit».

      De ce que j’ai compris et de ce qui a été véhiculé dans les différents médias, il n’y aurait pas vraiment de modifications relatives à la définition des RRH. Donc, si on se fie à cette idée, c’est effectivement 50% des revenus générés qui seraient versés aux joueurs. Mais bon, je dis ça en toute humilité, parce que visiblement, vous, vous êtes au courant de ce qui se passe dans les négos…

      Aussi, pour le bénéfice de tous les moutons de ce blogue, il serait vraiment apprécié que vous puissiez éclairer nos lanternes et nous aider à y voir plus clair !!

      P.S : madmaf, ce ne serait pas le sobriquet de Bill Daly par hasard, parce que vous semblez vraiment vous y connaître petit coquin !!

      - Mouton Champagne

    • Chaque fois qu’un Markov, pour ne citer qu’un example, laisse sous-entendre qu’il ne reviendra peut-être pas dans la LNH, est-ce que ça ne creuserait pas une brèche dans la solidarité des joueurs?

      Mon point c’est que je pense que bettman sait que derrière la façade unie des joueurs, il y a des intérêts divergents. Un Francis Bouillon qui a obtenu une chance en or de terminer sa carrière avec le CH n’a certainement pas le même point de vu qu’un Carey Price qui sait que le meilleur pour lui reste à venir ou qu’un Markov qui a l’air de se plaire dans la KHL.

    • @ yoda

      Je me suis emporté dans mon post et je m’en excuse sincèrement. J’ai ben ben de la misère avec les gens qui pensent que tout dans la vie est noir ou blanc. Et voir le nombre de personnes qui idiotement tombent dans le panneau me fait rager car ils refusent de voir plus loin que le bout de leur nez.

      Personne ne peux donner tous les détails de la proposition de la LNH, des actuaires passent des heures à en analyser les impacts. Toutefois, voici quelques observations glanées ici et là.

      Le Globe and Mail offre des analyses détaillées: http://www.theglobeandmail.com/sports/hockey/globe-on-hockey/why-the-players-wont-go-for-nhls-latest-proposal/article4618449/

      Sur certains points particuliers, mais en anglais (désolé je n’ai pas le temps de traduire)

      Entre guillemets la proposition de la LNH uniquement sur les enjeux salariaux, suivi d’un paragraphe qui explique pourquoi ça cause problème / ce qui est contentieux dans la proposition.

      “For each of the six (6) years of the CBA (and any additional one-year option) the Players’ Share shall be Fifty (50) per cent of Actual HRR”
      The players do not appear to be wholly opposed to eventually settling for a 50-50 split of hockey-related revenue, but they do not want to take a pay cut from the contracts they have already signed. Those deals amount to at least 54 per cent of next season’s projected revenues and 51.5 per cent of revenues in 2013-14.

      “Current HRR Accounting subject to mutual clarification of existing interpretations and settlements”
      In previous proposals, the league had discussed redefining what was considered hockey-related revenue. The players believe this wording could indicate further tinkering with HRR definitions, which they oppose as it may lower their share of overall revenues. The league denies it will.

      “The League proposes to make Players “whole” for the absolute reduction in Players’ Share dollars (when compared to 2011/12) that is attributable to the economic terms of the new CBA (the “Share Reduction”)”
      By far the most complex and difficult-to-understand legalese in the proposal, the league’s make whole provision is likely also its back breaker. The players’ No. 1 request in negotiations to date has been to be paid the full value for their existing contracts, something the owners propose to do in this agreement by taking money (estimated to be $210-million U.S.) from players in Years 3 through 6 of the deal to meet the contractual commitments in Years 1 and 2. That would then essentially drop the players’ share into the 48- or 49-per-cent range rather than the 50-50 split proposed for the final four years.

    • @ madmaf…

      Merci pour les précisions et éclaircissements, c’est apprécié… Je dois dire que vos excuses vous honorent, malgré la touche de sarcasme que j’ai utilisée. Je m’en excuse également !

      Je partage votre point de vue lorsque vous mentionnez que tout n’est pas blanc ou noir et que trop d’intervenants commentent sans analyser. Seulement, je ne partage pas l’opinion des joueurs lorsqu’ils mentionnent simplement ne pas vouloir «perdre des acquis». La plupart des analystes s’accordent pour dire que les joueurs ont bénéficié grassement et bien au-delà des prévisions de la dernière convention. Or pour moi, si le gain effectué est bien au-delà des attentes et qu’il a davantage bénéficié aux joueurs qu’aux propriétaires (qui sont ceux qui investissent et donc «assument» le risque financier), il ne doit pas être considéré comme un acquis et une base pour la prochaine convention. En quelque sorte, et pour faire simple je me dis :«Tant mieux pour toi, tu en as profité pendant que ça passait …Maintenant, peut-on revenir à une entente plus normale et qui se compare à ce qui se fait ailleurs» …

      Je crois que la nature de la contre-offre nous en dira beaucoup plus longuement sur la propension des joueurs à vouloir mettre une fin au conflit actuel.
      À suivre…

      Sans rancune,

    • Pour discuter en connaissance de cause, faudrait parler de profits et non de revenus.

    • 50-50 c’est INJUSTE pour les PROPRIOS.
      Si les proprios ont consentis de gros contrats aux joueurs depuis le dernier lockout, ce sont les joueurs qui en ont profité. Est-ce que ça veut dire que ce doit être quelque chose d’acquis? Pas du tout, la notion d’acquis, ça ne devrait même pas exister pour un fonctionnaire donc encore moins pour quelqu’un dans le show business…
      Les proprios font du business, ils sont par définitions des hommes d’affaires et on est un homme d’affaire dans le but de faire de l’argent, c’est eux qui prennent les risques.
      Les joueurs eux sont des sportifs et ils font suffisamment d’argent en ayant des contrats garantis.
      Je serai pour que les joueurs empochent plus lorsqu’il n’y aura plus de notion de contrat garanti tel que dans la NFL. Là ils vont prendre des risques et mériteront d’en demander plus!!!

    • @ jacqueslemaire

      “… ils font suffisamment d’argent… ” Et vous avez décidé comment?

      Je ne suis ni pour les proprios, ni pour les joueurs. Je suis pour une discussion basée sur des faits, pas des sentiments ni des suppositions.

    • @ p_fal

      “Pour discuter en connaissance de cause, faudrait parler de profits et non de revenus.”

      Ridicule.

      Les proprios n’auraient qu’à déclarer des pertes sur leurs revenus de hockey et les joueurs ne seraient pas payées? Mais les revenus de concessions alimentaires et de stationnement feraient des profits faramineux, par contre!

    • « “Pour discuter en connaissance de cause, faudrait parler de profits et non de revenus.”
      Ridicule.»

      @madmaf

      Bravo. On parle de hockey et vous venez de nous expliquer pourquoi nous nous faisons collectivement avoir avec les redevances minières négociées dans le cadre du plan nord. J’aimerais vous lire plus souvent.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2013
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité