Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 17 octobre 2012 | Mise en ligne à 11h22 | Commenter Commentaires (9)

    LNH: encore beaucoup de travail

    Gary Bettman et Bill Daly devront améliorer leur offre.

    Gary Bettman et Bill Daly devront améliorer leur offre.

    Après avoir déposé une offre surprise mardi, Gary Bettman et Bill Daly ont de nouveau étonné ce matin. Ils ont rendu publique leur proposition à l’Association des joueurs sur le site de la LNH.

    Officiellement, ce geste est posé afin de mettre fin aux rumeurs concernant les différents éléments de l’offre. Dans les faits, cela augmente aussi la pression sur les joueurs. Sur papier, la proposition est en effet intéressante. Notamment parce qu’elle établit peu de comparaisons avec le système jusqu’ici en vigueur.

    Il n’en reste pas moins, comme je l’explique dans ma chronique d’aujourd’hui, que Bettman devra faire mieux. Par rapport à leur quote-part de 57 p. cent des revenus qui prévalait jusqu’à maintenant, c’est 231 millions de moins en salaires que les joueurs toucheraient cette saison en acceptant un partage 50-50. Sur six ans, il s’agit d’un transfert frôlant 1,4 milliard de dollars des joueurs aux propriétaires, en prenant l’hypothèse que les revenus demeureront stables.

    Le journaliste Bob McKenzie, de TSN, a obtenu une première réaction de l’Association des joueurs. Dans un message expédié aux joueurs, Donald Fehr ne se montre pas emballé par la proposition. Il rappelle que les joueurs ont fait des concessions majeures en 2005.

    Compte tenu des revenus records de la LNH depuis ce temps, Fehr estime que les joueurs n’ont aucune raison d’accepter une baisse salariale. La proposition de Bettman, même en supposant une augmentation annuelle de 5 p. cent des revenus, fait en sorte que les joueurs recevront collectivement moins d’argent au cours des deux prochaines saisons qu’en 2011-12.

    La bonne nouvelle, c’est que cette différence n’est pas énorme: 149 millions en 2012-13 et 62 millions en 2013-14. À compter de la saison 2014-15, les joueurs toucheraient plus que les 1,8 milliard de la saison dernière.

    D’autre part, Fehr estime que les droits acquis par les joueurs lors de la dernière négociation n’ont pas à être diminués. Or, la LNH demande notamment des concessions au niveau de l’acquisition de l’autonomie et de la durée des contrats.

    Conclusion: rien n’est insurmontable. Mais beaucoup de travail reste à faire. Et, oui, Bettman devra faire mieux.


    • C’est pas compliqué, c,et tout simplementune autre façon de présenté lOffre original de juillet dernier, la seule différence pour l,autonomie, 4 ans aulieu de 5 pour les recrues, et 8 ans aulieunde 10 pour les autres joueurs. concernant le partage des revenus c,est identique mais présenté différammant. Dans le fond les deux premières années c,est bienplus pour règler les problèmes de proprios avec leur folie printaniière avec les gros contracts qu,autres choses.

    • Les concessions de 2005 n’ont rien changé au terme de cette entente. Les joueurs ont fait bien plus que récupérer ce qu’ils avaient laisser aller. Je ne vois pas en quoi c’est un argument de négociation. L’augmentation des salaires était de combien, 6% par année depuis ce temps? C’est pas trop mauvais comparé à pas mal tout le monde…

    • Les concessions de 2005 n’ont rien changé au terme de cette entente. Les joueurs ont fait bien plus que récupérer ce qu’ils avaient laisser aller.
      .
      Oui, mais s’ils n’avaient pas laissé aller, à combien seraient-ils aujourd’hui? Pourquoi faut-il toujours reculer d’un pas avant d’avancer? Le cadre financier de la LNH veut garder sur le respirateur articiel nombre d’équipes. Pourquoi ce système est-il sain?

    • Je continu de penser que si les joueurs pouvaient voter secretement, on jourait au hockey en Novembre. Mais ils doivent jouer le jeu de la solidarité. Ridicule.

    • Fehr ne voit pas beaucoup d’améliorations? Alors c’est quoi sa contre-offre? Rien. On se revoit en octobre 2013. Sera-t-il aussi populaire dans un an lorsque les joueurs auront séché une autre année et que, comme en 2005, ils reviendront le ventre à terre? Et qu’une centaine d’entre-eux ne joueront plus dans la LNH?

    • Entièrement d’accord avec Sylvain Chartrand. Il y en a qui n’ont aucune idée de ce qui se passe.

    • M. Cantin

      Les $231 M en perte de revenus assument probablement que toutes les équipes dépensent jusqu’au plafond soit le 57% au total. Il serait intéressant de voir le montant réel de la perte en prenant compte de la véritable masse salariale. À moins que je ne me trompe le 57% sert à établir le plafond?

      Voici la mécanique: les revenus accordés aux joueurs (57 p. cent sous l’ancienne convention) sont divisés par 30 (le nombre d’équipes). Cela donne le résultat médian. Pour établir le plafond, on ajoute 8 millions à ce chiffre; pour établir le plancher, on retranche 8 millions. On s’assure ainsi que l’écart entre les équipes dépensant le plus et les autres n’est pas supérieur à 16 millions.
      Philippe.

    • tenant compte

    • La question est surtout de savoir si l’offre initiale, ou même celle-ci, est celle que la ligue veut vraiment. C’est pas ça après tout le jeu des négociations, débuter avec des demandes irréalistes?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité