Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 10 octobre 2012 | Mise en ligne à 9h42 | Commenter Commentaires (30)

    D’autres raisons d’aimer le baseball?

    À l'âge de 38 ans, Ichiro Suzuki aimerait remporter une première Série mondiale.

    À l'âge de 38 ans, Ichiro Suzuki aimerait remporter une première Série mondiale.

    Je ne m’intéresse plus au calendrier régulier du baseball majeur avec la passion d’antan. Le départ des Expos a diminué mon intérêt pour ce sport.

    N’empêche que lorsque les séries éliminatoires commencent, je redeviens un fan. Assez pour écouter jusqu’au bout un match Detroit-Oakland qui prend fin vers minuit, comme ce fut le cas mardi.

    J’aime qu’une équipe comme les A’s, avec sa modeste masse salariale de 55 millions, soit capable de se battre contre des organisations beaucoup plus riches.

    Dans ma chronique de mercredi, j’énumère 10 raisons d’aimer le baseball.

    En avez-vous d’autres à ajouter? À moins que vous n’aimiez pas le baseball?

    Ma raison numéro 1: au baseball, pas de lock-out ni de grève depuis le printemps 1995, lorque le conflit ayant éclaté au mois d’août précédent a pris fin. On est loin de la LNH.


    • Ma raison numéro 1: au baseball, pas de lock-out ni de grève depuis le printemps 1995, lorque le conflit ayant éclaté au mois d’août précédent a pris fin. On est loin de la LNH.

      Wow, comme raison c’est toute une raison, y’a pas eu de gué-guerre entre millionnaires!
      Par contre on a vu notre équipe mourir à petit feu de 1995 justement jusqu’en 2004, l’avez-vous oublié m. Cantin? Moi ça m’a dégouté. Et je ne suis pas nostalgique des expos HUIT anes après leur départ. Bonne chance anyways pour les Nationals.

      Je vous gage un deux que s’il y avait du hockey vous ne nous parleriez même pas de baseball.

    • Les gens suivent la NFL ici, et il n’y a pas d’équipe. Alors pourquoi pas faire pareil avec le baseball ?

    • 1. Seul «sport» que l’on peut pratiquer professionellement en ayant de mauvaises habitudes de vie (poulet frit, bière) et sans être dans une bonne condition physique.

      2. Excellent contre l’insomnie et non médicamenteux

      3. Sauf les lanceurs et les catchers, aucune blessures typiques reliées à la pratique de ce jeu.

      4. Source inépuisable de videos cocasses

      5. Concentration importante de douchebags (ce qui laisse ceux qui pratiquent un vrai sport tranquille)

      6.

    • La principale raison: les nouveaux stades.

      Je suis allé voir les Mets cet été. L’entrée du stade est spectaculaire. Derrière le champ centre, il y a une grande plaza avec des restaurants, des boutiques. On prend une bière en s’appuyant sur une table haute tout en ayant une vue splandide sur le terrain. C’est ça le baseball, on se promène pendant le match, on discute avec nos amis, il fait beau, c’est l’été, ça sent les rotteux, y’a du vrai gâzon.

      Le gros O, c’était l’horreur d’aller voir un match là. Les Américains ont compris, tous les stades multifonctionnels des années 70 sont détruits et c’est tant mieux.

    • 11ieme raison:
      On se lève, on va aux toilettes, on s’achète une bière, tiens…on prends un hotdog en passant et on revient a sa place.
      C’est toujours le même joueur qui est au marbre et le compte est toujours complet.
      Priceless

    • 12ieme raison:
      Verlander!

    • Moi, M.Cantin, ce sont plustôt tous les films sur le baseball, comme monneyball qui me font rêvé et aimer ce beau sport !

      Aujourd’hui, par contre, j’ai gardé un goût très amer, envers Bud Selig et les équipes riches comme les Yankee$, qui se pacte des clubs en vidant les meilleurs éléments des autres équipes moins nantis !

      Et la période stéroidien que les dirigeants ont permis à une multitudes de tricheurs, de voler des records prestigieux à des légendes comme Roger Maris et autres Hank Aaron, ma encore le plus dégouté !

      Le départ des Expos est comme une plaie qui me sera tjrs ouverte et détesté une fois de plus, mon oncle Bud et notre cher Donald !

    • Pour le grand bonheur d’assister à un match, par une belle soirée d’été, dans un vrai stade de baseball. Côté ambiance, il n’y a rien de comparable.

    • Parce que avant chaque lancer, il y a de la stratégie. Sera-ce une courbe ou une rapide? À l’intérieur ou à l’extérieur. Et s’il y avait un vol de but? Un courre-et-frappe?

      Parce qu’il y a un match pratiquement à tous les jours.

      Parce que au baseball, ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini.

      Parce qu’il existe tant de statistiques que c’est le sport idéal des amoureux des pools.

    • 8 ans après le départ des expos, je reste encore avec un gout amere en bouche, mais je dois avouer que je me plais a regarder différent match présenté a la télé contrairement a autrefois ou seulement les expos m’attirait. De plus, maintenant, nous n’avons plus le titre de la ville la plus mal géré du baseball majeur.

      Pourquoi j’aime le baseball, un magnifique sport ou l’on est pas obliger de se tapper sur la gueule en jouant !!

    • Raison #1 Ce sport montre aux enfants que ce n’est pas grave de cracher
      tout le temps pour rien.

      #2 On peut etre gras comme Prince et gagner des millions.

      #3 Moment privilegie pour faire une bonne sieste.

    • Je dis souvent que le baseball est comme la politique, plus tu connais ça et plus tu aimes ça. Plus tu assimiles les règlements et plus tu es à même de comprendre et d’apprécier les ficelles qui s’y rattachent. D’apprécier le jeu comme tel, mais aussi de tous ses tenants et aboutissants. Le baseball c’est aussi le temps ou l’absence de temps règlementé…

      À ceux qui prétendent que le baseball est un sport lent, je vous invite à profiter de cette occasion en or qu’est d’assister à un match de baseball. Oubliez vos montres et goûtez au temps, au temps présent. Parlez à votre voisin, celui qui vous accompagne ou encore à un pur quidam à vos côtés ! Questionnez-le sur les règlements et autres stratégies du baseball… Initiez-vous aux joies de jouer au gérant d’estrade.

      Le baseball se joue au quotidien et lorsqu’on suit une équipe en particulier celle-ci s’immisce dans notre quotidien à nous. Télévision, radio et journaux écrits, on peut suivre le baseball partout. Quel amateur de sport ne s’est jamais retrouvé à éplucher les nombreuses statistiques dans son journal le matin en prenant son déjeuner?

    • Vous avez nommer plusieurs raisons qui ne sont pas propre au Baseball et ni au jeu même. Seulement ce qui entoure le sport. Voici quelques vrais raisons :

      - La solitude du lanceur : Ce poste clé ne tient qu’à un fil, une mauvaise soirée de un joueur et l’équipe perd au grand complet. Le lanceur est seul, sans appui, sans aide. Un mauvais lancée peut changer une série au complet

      - Le coup de baton magique : D’un seul coup de baton, un match peut changer de 4 à 1… à 5 à 4. Les Héros sont fréquents au Baseball et c’est ce qui fait que nous avons des histoires invraisemblables à chaque année.

      - La lenteur du sport : Un sport aussi lent et arrêté, lui permet d’être étudié de font en comble. Rien ne nous échappe et chaque petits détails comptent

    • @ dans_le_detour
      Vous dites : « Je vous gage un deux que s’il y avait du hockey vous ne nous parleriez même pas de baseball. »

      Vous avez malheureusement raison !

      Ceux qui souffrent le plus de l’absence du hockey ce sont les médias sportifs canadiens. De quoi vont-ils bien pouvoir nous parler ?

      Surtout avec des journalistes sportifs qui sont en grande majorité uniquement qualifiés à parler de hockey. Ajoutez cela à la mode surfaite des « joueurnalistes » et le résultat est que le sport avec un grand S est en général très mal desservi.

      Les décideurs des médias sportifs y vont avec la facilité… le hockey. Ça réfère à l’épineuse question, qu’est-ce qui est apparu en premier : l’œuf ou la poule ?

      Les médias diffusent uniquement du hockey parce que les fans aiment le hockey, ou les fans aiment le hockey parce que les médias diffusent uniquement du hockey ?

      Le paradoxe c’est que les médias alimentent leur propre intérêt et non celui des amateurs de sport.

      Il faudrait profiter de cette opportunité pour tenter une nouvelle approche de couverture sportive. Et cela commence par engager des journalistes de différents horizons!

    • - Les jeux rusés de Ichiro au marbre contre Weiters et Brandon Phillips qui se laisse tomber dans sa course vers le deuxième but pour éviter de se faire toucher et ainsi éviter le double jeu.

      - Les vols de circuit de Jayson Werth et de Coco Crisp

      - L’appel raté du “Infield Fly” contre les Braves.

      On a droit à toutes sortes de situations intéressantes et c’est ce qui fait la beauté de ce sport.

      Oh! Et sans oublier ceci: http://mlb.mlb.com/news/article.jsp?ymd=20120927&content_id=39125938&vkey=news_mlb&c_id=mlb

    • très bien dit Greatest. j’ajouterais:

      le paysage que tu as de ton siège par une belle soirée d’été, que ce soit le skyline de la ville de pittsburgh, l’arche à st.louis, les rocheuses à denver.

      Les 4 filles dans les estrades populaires à oakland qui ont réussi à faire passer un flacon de jack daniel’s en entrant au stade et qui le partage avec toi.

      Le père de famille avec son gars de 10 ans avec qui tu discutes sous une bruine à Kansas City.

      Le take me out to the ball game au Wrigley Field!!!

      En tant que lanceur, j’ai également toujours adoré le feeling d’être en contrôle quand je suis sur le monticule. dans les autres sports d’équipe, tu es dépendant bcp plus de tes coéquipiers. probalbement parce que le baseball est le plus individuel des sports d’équipe.

    • Le baseball est quand même le fun à jouer(j’ai joué 9 ans), mais bordel que c’est plate à regarder…10 raisons de ne pas aimer le baseball:

      1-manque de rythme,

      2-Les games sont trop longues…sa fini jamais !

      3-Aucunement besoin d’être athlète pour jouer, pas de problème pour les bedaine de bière et les hot-dogs entre 2 manches

      4-Faux sport d’équipe, tout est individuel,parler-en au lanceur et au frappeur qui attend la balle.

      5-Stréroide…manque flagrant de crédibilité

      6-Jeu lent et arrêté à la moindre occasion

      7-Roger Brulotte n’est plus là pour nous raconter les histoires de sa grand-mère entre deux lancés

      8-Ce n’est pas aussi drôle que dans le film «Major league»

      9-Babe Ruth est mort…les Expos aussi.

      10-Peut rendre alcoolique: «le baseball sans bière, c’est plate à mort!»-Homer Simpsons

    • L’absence de chronomètre et le respect entre les athlètes. Sans oublier la chance que le baseball offre aux jeunes des milieux défavorisés de connaître une carrière.

    • @ the_greatest

      Vous avez peut-être raison de dire que M.Cantin parlerait du hockey si il y en avait cette saison, mais je ne le considère pas du tout comme un journaliste qui ne parle de hockey. Au contraire, il parle souvent de bien d’autres sports durant l’hiver, mes ces articles génèrent bien moins d’intérêt que quand ils parlent de hockey. Plus on en veut, plus il en fut! ;)

    • @grostas “respect entre les athletes” ?

      J’en vois beaucoup plus au football ou aores chaque match les joueurs
      des 2 equipes fraternisent sur le terrain.
      Avez-cous deja vu ca au baseball?

    • Depuis la France:

      1. Entendre le son -pas le bruit- d’une balle contre le baton lors de la toute première période de réchauffement qui précède le tout premier match de la saison ….après 6 mois d’hiver. Quelle musique!

      2. Le vendeur de “peanuts” qui vous lance votre sac en plein dans les mains depuis la troisème section voisine.

      3. Attraper une fausse balle.

      4. Trouver, avoir le temps de parler avec sa femme, de picosser ses amis, de blaguer avec le voisin.

      5. “Tirer la pipe” aux supporteurs des Mets ou des Phillies pour finalement prendre ensemble une bière.

      6. Aller manger un smoke meat chez Schwartz après une belle victoire.

      7. Regarder (et garder) la photo prise avec ton père et ………….Gary Carter.

      8. Faire un concours pour se rappeler quelques noms exotiques de joueurs de baseball. Y a-t-il un autre sport qui peut nous offrir ça?

      9. “It’s never over till it’s over!

      10. Avoir un sourire chaque fois que les Nationals plantent les X de Y de Z de Marlins de ti-trot et grand-galop!

    • Les grosses chiques de tabac et les graines de tournesol.

      Les engeulades entre gérants et arbitres.

      Les bédaines des gérants.

      Les signaux du coach au 3e but. A 3 balles 0 prise, on le sait qu’il faut pas swinger !!!

      Les gars qui rient au premier but.

      Le pognage de jack straps à la plate devant des millions de téléspectateurs.

      Les uniformes trop larges qui ont l’air de pyjamas.

      Le baseball, c’est folklorique, malgré les millions.

    • Aller dans le Parc Beaubien un dimanche sur l’heure du souper, fin septembre, et (re)découvrir les deux terrains de baseball qui sont occupés par 4 équipes complètes de jeune. Pendant ce temps, entre les deux terrains, deux pères se lancent la balle avec leur fiston. Magique. Rafraîchissant. On recommence à jouer au baseball au Québec, je vous le dis, n’en déplaise à ceux qui écrivent à peu près la même chose, avec les même fautes, sous différent pseudos…

    • Parce que le Baseball, ce n’est jamais fini tant que ce n’est pas terminé M. Cantin !

      J’ai pas toujours été un grand de baseball, mais j’écoute régulierement les séries à chaque année et je suis rarement décu. Si on jour on pouvait arreté de donner des lancers de pratiques aux lanceurs qui vienent en releve, ca aiderait grandement ce sport !

    • …un grand *fan* de baseball…

    • Précisément parce que ce n’est pas un sport.

      C’est un jeu métaphysique.

      Le terrain est un point qui ouvre sur l’infini, et il n’y pas de clock. C’est donc un jeu qui n’a ni limites de distance, ni de temps. C’est presque einsteinien. C’est l’opposé du carré footballistique chronométré qui sert de matrice à tous les autres sports.

      Et c’est du théâtre. Les lanceurs, même dans les rangs mineurs, ont TOUS la même dégaine, le même regard au premier entre les lancers. Ils crachent au même endroit, au même moment. Se passent les doigts sur la visière. Les gérants ont TOUS le même air compassé quand ils viennent au marbre. Les frappeurs, idem. Tout est scénographié à mort. Il faut avoir ces gestes pour être pro. Et dès qu’on le devient, on les cultive, comme un ‘guitar hero’, comme un acteur d’Hollywood.

      C’est aussi l’ultime paradoxe du sport individuel et d’équipe. C’est une série de duels individuels qui relèvent de l’escrime, mais imbriqués dans un tout archi-collectif (les jeux défensifs organiques). Quelle meilleur métaphore du American Dream ?

      C’est aussi modélisable. On peut prédire le nombre de victoires par régression linéaire sur le différentiel des points comptés/accordés.

      Le baseball est l’Amérique en théâtre, sur une scène infinie. Moi ça me fascine complètement.

      Mais ça reste un peu boring quand même… Sauf en vrai.

    • @ mban
      Mon intervention ne visait pas en particulier Philippe Cantin.

      Même que Cantin semble être un journaliste issu d’une autre époque qui prônait la polyvalence et un intérêt sportif multiple.

      C’est davantage une constatation du marché médiatique sportif au Québec où il est bien vu de viser le plus petit dénominateur commun possible.

      Je déplore en ce sens le fait que les décideurs de grands médias aient trop souvent des œillères et qu’ils ne veulent pas se donner le trouble d’aller voir ailleurs ce qui se passe.

    • @the_greatest

      Vous avez tellement raison!!!
      Plus je lis les commentaires et plus je m’ennuie des Expos. Le baseball fait encore partie de mes étés par les pools auxquels je participe et les games que j’écoute à la télé. Je déteste autant les Yankees qu’avant et je suis tellement contente de voir des équipes comme Baltimore et Oakland participer aux séries. Washington aussi bien sûr!!! J’ai appris à les aimer avec le temps.

    • @ the_nick

      Amen !!!!!

    • Vous voulez une raison de plus?? Un bon exemple est la fin dramatique entre les Tigers et les A’s et ces derniers qui gagnent le match à la fin! Si ça c’est pas excitant, je sais pas quoi dire!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité