Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 2 octobre 2012 | Mise en ligne à 10h24 | Commenter Commentaires (34)

    Nostalgie des Expos…

    Un premier championnat de division pour les Nationals.

    Champagne pour les Nationals.

    À leur huitième saison à Washington, les Nationals ont remporté un titre de division, hier. Ils participeront pour la première fois aux séries éliminatoires.

    Dans l’histoire de la concession, c’est seulement la deuxième fois que l’équipe prolonge sa saison au-delà du calendrier régulier.

    En 1981, les Expos ont coiffé le titre de la division Est de la Ligue nationale durant une saison marquée par un arrêt de travail. Ils avaient ensuite été éliminés par les Dodgers de Los Angeles.

    Malheureusement, on ne saura jamais quels succès les Expos auraient pu obtenir en 1994. Lorsque la grève a été déclenchée le 11 août, ils détenaient une avance de 6 matchs en tête de leur division. Oui, Donald Fehr était à la tête de l’Association des joueurs.

    Fehr a été en partie responsable, avec les propriétaires, de l’annulation de la Série mondiale cette année-là. Sa détermination ne fait aucun doute. Voilà pourquoi les proprios de la LNH se trompent s’ils pensent que les joueurs se plieront facilement à leurs exigences.

    Mais revenons au baseball: bravo aux Nationals!  Mais leur réussite renforce notre nostalgie des Expos, qui ont quitté Montréal après la saison 2004.


    • Jamais le Baseball n’auait survit a Montreal, les cicatrice était trop profonde, a aucun réseau de télé ne voulait payer une somme raisonnable pour mettre des matchs a la télé. Pas que la ville n’aimais pas les expos, c’est que la ville a trop a offrir en pleine été pour vraiment profiter du baseball.. trop de festival, trop d’autre chose. Le baseball me manque, mais dans le fonds, c’Est aussi bien comme sa, je regarde maintenant des matchs a la télé francaise ce que l’on avait meme pas dans le temps. Un peu a l’image du Canadien, ils prennent tellement de place que l’on ne voit pas ce qui se fait ailleurs. Dans le cas du Baseball et du Football, on n’a qu’a aller un week-end a Boston pour voir de tres bon match !!!

    • Aucune nostalgie; c’est pas comme si les Nationals gagnaient la série Mondiale à leurs première saison après avoir déménager.

      Ça fait HUIT ans…

      Max.

    • Moi ca me laisse indifférent ce qui arrive aux Nationals . Je ne vois plus aucun rapport entre les Expos et cette équipe. Montréal n`avair plus les moyens de ses ambitions et avait à la tête de l`équipe Claude Brochu qui a tout fait pour détruire l`équipe,le stade et la réputation de ville de baseball que Montréal pouvait avoir. C est sur Brochu que vous devriez fesser même apres toutes ces années.

      J`étais des premiers jours de l`équipe au parc Jarry et le ti-cul que j`étais allait à toutes les parties qu`il pouvait , quand il pouvait récolter le 50 sous nécéssaire pour rentrer au stade…

      Mais depuis le départ de l`équipe et le dopage dans le baseball je me suis détaché completement pour y revenir graduellement l`an passé avec entre autre la derniere journée du calendrier régulier qui restera gravée dans ma mémoire longtemps. J ai retrouvé une appartenance à une équipe ,celle d`un montréalais Alex Anthopoulos à Toronto mais cette saison on en parle même pas…

      Mais les Expos pour moi sont morts et ils sont bien ou ils sont ,dans mes souvenirs et pas ailleurs…

    • Le seul souvenir que je conserve des Expos, c’est un stade désert avec 3-4000 spectateurs. Il ne manquait que les boules de paille, style western, et les grillons pour parachever cette ambiance de vide absolu.

    • Mais de quelle nostalgie parlez-vous donc? Les Montréalais et les Québécois au sens plus large n’ont jamais été de vératables amateurs de baseball. Ils s’intéressaient aux Expos uniquement lorsque ceux-ci avaient une équipe compétitive sur le terrain. Regardez les statistiques d’assistances pour vous en convaincre. Même en 1992 et 1993 soius Felipe Alou, lorsque l’équipe était au plus fort de la course, les Expos n’arrivaient pas à ttirer 2 millions de spectateurs par année au stade Olympique. Même en 1994, je ne pense pas que l’on aurait franchi la barre du 2 millions de spectateurs s’il n’y avait pas eu de grève. Et même dans ces années là, il en coutait pas mal moins cher pour assister à un match des Expos qu’un match du Canadien.

      Je ne sais pas à combien de matchs j’ai pu assister dans toutes ces années où il n’y avais qu’environ 10,000 spectateurs dans les gradins, surtout au mois d’avril ou de mai. La raélité, c’est que l’intérêt pour le baseball n’a jamais vraiment existé à Montréal sauf peut-être à la fin des années 70, début 80 lors de la belle époque des Dawson, Carter, Rogers, Valentine et cie. On avait en Vladimir Guerrero, le joueur de baseball le plus formidable à jamais avoir évolué à Montréal et ce dernier se produisait soir après soir devant 10,000 spectateurs. À lui seul Geurrero valait le déplacement mais les Montréalais lui préféraient des Shergei Zholtok, Patrick Traverse et Andreas Dackell de ce monde. Alors oui, je me demande bien de quelle nostalgie vous parlez. De la vôtre peut-être, mais certainement pas d’une nostalgie collective.

    • J’ai la nostalgie du jeu. Mais rien de ce qui l’entoure : dope, salaire ahurissant, ambiance bilingue au stade. Lorsque les expos ont quitté, mon deuil était déjà fait. Je n’ai jamais eu aucune curiosité envers les Nationals de Washington. Je me sens autant d’affinités avec ce club qu’avec celui qui est situé à Toronto, Osaka ou sur la planète Mars…

      Situation différente de celle vécue avec le départ des nordiques. Cette fois, le deuil s’est allongé sur quelques années. Car, pour l’Avanlanche, contrairement aux expos, j’avais eu l’impression de m’être fait voler quelque chose. Les célébrations de la coupe Stanley avaient été crissement insupportables cette année-là. En fait, je me rappelle encore clairement du défenseur Uwe Krupp. Pas pour sa contibution au jeu, mais pour avoir salué les partisans des Nordiques pendant que ses coéquipiers fêtaient. Il avait été le seul à nous saluer, je crois.

    • 2004!!! Good lord, je pensais ça faisait plus longtemps que ça… Ou en tout cas, ça m’a paru beaucoup plus lointain que ça… Comme quoi, le nostalgie, c’est bof bof…

    • Eh Boy M. Cantin, je n’aurais pas donné cher de votre peau si vous aviez été fan des nordiques en 1996!!

      Vous dites être nostalgiques après 8 ans d’une équipe qui n’a plus rien de l’époque montréalaise. En 1996, l’équipe était intacte mis à part quelques joueurs dont Patrick Roy. La pire claque dans la face aux amateurs de hockey du Québec.

      Dire que Bettman se tappait dans les mains…..

    • Les Expos reviendront à Montréal, c’est garantie qu’à moyen terme (moins de 12 ans) nous aurons une équipe de la ligue majeure baseball.

      Je suis optimiste. Parce que je sais ce que vous ne savez pas.

    • Nostalgie des Expos par le biais des Nationals ? Non, aucunement !

      Nostalgie des Expos point !

      Washington s’est donné le moyen de ses ambitions. Montréal croupie dans le misérabilisme, toujours à ce pleindre d’être né pour un petit pain.

      C’est long en mautadit les étés sans le baseball des Expos… Il est grand temps qu’il se passe quelque chose et que quelqu’un se lève pour clamer haut et fort le retour des Expos à Montréal !!!

    • faudrait en revenir , y ont jamais rien gagné ici et ils ont ri de nous pendant 10 ans avant de sacrer leur camp

    • Il est toujours ridicule de voir les joueurs de baseball sortir le champagne pour un simple championnat de division (ou pire, quand une équipe termine meilleure deuxième). Tout cela n’est en fait qu’un simple accès aux séries, accès élargi à 10 équipes désormais, au lieu de seulement quatre il y a 25 ans.

      Le champagne et les célébrations, ça ne doit sortir que lors du championnat ultime. Si on s’excite uniquement par une participation aux séries, aussi bien s’acheter un petit fefanion tricolore, puis beugler «Olé, olé, olé».

    • C’est vraiment du gros n’importe quoi invoquer la nostalgie des Expos. Moi, tout ce que je me rappelle de ce club, c’est que les propriétaires laissaient partir les meilleurs éléments années après années, c’était l’éternel reconstruction. De plus, lorsque tu mises sur des jeunes pour gagner, il faudrait peut-être penser repêcher les meilleurs prospects disponibles comme les National l’ont fait au cours des dernières années. Pour leur part, les Expos allaient toujours chercher des joueurs qu’ils pensaient être en mesure de signer, et non les meilleurs disponibles.

      Donc, est-ce que l’on peut appeler cela nostalgie. Moi, c’est plutôt bon débaras.

    • oui nostalgie, les mois d’automne sont les plus excitant au baseball, on voit comment Montréal est une ville pauvre en sport.

      le lock-out de LNH en est une preuve vivante, jour apres jour les médias sportif nous abreuve de la pénible et tres ennuyante négociation entre joueurs et propriétaire.

      si les expos existaient encore, la ville serait en liesse avec une toile de fonds tres pâle du conflit LNH.

      imaginer la semaine prochaine au feu parc labatt, une série expos vs braves ou yankees.

      maudit qu’on a manqué le bâteau.

    • @simthibo
      Tu dis : « (…) la ville a trop a offrir en pleine été pour vraiment profiter du baseball.. trop de festival, trop d’autre chose. »
      Vraiment ? Montréal a trop à offrir ?

      Pour les fans de baseball, le fameux dollar « divertissement » n’est pas divisé entre un choix de sortie et un autre, mais plutôt entre une offre et rien du tout… Il faut proposer une certaine offre diversifiée pour plaire à tous!

      Mes étés sont vraiment longs depuis le départ des Expos. Le baseball se joue au quotidien, 162 matchs d’avril à septembre, 81 matchs locaux. Quand tu suis une équipe d’aussi près et avec passion, ça représente ton propre quotidien. Je me suis ramassé le bec à l’eau quand les Expos sont parties.

      J’ai beau assisté à un gala Juste pour rire par année, un match ou deux des Alouettes, me promener sur la Place des festivals, mais jamais mes étés seront comblés de la manière qu’elle était à l’époque des Expos.

    • À la fin, les Expos manquaient de visibilité et de publicités positives. À Montréal, on ne vendait pas le produit des Expos sur le terrain, on le dénigrait… Le Stade n’est plus bon… Les gens ne veulent plus se rendre au Stade… Le Stade est bien trop loin… etc, etc, etc

      Washington a fait ce qu’il fallait pour se doter d’une franchise des ligues majeures. Il est grand temps qu’on se prenne en main collectivement et qu’on se dote à notre tour de produit de grande qualité comme la MLB.

      Les racines du baseball sont profondément ancrées dans notre histoire, alors c’est une évidence crasse de se battre pour obtenir une franchise de la MLB.

    • @critiqueur101

      J’espère que ce que tu sais et que nous ne savons pas s’avère véridique et que les Expos reviendront à Montréal, c’est garanti qu’à moyen terme !

    • Est-ce que les expos de 2012 avec des billets d’admission générale à $5 pourraient survivre et rivaliser avec la masse salariale de $200M des Yankees?

      Le plus ironique dans tout cela , c’est que les Expos vendent encore des t-shirts et des casquettes!
      les anciens logos ont la quote chez les jeunes. Mon ado se promènent avec un t-shirt des expos et une casquette des Nordiques!

    • @ sebastien24

      Tu as bien raison. Les gens s’intéressaient aux Expos, genre demander le pointage à un garagiste qui écoutait le match à la radio, mais pas au point d’aller souvent au stade.

    • @ sinthibo

      La ville a trop à offrir; effectivement pour cette ville de plus en plus empreinte de pauvreté où les gens courent les spectacles extérieurs gratuits et les autres événements ponctuels où il faut être vus (F1) pour se faire accroire qu’on ne fait pas partie de la classe sociale précédemment mentionnée.

    • J’avais fait mon deuil des Expos mais cet été, en lisant les deux briques sur l’histoire des Expos racontée par Jacques Doucet, j’ai été titillé de lire que Bronfman avait un regret: avoir su que le CH allait être mis en vente, il aurait acheté le CH et déménagé les Expos à côté du Centre Molson/Bell pour faire un grand parc de divertissement. Etait-il sincère ou cherchait-il du capital sympathie? Est-ce que ça aurait fonctionné de toute façon? Je pense que si les génies du marketing du CH étaient capables de vendre des Zholtok et Dackell, comme disait un autre intervenant, ils auraient réussi à vendre les Expos au centre-ville, voisins du CH.

    • aucune nostalgie … pour moi le baseball est mort en 1994.

      et pour le hockey …le lock out de cette année si il se prolonge va me faire le meme effet.

      le sport professionel … quel abération quand on y pense sérieusement !!!
      On ne me reverra pas dépenser un seul $ pour aller voir du sport professionel ca c est de plus en plus évident.

    • @expos1008

      “oui nostalgie, les mois d’automne sont les plus excitant au baseball, on voit comment Montréal est une ville pauvre en sport.

      le lock-out de LNH en est une preuve vivante, jour apres jour les médias sportif nous abreuve de la pénible et tres ennuyante négociation entre joueurs et propriétaire.”

      Vous avez entièrement raison. La dernière semaine de la saison de baseball s’annonce excitante et les séries également. Mais les Québécois aiment mieux regarder l’Antichambre avec ses 23 panelistes parler du gros rien actuel qui se passe dans le milieu du hockey plutôt que de nous parler de baseball. Au moins, ils montrent quelques matchs si on a la chance d’avoir RDS et RDS 2.

    • Les Nationals ont une bonne équipe, mais je ne m’intéresse pas eux. Pour moi, la franchise des Expos est morte en 2004. Par le fait même, les Nationals devenaient une nouvelle équipe. Dans les annales du baseball majeur, ce n’est pas tout à fait cela, mais on s’en moque.

      Je suis plutôt les activités des Jays et des Rays de Tampa. Je trouve cette équipe impressionnante; ils gagnent même avec un petit budget et ils ressemblent drôlement aux Expos des années 90. Ils ont aussi le meilleur gérant des majeures. Mais comme les Expos, peu de gens (incompréhensible) viennent les voir.

    • Je pense que le sentiment d’appartenance envers les expos est bien et bel terminé pour la plupart d’entre nous. Effectivement, il n’y a plus aucun joueurs des les Nationals qui jouaient au moment des Expos, mais en plus aucun membre du personnel n’est encore présent. Même pas un médecin ou autre… Il se peut que certain s’identifie tout de même aux Nationals, plusieurs même et je les comprends car ils possèdent une part de l’histoire de nos défunts Expos! Par contre, on ne peut pas effacer les débuts d’une formation surtout quand elle est aussi récente(2004) et j’en suis conscient. Cependant dire qu’il y a nostalgie quand les “Nouveaux Expos“ remportent le titre de division est exagérer selon moi. Comme je l’ai dit aucun joueur, membre personnel ni même le logo représente les Expos, alors selon moi le sentiment d’appartenance est bien mort et en même temps que la nostalgie! Dans le cas du lock-out qui fait rage dans la LNH, je n’ai qu’une chose à dire pour ne pas m’éterniser, les joueurs et Donald Fehr sont aussi coriaces que les Joueurs de baseball en 94. La LNH tente de changer un système qu’elle a elle-même imposée voilà 7ans. Donc Garry Bettman à déjà cru au système en place présentement et les joueurs aussis. C’est pourquoi je crois que le lock-out ne prendra pas une saison complète, mais qu’il y aura assurément quelque sacrifices à faire!
      Pour conclure, je félicite tout de même les Nationals!

    • Je pense qu`il n’ a pas de rapport entre les Nationnals et le Expos.Mais je m’ennuie beaucoup des Expos car je suis une grande fan de baseball,je pratique ce sport tout les jours et j’adore vraiment ca! J’aimerais vraiment que cette équipe revienne car tout le monde se souvient qu’en 1981, les Expos ont coiffé le titre de la division Est de la Ligue nationale durant une saison marquée par un arrêt de travail.C’est incroyable,non?! J’ai été vraiment triste par contre quand ils ont été éliminés par les Dodgers de Los Angeles.Les Expos ont faite parti de mon enfance et je suivait les matchs tous le temps,donc ce fut une immense déception lorsque j’appris que les Expos,c’était fini.Tres bon article,il ne faut jamais oublier les Expos.

    • @cad3

      du champagne???? non juste un gros mousseux!

    • Bel article, malgré tout, je pense que le baseball est fini. Ces années sont rester marquées dans la tête de certaines personnes mais pour moi, ce temps ne me manque pas. Je pense qu’il faut passer à autre chose malgré le fait que les Expos aient été une équipe à la quelle je me suis beaucoup attaché. De plus, les Expos n’étaient pas une équipe très performante comparer au aux autres équipes de la ligue. Il y a eut, il y a quelques temps, une période où l’on entandait plus parler des Expos dû a la mort de Garry Carter et chez les jeunes, la marque des Expos revient peut à peut à la mode mais je pense que les jeunes aiment plus le symboles que ce qu’il représente… Bref, c’est du passé et il est mieux de passer a autre chose

    • Oui je suis nostalgique. Mais je combats du mieux que je peux en assistant à des matchs dans d’autres villes. Cleveland l’an dernier, New York (Yankees) plus tôt cette année et Philadelphie le week-end dernier, où j’ai eu la chance de voir lancer Philippe Aumont.

    • Je peux bien avoir une certaine nostalgie des Expos ou du baseball mais pas en pensant aux Nationals, ce n’est pas du tout la même équipe.

      Je sais même pas si je connais le nom d’un de leurs joueurs.

      La baseball et son suivi cela allait avec le cahier des sports, les matchs à la radio et la télé, bref le temps de s’attacher un peu. On a plus de nostalgie en regardant Youppi! avec le CH ou bien encore de voir des jeunes avec des casquettes avec le logo des Expos que de voir ces inconnus gagner.

    • Nostalgique de quoi ? Une équipe qui ne ferait jamais les séries car condamnée à donner ses meilleurs joueurs aux riches pour des “espoirs” ? Des belles soirées d’été enfermés dans un stade trop grand, trop caverneux, aux sièges durs comme d’la roche ? De la bière tiède à 10$ servie dans un verre en plastique ? D’une gang de joueurs qui ne connectent jamais avec les autochtones ? Pantoute.

    • @critiqueur101 , 11h30

      Tu dis: … Je suis optimiste. Parce que je sais ce que vous ne savez pas.

      Moi aussi je suis comme toi:

      - Je sais qui a assassiné JFK.
      - Je sais des choses secrètes sur la soucoupe volante de Roswell en 1947.
      - Je sais qui a commis les attentats des 2 tours jumelles à New York.
      - Je sais comment on met le caramel dans la Caramilk.

      Tu vois critiqueur101, on est 2 a connaître des choses que le reste de la planète ne sait pas. Mais ça, on ne le dis pas, on garde ça entre-nous ok?

      - wawa_rond (qui sais des choses).

    • @the_greatest,

      Que dire des programmes doubles dans l’Ouest qui se terminaient dramatiquement aux petites heures du matin, dans les manches supplémentaires ?

    • @john55,

      Ha, les Expos à la radio… AM. Les plus jeunes ne connaîtront jamais le plaisir (?) d’écouter une partie de basebal en sacrant après un transistor, traversé par des interférences…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité